19/06/2013

Livraison du 100e C-295 !

5-2012-4-c295-launching-torpedo.jpg


Paris, Salon du Bourget, Airbus Military a livré le 100e exemplaire de son avion de transport et de surveillance de moyenne capacité C295, numéro un de sa catégorie sur le marché, à l’armée de l’Air d’Oman (Royal Air Force of Oman – RAFO). L’entreprise a célébré cet événement aujourd’hui au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget, en présence de H. E Sayyid Badr bin Saoud Al Busaidi, ministre omanais en charge des Affaires de défense, et de Domingo Ureña-Raso, Président & CEO d’Airbus Military. Le transfert officiel de titre interviendra depuis Séville, en Espagne, immédiatement après le salon.

Cet appareil est le premier d’une série de huit exemplaires commandés l’année dernière par la RAFO et est configuré pour les opérations de transport tactique. Il servira dans un premier temps à l’entraînement à Séville, où il a été assemblé, avant d’être transféré au sultanat d’Oman plus tard dans l’année.

La RAFO a commandé plusieurs appareils en configurations de transport et de patrouille maritime (MPA), ces derniers étant équipés de la suite FITS (Fully Integrated Tactical System) d’Airbus Military. Le système associé de soutien logistique intégré (ILS) comprend la livraison d’un simulateur de vol complet l’année prochaine.

Le C295 a été commandé à 121 exemplaires à ce jour et est en service dans 15 pays, au sein desquels il a déjà cumulé plus de 150 000 heures de vol dans les conditions les plus extrêmes : des grands froids des régions polaires à la chaleur des déserts, en passant par le milieu salon des opérations maritimes à basse altitude. Sept clients ont renouvelé leur commande, confortant clairement le C295 au rang de numéro un sur son segment de marché.

Rappel :

La nouvelle génération de C-295 est l'appareil idéal pour les missions de défense et d’actions au profit de la société, telles que les actions humanitaires, les patrouilles maritimes, et des missions de surveillance de l'environnement, entre autres. Avec des systèmes simples, le C-295 de transport tactique fournit par sa taille et sa grande polyvalence une très bonne flexibilité de mise en oeuvre pour le personnel, des troupes et le transport de fret encombrant, palettes, évacuation médicale, la communication et les fonctions de logistique ou de parachutage.La polyvalence du C-295 permet également d'être configuré dans des versions spéciales telles que les «Gunship», de surveillance terrestre, recherche et sauvetage, patrouille maritime, Anti-Submarine Warfare, SIGINT ou Airborne Early Warning. Le mélange de la technologie civile et militaire en double équipement assure le succès des missions difficiles en milieu tacrtique tactiques. Les C-295 en service aujourd'hui ont accumulé plus de 110.000 heures de vol dans les conditions les plus exigeantes, du froid extrême dans les régions désertiques chaudes. Le C-295 fait partie de la famille Airbus Military avions de transport légers et moyens, qui comprend également le plus petit C-212 et CN-235.


 

06_19_2013_.jpg


Photos : 1 C-295 MPA 2 Cérémonie de remise @ Airbus Military

22:04 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : eads, airbus military, c-295 mpa, oman |  Facebook | |

03/06/2013

Présentation du C-295W !

C295_winglets_FF.jpg


 

 

SEVILLE, Airbus Military a présenté son C-295 doté de Winglets (C-295W), disponible en 2014, ce nouveau modèle présente des winglets et des moteurs modernisés de série.

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg.

Une version AEW :

 

Pour les missions ISR (renseignement, surveillance et reconnaissance), telle la détection aéroportée (AEW airborne early warning), les modernisations permettront d’accroître l’autonomie de l’appareil de 30 à 60 minutes et un gain d’altitude d’opération de 2 000 pieds.

Ces nouvelles caractéristiques entraîneront par ailleurs une réduction d’environ 4 % de la consommation de carburant, en fonction de la configuration et des conditions.

Assemblé à Séville, en Espagne, le C295W est dès à présent proposé sur le marché. Il constituera la version standard de tous les appareils à partir du quatrième trimestre 2014. La certification est attendue au second trimestre de la même année.

Airbus Military s’est engagé dans la construction du C295W suite aux essais en vol réalisés avec son appareil de développement équipé de winglets, qui se sont soldés par des résultats positifs pour un surpoids d’environ 90 kg seulement.

