23/07/2015

L’exportation du Rafale dope ses équipements !

1634126_-_main.jpg

 

 

Les récentes commandes à l’exportation du Rafale ont pour effet de doper l’équipement de celui-ci, une très bonne nouvelle, nous allons voir comment.

 

Demande indienne:

 

L’une des demandes importantes de l’Inde en matière d'équipement concernait le viseur de casque. Le Rafale devait initialement en être équipé depuis 2006, mais le viseur de casque "Gerfaut" du groupe Safran n’a jamais été produit, faute de crédits. Le Rafale se trouvait jusqu’ici totalement dépourvu de ce type d’équipement, pourtant incontournable. 

De fait, les Rafale indiens seront pourvu d’un viseur de casque produit pas l’équipementier israélien Elbit Systems. 

Mais la demande indienne ne s’arrête pas là, celle-ci à négocier l’adjonction de la nacelle de reconnaissance et de désignation laser « Litening » produit par un autre israélien, Rafale Systems.

 

Et le Qatar:

 

Du côté de l’Emirat, les Rafale seront doté d’une autre nacelle, l’AN/AAQ-33 « Sniper », dont Dassault a confirmé la demande. 

 

Commentaire : 

 

Le Rafale de Dassault est un excellent avion de combat, dont au final deux critiques pouvaient jusqu’ici être mises en avant. Le fait que celui-ci ne possédait pas de viseur de casque et la faiblesse de la nacelle Thales « Damocles » dont la résolution était faible en comparaison de la concurrence et le transfert de donnée entre l’appareil et le sol limité.

On pourrait encore espérer que Dassault puisse prochainement offrir une gamme de missiles étrangers complète avec par exemple l’Iris-T, l’ASRAAM et le Python. Mais qu’importe, l’arrivée du viseur de casque, dont le logiciel sera disponible, les nacelles « Litening » et « Sniper » vont ainsi rendre le Rafale encore plus attrayant à l’exportation.

 

uc-Elbit-Systems-Targo.jpg

 

Photos : 1 Image de synthèse Rafale Qatar avec nacelle « Sniper » 2 Modèle de viseur de casque @ Elbit Systems

20/07/2015

Les Premiers Rafale Egyptiens !

11752489_10153457163618427_1259217336760628526_n.jpg

 

 

St-Cloud, Dassault Aviation a célébré aujourd’hui la remise à la République Arabed’Égypte de ses trois premiers avions de combat Rafale. Une cérémonie s’est tenue 

au Centre d’essais en vol de Dassault Aviation, à Istres.

 

Cette première livraison intervient à peine cinq mois après la décision prise par l’Égypte d’acquérir 24 Rafale, soit : 16 biplaces et 8 monoplaces, pour doter son armée de l’air d’un chasseur polyvalent de dernière génération, capable de répondre à ses besoins opérationnels et de lui permettre d’assurer, en toute souveraineté, sa position géostratégique dans la région.

 

11232721_10153457349553427_8532788224272527688_n.jpg

 

Un premier groupe de pilotes égyptiens fraichement formés au sein de l’armée de l’Air, convoieront jusqu’au Caire les trois premiers Rafale demain mardi. Les Rafale égyptiens seront dotés de missiles air-air MICA prélevés sur les stocks de l'armée de l’air, en outre, ceux-ci devraient recevoir le missile « Black Shahine », soit la version export du SCALP.

 

« Ce contrat constitue un nouveau jalon de la coopération qui lie Dassault Aviation et l’Égypte depuis les années 70, soit plus de quarante ans d’un partenariat exemplaire placé sous le signe de l’engagement et de la confiance mutuelle. Après le Mirage 5, l’Alpha Jet et le Mirage 2000, le Rafale est le 4ème avion Dassault à voler sous les cocardes égyptiennes, et l’Égypte, tout comme elle l’avait été pour le Mirage 2000, est le premier client export du Rafale. Nous nous réjouissons de ce partenariat qui a su dans le temps démontrer sa solidité et pérenniser les liens historiques qui unissent nos deux pays. Je remercie, au nom de Dassault Aviation et de ses 8000 salariés, de ses partenaires Thales et Snecma et des 500 entreprises sous-traitantes, les autorités égyptiennes pour la confiance qu’elles nous témoignent encore une fois, ainsi que les autorités et les Forces armées françaises, sans le soutien desquelles ce succès n’aurait pas été possible » a déclaré Eric Trappier.

 

Livraison rapide : 

 

 

5 mois se sont écoulés depuis la signature du contrat, pour que Dassault honore sa première livraison. Le constructeur n'a pas eu à augmenter la cadence de production. Les appareils ont en effet été prélevés directement sur la chaîne de production de l'usine de Mérignac (Gironde), parmi ceux qui étaient destinés initialement à l’Armée de l’air. Cette situation, semble arrangé bien Paris, qui en raison des contraintes budgétaires, a repoussé à 2020 les prochaines livraisons de Rafale. Le Qatar, qui souhaite recevoir ses appareils à partir de la mi-mai 2018, devrait lui aussi bénéficié du report français.

