16/09/2014

Les Learjet 70 & 75 certifiés !

DSC_3034.jpg

 

Montréal, les avions Learjet 70 et Learjet 75 ont reçu la pleine homologation de type de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA).

« Depuis leur entrée en service, en décembre dernier, nos avions Learjet 70 et Learjet 75 ont suscité un solide intérêt chez nos clients », a indiqué Éric Martel, président, Bombardier Avions d’affaires. « Les performances et l’efficacité des deux avions, combinées à leur intérieur entièrement nouveau, les positionnent clairement comme chefs de file dans la catégorie des avions légers. »

Cet avion offre des performances accrues grâce à la poussée augmentée d’un moteur Honeywell amélioré, qui lui permet d’être plus performant que son prédécesseur sur le plan de la longueur de piste au décollage. Le nouveau système avionique contribue à réduire la masse et les nouvelles ailettes de bout d’aile inclinées améliorent l’efficacité aérodynamique. Dans l’ensemble, les deux avions permettent une amélioration des performances sur piste par temps chaud et en haute altitude pouvant aller jusqu’à 9 % et une amélioration d’efficacité énergétique pouvant aller jusqu’à 4 %.

Les nouveaux intérieurs des avions Learjet 70 et Learjet 75 comprennent un confort et un style amélioré des fauteuils, un office spacieux pour optimiser les opérations de commissariat, de l’espace de travail et de rangement et une soute à bagages généreuse. Dans les deux avions, le système de gestion cabine comprend des écrans tactiles individuels avec commande complète de l’audio et de la vidéo. Les options de connectivité évoluées des avions Learjet 70 et Learjet 75 assureront de très hauts niveaux de commodité.


Learjet70_int_900x600_pixels-2.jpg


Le poste de pilotage Bombardier Vision est conçu pour offrir une expérience de pilotage entièrement nouvelle. En combinant ce qu’il y a de mieux en fait de nouveautés technologiques de pointe à un design supérieur, il offre aux pilotes des biréacteurs Learjet 70 et Learjet 75 de Bombardier un niveau sans précédent de contrôle et de confort. Le poste de pilotage Bombardier Vision des avions Learjet 70 et Learjet 75 sera doté de la suite avionique numérique pleinement intégrée G5000 de Garmin, dotée d’une technologie de pointe et de l’une des interfaces intuitives.


bombardier  aerospace,learjet 70,learjet 75,certification aviation


 

Photos : 1 Learjet 75 à EBACE @ Pascal Kümmerling 2 Intérieur 3 Cockpit @ Bombardier

16/09/2013

CSeries, un premier vol réussi !

20130914_bombardiercseries_cam_mg_flyby.jpg


Je vous en parlais dans mon dernier billet, le CSeries de Bombardier a effectué aujourd’hui son vol inaugural. Ce vol est un véritable soulagement pour le constructeur canadien qui a dû faire face à de nombreux retards. Ce premier vol réussi va également rassuré les investisseurs et le clients potentiels de l’avion.

Vol réussi : 

Avec un retard de neuf mois sur le calendrier initial , ce qui n’est en soi pas si énorme en matière aéronautique, le CSerie FTV1 a pris son envol à 9 h 54 à de l’aéroport de Mirabel. Pour son premier vol, le CSeries était accompagné d’un biréacteur d'affaires Global 5000, qui avait décollé quelques minutes auparavant. Cet appareil  d’escorte devait suivre l'avion d'essai pour observer son comportement en vol. Après avoir fait un survol de la piste d'atterrisage pour saluer les spectateurs, la CSeries a finalement atterri à 12h22 à Mirabel, après un vol de deux heures trente.


 

cseries-fligh-deck-demo3-hr.jpg


Environ 3’000 personnes, soit 2700 employés et 300 invités de Bombardier, se sont réunies sur le bord de la piste d'atterrissage de Mirabel pour assister au vol inaugural. Bombardier avait invité 70 clients actuels et potentiels du CSeries à l'événement. En fait, ces clients devaient participer à une fin de semaine d'information organisée à Charlevoix. Le vol inaugural, qui n'a été confirmé que dimanche, est tombé au bon moment.

