09/12/2018

Second KC-46A pour le Japon !

18BFT000098_003_By John D. Parker_high-res.jpg

La Japon a passé commande pour un second avion ravitailleur Boeing KC-46A « Pagasus ». Les travaux seront effectués à Seattle et devraient être terminés d'ici le 30 juin 2021. La valeur nominale totale du contrat est de 449 375 855 de dollars. La passation de marché est assurée par le centre de gestion du cycle de vie de la Force aérienne, base aérienne Wright-Patterson, dans l'Ohio.

Cette décision fait suite à l’achat du Japon d’un premier appareil en décembre 2017. Le Japon a choisi le ravitailleur KC-46 de Boeing suite à son concours KC-X en octobre 2015. Le KC-46 sera ajouté à la flotte actuelle de quatre KC-767J. Selon Boeing, KC-46 est particulièrement intéressant pour le Japon, car il sera capable de ravitaillement l’ensemble de la flotte aérienne japonaise  d'autodéfense ainsi que les nouveaux  Bell-Boeing MV-22 « Osprey ».

Par ailleurs :

Le KC-46A « Pegasus » de Boeing a franchi une étape importante en vue de sa capacité opérationnelle initiale avec l’achèvement de la certification de récepteur de phase II, au cours de laquelle un certain nombre de types de récepteurs américains ont été testés. Cependant, la première livraison à l’armée de l’air américaine, prévue pour octobre, n’a pas été effectuée en raison des retards dans l’obtention de la certification FAA, qui a été accordée en septembre à la suite du respect des exigences en matière de test en vol en juillet. L’homologation de type militaire n’a pas encore été délivrée, mais est prévue très prochainement. Boeing prévoit maintenant de remettre le premier avion avant la fin décembre.

Les essais de récepteurs de phase II ont commencé en avril et ont commencé avec le F-16. Par la suite, des tests ont été effectués avec les modèles KC-135, C-17, A-10, KC-46, B-52 et F / A-18. La deuxième phase s'est terminée par trois mois d'essais à la base aérienne Edwards avec le Boeing F-15E.

 

Photo : KC-46A ravitaillant un F-15 lors de la Phase II @ Boeing

03/12/2018

Premier B737 MAX pour Fiji Airways !

_CPL-NDF-2018-0192.jpg

Seattle, Boeing a livré le premier B737 MAX pour la compagnie aérienne Fiji Airways.

« Nous sommes ravis de prendre livraison de notre premier B737-8 MAX, baptisé île de Kadavu », a déclaré André Viljoen, directeur général et chef de la direction de Fidji Airways. « L'introduction du 737 MAX est le début d'un nouveau chapitre pour Fidji Airways et nous sommes impatients de tirer profit de l'avion des performances supérieures de celui-ci ».

Fiji Airways prévoit de prendre livraison de cinq B737-8 MAX, qui va venir compléter la flotte de B 737NG. Dans sa configuration Fiji Airways, l’avion accuillera 178 passagers dans une configuration standard à deux classes.

Basé à l' aéroport international de Nadi, Fidji Airways dessert 13 pays et 31 destinations, y compris les îles Fidji, l'Australie, la Nouvelle - Zélande, Samoa,Tonga, Tuvalu, Kiribati, Vanuatu et les îles Salomon (Océanie), les Etats-Unis, Hong Kong, le Japon et Singapour . Il dispose également d'un réseau étendu de 108 destinations internationales grâce à ses partenaires de partage de code. 

Photo : le premier B737 MAX de Fiji Airways @ Boeing

02/12/2018

Israël lance le programme F-15 « Israël Advanced Eagle » !

images_list-r4x3w1000-578ffda90363b-f-15-silent-eagle.jpg

Je vous l’avais annoncé en juillet dernier, Israël préparait l’achat de nouveaux chasseurs F-15 pour ses forces aériennes. C’est fait, la H'eil Ha'Avir Ha'Israeli (IAF)a décidé d'acheter le nouvel avion de chasse F15IA « Israël Advanced ». Pour ce faire Israel Aerospace Industries a signé un accord de plusieurs milliards de dollars avec Boeing pour le développement de la nouvelle version du F-15 destinée à l’Etat Hébreu.

