29/04/2012

Bombardier teste les systèmes du CSeries !

 

1217943154.jpg


 

Bombardier a annoncé en fin de semaine dernière que la première série d’essais et de simulations des systèmes, notamment ceux du moteur et du système électrique, pour ses avions CSeries entièrement nouveaux et hautement perfectionnés ont commencé à son banc d’essai d’intégration des systèmes, appelé « Avion 0 », également connu sous le nom de Centre d’essai intégré des systèmes avion (CIASTA).

Les données des essais confirment que le programme de développement des avions est en voie d’atteindre les principaux objectifs de performances, tout en maintenant le cap sur une entrée en service vers la fin de 2013. Ces importantes étapes du programme indiquent que Bombardier et ses fournisseurs réalisent de grands progrès dans le développement des avions CSeries.

Environ 90 % des systèmes des avions CSeries seront testés au cours de la première moitié de 2012 sur « Avion 0 », situé dans les installations de l’avionneur à Mirabel (Québec), à 40 km au nord de Montréal. Les systèmes continueront d’entrer progressivement en service tout au long de l’année afin de nous assurer d’effectuer la validation des avions au sol, avant les essais en vol. Plus de 200 composants et systèmes des avions CSeries font l’objet d’essais dans le monde entier.

 

BA-CSeries-Bird-Strike-Cockpit.jpg

 

 

De son côté,  Pratt & Whitney a effectué plus de 1’300 heures d’essais moteur complets sur le réacteur PW1500G qui propulsera les avions CSeries et la première série d’outillage d’assemblage final à Mirabel est complète. De plus, des exercices de simulation d’assemblage sont en cours pour optimiser l’apprentissage et la validation préalable du processus d’assemblage, ainsi que des exigences environnementales de santé et sécurité dès le départ est un objectif clé.

 

A propos du CSeries :


Conçue pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, la gamme d’avions CSeries entièrement nouvelle combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions CSeries offrira un avantage de 15%  sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20%  de la consommation de carburant. La conception entièrement nouvelle des avions CSeries permettra de réduire grandement leurs niveaux de bruit et d’émissions, tout en offrant une souplesse opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km). Les avions CSeries, qui seront jusqu’à 12 000 lb (5 443 kg) plus légers que d’autres avions de la même catégorie pour ce qui est du nombre de places, procureront aux passagers le meilleur environnement cabine de leur catégorie  digne d’un gros-porteur, dans un avion monocouloir.

Bombardier a enregistré des commandes fermes de 138 avions CSeries. Parmi les clients, on compte Braathens Aviation (cinq avions CS100 et cinq avions CS300), Deutsche Lufthansa AG (destiné à Swiss 30 avions CS100), Korean Air (10 avions CS300), Lease Corporation International Group (17 avions CS300 et trois avions CS100), PrivatAir (cinq avions CS100), Republic Airways (40 avions CS300), un transporteur à grand réseau anonyme (10 avions CS100), un client européen anonyme (10 avions CS100) et une société aérienne anonyme bien établie (trois avions CS100). Le programme d’avions CSeries a également enregistré des options sur 124 appareils et des droits d’achat sur 10 autres de la part de ces clients, ainsi que des lettres d’intention pouvant porter jusqu’à 30 avions CSeries d’Ilyushin Finance Co et jusqu’à 15 avions CS300 d’Atlasjet.

BA-CSeries-Rear-Fuselage-Panel.jpg

 

 

Photos 1 CS100 aux couleurs de Swiss compagnie de lancement 2 Fabrication du nez de l’avion 3 Partie du fuselage arrière @ Bombardier Aerospace

 

22:02 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bombardier aerospace, cseries, cs100, cs200, cs300, swiss |  Facebook | |

02/06/2011

Braathens commande le CSeries !

