30/10/2014

Suisse, les Super Puma sont tous modernisés !

DSC_4427.jpg

 

 

 Alpnach en début de semaine, les représentants d’armasuisse, de RUAG Aviation et des Forces aériennes suisses ont célébré, la fin des livraisons des Super Puma modernisés. 

 

Le projet de maintien et d’augmentation des capacités opérationnelles des Super Puma TH89 (hélicoptères de transport 89) a démarré il y a dix ans, avant d’être accepté par le Parlement avec le programme d’armement 2006. La modernisation a consisté, d’une part, à remplacer l’avionique des appareils et, d’autre part, à les équiper d’instruments, et donc de capacités, supplémentaires. La première étape a été constituée d’une phase de définition, de développement, de construction et d’évaluation de la nouvelle configuration. La deuxième étape a été composée des travaux sur les hélicoptères. La remise des hélicoptères modernisés, rebaptisés TH06, a débuté en avril 2012 et s’est achevée le 29 août 2014. 

 

pastedGraphic.png

Navigation assistée par satellite :


th06stand2012.parsys.88790.Image.jpeg


 

Acquis au départ comme hélicoptères de transport, les Super Puma accomplissent aussi d’autres tâches. Ces robustes hélicoptères servent de plate-forme aux caméras à infrarouge FLIR (Forward Looking Infrared), avec lesquelles ils ont fait leurs preuves, notamment pour la recherche de personnes disparues. Un Super Puma est en permanence de piquet pour le service de recherche et de sauvetage (SAR). Les hélicoptères peuvent même effectuer des engagements de police aérienne quand ils concernent des aéronefs volant à basse altitude et à faible vitesse. Une raison suffisante pour combiner une mise à niveau avec la révision de toute façon nécessaire dans le cadre du programme de maintien de la valeur.

La cabine analogique est remplacée par un cockpit de verre presque identique à celui que l’on trouve dans les Cougar. Ces derniers, plus modernes, ont été introduits aux Forces aériennes à partir de 2001. Derrière un cockpit semblable au premier abord, se cache l’avionique la plus récente comportant des fonctions dont le Cougar ne dispose même pas. Afin d’être entièrement compatible avec les procédures de navigation actuelles, la capacité P-RNAV (Precision Area Navigation) a été intégrée. La capacité du Flight Management Systems (FMS) a aussi été revalorisée et une fonction supplémentaire a été ajoutée pour permettre de définir des approches aux instruments autonomes avec guidage par satellite sur n’importe quel point. Le TH06 sera le premier hélicoptère des Forces aériennes capable, grâce à un INS-GPS, d’effectuer des approches aux instruments sur théoriquement n’importe quel point, indépendamment des aides à la navigation au sol. Si les deux appareils GPS intégrés perdent le signal satellite, le système de navigation à inertie (INS) prend en charge la navigation. En tant que premier hélicoptère des Forces aériennes, le TH06 dispose aussi d’un appareil avertisseur de collision TCAS qui prévient des approches dangereuses d’autres aéronefs. Comme la cabine du TH06 est presque identique à celle du Cougar, les deux hélicoptères peuvent voler avec la même licence, ce qui réduit beaucoup le temps consacré à la formation de reconversion.La console FLIR et la sphère FLIR ne sont intégrées que sur le Super Puma. Le « nouveau » Super Puma devient un véritable « spécialiste SAR ». Un grand projecteur de recherche est directement relié au FLIR, si bien qu’un « hot spot », identifié par l’opérateur FLIR, par exemple une personne disparue, peut être éclairé et rendu visible de loin pour l’équipage de la cabine et, par conséquent, identifié plus rapidement. Ce système rend la recherche de personnes plus efficace. En outre, il est désormais possible de projeter l’image de la caméra FLIR sur un écran central de la cabine.

Un goniomètre de la dernière génération fait également partie de l’équipement. Il peut être relié à un système de localisation de personnes. Il permet de repérer directement un émetteur de secours, par exemple d’un avion disparu, et d’enregistrer les données transmises par l’émetteur de secours dans le FMS et dans le nouvel appareil numérique de représentation des cartes. Le trajet direct vers l’émetteur de secours est ainsi visible au premier regard. Dans l’engagement de police aérienne, le FMS est aussi en mesure de calculer un point de rendez-vous avec un avion si la centrale d’engagement fournit les données correspondantes sur la position, la direction et la vitesse.

 

Le Helmet Mounted Display (HMD), fixé au casque du pilote projette les données de vol directement dans le champ de vision du pilote, ce qui permet de garder en vue la place d’atterrissage tout en visualisant les informations des principaux instruments, ce qui est particulièrement utile dans les opérations difficiles, de nuit ou lors d’atterrissages dans la neige. 

