16/09/2013

L’hélicoptère Surion entre en service !

수리온 넘버원.jpg


 

SEOUL, les hélicoptères utilitaires coréens de type Surion développé par Korea Aerospace Industries (KAI), ont été déployés au sein de l'école d'aviation de l'armée dans Nonsan et déclaré opérationnel. Selon KAI, le Surion a subi plus de 2’000 heures de vols d'essai sans accident.

L'hélicopère a également passé 50 tests par temps froid en Alaska entre le mois de décembre et de février pour tester son fonctionnement dans des conditions extrêmes.

 

Historique du KUH «Surion» :

Le programme coréen pour un hélicoptère multirôle (KMH) fut lancé le 12 mars 2004 avec comme objectif le développement d’un hélicoptère polyvalent entièrement Coréen. Compte tenu des besoins financiers énormes pour le développement d’une telle machine, le programme fut réorienté afin de répondre aux besoins utilitaires (KUH) de l’armée coréenne en priorité. 

Le second problème des coréens était de pouvoir compter sur la collaboration avec un constructeur étranger reconnu pour diminuer les risques industriels. La Corée lança le 15 avril 2005 un appel d’offre international pour permettre à un constructeur étranger d’intégrer le programme.  Plusieurs sociétés étrangères telles que Boeing, Bell Helicopter, Sikorsky aux États-Unis, Eurocopter, AgustaWestland en Europe, une société russe ont répondu à l’offre.

Le 13 Décembre 2005 déjà, le gouvernement coréen a annoncé le  choix d'Eurocopter comme partenaire principal de Korea Aerospace Industries (KAI) dans le programme KUH pour le développement du premier hélicoptère de transport militaire coréen.

 

2603600467.jpg


Photos : 1 Mise en service du Surion 2 Le KAI Surion @ KAI

00:25 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kai, surion, corée du sud |  Facebook | |

14/08/2013

La Corée du Sud veut des avions ravitailleurs !

[images.4ever.eu] cabine, avion ravitailleur, f-15 eagle, boeing kc-135 stratotanker, usaf 148476.jpg



SEOUL, la Corée du Sud prévoit d'acquérir quatre avions ravitailleurs en vol. Le choix devrait intervenir en 2015. L'administration des programmes d'acquisition de la défense élabore en ce moment un cahier des charges, Séoul estime l’achat à près de 900 millions de dollars. L’Armée de l’air désire recevoir ses appareils pour 2017.

 

Trois concurrents : 

 

Bien que la compétition ne soit pas encore ouverte, trois concurrents sont à mêmes de pouvoir répondre aux besoins de la Corée du Sud: l’Européen Airbus Military avec l’A330 MRTT, qui a une solide carte à jouer pour pénétrer ce marché. L’américain Boeing avec son nouveau KC-46A qui bénéficie d’un fort lobbying dans la région et puis, il y a l’israélien  IAI avec son B767 MMTT particulièrement attractif et qui a déjà damné le pion, par deux fois, aux deux grands constructeurs, en Colombie et dernièrement au Brésil.

 

 

Airbus Military A330 MRTT : 


 

saudi-arabia-a330-mrtt.jpg


 

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT totalise à ce jour 28 commandes émanant de quatre clients.

 

Boeing KC-46A NGT : 


 

1487745-main.jpg


 

Le Boeing KC-46A NGT ( Next Generation Tanker) Le B767 «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Certes, il existe déjà une version du B767 Tanker, mais cette nouvelle version répond complètement au cahier des charges de l’US Air Force.

 

Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Le NewGen Tanker se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le NewGen Tanker met à la disposition des pilotes un poste de pilotage numérique avancé, équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le New Gen Tanker dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électriques (Fly by Wire).

 

IAI B767 MMTT : 


 

1810666.jpg


 

L’IAI (Israël Aerospace Industries) B767 MMTT (Multi-Mission Tanker Transport) est un concept qui permet à l’avion d’être configuré simultanément pour le ravitaillement en vol, le transport de fret, VIP et les passagers, comme souhaité par l'opérateur. L’avion dispose également d’une porte cargo permettant le transport de palettes. Les sièges passagers et les consoles de guidage au ravitaillement en vol, peuvent être rapidement installées ou enlevées. A l’origine, le B767 MMTT est une réalisation israélienne faisant suite à une demande du gouvernement colombien pour la transformation de B767 en version transport et ravitaillement en vol. Le MMTT est configuré avec deux nacelles de ravitaillement Wing (funes) du modèle ARP3, développé et fabriqué par IAI. Le MMTT peut également être configuré avec une flèche ou une flèche mixtes et un système de ravitaillement de type «Drogue». 

