30/05/2018

Air Baltic commande 30 CS300 supplémentaires !

593257753cb49.jpg

Bombardier Avions commerciaux et Air Baltic Corporation AS (airBaltic) ont annoncé qu’elles avaient signé une convention d’achat ferme de 30 avions CS300 avec des options et des droits d’achat de 30 autres avions du même type.

Selon le prix courant de l’avion CS300, la valeur de cette commande ferme s’élève à environ 2,9 milliards de dollars américains. Et ce total serait porté à près de 5,9 milliards de dollars américains si les options sur 15 avions et les droits d’achat sur 15 autres étaient tous exercés.

« Le programme d’avions C Series fait de plus en plus d’adeptes sur le marché, et cette importante nouvelle commande de l’exploitant de lancement du modèle CS300 est une autre preuve de sa performance en service exceptionnelle, a déclaré Fred Cromer, président, Bombardier Avions commerciaux. Nous sommes d’autant plus fiers que l’avion CS300 a aidé airBaltic à se maintenir parmi les transporteurs aériens les plus ponctuels du monde. La gamme C Series est à l’avant-garde du marché des petits avions monocouloirs, et airBaltic a grandement contribué à la démonstration de sa valeur. Au cours des 18 derniers mois, nous avons vu airBaltic se démarquer de plus en plus sur le marché et nous lui souhaitons d’obtenir encore plus de succès avec sa flotte de CS300 agrandie. »

Avec cette commande, airBaltic devient le plus grand client européen d’avions C Series et vient au deuxième rang des clients mondiaux de cette série avec 50 avions en commande ferme. Le nouveau plan d’affaires du transporteur repose sur une expansion considérable de ses routes au départ des trois pays baltes (Lettonie, Estonie et Lituanie).

La gamme Cséries : 

Conçue pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, la gamme d’avions CSeriesentièrement nouvelle combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions Cseriesoffre un avantage de 15% sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20% de la consommation de carburant. Avec la version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire, la productivité de l’avion CS300 s’améliore encore, offrant aux sociétés aériennes un avantage supplémentaire moyen de 4%  sur le plan des décaissements d'exploitation par siège. La conception entièrement nouvelle des avions CSeries permet de réduire grandement leurs niveaux de bruit et d’émissions, tout en offrant une souplesse opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km). Les avions CSeries,qui seront jusqu’à 5 443 kg (12 000 lb) plus légers que d’autres avions de la même catégorie pour ce qui est du nombre de places, procureront aux passagers le meilleur environnement cabine de leur catégorie, digne d’un gros-porteur, dans un avion monocouloir.

maxresdefault.jpg

Photos : 1CS300 Air Baltic2Cockpit @ Bombardier

21/04/2018

La gamme CSéries remporte le prix du développement durable !

DZ9ROusXcAIbWFE.jpg

Bombardier a remporté un prestigieux prix aux Mercuriades dans la catégorie « Stratégie de développement durable » pour son approche d’écoconception appliquée aux avionsde la gamme  « Cseries ». Le prix a été décerné jeudi 19 avril lors du Gala Les Mercuriades devant près de 1’200 leaders d'entreprise montréalais.

Les Mercuriades est l'un des concours d'affaires les plus prestigieux du Québec. Ce concours reconnait l'innovation, l'ambition, l'entrepreneuriat et la performance des PME et des grandes entreprises. Les entreprises participantes peuvent soumettre leur candidature dans 17 catégories. Toutes les candidatures sont évaluées par un jury indépendant.

La candidature de Bombardier portait sur notre approche d’écoconception appliquée aux avions CSeries. Bombardier est le premier et le seul avionneur à avoir appliqué une approche environnementale de cycle de vie sur un avion complet.

