31/08/2018

Boeing produira le drone ravitailleur en vol !

3648892678.jpg

 

L’avionneur Boeing  a obtenu le contrat en vue de la fabrication du futur drone ravitailleur en vol  MQ-25 « Stingray » de support opérationnel destiné à  l'US Nav.  Ce premier contrat est d’un montant de 805 millions de dollars et doit permettre à Boeing de développer  l'ingénierie et la fabrication de quatre premiers aéronefs sans pilote.

Le drone MQ-25 « Stingray » est conçu pour fournir à la marine des États-Unis  une capacité de ravitaillement en vol . Selon la US Navy, le MQ-25 « Stingray » permettra une meilleure utilisation des avions de combat en élargissant la gamme de déploiement des  Boeing F/A-18 « Super Hornet », Boeing EA-18G « Growler » et des Lockheed Martin F-35C. Le MQ-25 fonctionnera depuis les porte-avions en utilisant les mêmes systèmes de bord communs aux avions pilotés par l’homme, comme  la catapulte de lancement et les systèmes de récupération du bâtiment.

Désigné le RAQ-25 dans la phase d’évaluation du projet de drone ravitailleur, la désignation a été modifiée en MQ-25 « Stingray ». Les exigences en matière de furtivité  permettent toujours tirer des missiles ou larguer des bombes à partir de pylônes, mais la surveillance et la destruction des cibles ne seront pas sa mission principale du nouvel engin.  Le drone MQ-25 va permettre de prolonger le rayon de combat non ravitaillé des  « Super Hornet »  à plus de 700 milles marins (1 300 km). L'objectif de la Navy est de fournir 6 800 kg (15 000 lb) de carburant à 4 à 6 avions sur une distance de 530 mi (580 mi).

 

drone,avions ravitailleurs,boeing,mq-24,us navy,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Photos: MQ-25 « Stingray » @ Boeing

29/08/2018

Premier B737 MAX pour GOL !

IMG_8465.jpg

 

GOL Linhas Aéreas Inteligentes a célébré aujourd'hui l'inauguration de son premier Boeing B737-8 MAX lors d'une fête à Sao Paulo. 

« Aujourd'hui est un grand jour pour toute l'équipe GOL, nous sommes heureux d'accueillir le B737 MAX 8. Nous pouvons encore améliorer notre efficacité opérationnelle en volant une flotte jeune, moderne et sûr, tout en réduisant le coût du Voyage de l'air et l'expansion de notre réseau de nouvelles destinations internationales « , a déclaré Paulo Kakinoff, directeur général de GOL. 

La compagnie aérienne brésilienne a pris livraison de son premier B737-8 MAX  cette année et a été l'amélioration des produits et services à bord, tels que l'ajout d'Internet sans fil à la populaire Boeing Sky Cabine intérieure. Dans le cadre de son programme de renouvellement de la flotte stratégique, GOL a passé plusieurs commandes pour le B737 MAX, y compris un nouvel ordre le mois dernier au Salon aéronautique de Farnborough. Dans l'ensemble, GOL est en voie de devenir le plus grand opérateur du « MAX » en Amérique latine avec une flotte de 135 avions de la famille « MAX ». 

Les premiers avions MAX arrivant à GOL sont la variante MAX 8, qui peut accueillir jusqu'à 186 passagers. L'avion réduira la consommation de carburant et les émissions de GOL de 15 pour cent par rapport aux avions à couloir unique d'aujourd'hui, et peut voler plus loin que son prédécesseur. Avec la gamme supplémentaire, GOL a dit qu'il commencera un service régulier de la capitale du Brésil Brasilia et Fortaleza à Miami et Orlando. GOL prévoit également de nouvelles liaisons internationales à Quito, la capitale de l' Equateur, avec le MAX. 

Photos : B737-8 MAX de GOL @ Boeing

24/08/2018

Boeing prépare la livraison des Apache au Qatar !

3505262926.jpg

La division hélicoptère de Boeing travaille à la production des premiers AH-64E « Apache » BlockIII destiné au Qatar. Les livraisons vont débuter en 2019 et s’étaler jusqu’en 2020.

Rappel :

Le 12 juin 2016, Boeing et le gouvernement des États-Unis et le gouvernement Qatari ont signé un contrat pour la fourniture de 24 hélicoptères de combat AH-64E BlockIII « Apache ». La Defense Security Cooperation Agency a accordé l'autorisation sur la base d’un contrat de 667 millions de dollars.

140714-F-FP939-001.JPG

Quelques détails :

 Le contrat comprend également un paquet logistique avec pièces de rechange et la formation de 70 pilotes et de 100 membres du personnel au sol. Des pièces détachées, des radios sécurisées Thales. Question armement, des missiles guidés à laser AGM-114R « Hellfire », des missiles FIM-92H  « Stinger » ainsi que des roquettes guidée APKWS (Advanced Precision Kill Weapon Systems) de BAE Systems. 

L’AH-64 E Apache :

L’AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

2750703812.jpg

Photos :1 & 3AH-64 E Apache 2 signature du contrat @ Boeing

19/08/2018

Les Blue Angels sur Super Hornet !

