02/08/2010

Début de formation pour les pilotes thaïs sur Gripen!

 

 

thaigripen.jpg

 

 

Les premiers pilotes instructeurs de la RTAF (Royal Thaï Air Force) ont commencé leur formation sur l’avion de combat Gripen C/D en Suède, cette formation fait suite à celle des mécanicien. La RTAF a sélectionné une dizaine de pilotes qui se succéderont pour la transformation sur ce nouvel avion. Les trois premiers Gripen seront livrés en janvier 2011 puis trois suivront en mars.

Le premier groupe de pilotes thaïlandais est arrivé en Suède en Mars 2010 et restera jusqu’en décembre 2010, tandis que le deuxième groupe composé de six pilotes, les rejoindra bientôt pour  formation d'environ 5 mois.

Au départ, tous les pilotes instructeurs de la  RTAF présent en Suède subissent un segment de 6 semaines de théorie, qui concerne  la technologie moderne du Gripen, sa construction ainsi que son moteur, les systèmes d'avionique, les systèmes de communication et systèmes d’armes. Puis, ils reçoivent une formation de 20 heures sur simulateur. S’en suit une série de quatre vols en double commandes avant de pouvoir effectuer le premier vol en solo.

Les pilotes thaï sont tous issus d’escadrons volant sur F-16 A/B de la RTAF et sont au bénéfice d’un minimum de 600 à 700 heures le Fighting Falcon. Précèdement ils ont tous volé sur F-5.Durant les deux premières années, les Griopen seront affectés à l’Escadre 7, basé à Surat Thani (Sud de la Thaïlande), cette escadre servira en tant qu’escadron de transformation pour l’avion de combat Gripen. Une équipe de pilotes et de mécaniciens suédois seront envoyé sur place pour l’encadrement. La Thaïlande disposera dès lors de l’avion le plus moderne dans la région.

La Thaïlande et la menace extérieur :

Bien que particulièrement pacifique, le Royaume du Siam de par sa géographique, fût de nombreuses fois mis en danger par ses turbulents voisins, des anciennes invasions Khmères puis birmanes jusqu’à la récente Guerre froide. En 1987, des affrontements armés se produisirent entrent les soldats thaïs et laotiens, puis en 2001 entre les thaïs et les Birmans, près de la ville de Mae Saï, renforçant les sentiments d’insécurité sur les frontières. Même si aujourd’hui, le statu quo est partout respecté, le maintien de l’intégrité territoriale, de l’indépendance et de la souveraineté du royaume restent pour l’armée thaïlandaise des objectifs primordiaux. Par ailleurs, le ré-armement de ses voisins Vietnamien et Birman, ainsi que le risque de déstabilisation de la région en cas d’invasion de l’île de Taïwan par la Chine pousse le Royaume du Siam a revoir sa politique de défense vers le haut.

thaïpilotes.jpg


 

Photos : 1 Gripen D thaï. 2 Les pilotes thaï en suède @ SAAB Gripen


 

29/07/2010

Tir réussi pour le Silent Eagle !

 

 

F15SEfiring.jpg

 

 

ST. LOUIS Boeing annonce  le succès du premier tir effectuer depuis l’un des caissons interne latéral du  F-15 Silent Eagle.

Le premier appareil de démonstration de type Silent Eagle a tiré pour la première fois avec succès un missile inerte de tape AIM-120 Advanced Medium Range Air à Air Missile (AMRAAM) depuis le caisson  gauche.  L'essai a démontré sa capacité à déployer un AMRAAM en vol sans effet négatif sur les performances de l'aéronef à l’aide des nouvelles soutes latérale.

Le Silent Eagle est une solution de conception innovante développée en réponse aux exigences de la clientèle internationale pour un rapport coût-efficacité permettant de revaloriser un  avion de combat et lui permettre d’atteindre de hautes performances  contre les menaces futures. En utilisant une approche de conception modulaire, le F-15SE offre une aérodynamique unique qui lui diminue sa signature radar. Le F-15SE est conçu pour répondre aux besoins anticipés de la crise  à des fins de  coût-efficacité concernant des technologies de furtivité. Cette ultime version du F-15 permet avec un coût abordable de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat.

Le F-15SE CWBs (soutes latérale)  peut transporter une variété de missiles air-air, comme l'AIM-9 et AIM-120 et les armes air-sol, telles que, le Joint Direct Attack Munition et Small Diameter Bomb. Les CWBs du  Silent Eagle peut être facilement enlevé et l'avion peut être rapidement reconfiguré.

 

soutesf15se.jpg

 

 

Liens sur le F-15 Silent Eagle :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/03/23/boeing-dev...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/07/11/premier-vo...

Photos : 1 Tir d’un AMRAAM en soute depuis le F15 SE 2 Gros plan sur les soutes @ Boeing

 

21/07/2010

Farnborough : Présentation public du Gripen NG !

 

 

Gripen.ng.jpg

 

 

Pour la première fois SAAB présente en public hors de Suède son démonstrateur lors du salon aéronautique de Farnborough. Précédemment le Gripen NG avait également été visible lors de l’international Air Tattoo à Fairford.

C’est enfin l’occasion pour SAAB de montrer son nouvel opus au public et de pouvoir mieux le faire connaître.