La gamme Cséries :

Conçue pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, la gamme d’avions CSeriesentièrement nouvelle combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions Cseriesoffre un avantage de 15% sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20% de la consommation de carburant. Avec la version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire, la productivité de l’avion CS300 s’améliore encore, offrant aux sociétés aériennes un avantage supplémentaire moyen de 4%  sur le plan des décaissements d'exploitation par siège. La conception entièrement nouvelle des avions CSeries permet de réduire grandement leurs niveaux de bruit et d’émissions, tout en offrant une souplesse opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km). Les avions CSeries,qui seront jusqu’à 5 443 kg (12 000 lb) plus légers que d’autres avions de la même catégorie pour ce qui est du nombre de places, procureront aux passagers le meilleur environnement cabine de leur catégorie, digne d’un gros-porteur, dans un avion monocouloir.

Photo :Le séries CS100 de Swiss avant livraison @ Bombardier

 

23/12/2017

Korean Air a réceptionné son premier CS300 !

2098.jpg

Bombardier Avions commerciaux a célébré hier la livraison d’un premier avion CS300 à Korean Air Lines Co., Ltd, client de lancement en Asie de la gamme d’avions C Series.

« Il s’agit d’un jalon très important pour le programme d’avions C Series, car il représente notre percée sur le marché asiatique, qui connaît une croissance rapide. Nous sommes honorés d’avoir Korean Air comme ambassadeur de notre marque dans la région, a dit Fred Cromer, président, Bombardier Avions commerciaux. Nous prévoyons qu’au cours des 20 prochaines années, les exploitants asiatiques prendront livraison de 2 870 petits avions monocouloirs. Nous sommes ravis que Korean Air soit la première compagnie aérienne de la région à mettre en valeur la performance et les capacités exceptionnelles du CS300 de Bombardier. »

Les dirigeants de Korean Air et de Bombardier ainsi que plusieurs centaines d’employés d’usine qui ont fabriqué l’avion C Series ont assisté à la cérémonie de livraison à l’usine de production C Series à Mirabel, au Québec.

Grâce à l’avion CS300, Korean Air pourra affecter ses avions monocouloirs plus grands et à large fuselage aux routes qui exigent cette capacité, et utiliser les avions Bombardier, d’une capacité idéale, sur les routes régionales à plus faible densité. Korean Air pourra plus tard tirer parti du rayon d’action de l’avion CS300 pour étendre ses activités à l’échelle internationale.

Korean Air doit prendre livraison de son deuxième avion CS300 avant la fin de l’année – lui aussi comptant 127 places et configuré en deux classes offrant des sièges de classe économique supérieure et économique.

La commande ferme de 10 avions CS300 de Korean Air, qui comprend des options pour 10 avions et des droits d’achat pour 10 autres avions, a été annoncée le 29 juillet 2011, à la suite d’une lettre d’intention annoncée un mois plus tôt au salon international de l’aviation de Paris Le Bourget.

25551866_1750432458321758_8101793547967891644_n.jpg

Photos : 1 CS300 Koren Air @ Matthew Lee 2 Cérémonie d elivraiosn@ Bombardier

 

19/11/2017

Egypte Air opte pour le CS300 !

original.jpg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé, au Salon de l’aéronautique de Dubaï, la signature d’une lettre d’intention avec la compagnie EgyptAir Holding Company, basée au Caire, pour l’acquisition d’un maximum de 24 avions CS300. Cette transaction porte sur 12 avions CS300 et des droits d’achat de 12 avions supplémentaires. Selon le prix affiché de l’avion de ligne CS300, le montant d’une commande ferme s’élève à environ 1,1 milliard de dollars au prix catalogue de l'avionneur.

Enprésence de Son Excellence Sherif Fathi, ministre égyptien de l’Aviation civile, un point de presse a été tenu aujourd’hui au Salon de l’aéronautique de Dubaï, pendant lequel Safwat Musallam, président et chef de la direction d’EgyptAir, et Fred Cromer, président de Bombardier Avions commerciaux, ont célébré la signature de la lettre d’intention qui ouvre un nouveau chapitre dans les relations entre les deux entreprises.

