20/07/2016

La modernisation des Mirage 2000D enfin lancée !

ob_860b03_2013asap-106-01-0057.jpg

C’est avec un peu de retard sur le calendrier initial que la Direction Générale pour l’Armement (DGA) a notifié à Dassault Aviation le contrat de modernisation à mi-vie de la flotte de Mirage 2000D. Le montant du contrat n’est pour l’heure pas communiqué. Au total, se sont 55 appareils sur un total de 71 qui seront concernés par la modernisation. Cette importante mise à jour doit permettre à l’avion de voler jusqu’en 2030.

Les grandes lignes de la modernisation :

La première partie de la modernisation des « 2000D » concernera le Système de Navigation et d'Attaque (SNA) qui va être complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système sera numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser.

Enfin, la modernisation prendra aussi en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport asymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différents, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. De plus, les Mirage 2000D modernisés seront compatibles pour emporter la nouvelle nacelle désignation laser Talios de Thales et la nacelle ASTAC (Analyseur de signaux tactiques). Pour terminer les missiles air-air Magic II seront remplacés par des MICA IR (InfraRouge).

3016_1-auto_downl.jpg

 

Photos : Mirage 2000D @ SIRPA AIR

 

28/06/2016

Le Falcon 8X certifié EASA !

Falcon 8X SN1 MR.jpg

Le nouveau jet ultra long-courrier de Dassult Aviation a reçu sa certification de la part de l’administration européenne de l’aviation civile (EASA). La certification américaine est attendue d’ici les prochaines semaines. Pour l’avionneur français, l’entrée en service du nouveau fleuron pourra débuter comme prévu au début du quatrième trimestre.

 Un projet rondement mené :

 Cette certification arrive seulement deux ans après le lancement du projet, « Non seulement nous avons développé un Falcon qui répond parfaitement aux besoins de nos clients en termes d’autonomie, de confort et de souplesse d’emploi, mais en plus nous l’avons fait en un temps record et avec un processus de fiabilisation et de maturation sans équivalent", se félicite le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier.

Le Falcon 8X : 

025_falcon8x_2015usb49.jpg

La cabine du Falcon 8X est haute de 1,88 m, large de 2,34 m et longue de 13 m. Elle offre aux clients la plus grande variété d’aménagements intérieurs du marché. Plus de 30 configurations sont possibles. Trois tailles de « galley » sont disponibles, dont deux offrants un compartiment de repos équipage en option. Les opérateurs peuvent choisir parmi une large sélection de dispositions d’aménagement des sièges et des salons passagers. La zone des toilettes arrière, pourra également accueillir une douche en option.

Le Falcon 8X peux parcourir 6’450 nm sans escale à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord. Il est équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 particulièrement efficace en économie de carburant et permettra de réduire les coûts d’exploitation.

Le 8X est doté d'une panoplie de systèmes de bord innovant, largement éprouvés à bord du 7X, dont une version améliorée du système de commandes de vol numériques. Il offre également un cockpit redessiné équipé en option d'un affichage tête haute (HUD), combinant les modes de vision infrarouge et synthétique.

 

dassault_8x_interior.jpg

Photos : 1 Falcon 8X 2 Cockpit 3 Intérieur @ Dassault Aviation

 

10/05/2016

Un Falcon 2000LXS teste la norme LPV200 !

unnamed-1.jpg

En ce mois de mai Dassault aviation a participé avec un Falcon 2000LXS aux essais d'approche aux instruments (IAP) avec un minima LPV (Performance Localizer avec guidage vertical) de 200 pieds, en utilisant le service EGNOS LPV200. Ces essais ont été réalisés sur les installations de l’aéroport Charles de Gaulle à Paris.

Moins coûteux que l’ILS:

Les approches basées sur le système EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay Service) sont considérées comme similaires à celles de l’ILS, puisque le niveau de service LPV-200 est compatible avec l’Annexe 10 de la Catégorie des obligations liées aux performances d’approche de précision I de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). Les approches LPV permettent d'atterrir dans des installations non équipées de systèmes d'atterrissage aux instruments coûteux, qui comprend de nombreux petits aéroports régionaux et locaux. L'abaissement de la hauteur de décision de 250 pieds à 200 pieds fournit un avantage opérationnel substantiel dans de mauvaises conditions météorologiques et des conditions de faible visibilité.

Essais très satisfaisants :

Cette série de tests semble voir conquis les pilotes, pour qui le système LPV a été jugé bien plus stable et plus fiable en terme de sécurité, mais également plus économique que les approches ILS. D’autres aéronefs, comme un ATR-42-600 et un A350 font partie des essais du nouveau système.