Important accord :

L’accord signé entre IAI et Boeing est "stratégique" aux termes duquel Boeing devrait fournir des lots de travaux à la principale société aérospatiale israélienne, ce qui représenterait potentiellement des milliards de shekels "liés aux futures ventes de produits de défense de Boeing à Israël.

Compte tenu de la nécessité de rester en avance sur les changements régionaux et les menaces croissantes au Moyen-Orient, l'IAF devrait prochainement commander plusieurs nouveaux appareils pour moderniser ses escadrons vieillissants. Israël est impliqué dans une «guerre entre deux guerres» qui dure depuis une décennie et ses forces aériennes se sont toujours efforcées d'atteindre la supériorité aérienne et la liberté d'activité par rapport à leurs adversaires régionaux.

Jusqu'à récemment, la H'eil Ha'Avir Ha'Israeli pensait que le F-35 serait le dernier avion de chasse habité qu'Israël achèterait, à la fois pour préserver l'avantage qualitatif de l'armée de l'air sur les autres pays de la région et pour minimiser les types d'avions et maximiser la baisse des dépenses opérationnelles. Cependant, il y a eu un changement de politique et maintenant le plan est d'acheter un autre escadron de F-15 avancés, dans le cadre de l'accord global avec Boeing.

IAF-15 Israël Advanced : 

780485621.jpg

On apprend notamment que le futur F-15 destiné à Israël sera développé à partir du prototype du F-15 « Silent Eagle » et emportera en plus des systèmes de fabrication israélienne. L’avion sera complètement nouveau et sera connu comme l'IAF-15, soit un acronyme pour « Israël Advanced ». 

Le futur IAF-15 dérivé du F-15 «Silent Eagle » qui disposra d’une amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion, qui est due, au montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait qu’il possible en fonction de la mission de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, emport de carburant et armes en externes.

 Le «Silent Eagle» est capable de transporter en interne l’ensemble des missiles air-air, tels que des missiles AIM-9X et AIM-120 et air-sol, des armes telles que le Joint Direct Attack Munition (JDAM) et Small Diameter Bomb (SDB). Le niveau de charge des armes utilisées sur les versions actuelles des F-15 reste  le même avec l’installation du CFTS.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA) permettra une optimisation des différents capteurs et senseurs.

Les autres améliorations et équipements en provenance d’Israël ne sont pour l’heure pas connu.

boeing-F-15-Silent-Eagle_001.jpg

Photos :L’IAF-15 sera dérivé du Silent Eagle et doté du grand écran Elbit Systems @ Boeing

 

30/11/2018

Ecran israélien pour les F-15 qataris !

F-15QA-696x411.jpg

Les 36 Boeing F-15QA « Advanced Eagle » (au total de 72)  destinés  au Qatar seront dotés des dernières innovations technologiques, dont le nouvel agencement de cockpit développé par l’équipementier israélien Elbit Systems.

La norme des écrans géants : 

Les F-15QA disposeront donc de la nouvelle avionique proposée par Elbit Systems avec  le grand écran géant multifonction. La solution de cockpit de nouvelle génération du F-15 réduit la charge de travail du pilote en fournissant des données critiques pour le vol, la navigation et la mission. Le nouvel écran couleur géant optimise l’affichage des situations tactiques, traite les applications avancées et fournit des formats haute définition pour les présentations vidéo de capteurs avancées.

Avec sa gamme d’écrans géanst, Elbit Systems est en passe de devenir leader du marché. En effet, les F-15 « Advanced Eagle », F-16 « Viper », F/A-18 « Advanced Hornet », F-35, Gripen E et l’avion école Boeing /Saab T-X seront tous dotés, de ce qui sonne déjà, comme la nouvelle référence en matière de cockpit. 

image.jpeg

Les autres améliorations du F-15QA : 

Le F-15QA introduit un certain nombre de caractéristiques y compris un système de poste de pilotage avancé avec un affichage grand format décrit plus haut.