Auparavant, le Gripen NG de démonstration a effectuer qu’une seule sortie hors de Suède, c'était en mai de cette année quand il a volé de la Suède à l'Inde, où des essais d'évaluation ont été réalisées par l'Indian Air Force. Cette phase d'évaluation exigeante, notamment des opérations à la base aérienne indienne Leh, situé à 3300 mètres d'altitude. Pendant cette période, l'avion a accompli son 150ème vol et a désormais plus de 175 vols à son actif.

Selon SAAB :

Le Gripen NG programme offre une toute nouvelle structure de systèmes et d'avionique qui garantit plus de 100% des capacités de calcul de rechange et 30% des capacités disponibles dans tous les systèmes de l'avion. La nouvelle structure permet d’incorporer d'incorporer de nouvelles fonctionnalités ou d'intégrer le nouveau matériel tout au long de la vie de l’appareil afin de maintenir  sa capacité un haut niveau d’efficacité. Saab est en train de tester tous les systèmes tactiques, comme le radar AESA et le nouveau système de communication.

De plus, SAAB vient de terminer avec succès  les essais en vol du détecteur  électro-optique d’approche missiles  et son système d'alerte (MAWS). Ce programme vise à présenter les différentes technologies et fonctions de l'avenir afin que, jusqu'en 2040 et bien au-delà, le Gripen continue d'offrir une performance et une capacité de leader parmi les avions de combat.

 

Photo : Gripen NG par Katsuhiko Tokunaga - SAAB


 

19/07/2010

Le Canada confirme l’achat du Lockheed F-35

 

 

F35.jpg

 

 

Le Canada avait fait le choix de se doter du Lockheed F-35 Lightning II, il y a quelques temps déjà, le ministre de la Défense vient de confirmer l’achat de 65 appareils. Le F-35 remplacera progressivement les CF/A-18 Hornet  à partir de 2020.

Le gouvernement du Canada s'est engagé à verser environ 9 milliards $ pour l'acquisition de ses F-35, ainsi que pour les armes, l'infrastructure, les pièces de rechange initiales, les simulateurs d'entraînement, les fonds de prévoyance et les coûts d'exécution du projet. Mais le coût global devrait s'élever à 16 milliards $ en tenant compte d'un contrat de maintenance de 20 ans.

Le ministre de la Défense, Peter MacKay, a soutenu que l'avion d'attaque interarmées F-35 était le meilleur appareil pouvant aider les militaires à faire face aux défis du 21e siècle. Selon le ministre, ce chasseur furtif polyvalent aidera les Forces canadiennes (RCAF) à défendre la souveraineté de l'espace aérien du Canada, à demeurer un partenaire fiable et solide dans la défense de l'Amérique du Nord et à faire en sorte que le Canada dispose d'une capacité moderne et efficace lui permettant de prendre part aux opérations internationales.

Le gouvernement a assuré que cette acquisition, qui s'insère dans le projet de modernisation des Forces canadiennes, générerait d'importantes retombées économiques dans l'ensemble du Canada. Le ministre de l'Industrie, Tony Clement, a soutenu que les entreprises canadiennes participeraient directement à la conception d'équipement à court terme, tout en préparant d'autres occasions pour les décennies à venir.

Le programme F-35 Joint Strike Fighter  (JSF) est financé par les Etats-Unis, le Canada, la Turquie, la Grande-Bretagne, l'Italie, la Norvège, le Danemark, l'Australie et les Pays-Bas.

A noter :

Contrairement à ce qui se fait généralement, le Canada n’a pas fait d’appel d’offres pour ce projet d’avion de combat.

 

MinDefCAD.jpg

 

 

Liens sur le F-35 :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/02/22/essais-en-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/03/19/atterrissa...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2008/11/20/f-35-la-do...

Photos : 1 F-35 Lightning II en vol. 2 le ministre de la Défense du Canada dans un F-35 @ Lockheed Martin


 

06:09 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : f-35 jsf, rcaf, défense |  Facebook | |

15/07/2010

Phantom Eye : le drone à l’hydrogène !  

 

 

PhantomEye01.jpg

 

 

ST. LOUIS The Boeing Company a dévoilé hier, son prototype de drone fonctionnant à  l’hydrogène. Selon le constructeur, le Phantom Eye est susceptible de pouvoir voler à une altitude de 65.000 pieds pour une durée de 4 jours.

Le Phantom Eye : une nouvelle génération de drone :

Le Phantom Eye préfigure ce que pourrait être à l’avenir une nouvelle génération de drone non polluant pouvant être utile dans les domaines civils et militaires en ce qui concerne la reconnaissance, la surveillance et les transmissions.

D’ici quelques jours le Phantom Eye sera transféré au Centre d’Essais en vol de la NASA sur la base d’Edwards AFB en Californie pour y débuter une série d’essais au sol. Le premier vol est prévu, quant à lui, pour le début 2011. Ce premier vol à l’Hydrogène devrait être d’une durée qui oscille entre quatre et huit heures.

Le Phantom Eye est alimenté  par 2 moteurs 4 cylindres de 2,3 litres fournissant 150 chevaux vapeurs chacun qui ne rejettent  que de la vapeur d'eau. L’appareil devrait atteindre un rythme de croisière d’environ 150 noeuds et peut transporter une charge utile de 450 livres (200kilos).

Le programme Phantom Eye est le fruit d’un partenariat entre plusieurs grandes entreprises dont Ford Motor Company (motorisation), Aurora Flight Sciences (aile), Ball Aerospace (réservoirs de carburant) ainsi que la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) et la NASA.

phantomEye02.jpg


Photos : Présentation du Phantom Eye à Hydrogène @ Boeing