Ce qui manquait au Super Puma, c’était la possibilité de communiquer directement avec des partenaires comme la police ou le corps des gardes frontière. Grâce au riche équipement radio, les équipages du TH06 peuvent dorénavant communiquer directement sur leurs réseaux. Particulièrement en situations de catastrophe, on ne peut pas partir du principe que les canaux habituels de communication seront fonctionnels, c’est pourquoi les nouveaux hélicoptères sont équipés en plus d’un système de communication satellitaire. (sources DDPS).


DSC_4428.jpg


 

 

Photos : 1 & 3 Super Puma à Air14 @P.Kummerling 2 Cockpit@ Armasuisse

19/05/2014

Cougar suisses engagés à JAWTEX!

cougar.parsys.0005.3.photo.Photogallery.gif.jpeg


 

 

Dans le cadre de l’exercice JAWTEX (Joint Air Warfare Tactical Exercice) trois hélicoptères Cougar des Forces aériennes sont engagés dans le nord de l’Allemagne à Holzdorf et à Schleswig du 12 au 23 mai 2014. 

 

Exercice JAWTEX :


 

image_large.jpg


 

JAWTEX (Joint Air Warfare Tactical Exercice) est un exercice inter-alliés analogue à ELITE (Electronic Warfare Live Training Exercise) dans lequel notre pays participe régulièrement avec plusieurs moyens (F/A-18C/D, Cougar et système de DCA). L’exercice JAWTEX est quant à lui beaucoup plus complet, il couvre non seulement le domaine de la guerre électronique (GE), mais il constitue aussi un exercice d'ensemble des troupes (interarmes ou combinées) sur terre, sur l'eau et dans les airs. En outre, le Joint Fire Support (JFS) et l'Air Surface Integration (ASI) seront désormais entraînés avec une structure dite interarmes ou combinée. La participation à cet exercice permet donc non seulement d'acquérir de nouvelles connaissances dans le domaine de la guerre électronique, mais aussi d'accumuler des expériences dans le domaine COMAO (Composite Air Operations) impliquant aussi la marine et les troupes au sol.

 

Les autres participants sont : des avions de combat Eurofighter allemands et italiens, des Gripen hongrois, F/A-18 finlandais, F-16 turcs et hollandais , des Tornado allemands. Des hélicoptères CH-53 et NH-90 et Tigre allemands, des BlackHawk autrichiens. Pour terminer, des avions de transports allemands C-160 et C-130 complètent cette flotte internationale.


 

26483882.jpg


 

 

Photos : 1 Eurocopter Cougar Mk1 des Forces aériennes @ DDPS/Erich Riester 2 Eurofighter T1 allemand @ Luftwaffe


20:09 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : elite, jawrex, force aérienne suisse, cougar |  Facebook | |

13/06/2013

Pilotes de Cougar français en Suisse !

entrainement-franco-suisse-deux-super-puma-sur-la-base-de-payerne.jpg

C’est en toute discrétion qu’au début du mois, un groupe de pilotes français de l’escadron de transport et de calibration (ETEC 65) de Villacoublay s’est rendu sur les installations de la base aérienne de Payerne. Cette visite avait pour but de réaliser des entraînements conjoints avec les pilotes suisses sur  les hélicoptères Cougar/Super Puma.

Cet échange franco-suisse est une opportunité pour l’équipage de Cougar /Super Puma français déployé de s’aguerrir au vol en montagnes. «Nos collègues suisses évoluent sur le même hélicoptère que notre escadron, explique le capitaine F., pilote et chef du détachement. Nous avons eu la possibilité de croiser les équipages des deux nations et d’apprendre de nos techniques respectives». Peu habitué à évoluer dans ces conditions, les pilotes d’hélicoptères de l’ETEC ont profité de cet exercice pour réaliser des atterrissages jusqu’à 12 000 pieds.

L’ETEC 65 :

L'Escadron de transport et de calibration est une unité de l'Armée de l'air française  ayant notamment pour mission d'assurer le transport du président de la République et des autorités gouvernementales. Cette unité assure également le transport du personnel du Ministère de la Défense, de délégations étrangères et effectue des évacuations sanitaires de militaires ou de civils. L'escadron est implanté sur la Base aérienne 107 de Villacoublay.

La flotte de l'ETEC a fait l'objet d'un renouvellement important ces dernières années. Le principal changement est l'achat d'un Airbus A330, pour pallier la capacité et l'autonomie jugées insuffisantes des deux Airbus A319 J. Après l'acquisition déjà réalisée de deux Falcon 7X et d'un Falcon 2000, il reste encore trois avions à remplacer. Les deux Falcon 900 seront remplacés par deux Falcon 2000 supplémentaires, en 2013 et 2014].