 

BA-CS100_CS300_Malmo-HR.jpg

 

 

 

 

Bombardier Aéronautique a annoncé hier que Braathens Leasing Limited a passé une commande ferme de cinq biréacteurs  CS100 et de cinq biréacteurs CS300. Braathens a également pris des options sur 10 autres avions de la gamme CSeries. Aux prix courants des avions CS100 et CS300, le contrat de commandes fermes est estimé à quelque 665 millions $ US. Ce qui pourrait augmenter jusqu’à environ 1,37 milliard $ US si les 10 options sont converties en commandes fermes.

Un nouveau client pour le CSeries :

Ces avions CSeries seront exploités par Malmö Aviation, membre de Braathens Aviation, depuis sa base de l’aéroport Bromma-Stockholm, située à quelques kilomètres du centre-ville de Stockholm. Malmö Aviation exploite présentement 12 avions à réaction et elle entend renouveler sa flotte et explorer de nouvelles occasions d’affaires avec ses avions CSeries à compter de 2014.

La gamme CSeries :

Conçus pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, les avions CSeries combinent des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà.

La gamme d’avions CSeries offrira un avantage de 15% en matière de baisse de coûts d’exploitation et un avantage de 20%  de réduction de la consommation de carburant; des niveaux de bruit et d’émissions grandement réduits, ainsi qu’une polyvalence opérationnelle supérieure, une performance au décollage et à l’atterrissage exceptionnelle avec une distance franchissable de 2 950 milles marins (5 463 km). Elle proposera également des rangées de trois et deux fauteuils, dignes de gros-porteurs, dans un avion monocouloir.

L’avion CS100 doit entrer en service commercial en 2013 auprès de sa compagnie de lancement Swiss filiale du groupe Lufthansa (StarAlliance), suivi de l’avion CS300 en 2014.

 

BA-CS100_Malmo-HR.jpg

 

 

Les clients du CSeries :

La transaction annoncée hier fait passer les commandes de la gamme d’avions CSeries à 100, dont 38 avions CS100 et 62 avions CS300 et portent à quatre le nombre de clients des avions CSeries. Parmi les autres clients ayant commandé des avions CSeries, on compte Deutsche Lufthansa AG (30 avions CS100) pour le compte de SWISS, Republic Airways (40 avions CS300), et Lease Corporation International Group (17 avions CS300 et trois avions CS100). De plus, le programme d’avions CSeries enregistre des options sur 100 avions additionnels.

 

 

1217943154.jpg

 

 

la fabrication des avions CSeries efficente :

Bombardier Aéronautique prévoit d’obtenir une ré-pétabilité prévisible et une qualité améliorée tout en prévenant des problèmes ergonomiques sur la chaîne de montage des avions CSeries en utilisant six robots de 12 tonnes (10,89 tonnes métriques) pour l’assemblage du poste de pilotage et du fuselage de l’avion de ligne. De plus, la Société s’attend à réduire de plus de 40 heures le temps de cycle nécessaire pour l’assemblage de l’avion. Jusqu’à maintenant, les avions Bombardier étaient assemblés en grande partie à la main. Cependant, avec un diamètre de 3,7 mètres (12 pieds), le fuselage de la gamme d’avions CSeries est plus grand que celui de tout autre avion de ligne jamais construit par Bombardier. Le fuselage plus large offre un confort supérieur pour les passagers, mais présente un défi ergonomique pour l’assemblage.

Le raccordement des sections de fuselage à la main exigerait beaucoup d’heures pour l’assemblage des échafaudages nécessaires aux travailleurs pour atteindre le haut de l’avion, et beaucoup d’autres heures pour déplacer ces échafaudages sur toute la longueur du fuselage.

Les robots peuvent se déployer à une hauteur complète de 5,72 mètres (18 pieds, 9 pouces). À partir de leur base, ils peuvent atteindre le dessus ou le dessous de l’avion.

En l’espace de 32 secondes, chaque robot peut forer un petit trou et riveter ou enfoncer à coups de marteau une fixation dans le fuselage d’aluminium-lithium. Pour les sections de fuselage en matériaux composites, il faut 53 secondes pour forer un trou, appliquer un scellant et mettre une fixation en place. Quatre robots, travaillant avec un opérateur chacun, peuvent raccorder les sections de fuselage d’un avion CSeries en 17 heures. Des systèmes de contrôle à vision évoluée assurent que chaque trou est foré au centième de pouce (0,254 mm) près.

