29/12/2009

Chengdu J-10 pour le Pakistan

 

 

1625923.jpg

 

 

La Chine et le Pakistan ont confirmé la vente de 36 chasseurs Chengdu J-10 à Islamabad pour un montant de 1,4 milliards de dollars.

Un prélude à une centaine d’appareils ?

Ce premier lot de 36 avions J-10 «Dragon Véloce» en direction du Pakistan n’est vraisemblablement qu’un début, le Pakistan devrait à terme se doter d’une centaine d’appareils d’ici 2018. Actuellement le Pakistan reçoit déjà des FJ-17 Chinois. La flotte de combat est actuellement obsolète et se doit de compenser la modernisation du voisin Indien. La grande difficulté du Pakistan va donc d’être susceptible de former à la fois les pilotes de FJ-17 et de mener à bien la transition sur le J-10.

Du point de vue de la Chine, il s’agit là du premier client export pour le J-10.


Jian J-10 :

Initialement le projet du J-10 de la CAC (Chengdu Aircraft Industrial Co) devait permettre à la Chine d’obtenir un appareil équivalent aux Mig-29 et Sukhoi 27 russe. Mais voyant le développement croissant d’avions de hautes technologies, dit multi-rôle en Occident (F/A-18, Rafale, Grippen, Typhoon II), le programme évolua vers un avion pouvant soutenir la comparaison. Mais les ingénieurs chinois se heurtèrent rapidement à des problèmes techniques insurmontables et durent faire appel à des entreprises étrangères pour mener à bien un tel projet. Le Pakistan tout d’abord qui livra une cellule de F-16 A/B, puis le constructeur Israélien IAI qui venait d’abandonner son projet LAVI et qui accepta de vendre un peu de technologie à la Chine. Vente cependant très limitée ! Le tout complété par un peu d’espionnage industriel en Europe notamment.

Le premier prototype effectua son vol inaugural à la mi-1996, le second prototype dont on ne connaît pas exactement la date du premier vol fut perdu fin 1997, semble-t-il à cause d’une panne des commandes de vol électriques. C’est à partir de 1998 que la version dite officiel du J-10 commença ses essais en vol. Il faudra attendre le 29 décembre 2006 pour la Chine reconnaisse officiellement l’existence de cet avion.
La première escadrille de transformation sur le Jian-10 commença sa transition en 2003 au centre de formation et d'expérimentation de Guangzhou, mais de façon pénible car la dizaine de machines ne disposaient pas de radar et de nombreux problèmes de mise au point du réacteur WS-10A chinois pénalisèrent la formation des pilotes. A ce jour, les J-10 ont reçu un réacteur russe de type Liulka Saliout AL-31F(équivalent Sukhoi Su-37). Fait incroyable, le J-10 ne dispose pas d'aérofrein, mais utilise un bon vieux parachute de freinage lors de l'atterrissage.
A ce jour, environ 300 exemplaires du Jian-10 Dragon véloce ont été commandés dont 150 sont déjà en service.

1619581.jpg

 

 

Photos : 1 & 2 Jian J-10 Chinois @ Weimeng

 

24/07/2009

L’A380 aux couleurs d’Air France

A380_Air_France.JPG

Le premier Airbus A380-800 peint aux couleurs de la compagnie Air France à Hambourg-Finkenwerder a commencé ses essais. Cet avion sera mis en ligne au cours du mois de novembre 2009 pour assurer un vol quotidien entre Paris-Charles de Gaulle et New York-JFK.

Air France deviendra ainsi la première compagnie à proposer des voyages transatlantiques entre l’Europe et l’Amérique sur le nouveau très gros porteur.

Trois classes :

A bord de l’A380-800 la répartition sera la suivante : les 538 passagers seront répartis en trois cabines : 80 sièges en Affaires et 106 en classe économique au pont supérieur, 9 en Première et 343 en économique sur le  pont principal.

Motorisation :

Air France a retenu les moteurs Engine Alliance GP7200 pour équiper ses A380. Engine Alliance est une association des deux motoristes Américain  General Electric et Pratt & Whitney. L’autre motorisation et le Britannique  Rolls-Royce avec le  Trent 900.

Bientôt l’A380-900 ?

Air France a commandé 12 Airbus A380-800, dont quatre exemplaires seront mis en ligne au cours de l’hiver 2009 et du printemps 2010.

Le président d'Air France-KLM, Jean-Cyril Spinetta, a indiqué qu'il serait "preneur" d'une version de l'A380 plus grande que celle existant actuellement, quand l'avionneur européen "décidera de le faire". En marge de l'assemblée générale de l'Association internationale du transport aérien (IATA), réunie à Istanbul.  En l’occurrence il s’agirait de la version -900, qui dans sa version la plus dense au niveau des sièges pourrait accueillir pas moins de 1'000 passagers, soit un record ! Cette version mesurerait 79.40 mètres de longueur contre 73 pour le -800 !

 

A380_AF_avant[1].jpg

Photos : A380-800 aux nouvelles couleurs d’Air France. @ Air France communication.

04/12/2008

ARJ-21 Premier Vol !

 

610x[1].jpg

Le premier avion régional commercial chinois, de 70 à 90 places, a effectué avec succès hier son premier vol dans la région de Shanghaï, où il est produit, a annoncé l’agence semi-officielle Nouvelles de Chine.

L’appareil, l’ARJ 21-700, a effectué un vol d’une heure. Son maniement a été apprécié du pilote, selon l’agence de presse chinoise. Le rayon d’action maximal de l’avion, dont le premier exemplaire est sorti de la chaîne d’assemblage voilà un an, atteint 3 700 kilomètres.

xin_b290f13f96354fa79dbb6118e65aedd7[1].jpg

Le chef du Parti communiste chinois pour la Commercial ­Aircraft Corporation of China (COMAC), Hu Haiyin, a précisé que la Chine avait fabriqué six avions ARJ 21 jusqu’ici, et que chacun d’entre eux subissait actuellement des tests de vol. La Chine est capable de produire 20 jets ARJ 21 par an. Avec ce premier appareil, la Chine franchit une étape qui vise à doter le pays de sa propre industrie aéronautique civil, l'insdustrie militaire étant déjà fortement dévellopée. L’avion a déjà convaincu des investisseurs étrangers. Lors du récent salon aéronautique de Zhuhai, le loueur américain GECAS a passé une commande pour cinq avions et pris une option pour 20 appareils supplémentaires.

La valeur estimée du contrat tourne autour de 732 millions de dollars.

20071221163460cockpit[1].jpg

    L'ARJ21 (Jet régional avancé pour le 21 siècle) a été  indépendemment développé par la Chine. Il est également le premier avion chinois à être vendu en Europe et en Amérique. 

     "Avec une consommation plus faible et une durée de vol plus  longue, l'ARJ21 réduira les coûts aériens de 8% à 10% pour les  compagnies aériennes chinoises, dont la plupart utilisent  actuellement des avions de plus de 140 sièges pour les vols courts et longs courriers"!

 

F200709241610011037431765[1].jpg

 

 

 Photos : Lin Xinhin.