 

Photos : 1 F-15 ravitaillés par un KC-135 USAF @ USAF 2 A330 MRTT Saoudien en exercice @ Airbus Military 3 Image de synthèse Boeing KC-46 NGT @ Boeing 4 IAI B767 MMTT colombien @ Y. Mossi

17/04/2013

La Corée du Sud choisi l’AH-64D « Apache » !

 

744982653.jpg

SEOUL, vient d’annoncer le gagnant de la compétition  AH-X» pour l’acquisition d’un premier lot  36 hélicoptères d'attaque. Mais au total, c’est une centaine d’appareils qui sont concernés. Quatre fournisseurs étaient en compétition, il s’agissait de Boeing avec l’AH-64D «Apache», Bell Textron qui offre l’AH-1Z «SuperCobra», AgustaWestland avec l’A129B  «Mangusta» et Eurocopter avec le «Tigre». Le contrat remporté par Boeing est estimé à une valeur de 1,6 milliard de dollars.

 

Boeing AH-64D Apache Block III :

 

Le Bloc III est la variante la plus avancée de l'hélicoptère d'attaque. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones). Ceci comprend un JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

 

Photo : Boeing AH-64D Apache III @ Boeing

 

14:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ah-64d apache 3, rocaf, corée du sud |  Facebook | |

01/11/2012

La ROKAF reçoit son dernier E-737AEW&C !

Peace+Eye+4+K65750.jpg


 

ROKAF Base Gimhae, Corée du Sud, Boeing à livré le quatrième et dernier E-737 AEW&C d’alerte lointaine et de contrôle (AEW & C). Le premier exemplaire avait été livré en août 2011 à la ROKAF.

Le E-737, surnommé «Eye Peace», va considérablement améliorer les capacités de surveillance des militaires sur la Corée du Nord en volant près de la zone démilitarisée. La pièce maîtresse de l'équipement de l'avion AWACS est son radar  multi-rôle à balayage électronique de surveillance en réseau. Celui-ci permet une surveillance à 360° dénommé MESA. Le radar dispose d’antenne logées dans une structure dorsale monté sur le dessus du fuselage. Il est capable de transmettre dans n'importe quelle direction et à n'importe quelle distance, contrairement au radar du type à disque mécanique monté au sommet des AWACS classique qui tourne sur son axe mécanique une fois toutes les 12 secondes.


 

1508508779.gif


Le radar MESA peut détecter jusqu’à 1.000 objets volants dans le même temps. Lorsque le degré de surveillance est en mode 360°, il peut détecter les avions ennemis dans un rayon de 370 km, et lorsqu’il concentre le faisceau dans une direction, il peut détecter des cibles à des distances allant jusqu'à 500 km. En d'autres termes, si l'avion vole près de la frontière , il est capable de détecter des objets dans la plupart de l'espace aérien au-dessus de la Corée du Nord. Avec les différents modes, le radar peut même détecter des cibles en mer. L'équipage de la mission peut diriger les forces offensives et défensives tout en maintenant une surveillance continue de la zone opérationnelle.

Les renseignements obtenus par le radar seront  transmis à des postes de commandement militaire, ainsi qu’aux appareils de la chasse tels les Boeing F-15K et Lockheed-Martin & KAI KF-16 ainsi que les bâtiments de surface dotés du système Aegis.

Les sociétés coréennes étrangères qui ont apportés des contributions cruciales au programme AEW & C comprennent : Korean Air Aerospace Division: services techniques, pièces de rechange et pièces connexes de traitement des services

Thales Samsung : la formation des équipages de la mission.

Boeing Training Services Korea : la formation des équipages

Technologies Huneed : liaisons de données système de communication.

 

Les utilisateurs du E-737 :

La Royal Australian Air Force avec 4 appareils plus deux en commande.

La Turquie avec 1 appareil et trois en commande.

La Corée du Sud avec 4 appareils.


 

Boeing 737 AEW&C airborne early warning and control aircraft. Project Peace Eye Republic of Korea Air Force (ROK Air Force, ROKAF F-15K Slam Eagle F-15E Strike Eagle United States Air Force (USAF) Korea Aerospace Industries ( (4).jpg


Photos : 1 le quatrième est dernier E-737 AEW&C de la ROKAF 2 En vol un E-737AEW&C accompagné de F-15K @Boeing/ROKAF


14/06/2012

Quel hélicoptère de combat pour la Corée du Sud ?