 

unnamed.jpg

Photos : 1 Falcon 2000LXS destiné aux tests LPV 2 Approche dans le cockpit @ Dassault Aviation/V.Feldzer

25/03/2016

Essais par grand froid pour le Falcon 8X !

VA_160309_DSC_0292.jpg

La certification du nouveau fleuron de Dassault Aviation, le Falcon 8X arrive à sa fin. Ces dernières semaines l’équipe d’essais a mené la phase de tests par grand froid au Canada. L’avion devrait obtenir ses certifications de la FAA et de l’AESA au mois de juin prochain pour une entrée en service d’ici la fin de l’été, selon les dernières prévisions de l’avionneur.

Essais par grand froid :

Au début du mois de mars, l’équipe d’essais du Falcon 8X s’est rendue à Ranken Inlet, au Nunavut, sur la rive nord-ouest de la baie d'Hudson au Canada, pour les essais par grand froid. Cette série de tests par des températures de -27° a permis de vérifier le bon fonctionnement de l’ensemble de système de l’avion, soit l'avionique, les systèmes de commande de vol hydrauliques et électriques numériques. Tous les systèmes de cabine ont été testés avec succès sur le sol, ainsi que le démarrage de l’APU.

Par ailleurs, il a été démontré que le Falcon 8X fonctionnait parfaitement en condition de vol par grand froid et pourrait être correctement exploité dans des conditions hivernales extrêmes.

VA_160309_DSC_0109.jpg

La prochaine étape :

Falcon 8X va maintenant commencer une campagne de test global pour démontrer sa fiabilité et ses performances opérationnelles dans différentes conditions de vol. La campagne d'une durée d’un mois verra le Falcon 8X voler à travers l'Europe, le Moyen-Orient, puis en Asie et en Amérique du Nord et du Sud. Soit un périple de près de 60 missions de différentes longueurs représentant les extrêmes de ce que les clients pourraient attendre du Falcon 8X au cours de la vie opérationnelle de leurs avions. La campagne mettra l'accent en particulier sur les équipements et les fonctionnalités en cabine des systèmes de communication à haute vitesse pendant les vols intercontinentaux et survol des zones éloignées.

Préparation des livraisons :

La certification étant proche, les équipes de production de Dassault Aviation s’activent en vue de la production des premiers appareils, afin de pouvoir répondre à la demande des clients. Le Falcon 8X n°21 est entré en phase finale d’assemblage à Bordeaux-Mérignac et six avions sont maintenant en phase finale de production à Little Rock.

 

VA_160309_DSC_0170.jpg

Photos : Les essais par grand froid au Canada du 8X @ Dassault/V.Feldzer

 

14/03/2016

La gamme Falcon leader en Inde !

unnamed.jpg

Le 16 mars prochain, se sera l’ouverture de l’édition 2016 du salon India Aviation Exhibition and Conference qui se tiendra sur l’aéroport d’Hyderabad Begumpet. L’occasion pour la division des jets d’affaires de Dassault de présenter sa nouvelle gamme.

Rester le leader :

Pour Dassault Aviation cet événement aéronautique est l’occasion maintenir sa position de leader du marché indien pour les aéronefs à grande cabine et à longue portée. Avec 22 avions actuellement en service et plusieurs autres en commande, l’avionneur français tient en Inde une position qui le place devant ses concurrents Gulfstream et Bombardier.

Réseau de soutien renforcé :

Pour maintenir sa position Dassault a également continué à renforcer sa présence sur le soutien régional. L'année dernière, la société a ouvert un nouveau bureau à Bangalore et a autorisé la société Ligare Engineering, une division de Ligare Voyages, à fournir le service AOG Level Maintenance pour le Falcon 7X à son centre de service Delhi.

L’avionneur français avait déjà des accords avec la société Service Center pour le Falcon 2000, et Air Works India, pour le Falcon 900EX / LX. Ces deux opérations sont situés à Mumbai et soutenu par des installations satellites à travers le pays.

Les 7X et 8X :

La majorité des nouvelles commandes de Falcon en Inde sont obtenues avec les modèles Falcon 7X et le Falcon 8X. Il faudra également compter avec le tout nouveau Flacon 5X, bien que la certification des moteurs SNECMA Silvercrest n’est pas attendue avant 2018 et ne permettra pas de livraison avant 2020.

unnamed-1.jpg

 

Photos : le Falcon 8X @ Dassault Aviation