 

Financement facilité : 

 

Pour réussir la vente à l’Egypte, la France a accepté que l'assureur-crédit Coface  (la Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur, spécialisée dans l'assurance-crédit à l’exportation) garantisse ces contrats à hauteur d'environ 50%, que l'État français aurait accepté de garantir.

 

 

Une cadence de production qui peut être doublée :

 

Mais pour faire face aux commandes suivantes,Eric Trappier a indiqué qu'il allait augmenter la cadence de fabrication.  Aujourd'hui, Dassault assemble un Rafale par mois. Les usines sont capables d'en produire dès à présent deux et demi par mois. C'est en effet pour cette cadence qu'elles ont été conçues au départ. Le nombre de livraisons de Rafale augmentera donc à partir de 2018.

 

SR_150720_SEB0593-1-600x400.jpg

 

Photo : Les premiers  Rafale égyptiens @ Dssault Aviation/A. Pecci

 

 

 

18/06/2015

La Croix-Rouge de Pékin a choisi le Falcon 2000LX!

071_Falcon2000LXS_2012DVD39LR.jpg

 

 

Salon du Bourget, il n'y pas que les grosses commande qui ont de l'importance, la Croix-Rouge de Beijing (Pékin) a sélectionné Falcon 2000LX de Dassault Aviation pour élargie la portée de ses services d'ambulance aérienne.

 

Le biréacteur à large fuselage sera le premier aéronef à voilure fixe en Chine entièrement équipé pour effectuer des services d'évacuation sanitaire (MEDEVAC). Il sera équipé d'un kit de mission d'évacuation sanitaire complet fournit par le service de Dassault  Aviation à Wilmington, Delaware pour une livraison en septembre à 2015.  

Le Centre de la Croix-Rouge d'urgence médicale de Pékin (999) sera équipé dans l’avion d'un système de chargement électrique du patient et une suite médical complète avec une alimentation électrique dimensionnée pour un module médical complet. Le module médical comprendra une civière avec un éclairage, une alimentation en oxygène de trois bouteilles, et le suivi et l'équipement d'analyse. Il sera également en mesure d'accueillir des dispositifs spéciaux comme des défibrillateurs électrocardiographes, échographes, une banque de sang et une ECMO (oxygénation extracorporelle à membrane).

 

salon du bourget,paf15,paris le bourget,dassault aviation,infos aviation,falcon 2000lx,croix-rouge

 

Le Falcon 2000LX : 

 

Avec ses pleins de carburant, le Falcon 2000LXS offrira une capacité de charge utile de près d’une tonne (2,190 lb), une masse maximale au décollage (MTOW) de 42 800 lb (19,4 tonnes) et une longueur de piste équivalente de 4675 ft (1420 m), soit de 1000 ft (300 m) de moins que les autres avions de sa catégorie.

A Mach 0,80, le Falcon 2000LXS pourra parcourir 4000 nm (en configuration standard, avec le plein carburant, 6 passagers, les réserves NBAA IFR). L’avion pourra effectuer une montée directe à 41 000 ft (12 500 m) en 19 minutes, puis atteindre 45 000 ft (13 700 m) à mi-croisière. Son plafond maximum est certifié à 47 000 ft (14 325 m). En configuration typique de fin de vol, le Falcon 2000LXS pourra se poser sur une longueur de piste de 2260 ft (690 m), soit une distance équivalente à des avions de type turbopropulseur.

 

Le niveau sonore de la cabine du Falcon 2000LXS a été abaissé de deux décibels par rapport à son prédécesseur. L’avion sera livré en standard avec le nouveau système multimédia FalconCabin HD+, dont la qualité et l’ergonomie constituent une nouvelle référence pour la marque. Ce système offre des écrans hautes définition jusqu’à 22 pouces et des fonctions contrôlables à distance depuis un  iPod Touch» ou un «iPhone». Une application spéciale permet aux passagers de contrôler tous les éléments de leur environnement comme l’éclairage ou la température de la cabine..

Le système de téléphonie par satellite AirCell Axxess II sera également proposé en standard à bord du Falcon 2000LXS. 

 

628082410.jpg

 

Photos : 1 & 3  Falcon 2000LX 2 Signature du contrat  @ Dassault Aviation

02/06/2015

Le Falcon 5X effectue son Roll-Out !

unnamed.jpg

 

Bordeaux-Mérignac, France : Dassault Aviation a présenté aujourd’hui officiellement le Falcon %X lors d’une cérémonie. L’avion doit établir une nouvelle référence sur le marché des jets d’affaires à large cabine et long rayon d’action.

 

 

Dévoilé sur le site de Dassault Aviation à Bordeaux-Mérignac, devant une assistance composée de 400 clients, opérateurs, partenaires industriels, représentants des autorités de certification et élus locaux, le 5X offrira la cabine la plus large du marché. Son autonomie de 5 200 nm (9 630 km) lui permettra de relier sans escale la plupart des « paires » de villes les plus fréquentées de la planète.

Ce nouveau biréacteur sera plus éco-efficient que n’importe quel autre jet d’affaires de sa catégorie et offrira une vitesse d’approche de seulement 105 kts – semblable à celle des avions à turbopropulseurs – et donc la possibilité, pour les opérateurs de jets d’affaires, de desservir un plus grand nombre d’aéroports.