 

blue angels,patrouille de l'us navy,démnstrations aérienne,blog défense,aviation et défense,boeing,fa-18 super hornet,les nouvelles de l'aviation

Cette fois l’information est confirmée, la célèbre patrouille de démonstration de la marine américaine les « Blue Angels » volera sur le « Super Hornet ». L’information n’est en soi pas complètement nouvelle, dans un article datant de décembre 2015 je vous en avais fait part. Mais aujourd’hui, le projet est enfin sur les rails.

À partir de 2021/22, l'escadron de démonstration de vol de l’USN les « Blue Angels » sera donc équipé du Boeing F/A-18E/ F « Super Hornet ». L'OEM a reçu une commande de 17 millions de dollars de la Naval Air Systems Command afin d'acheter l'équipement nécessaire pour modifier neuf F/A-18E monoplaces et deux biplaces F/A-18F conformément aux spécifications de l'équipe de démonstration.

Un deuxième contrat devrait être signé prochainement avec Boeing pour effectuer les travaux, qui seront effectués à l’usine de St. Louis, dans le Missouri, où les avions ont été construits. Aucun délai n’a été annoncé pour la conversion de l’équipe à l’actuel qui vole sur F/A-18C/D, mais le contrat stipule que les travaux doivent être achevés d’ici décembre 2021.

blue angels,patrouille de l'us navy,démnstrations aérienne,blog défense,aviation et défense,boeing,fa-18 super hornet,les nouvelles de l'aviation

Les détails des modifications à effectuer n'ont pas été révélés, mais les avions des "Blue Angel" dotés des équipements opérationnels, tels que le canon Vulcan de 20mm, des modifications seront faites en ce qui concerne le système de carburant pour le vol inversé prolongé. Les commandes de vol des « Super Hornet » seront ajustées pour qu’elles nécessitent une légère contre-pression sur le manche afin de maintenir un vol en palier, une caractéristique adoptée pour le vol en formation très serré qui est la marque de fabrique de l’équipe. Les « Super Hornet » sont susceptibles d’avoir un réservoir d’huile et une tubulure additionnelle pour le système de fumée, des caméras de recul. Enfin, l’appareil sera peint dans le schéma «Blue Angels» et «Insignia yellow» à haute brillance de l’équipe.

Les Blue Angels :

La patrouille de démonstration de la Marine américaine a été crée en 1946 et volait à l’époque sur des Grumman F6F-5 « Hellcat ». En 1949, celle-ci passe sur avion à réaction, avec le Grumman F9F-2 « Panther ». Une des particularités de cette patrouille est, qu'aujourd'hui encore, ses pilotes volent sans combinaisons anti-G et ceci à bord d’avions particulièrement performants. C’est en 1987 que les « Blue Angels » quittent le « bon vieux » Douglas A-4F « Skyhawk » pour voler sur le F/A-18 A/B « Hornet ». En 2010, la patrouille a reçu la version C/D du « Hornet », soit des appareils d’occasions de la Navy.

2656264328.jpg

Photos : 1les Blue Angels sur « Hornet » 2 Un Super Hornet aux couleurs de la patrouille @ Blue Angels

 

18/08/2018

Rénovation d’un C-32A « Air Force Two » !

1280px-USAF_C-32A.jpg

L’avionneur Boeing a remporté un contrat de 16,1 millions de dollars pour la rénovation de l’intérieur d’un C-32A de l’armée de l’air américaine, communément appelé «Air Force Two» lorsque le vice-président voyage à bord.

Les mises à niveau et les rénovations intérieures sont effectuées pour correspondre à l'aspect de la section présidentielle du futur VC-25A "Air Force One" basé sur le nouveau B747-800 « Intercontinental ».

Les exigences nécessitent une combinaison des éléments suivants: éléments intérieurs améliorés, éléments intérieurs remis à neuf, peinture et nettoyage remplacer la configuration à double siège par une configuration à trois places, à l'arrière de la porte 3, indique en ligne l'avis de marché de l'USAF.

Les travaux seront effectués à Oklahoma City, en Oklahoma et dans d’autres endroits non nommés, et devraient être achevés d’ici août 2019.

Le Boeing C-32A :

Le C-32A est basé sur un avion de ligne commercial Boeing B757-200 et a été mis en service pour la première fois en 1998. Les principaux passagers sont le vice-président, la première dame, les membres du cabinet, les sénateurs et les représentants.

L'USAF utilise également deux B757-200 de 45 sièges, désignés C-32B, qui ont été utilisés comme avions commerciaux, pour un emploi, entre autre, par l'équipe extérieure de soutien d'urgence ai Dépatement d’Etat des Etas-Unis. Ces deux appareils sont les seuls B757 du gouvernement américain équipés de réacteurs anglais fourbis par Rolls-Royce

Les C-32A ont un schéma de peinture bleu et blanc utilisé par l'USAF pour sa flotte de transports VIP tandis que les C-32B sont peints d'un blanc uni avec les marquages d'identification minimaux.

 

Photo :C-32A @ Shannon