 

AH-1Z_850x-42.jpg


 

L'armée sud-coréenne désire se procurer au cours des prochaines années d’un premier lot  36 hélicoptères d'attaque. Mais au total, c’est une centaine d’appareils qui sont concernés. Quatre fournisseurs se préparent pour cette compétition. Le programme du nouvel hélicoptère de combat sud coréen nommé AH-X prévoit une première évaluation sur le papier qui sera ensuite suivie d’une série de tests en vol. Les essais devraient avoir lieu au printemps prochain.

Les constructeurs :

Pour remporter l’offre, certains constructeurs se sont associés en marge de programme commun de livraison, comme AgustaWestland qui offre le Mangusta T-129B en association avec la Turquie, elle-même partenaire pour l’industrialisation et l’équipement de l’aviation turque.

On retrouve deux constructeurs américains, soit Boeing avec l’AH-64D « Apache » et Bell Textron qui offre l’AH-1Z « SuperCobra ».

Eurocopter est présent avec le « Tigre ».

Types d’appareils en compétition :

AgustaWestland /Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) A-129T :

1545129281.jpg


 

AgustaWestland en association avec TAI propose son A129T «Mangusta» soit le même  modèle d’hélicoptère proposé pour la Turquie. Il s’agit d’une version modernisée de l’A-129. L’A129T est motorisé  par deux Rolls-Royce/Honeywell LHTEC T800 initialement au point pour le défunt programme d'hélicoptère de reconnaissance armé RAH-66 Comanche. L’appareil dispose d’une une nouvelle transmission et un système Fadec. Une nouvelle avionique et un cockpit modifié avec écrans multi-fonctions. Cet appareil pourrait recevoir des missiles anti-char AGM-114L «Hellfire» avec des missiles air-air «Stinger» par exemple, avec en plus un canon de 20 mm tri-tube Alenia Difensa TM-197B (General Electric Gatling M197 sous licence). Un système FLIR nouvelle génération couplé à une optronique avec un désignateur laser complète l’ensemble.Un viseur de casque est également disponible ainsi q’un système de communication satellite.

Boeing AH-64D Apache Block III :

AH-64+Apache+longbow+apache.jpg


 

Le Bloc III est la variante la plus avancée de l'hélicoptère d'attaque. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones). Ceci comprend un JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

Bell Textron AH-1Z SuperCobra :

L’ultime version du célèbre Cobra  est ici présentée à la Corée du Sud. doté d’une nouvelle motorisation soit le General-Electric T700-GE-401, l’appareil est doté d’une nouvelle avionique qui incorpore un FLIR de troisième génération et fournit actuellement une des plus longue portée du marché. En outre, le système complètement passif et automatique balayage du champ de bataille permet d’identifier de façon positive et suivre des cibles multiples à des distances au-delà de la portée maximale de son système d'armes. L’AH-1Z permet l’usage varié d’un armement complet comme les AGM-114A, B, C,F Hellfire, des rockets de 70mm et missiles air-air AIM-9 Sidewinder.Le poste de pilotage rénové comprend des écrans couleur de grande taille, multifonctionnel et combiné avec la technologie de carte mobile.

Eurocopter Tigre HAD :

 

82818868.jpg

 

 

Développé par Eurocopter, le Tigre en version HAD, hélicoptère de combat polyvalent de nouvelle génération a été commandé à ce jour à 206 exemplaires dans quatre versions principales.

Avec une masse maximale portée à 6,6 tonnes, soit 500 kg de plus que les versions précédentes, doté d’une motorisation plus puissante et d’un armement plus diversifié, le Tigre HAD est une évolution du Tigre vers une polyvalence accrue.

Hautement polyvalent, capable de faire évoluer ses capacités offensives en fonction des besoins opérationnels des clients et de l’environnement géostratégique, le Tigre est aujourd’hui la référence européenne en matière d’hélicoptère de combat. L’appareil permet de tirer rune variété complète en matière missiles européens ou américains air-air ou air-sol.

 

Photos : 1 Bell Textron AH-1Z @ Bell 2 AgustaWestland / TAI A-129T @ AgustaWestland  3 Boeing AH-64 Apache @ Boeing 4 Eurocopter Tigre @ Eurocopter