BA-CSeries_CS100_Exterior_01-HR.jpg


 

Photos : 1 & 2 CSeries aux couleurs de Malmö 3 CSeries 100 Swiss 4 CSeries @ Bombardier Aerospace

 

12:50 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bombardier, cseries, cs100, cs300 |  Facebook | |

24/03/2011

Préparation à l'industrialisation du CSeries !

E12_HR_(2).jpg

 

Les premiers systèmes du programme d’avions de ligne CSeries de Bombardier sont en cours de développement et d’essais auprès de partenaires et fournisseurs  avant leur livraison au Centre d’essai intégré des systèmes avion (CIASTA) de Bombardier. L’installation des bancs d’essais des systèmes au CIASTA progresse dans les délais prévus, et certaines pièces, dont le relais d’accessoires du moteur et les commandes de poste de pilotage, sont déjà arrivées au Centre.

 

Centre d’essais CIASTA :

 

Situé sur le site de Bombardier à Mirabel, à 40 km au nord de Montréal, le CIASTA est le laboratoire d’essais de pointe où se feront les essais des systèmes des avions CSeries avant le vol inaugural et où l’intégration des systèmes pendant le programme d’essais en vol se poursuivra. Le CIASTA intégrera les systèmes de commande de vol, les circuits avioniques, hydrauliques, électriques et de contrôle d’environnement cabine avant le vol inaugural de l’avion CSeries.

Le CIASTA abritera le banc d’essai et de certification intégré des systèmes (ISTCR), un simulateur d’ingénierie (ESIM), un banc d’essai d’intégration des systèmes (SITS), un laboratoire d’intégration des commandes de vol (FCIL) et un banc d’essai des systèmes de contrôles d’environnement cabine (ECS).

 

Swiss_hi_CS100_(2).jpg

 

Un CSérie virtuel :

 

 Cet avion virtuel, qui sera considéré en fait comme l’appareil au numéro de série zéro, sera utilisé pour tester de façon approfondie la conception des systèmes afin d’atténuer les risques et d’assurer la fiabilité nécessaire avant le vol inaugural du prototype no .1

 

La gamme CSeries :

 

Les avions CSeries qui se déclinent en deux modèles CS100 et CS300 sont optimisés pour le marché des avions monocouloirs long-courriers de 100 à 149 places, offriront les plus faibles coûts d’exploitation de leur catégorie selon Bombardier, une souplesse opérationnelle exceptionnelle, le confort d’un avion à large fuselage et une fiche environnementale inégalée. Les ailes du CSeries seront en matériaux composites et doté du moteur PurePower ® PW1000G produit par Pratt & Whitney.

Les avions commerciaux de la gamme CSeries de Bombardier offrent de nombreux atouts, Bombardier annonce les chiffres suivants :

Une réduction de 15 % des coûts d’exploitation, une consommation réduite de 20%, des matériaux composites à 70% ce qui permettra une réduction des niveaux de bruit et d’émission soit 20% de Co2 et 50% de moins de NOx. Le tout avec une distance franchissable de 1.800 à 2.950 milles marins.

 

I01_(2).jpg

 

Les clients :

 

Si vous suivez régulièrement ce blog alors vous connaissez certainement le client de lancement du CSeries qui n’est autre que SWISS avec 30 appareils fermes de type CS100 et 30 appareils en option. Le second client est la compagnie américaine Republic Airways avec 40 modèles CS300 et 40 en options.S’ajoute les commandes de la société de Leasing LCI qui opte pour 20 CS100 et 17 CS300.

 

Republic_CS300_hi_(2).jpg

 

Photos : 1 la gamme CSeries CS100/CS300 2 Swiss client de lancement 3 L’intérieur cabine 4 Republic Airways @ Bombardier Aerospace

 

 

07:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bombardier, cseries, cs100, cs300, swiss, republic airways |  Facebook | |