Le CSeries, un concentré de performances :

Sur le plan des performances, le CSeries de Bombardier offre des économies de consommation de carburant de 20% par rapport aux appareils existants, et des économies de 15% en ce qui a trait aux frais d'exploitation. Avec ces chiffres, le CSeries devrait être le plus performant des monocouloirs en terme de consommation, de rayon d’action et de réduction du bruit. Le CSeries avec 150 sièges doit venir se nicher juste derrière les A320NEO et B737MAX de 180 sièges et offrir une complémentarité pour les clients. Bombardier explique q’un appareil de 160 sièges rempli à 100 % et offrant un gain de consommation de carburant peut s’avérer plus compétitif qu’un appareil de 180 sièges rempli à 80 %. 

La nouvelle famille d'appareils de Bombardier vise le segment des appareils à fuselage étroit de 110 à 149 passagers. Le constructeur estime ce marché à 7’000 appareils sur 20 ans. Elle espère s'emparer de 50% de ce marché.


 

20130914_bombardiercseries_cam_mg_shortfinal.jpg


Photos : 1 & 3 Le premier vol 2 Cockpit @ Bombardier


01/04/2013

Une meilleure garantie pour le Challenger 605 !

BA-Challenger_605_on_tarmac-HR.jpg


 

le constructeur canadien Bombardier Aéronautique a annoncé qu’il prolongera la garantie de ses avions Challenger 605. Plus précisément, la garantie de base de ses biréacteurs d’affaires Challenger 605 passera de trois ans ou 3’000 heures à cinq ans ou 5’000 heures.

 

« La satisfaction de nos clients est notre priorité », a indiqué Michel Ouellette, vice-président et directeur général, Programme Challenger, Bombardier Avions d’affaires. « Nous avons écouté les commentaires de nos clients et, en bonifiant la garantie de nos appareils Challenger 605, nous sommes convaincus que nous améliorerons davantage l’expérience de nos clients. »

 

La nouvelle garantie sera la garantie standard pour tous les appareils Challenger 605 qui seront livrés après le 1er avril 2013. La garantie de base comprend la protection des composants et des systèmes, qui a été prolongée à cinq ans ou 5000 heures; la garantie du système avionique, qui demeure de cinq ans sans limite d’heures de vol; la garantie du groupe auxiliaire de bord, qui est maintenant de cinq ans ou 5000 heures. En outre, la garantie de la structure primaire demeure de 10 ans ou 10’000 heures, alors que celle du moteur, demeure de cinq ans ou 2’500 heures, directement du manufacturier; et celle des travaux de finition demeure de deux ans, mais ne comporte plus de limite d’heures de vol.

 

Challenger 605 : 

 

Le biréacteur Challenger 605 bénéficie de l’héritage de productivité, de qualité et de fiabilité de son prédécesseur, le Challenger 604, et arrive en tête de file de son segment de marché partout dans le monde. Doté de l’une des plus larges cabines où l’on peut se tenir debout de tous les avions d’affaires à large fuselage disponibles aujourd’hui, il peut transporter six passagers sur 4 000 NM (7 400 km) et relier ainsi Montréal à Rome ou Londres à New York.

 

Photo : Challenger 605 @ Bombardier Aéronautique

06/11/2012

Bombardier livre le 200e Challenger 605 !

 

800px-Bombardier_Challenger_605.jpg

Le programme Challenger de Bombardier a franchi une importante étape avec l’entrée en service de son 200e biréacteur d’affaires Challenger 605. L’avion a été remis à son nouveau propriétaire (qui souhaite garder l’anonymat) lors d’une cérémonie spéciale à l’usine Challenger de Dorval (Québec).