L’appareil est équipé de turbopropulseurs Canada PW127 de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

Rafael Tentor, Directeur des programmes Légers & Moyens et Dérivés d’Airbus Military, a déclaré : « Le C295 a toujours dominé le marché dans tous les secteurs dans lesquels nous l’avons proposé. En investissant dans le développement continu de cet appareil, nous nous engageons à préserver sa position de leader grâce à l’introduction de bénéfices opérationnels substantiels. Nous nous réjouissons à la perspective de présenter le C295W à nos clients actuels et futurs ».

A propos du C295

Le C295 de nouvelle génération constitue l’avion de transport à usage civique et militaire idéal pour les missions d’aide humanitaire, de patrouille maritime et de surveillance environnementale, entre autres. Grâce à sa robustesse, à sa fiabilité et à la simplicité de ses systèmes, cet avion tactique de taille moyenne offre la polyvalence et la flexibilité requises pour le transport de personnel, de troupes et de charges volumineuses/palettisées, ainsi que pour l’évacuation de blessés, les tâches logistiques et de communication ou le largage aérien de chargement certifié. La plate-forme est en outre dotée d’une double technologie civile/militaire, garante du succès lors de missions tactiques, qui présente un potentiel de croissance pour les équipements futurs et une compatibilité avec les environnements aéronautiques et spatiaux civils les plus modernes. Le C295 fait partie de la famille d’avions de transport de petite et moyenne capacités d’Airbus Military, qui comprend également les plates-formes NC212i et CN235 plus petites.

 

Photo : le C-295AEW @ Airbus Military

 

30/05/2013

L’ALAT recevra 34 NH-90 supplémentaires !

nh90_tth.jpg


 

 

L'armée française vient de passer une commande concernant 34 hélicoptères de transport militaire  NH-90 TTH «Caïman» auprès du groupe NHIndustries détenu à 62,5% par Eurocopter, filiale d'EADS. Le prix unitaire d'un appareil NH-90 TTH s'élève à 28,6 millions d'euros selon le prix catalogue du constructeur, ce qui porterait le montant de la commande de l'armée à près d'un milliard d'euros. Ces appareils serviront au sein de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT).

 

Une commande très attendue :

En janvier 2009, le ministère de la défense français avait annoncé une commande de 22 NH-90 (600 millions d'euros) destinés à l'armée de terre, qui devait s’ajouter aux 12 déjà dans le carnet depuis 2007 des trois constructeurs participant à ce programme européen.  Les 34 appareils de deuxième tranche devaient être commandés en 2010, selon les projections française, Mais cette commande resta dans les tiroirs jusqu’à aujourd’hui. Outre les deux premières tranches (34+34), la France avait prévu de commander un total 133 NH-90 pour ses forces armées. Le nombre d’hélicoptère NH-90 sera finalement revu à la baisse selon le «Livre blanc» sur la défense, qui prévoit 115 hélicoptères de ce type.

NH-90 TTH : 


 

nh_90_tth_mock-up_01_of_78.jpg


 

L’hélicoptère NH-90 TTH de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme. Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH-90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restrictions majeures, d’équipements d’auto-protection performants, d’un système de communication militaire inter-opérable pour les opérations internationales.

 

Le système de mission comprend entre autres: un casque avec affichage des données de vol, un système de détection d'obstacles, système de guerre électronique, le contrôle tactique et le système de communication tactique, radar météo, générateur de carte numérique et un système de diagnostic. Le NH-90 dispose de deux turbines General-Electric T700 -T6E1.

 

Le NH-90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes, conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).


 

la-version-terrestre-de-l-helicoptere-nh90-caiman.jpg


 

Photos : 1 & 3 NH-90 TTH ALAT en vol @ ALAT 2 Cockpit NH-90 @ Eurocopter

06/05/2013

17 EC135 pour la Turquie !

EC135_490_318.jpg


 

MARIGNANE , L’EC135 d’Eurocopter va permettre à la Turquie de disposer de nouvelles capacités sanitaires aériennes, à travers la flotte de dix-sept appareils qui sera exploitée par THK Gökçen Aviation, l’entité commerciale de l’association aéronautique turque. Cette acquisition représente le contrat majeur le plus récent remporté par cet hélicoptère biturbine sur le marché international des services médicaux d’urgence (EMS).

 

 

Les opérations doivent débuter en août prochain, avec les cinq premiers EC135, suivis par les autres exemplaires venant compléter une flotte qui comptera au total dix-sept appareils. L’EC135 a été choisi pour ces services médicaux critiques par les équipes de THK Gökçen Aviation et Saran Holding, qui ont obtenu un contrat de cinq ans auprès du ministère turc de la Santé, aux termes duquel ils assureront des services d’ambulances aériennes.