Annoncé à Las Vegas en octobre 2013 à l’occasion de la convention annuelle de la National Business Aviation Association (NBAA), le Falcon 5X est équipé d’une toute nouvelle aile ultra efficiente, d’un système de commandes de vol numériques dérivé de l’avion de combat Rafale, et du tout nouveau moteur Silvercrest de Snecma, dont le rendement carburant sera près de 15 % supérieur à celui de n’importe quel autre moteur de sa catégorie de puissance.

Ses autres particularités incluent un cockpit redessiné, doté du système avionique primé EASy de troisième génération, ainsi que des systèmes sophistiqués d’autodiagnostic de l’avion et des moteurs.

 

dassault aviation,falcon 5x,avion d'affaires,jet privé,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

Essais au sol avancés:

 

La mise sous tension et le début des essais systèmes au sol du premier 5X sont intervenus à l’automne dernier. Un deuxième exemplaire de développement est venu le rejoindre en début d’année.

Les tests sur le banc de simulation global, qui réplique les principaux systèmes de l’avion, se trouvent à un stade avancé et la campagne d’essais statiques et de fatigue a débuté sur une cellule dédiée. Les essais du moteur Silvercrest du Falcon 5X progressent également à bon rythme, à la fois au sol et sur le banc d’essai volant de Snecma.

Le vol inaugural de l’avion devrait se dérouler d’ici la fin de l’été.

 

Commentaire:

 

Le très attendu Flacon 5X doit venir compléter la gamme des avions d’affaires de l’avionneur français. Ce nouvel opus complète à merveille le 2000XLS, 7X et 8X. Dassault va ainsi se maintenir au plus haut niveau face à la concurrence particulièrement forte de dans le domaine.

 

unnamed-1.jpg

 

 

Photos : Présentation du Falcon 5X @ Dassault Aviation

19/05/2015

Enfin un drone MALE européen ?

male2020_dassault1.jpg

 

Les principales compagnies industrielles aérospatiales européennes Airbus Defence and Space, Dassault Aviation et Finmeccanica se félicitent de l’annonce du lancement de l’étude de définition d’un système de drone européen par l’Allemagne, la France et l’Italie.

Selon les termes de cette Déclaration d’Intention (Dol – Declaration of Intent) cosignée par les trois nations, les trois industriels vont mener au cours des deux prochaines années l’étude de définition d’un drone MALE (Moyenne Altitude / Longue Endurance), prélude au lancement du développement et à l’acquisition des matériels.

 

Cette Déclaration d’Intention fait suite à la proposition des trois compagnies aéronautiques datant de mai 2014, et concernant l’étude d’un drone MALE de nouvelle génération qui prévoit une phase de définition de 24 mois, immédiatement suivie d’une Phase de développement. Cette solution pourrait permettre une livraison des premières propositions au début des années 2020.

 

A la lumière de la dépendance croissante des états européens pour des équipements et des technologies de défense de provenance non-européenne, les compagnies aéronautiques militaires les plus importantes d’Europe ont lancé en Juin 2013 un appel commun afin de préserver les capacités spécifiques permettant d’assurer la souveraineté de notre continent dans l’élaboration de futurs aéronefs militaires.

 

 

male2020-600x276.jpg

A propos de la Phase de Définition du MALE 2020:

 

Une phase de définition vise à adapter au mieux les nouveaux développements aux besoins des clients. Cette première partie de la réalisation d’un système permet notamment de réduire au maximum les risques, tant financiers qu’en termes de développement, grâce à un processus d’échanges et de compromis avec les clients, avant le lancement du développement à échelle réelle. Cette première phase traitera toutes les questions relatives à la compétitivité, à la souveraineté, aux capacités d’évolutions du système et la compatibilité avec les besoins communs en matière de certification. La phase de définition implique donc les pays clients, leurs forces armées, les agences étatiques concernées et les industriels.

 

A propos du “MALE 2020”:

 

Le projet MALE2020 vise à développer un système de drone européen destiné aux missions de type Moyenne Altitude / Longue Endurance (MALE). Tout en répondant au plus près aux besoins opérationnels des Forces armées européennes, ce système tiendra compte des contraintes budgétaires par une mise en commun des financements de R&D. L’aspect souverain du développement de cette solution européenne sera renforcé par une définition incluant dès le début tous les aspects propres à la certification de ce drone. Le MALE2020 permettra le développement de technologies avancées et contribuera à maintenir des compétences clefs et des emplois en Europe.

 

Commentaire:

 

Après les nombreux échecs dans le domaine, cette nouvelle est de bonne augure car l’Europe ne manque ni de compétences ni de moyens pour compenser son retard dans ce domaine. Il faudra également ne pas commettre les mêmes erreurs commises dans les programme multinationaux comme l’A400M ou l’Eurofighter, sans quoi l’Europe risque définitivement de se retrouver larguée sur le sujet. 

 

 

Photos : Image du futur drone MALE européen@ Dassault Aviation