Depuis 2006, les Super Puma de l'Escadron d'hélicoptères 3/67 Parisis réservés aux transports de hautes autorités ont intégré l'ETEC Alpha.

Photos : Cougar/Super Puma des Forces aériennes suisses durant l’exercice @ Armée de l’Air

03/04/2012

Les Forces aériennes suisses réceptionnent leurs SuperPuma modernisés !

 

 

bilder_parsys_9631_Image.jpg

 

 

Emmen, (LU) les Forces aériennes suisses ont réceptionné hier les deux premiers hélicoptères «SuperPuma» (TH89) modernisés. Cette mise à niveau de la flotte de «SuperPuma» a été décidée en 2006 afin de remettre au goût du jour les 15 appareils acquis en deux tranches de 1987 à 1989 et de 1991 à 1993.

Les «SuperPuma» AS332M1 font maintenant l'objet d'un important programme de modernisation servant à mettre sa technologie, qui date des années 1980, à un niveau comparable à celui de l'hélicoptère de transport «Cougar» AS532UL (TH89), également utilisé par les Forces aériennes. Ce programme de modernisation, réalisé par RUAG Aviation à Emmen, se terminera en 2014 avec la remise, aux Forces aériennes, du dernier des 15 «SuperPuma» au standard TH06.

La modernisation :

Les principales modifications que comporte le SuperPuma modernisé sont notamment un Flight Management System moderne, deux systèmes de positionnement par GPS, un système de navigation par inertie (PRNAV), un système moderne de cartes numériques, des enregistreurs de données, un système d'alerte anti-collision (TCAS) avec alerte vocale, ainsi que de nouveaux systèmes radio (police, système crypté et transmission par satellites ).

Avec cette importante modernisation, la flotte transformée de SuperPuma disposera d'un niveau technologique comparable à celui des hélicoptères de transport «Cougar» également en service dans les  Forces aériennes.

Les pilotes d'essai d'Armasuisse ont procédé au premier vol du prototype d'hélicoptère de transport TH06 (désignation technique du «SuperPuma» modernisé ) le 9 décembre 2010, à Emmen.

Ce programme de modernisation, réalisé par RUAG Aviation à Emmen, se terminera en 2014 avec la remise, aux Forces aériennes, du dernier des 15 Super Puma (TH06 ). La modernisation des «SuperPuma» permettra d’étendre leurs possibilités d’engagement.

 

1194715484.png

 

 

En uniformisant largement les cockpits des hélicoptères de transport «SuperPuma» et «Cougar», il sera possible d’améliorer la disponibilité opérationnelle et de simplifier l’instruction. De plus, la sécurité sera globalement accrue.

Cette modernisation ne se limite cependant pas au remplacement d’instruments électromécaniques: des fonctionnalités supplémentaires à disposition sur le «Cougar» sont également réalisées. Il s’agit par exemple du remplacement du système de navigation essentiellement militaire par un système civil-militaire, et du montage d’un système numérique de représentation de cartes.

Les équipements supplémentaires suivants sont notamment prévus:

– projecteur de recherche;

– moyens de communication adaptés aux nouvelles exigences;

– enregistreur des communications à l’intérieur du cockpit et des données de vol;

– appareil d’alerte en cas de risque de collision dans l’espace aérien;

– système d’affichage des données de vol monté sur le casque.

Ces trois derniers systèmes, notamment, servent à l’accroissement de la sécurité.

L’importance de faire coïncider la modernisation avec la révision générale a déjà été soulignée dans les considérations militaires (immobilisation des appareils, réductiondes coûts).

En plus de l'installation de nouveaux systèmes, un certain nombre de composants éprouvés sont utilisés. Il s'agit notamment du radar météorologique, les prises d'air multi-usages ou le pilote automatique. Un total d'environ 60 éléments seront mis à jour.

La modernisation couvre également les exigences actuelles et à moyen terme des organes civils et militaires. En plus de l’extension des possibilités d’engagement, elle sert à accroître la sécurité de vol. Ainsi, le montage d’un appareil d’enregistrement des communications à l’intérieur du cockpit et des données de vol permettra d’analyser plus simplement et plus précisément les incidents et les accidents. Les enseignements ainsi tirés serviront à améliorer la formation.

Le simulateur :

La modernisation du simulateur du «SuperPuma» a déjà été décidée par les Chambres fédérales avec le programme d’armement 2005 (PA05), comme partie du projet d’hélicoptère léger pour les transports et la formation. Le simulateur est adapté à la nouvelle configuration et aux nouvelles fonctionnalités de l’hélicoptère pour continuer d’offrir des possibilités d’instruction étendues.