Le choix opéré par la Turquie souligne une fois encore la compétitivité d’Eurocopter sur un marché en pleine croissance, où l’EC135 est déjà l’hélicoptère de référence mondial pour les services médicaux d’urgence. Environ 25 % de toutes les missions EMS sont actuellement assurées par un EC135. A ce jour, environ 500 hélicoptères EC135 ont été livrés en configuration EMS, sur les 1 095 appareils de ce type aujourd’hui en service dans le monde.

L’EC135 offre une large cabine parfaitement dégagée pour les opérations sanitaires, combinée à des performances, à une autonomie et à des capacités d’emport d’un excellent niveau – outre un faible niveau de bruit. Les portes coulissantes latérales surdimensionnées et les grandes portes cargo à l’arrière, permettent l’embarquement et le débarquement rapides des patients. L’appareil bénéficie également de caractéristiques de sécurité supplémentaires pendant les opérations au sol, grâce à son rotor de queue caréné de type fenestron®.

Photo : EC135 de sauvetage @ Eurocopter

18:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ec135, eurocopter, eads |  Facebook | |

26/04/2013

Un EC145 vol sans pilote !

exph-0177-12.jpeg


 

ISTRES, la capacité d’Eurocopter à intégrer dans sa gamme d’hélicoptères une technologie de vol sans pilote a été validée par un programme de démonstration OPV (Optionally Piloted Vehicle) réalisé avec un EC145 effectuant un circuit comprenant le déploiement d’une charge extérieure sous élingue ainsi qu’une mission d’observation.

 

Réalisé sur la base de l’armée de l’Air française d’Istres (Bouches-du-Rhône), dans le sud de la France, le programme a été dévoilé ce jour lors d’une démonstration de vol avec et sans pilote. Des vols similaires avaient déjà eu lieu plus tôt en avril. Cette technologie étant pleinement validée, Eurocopter se trouve désormais en position de poursuivre le développement de ses capacités de vols OPV sur la totalité de sa gamme d’hélicoptères légers, moyens et lourds – permettant ainsi à ces aéronefs de voler avec ou sans pilote.

 

La présentation réalisée ce jour, comme pour les vols précédents, faisait appel à un plan de vol en quatre dimensions téléchargé sur l’hélicoptère, les points de départ et d’arrivée étant situés au niveau de la piste 15/33 de la base aérienne d’Istres. Après un décollage automatique, l’EC145 a effectué un circuit passant par de multiples points de cheminement préprogrammés, réalisant un vol stationnaire à mi-parcours pour déployer une charge extérieure sous élingue. L’EC145 a poursuivi sa route par une mission d’observation, suivie d’un atterrissage automatique.


 

exph-0177-21.jpeg


Pour livrer la charge extérieure, l’hélicoptère est passé en mode stationnaire, permettant au contrôleur de la station sol d’entrer les données de commande de vol destinées à orienter l’EC145 au-dessus du point de largage. Le contrôleur au sol a ensuite transmis une commande permettant de libérer la charge, une fois cette dernière et l’hélicoptère correctement positionnés.

Les capacités de vol OPV ont été développées dans le cadre d’un programme financé en interne et coordonné par une équipe du site de Donauwörth, en Allemagne. Les essais initiaux avec un pilote à bord de l’EC145 pour surveiller le processus ont eu lieu à Donauwörth puis à Istres.

Le démonstrateur EC145 est un hélicoptère biturbines servant de banc d’essai, équipé d’un système de commandes de vol automatique (AFCS) quatre axes de type dual duplex, et des systèmes de navigation les plus récents. L’appareil est également équipé d’une baie avionique OPV de type « plug in », sous les sièges pilotes, contenant les sous-systèmes nécessaires aux liaisons de données.

La visibilité pendant les vols sans pilote de l’EC145 était assurée par des caméras embarquées qui retransmettaient les images vers la station au sol. Elles étaient complétées par une caméra extérieure permettant d’obtenir des images infrarouge et des images de plein jour.

Le système OPV d’Eurocopter a été configuré pour permettre le téléchargement depuis la station au sol des plans de vol en quatre dimensions. Le système comprenait également des capacités automatiques de vol stationnaire-atterrissage en cas de dégradation majeure.


 

exph-0177-24.jpeg


Photos : 1  l’EC145 sans pilote 2 le poste de pilotage «vide» 3 le pilotage à distance @ EADS/Eurocopter  Charles Jérôme Deulin