« Nous sommes enchantés de célébrer la livraison du 200e avion Challenger 605 », a déclaré Steve Ridolfi, président, Bombardier Avions d’affaires. « La série d’avions Challenger 600 a été une pionnière de l’aviation d’affaires et forme la plus importante flotte de sa catégorie dans le monde, avec plus de 850 avions en service. Le biréacteur Challenger 605 poursuit cette tradition, offrant la qualité, la fiabilité et le confort auxquels nos clients s’attendent. »

Le programme Challenger a pris son envol le 8 novembre 1978, lorsque le biréacteur Challenger 600 a décollé de l’usine de Canadair de Saint-Laurent (Québec). Des variantes de cet avion, les appareils Challenger 601 et Challenger 604, ont suivi et, au cours des 34 années suivantes, le développement et l’innovation continus ont permis au biréacteur d’affaires Challenger 605 de demeurer un meneur sur le marché et un favori des clients.

Biréacteur Challenger 605 :

Le biréacteur Challenger 605 bénéficie de l’héritage de qualité et de fiabilité de son prédécesseur, le Challenger 604, et arrive en tête de son segment de marché partout dans le monde. Le biréacteur Challenger 605 peut transporter rapidement douze passagers et trois membres d’équipage entre New York et Londres, sans escale*, offrant la plus large cabine où l’on peut se tenir debout dans la catégorie des biréacteurs d’affaires à large fuselage sur le marché aujourd’hui. Plus de 850 avions de la série Challenger 600 sont en service dans le monde, dont 200 biréacteurs Challenger 605, soit plus de 50% du marché mondial dans ce segment.

Le Bombardier Challenger 605 est doté de la cabine la plus large chez tous les gros biréacteurs d’affaires sur le marché  8 pieds et 2 pouces de largeur (2,49 m)  et permet de se tenir debout grâce à une confortable hauteur de 6 pieds et 1 pouce (1,85m). Sa cabine inégalée rendent le Challenger bien adapté pour des missions diversifiées, dont l’inspection de vol, la formation aux systèmes électroniques et la surveillance maritime. Il atteint une vitesse de croisière maximale de Mach 0,82 (470 nœuds; 541 mi/h; 870 km/h) et sa cabine digne d’un gros-porteur offre aux chefs d’entreprises et de gouvernements un espace tranquille et confortable pour travailler et se reposer.

Le poste de pilotage du Challenger 605 est équipé de la suite avionique Rockwell Collins Pro Line 21 qui supporte les affichages de graphiques météos satellites en temps réel et de tableaux électroniques pour améliorer la conscience situationnelle et réduire la charge de travail des pilotes. L’ensemble avionique intégré comprend quatre écrans à cristaux liquides de 10 pouces par 12 pouces (25,4 cm par 30,5 cm) à alignement vertical de dernière génération, accroissant la surface d’affichage de 55 % par rapport au poste de pilotage du Bombardier Challenger 604. Le poste de pilotage est également doté d’un écran tactile du côté du copilote, fournissant une seconde copie des tableaux électroniques et permettant un environnement de pilotage « sans papier ».

Outre le poste de pilotage modernisé, la cabine du Bombardier Challenger 605 offre un choix de configurations qui permet aux exploitants de sélectionner un intérieur qui répond à leurs exigences. Le Challenger 605 est doté d’un système électronique de cabine (CES) à la fine pointe de la technologie, dont est aussi équipé la gamme des Global 5000. Ce système numérique révolutionnaire propose des options de bureautique et de divertissement, dont des écrans de cabine de 18 pouces montés sur les cloisons, des blocs de contrôle passagers avec écran tactile à cristaux liquides, un lecteur double DVD/CD, une connexion Interne haute vitesse et un réseau local de bord qui supporte le partage de fichiers.

 

challenger-605-private-jet.jpg

Photos : 1 Challenger 605 2 Intérieur @Bombardier Aerospace