Cette modernisation ne se limite cependant pas au remplacement d’instruments électromécaniques: des fonctionnalités supplémentaires à disposition sur le «Cougar» sont également réalisées. Il s’agit par exemple du remplacement du système de navigation essentiellement militaire par un système civil-militaire, et du montage d’un système numérique de représentation de cartes.

Le simulateur doit permettre d'instruire toutes les procédures importantes pour l'engagement et celles d'urgence, à savoir: l’accoutumance à l'hélicoptère «Cougar» & «SuperPuma». Les Procédures pour les équipages de deux hommes. Procédures de vol avec visibilité et de vol aux instruments. L’ entraînement aux vols de nuit avec et sans moyens de vision nocturne, l’entraînement aux vols en haute altitude, les  vols tactiques à basse et très basse altitude, le transports de charges internes et externes, y compris treuillage, les  procédures normales et procédures d'urgence, le  vol de recherche et de sauvetage (SAR) ainsi que les qualification des pilotes. La Formation des moniteurs de vol avec entraînement tactique avec intégration de troupes au sol et des menaces externes.  Généralités: le simulateur modernisé doit remplir les exigences selon JAR-STD 1H, Level D. Ils doivent bénéficier de la certification civile JAR STD 2H, Level 3 MCC.

bilder_parsys_19808_Image.jpg

 

 

Photos : 1 SuperPuma @ Pascal Kümmerling 2 Cockpit modernisé @ RUAG 3 cérémonie de remise @ Forces aériennes suisses

 

09/10/2011

Exercices de tir d’aviation sur l’Axalp 2011

 

axalp2010_014.jpg


 

Les exercices de tir d’aviation des Forces aériennes dans les Alpes bernoises se dérouleront les :

mercredi 12 et jeudi 13 octobre 2011,

Le programme offre une large palette de démonstrations mettant en scène, outre des avions de combat, des opérations de sauvetage et d’extinction et des ballets aériens effectués par des éclaireurs parachutistes ou des hélicoptères de l’armée. Toutes les présentations sont accompagnées de commentaires diffusés par haut-parleur.

Cette manifestation de deux jours orchestrée dans l’Oberland bernois est l’occasion pour les Forces aériennes de démontrer à un large public leur savoir-faire en milieu alpin. Les Forces aériennes s’entraînent depuis 1942 dans le secteur d’Axalp-Ebenfluh.

Les exercices annuels de tir d’aviation des Forces aériennes suisses se dérouleront les 12 et 13 octobre 2011 (sans jour de réserve) sur la place de tir d’aviation d’Axalp-Ebenfluh au-dessus de Brienz (BE).

Au vu des expériences antérieures, ces exercices de tir d’aviation attireront de nombreux spectateurs.

 

axalp2010_442.jpg

 

 

Informations :


Pendant les heures de fermeture de la route, le stationnement des véhicules est autorisé uniquement sur les places de parc privées et payantes réservées à cet effet à Brienz-Brunnen, lesquelles sont desservies par un service de bus navettes.

Les zones réservées aux spectateurs ne peuvent être atteintes qu’à pied et avec un bon équipement en passant par les chemins de montagne balisés.

Les présentations commencent toujours de façon ponctuelle à 14h00.

Les chemins d’accès sont bloqués à partir de 13h30.

Durée des exercices de tir d’aviation : env. 1 heure et demie.

La présence d’animaux de compagnie n’est pas recommandé lors du tir d’aviation Axalp pour des raisons de protection des animaux. Votre ami à quatre pattes vous en sera reconnaissant !

Voici un aperçu du programme:

Parade de F/A-18 Hornet et de F-5 Tiger II

Présentation de PC-21

Mobilité lors des tirs au canon en montagne

Engagement d’éclaireurs parachutistes

Opération de sauvetage et opération d’extinction

Démonstration des caractéristiques de vol des Cougar

Démonstration des caractéristiques de vol des EC635

Démonstration des caractéristiques de vol des F/A-18 Hornet

Démonstration de la Patrouille Suisse

Le 12 et le 13 octobre 2011, des renseignements sur le déroulement de la manifestation pourront être obtenus au numéro de téléphone suivant :

Service d’infos régional à partir de 08h00 env.
1600, menu 031, rubrique 5.
Possible uniquement en Suisse.

 

axalp2010_265.jpg

 

 

Photos : 1 F/A-18 Hornet 2 Fondue pour les petites faims 3 F-5E @ Peter Stehouwer