Le F-15QA sera également livré avec une aile redessinée qui renforce la structure interne sans changer l'aérodynamique. La nouvelle conception a été rendue possible grâce à l'utilisation de nouvelles techniques de fabrication avancées développées au sein de Boeing au cours des dernières années. La motorisation sera assurée avec une paire de General Electric GE F-110-129.

Le Boeing F-15QA (QatarAdvanced ) sera un dérivé du « E » « Strike Eagle » est doté du Tactical Electronic Warfare System (TEWS), c'est-à-dire d’un système électronique de guerre tactique qui intègre toutes les contre-mesures disponibles : récepteurs d'alerte radar (RSA), brouilleur de radar et lanceur de systèmes de leurres/paillettes. Il est doté du radar Raytheon AN/APG-82(v) de type AESA (Active Electronically Scanned Array Radar). Le système de navigation à basse altitude et de ciblage infrarouge de nuit LANTIRN ( Low Altitude Navigation and Targeting Infrared for Night) monté à l'extérieur sous les entrées d'air des moteurs, permet à l'avion de voler à basse altitude, la nuit et dans toutes les conditions météorologiques, et d'attaquer des cibles au sol avec une variété d'armes guidées et non guidées.

Dans une configuration d'escorte typique, le F-15QA peut transporter 16 missiles air-air de moyenne portée AIM-120C7 AMRAAM, quatre missiles à courte portée AIM-9X « Sidewinder  et deux missiles anti-radars à grande vitesse HARM. Pour une frappe de précision, il peut transporter 16 bombes de petit diamètre SDB, quatre AMRAAM, une munition d'attaque directe de 2’000 livres JDAM, deux HARM et deux réservoirs largables.

Le F-15QA dispose d’un radar de suivi du terrain qui permet au pilote de voler à très basse altitude en suivant les indications affichées à l’affichage tête haute. Le module de ciblage contient une désignation laser et un système de suivi avec une portée de 10 milles.

 

Photos : 1 F-15 « Advanced Eagle »@ Boeing 2 Cockpit du F-15AE @ Elbit Systems

 

22/11/2018

Caribbean Airlines opte pour le B737 MAX !

Carribean hires.jpg

Caribbean Airlines a annoncé sa décision de renouveler sa d’avion de ligne avec le Boeing B737 MAX. Le transporteur prévoit d’acquérir 12 B737-8 MAX.La compagnie aérienne a commémoré la sélection du « MAX » lors d'une cérémonie avec des dignitaires nationaux, y compris le Premier ministre de Trinité et Tobago, l'honorable Keith Rowley et le chef de la direction de Caribbean Airlines, Garvin Medera.

« Boeing a été à nos côtés depuis Caribbean Airlines a été fondée en utilisant le B737-800 il y a douze ans. Le B737 MAX nous permettra de continuer à offrir une expérience sécuritaire et confortable pour nos passagers, tout en améliorant considérablement l'efficacité énergétique et la performance environnementale », a déclaré Medera.

Le B737-8 MAX 8 pourra accueillir jusqu'à 160 passagers en configuration trois classes de Caribbean Airlines mettant en vedette la nouvelle cabine « Caribbean Plus ».

En plus de faire voler des avions Boeing, Caribbean Airlines utilisera également les services de Boeing pour optimiser ses opérations. Le transporteur participe au programme Tableau de bord de carburant, par exemple, ce qui permet aux opérateurs de regarder à travers leur flotte et d'identifier les économies de carburant. Caraïbes utilise également des services de matériels consommables et consommables de Boeing pour assurer qu'il a les pièces dont il a besoin quand il en a besoin.

La famille B737 MAX est l'avion le plus rapidement vendu dans l'histoire de Boeing, accumulant environ 4.800 commandes de plus de 100 clients dans le monde entier. Boeing a livré plus de 200 B737 MAX depuis mai 2017.

Photos : B737 MAX aux couleurs de Caribbean Airlines@ Boeing