06/01/2017

Plus de B737MAX pour Travel Service !

TSF-MAX8-Q5_nwVW05_PR-0813.jpg

Prague, la compagnie aérienne tchèque qui opère des vols réguliers sous la marque SmartWings Travel Service, a finalisé une commande pour cinq B737-800MAX, La commande est évaluée à 550 millions de dollars au prix catalogue de l’avionneur.

SmartWings Travel Service a précédemment placé une commande pour trois B737 MAX au salon du Bourget en 2013 et exploite actuellement une flotte mixte qui comprend 32 B737.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» sera 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol.

Par ailleurs, le B737 MAX profitera des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol.

La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG.

L'équipe « 737 MAX » devrait pouvoir respecter le « Roll-Out » du premier « MAX » prévu pour la fin de l’année. Le premier vol est prévu pour le début de l’année 2016. Le client de lancement, la compagnie  Southwest Airlines devrait prendre livraison de son premier appareil pour le troisième trimestre de 2017.

 

Photo : B737-800MAX aux couleurs de Travel Service @ Boeing

05/01/2017

GE Capital Aviation Services commande 75 B737MAX !

GECAS MAX 75.jpg

Seattle, GE Capital Aviation Services (GECAS) a annoncé hier une commande portant sur 75 Boeing B737-800 MAX. l’ordre est évalué à près de 8,25 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur américain. Au total la société GECAS dispose de 170 B737 de la famille MAX en commande.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» sera 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol.

Par ailleurs, le B737 MAX profitera des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol.

La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

 

Photo : B737-800MAX aux couleurs de GECAS @ Boeing

01/01/2017

2017 sera une bonne année pour les compagnies aériennes !

Hero_thai.jpg

L’Association du transport aérien international (IATA) a annoncé qu’elle s’attendait à ce que l’industrie aérienne mondiale réalise en 2017 des bénéfices nets de 29,8 milliards de dollars. Avec des revenus anticipés de 736 milliards de dollars, cela représente une marge bénéficiaire nette de 4,1 %. Cette année sera la troisième consécutive (et la troisième dans l’histoire de l’industrie) où les compagnies aériennes obtiendront un rendement du capital investi (7,9 %) supérieur au coût moyen pondéré du capital (6,9 %).

L’IATA a revu légèrement à la baisse ses prévisions sur la rentabilité de l’industrie aérienne, à 35,6 milliards dollars (plutôt que les 39,4 milliards de la prévision de juin), en raison d’une croissance plus lente du PIB mondial et de la hausse des coûts. Ces bénéfices seront les plus élevés, en chiffres absolus, générés par l’industrie aérienne et la marge bénéficiaire nette de 5,1 % sera la plus élevée à ce jour.

Alors que les bénéfices de l’industrie aérienne devraient avoir atteint un sommet cyclique en 2016, à 35,6 milliards de dollars, on s’attend à un atterrissage en douceur sur le terrain de la rentabilité en 2017, avec des bénéfices nets de 29,8 milliards dollars. L’année 2017 devrait être la huitième année consécutive de rentabilité globale des compagnies aériennes, ce qui illustre la résilience aux chocs acquise par l’industrie. En moyenne, les compagnies aériennes obtiendront 7,54 de dollars pour chaque passager transporté.

Les prix plus élevés du pétrole auront l’impact le plus important sur les prévisions pour 2017. En 2016, le prix moyen s’est établi à 44,6 dollars par baril (Brent) et on s’attend à un prix moyen de 55,0 % en 2017. Cela fera passer le prix du carburant d’aviation de 52,1 dollars par baril (2016) à 64,9 dollars par baril (2017). Le carburant devrait représenter 18,7 % de la structure de coût de l’industrie en 2017, ce qui serait bien inférieur au récent sommet de 33,2 % atteint en 2012- 2013.

L’effet négatif de la baisse du coefficient d’occupation devrait être compensé par le renforcement de la croissance économique mondiale. Le PIB mondial devrait s’accroître de 2,5 % en 2017 (contre 2,2 % en 2016). S’ajoutant aux changements structuraux de l’industrie, cela devrait contribuer à stabiliser les rendements tant dans le secteur du fret que dans le secteur passagers. Il s’agit là d’un développement bien accueilli, puisque les rendements (calculés en dollars) ont diminué d’année en année depuis 2012.

Norwegian737800-4.jpg

Photos : 1 A380 Thaï Airways @ Thai Airways 2 B737-800 NG norwegian @ Norwegian

 

27/12/2016

Premier A320 pour Atlantic Airways !

csm_A320_Atlantic_Airways_2ff2e643c1.jpg

 

Atlantic Airways, le transporteur national des îles Féroé, a pris livraison de son premier Airbus A320 dans le cadre de son plan d'augmentation de capacité.

Les passagers d'Atlantic Airways bénéficieront du confort de cabine dans une configuration de classe unique avec 168 sièges et 18 pouces de larges sièges en standard. L'avion qui est équipé de moteurs CFM sera déployé sur les routes des îles Féroé à Copenhague.

L'A320 a été choisi par Atlantic Airways pour son économie, ses performances et son opérabilité dans des conditions environnementales et géographiques difficiles. L'avion a une capacité de navigation requise (RNP 0.1) intégrée, ce qui permet à l'avion de voler précisément sur des itinéraires prédéfinis en utilisant des systèmes de navigation embarqués de pointe. Atlantic Airways était la première compagnie aérienne en Europe à utiliser l'approche Required Navigation Performance.

La famille A320 est la plus vendue au monde avec plus de 12’800 commandes depuis le lancement et plus de 7’300 avions livrés à quelque 400 opérateurs dans le monde. Grâce à leur large cabine, les les membres de la famille A320 offrent un confort dans toutes les classes.

 

Photo : Le premier A320 d’Atlantic Airways @ Airbus C.Brinkmann

 

 

26/12/2016

HawaiI Island Air va recevoir des Q400 !

Island-Air-Q400.jpg

Bombardier Avions commerciaux a qu’elle avait livré le premier de trois biturbopropulseurs Q400 commandés par la société de crédit-bail irlandaise Elix Aviation Capital Limited (Elix). L’avion, livré en configuration de 78 places, doit entrer en service auprès d’Hawaii Island Air, Inc. (Island Air) au début de 2017. Island Air est le chef de file des transporteurs régionaux hawaïens et le deuxième plus ancien.

L'appareil Q400 dispose de systèmes perfectionnés de réduction du bruit et de suppression des vibrations qui permettent aux passagers de profiter d'une expérience de cabine plus silencieuse et plus paisible. L'avion consomme 30 pour cent moins de carburant et produit des émissions plus faibles sur les routes à courte distance, ce qui le rend plus respectueux de l'environnement par rapport aux autres appareils qui desservent présentement le marché d’Hawaï. De plus, grâce à son empreinte sonore réduite, les collectivités vivront moins de perturbations lorsqu’il s'élèvera au-dessus d’elles.

 

Photo : Q400 aux couleurs D’Hawaii Island Air @ Bombardier