« Nous sommes heureux du nouveau partenariat conclu avec Bombardier dans le cadre de notre stratégie de modernisation de notre flotte. Ayant fait une évaluation détaillée de notre flotte, nous avons réalisé que l’avion CS300 était parfaitement adapté à nos plans d’affaires et à notre stratégie de croissance, a affirmé Safwat Musallam.

 

Bombardier prévoit pour la région une demande de 450 avions dans le segment des avions de 60 à 150 places, et cette lettre d’intention confirme la nécessité pour les compagnies aériennes du Moyen-Orient de pouvoir bénéficier d’avions de taille adéquate. Nous avons la certitude que nos petits avions monocouloirs C Series sont parfaitement adaptés aux environnements à température élevée de la région et qu’ils présenteront des performances et offriront des avantages économiques importants permettant d’accroître la rentabilité des compagnies aériennes. »

 

Photo : CS300 aux Couleurs d'Egypte Air @ Bombardier

17/10/2017

Alliance Airbus Bombardier !

 

bombardier,boeing,airbus,cseries,alliance avionneurs,canada,aviation canada,québec aviation,transport aérien,infos aviation

L’annonce du rapprochement entre les avionneurs Airbus et Bombardier en ce qui concerne le programme CSéries vient bouleverser le secteur des transporteurs civiles. Ce nouveau partenariat voit Airbus prendre une part majoritaire du programme d'avions moyen-courrier CSeries du canadien Bombardier.

Selon les termes de l'accord, Airbus détiendra approximativement 50,01% de l'entité qui gère le programme CSeries, alors que Bombardier et Investissement Québec, bras du gouvernement provincial, ne détiendront respectivement plus que 31 et 19%. Si le siège du programme et la ligne d'assemblage principale resteront basés au Québec, une seconde ligne d'assemblage sera établie à Mobile, Alabama (Sud des États-Unis), où Airbus a aussi installé une ligne d'assemblage finale pour sa famille A320.

Un partenariat commercial fort :

Cette alliance aura plusieurs effets importants. D’une part l’ouverture d’une chaîne de fabrication du Cséries aux Etats-Unis aura pour effet de contrer la volonté américaine de taxer l’avion canadien à 220%. A noter que de son côté Boeing a fait savoir que pour lui que ce rapprochement ressemble à « un accord discutable entre deux compétiteurs dépendant grandement des subventions de l'État pour contourner que ce rapprochement ressemble à «un accord discutable entre deux compétiteurs dépendant grandement des subventions de l'État pour contourner la décision américaine d'imposer des droits compensatoires et antidumping au CSeries ».

Si Airbus n’injectera pas d’argent directement, sa capacité commerciale permettra à Bombardier de profiter d’un accès sans précédent en direction des transporteurs clients de l’avionneur européen. Par ailleurs, des économies importantes pourront être faites en terme de production chez les deux avionneurs.

 

De l’autre côté Airbus bénéficiera d’un renfort sur le segment des avions monocouloirs de 100 à 150 places. Certes, il y a bien l'A319, mais celui-ci se vend mal depuis cinq ans.

Une mauvaise nouvelle pour la concurrence :

Si Boeing peu grincer des dents, l’avionneur américain ne sera pas pour autant le plus touché par cette alliance. Les acteurs du segment des 80 à 150 places seront les premiers à en faire les frais, Mitsubishi avec son MRJ, Sukhoi et son SSJ100 et d’une certaine manière le brésilien Embraer avec sa gamme ERJ. Mais l’alliance Airbus/Bombardier aura également un poids conséquent sur le marché chinois et les créations locales qui sont en difficultés.

Et après ?

Cette alliance aura-t-elle d’autres développements ? Bombardier pourrait apporter à Airbus une gamme complète d’avions d’affaires (LearJet, Challenger, Global) et en ce qui concerne les petits jets régionaux,  le CRJ et le turbopropulseur Q400 complètent à merveilles la gamme. Peut-on également imaginer un futur partenariat militaire sur l’Eurofighter et même l’après Typhoon ? Tout est envisageable aujourd’hui.

 

Photo : CS100 de SWISS @ Bombardier