24/03/2010

CityFlyer reçoit son premier ERJ-190

 

 

4430542466_06455620b7_o.jpg

 

 

Embraer a livré le premier exemplaire de l’ERJ-190 à CityFlyer (British Airways), cet appareil viendra compléter la flotte d’Embraer ERJ-170.

Il s’agit du premier Embraer ERJ-190 sur les cinq que la compagnie britannique a commandés pour sa filiale en décembre 2008, accompagnés de six Embraer ERJ-170 supplémentaires déjà livrés. Elle détient également des options sur trois appareils additionnels. Les livraisons restantes seront effectuées cette année.

Les appareils sont aménagés en configuration bi-classe de 98 places. Ils seront utilisés sur le réseau domestique britannique et intra-européen par CityFlyer, au départ de London City.

L’Embraer ERJ-190 a en effet été certifié au mois de février capable d’effectuer des approches en pente raide (steep approach), une caractéristique obligatoire pour toute opération dans l’aéroport du centre de Londres. Ce type d’approche, destiné notamment à réduire l’exposition au bruit des riverains de la plateforme, est rendu possible grâce à l’ajout d’une solution logicielle spécifique dans le système de l’appareil. Le rayon d’action d’un ERJ-190 au départ de London City est de 1 500km. La compagnie suisse FlyBaboo, basée à Genève,  a été la première compagnie à introduire l’appareil sur la plateforme.

ERJ-190 :

L'Embraer 190 est un biréacteur basé sur le modèle ERJ-170, plus long et doté de nouveaux moteurs plus puissants, l'Embraer ERJ-190 peut transporter jusqu'à 110 passagers sur une distance de 4 ‘448 kilomètres.

Le premier vol de l'Embraer 190, appelé aussi ERJ-190-100, s'est déroulé le 12 mars 2004 et le premier avion livré en janvier 2006 à JetBlue.

Une version plus longue de l'Embraer ERJ- 190 a été développée sous le nom de ERJ-195 ou ERJ 190-200. Ce modèle plus long peut emporter jusqu'à 122 passagers sur une distance maximale de 4 077 kilomètres. Le premier vol du ERJ-195 s'est déroulé le 8 décembre 2004.

l'Embraer ERJ-190 fait l'objet de 466 options d'achat de la part des compagnies aériennes en plus, des 438 appareils commandés.

4430063360_e8a5823561_o.jpg


 

Photos : ERJ-190 CitiFlyer @ Gerry Hill

 

25/02/2010

British Airways investit dans le biocarburant

 

 

G-RAES__TLV.jpg

 

 

 

British Airways, en partenariat avec Solena Group, annonce la construction de la première usine de production de biocarburant issu de déchets ménagers et industriels. Dès 2014, la compagnie envisage de faire voler une partie de sa flotte avec ce carburant à faible émission de dioxyde de carbone.

L’objectif est de transformer annuellement 500 000 tonnes de déchets en 73 millions de litres de carburant vert, dont les émissions de carbone sont 95% inférieures à celles du kérosène classique. 73 millions de litres de biocarburant correspondent au double des besoins de British Airways sur l’aéroport de London City ou encore à 2% des besoins de carburant pour la compagnie à l’aéroport de Londres-Heathrow.

British Airways s’est engagée à acheter la totalité du carburant produit par le nouveau site de production dés 2014. Ce projet fait partie intégrante des efforts que la compagnie tient à faire dans le but de réduire de 25% ses émissions de dioxyde de carbone d’ici 2025 et de 50% d’ici 2050. Soucieuse des questions environnementales, British Airways est la seule compagnie à participer à un programme d’échanges d’émissions de carbone. Elle est également la première compagnie à avoir proposé à ses clients de compenser les émissions produites lors de leurs vols dès 2005.

Un nouveau carburant vert issu de déchets ménagers et industriels

Le nouveau carburant vert sera obtenu par traitement des déchets dans un gazéificateur (breveté) à haute température, qui produit du BioSynGaz. Ce processus connu sous le nom de Fischer Tropsch convertit le gaz en biocarburant afin de produire du biocarburant pour l’aviation et du bionaphte. Ce dernier est utilisé comme fluidifiant du pétrole et comme matière première dans l'industrie pétrochimique.

Photo : B777 British Airways @ Rui Miguel Rodrigues