20/10/2018

Juneyao Airlines a reçu son premier « Dreamliner » !

Juneyao Flyaway.jpg

Seattle, Boeing a livré le premier B787-9 « Dreamliner » à la comapgnie Juneyao Airlines basée à Shangaï.  Le nouveau Dreamliner sera également le premier avion commercial gros porteur exploité par une compagnie aérienne chinoise interne. 

« Cette livraison au sein de notre compagnie aérienne est la plus grande étape vers l' expansion de notre réseau en Chine et au-delà », a déclaré Wang Junjin, président, de  Juneyao Airlines.

Juneyao Airlines, étati un opérateur « tout-Airbus », et offre principalement des vols de Shanghai à plus de 50 villes à travers la Chine. Avec le  B787 « Dreamliner », le transporteur cherche à étendre son réseau international et augmenter les vols vers l' Asie du Sud-Est, le Japon et la Corée. 

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing. 

Le B787 est l'avion bicouloir ayant la vente la plus rapide dans l'histoire de Boeing. Depuis son entrée en service en 2011, la famille « 787 » vole plus de 1’500 routes et a rendu possible plus de 170 nouvelles routes sans escale à travers le monde.

Photo :B787-9 de Juneyano Airlines @ Boeing

12/10/2018

B737 MAX pour SpiceJet !

1.jpeg

Le transporteur indien SpiceJet a célébré la livraison de son premier B737-8 MAX. La compagnie aérienne prévoit d'utiliser le B737 MAX pour développer et standardiser sa flotte, tout en tirant parti des économies procurées par le nouvel avion pour réduire les coûts de carburant par avion de l’ordre de 1,5 million de dollars par année.

« Nous sommes ravis de prendre livraison de notre premier B737-8 MAX  », a déclaré le Président et directeur général Ajay Singh de SpiceJet.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG.

Photo :B737-8 MAX de SpiceJet @ Boeing

 

09/10/2018

Premier B787-9 pour Air Tahiti Nui !

Air_Tahiti_Nui_787_Fakarava_4.jpg

 

North  Charleston en Caroline du Sud.  Air Tahiti Nui a célébré la livraison de son premier Boeing B787-9 « Dreamliner » par l'intermédiaire de la société de  location ALC. La compagnie aérienne de Tahiti prévoit d'utiliser le « Dreamliner » pour remplacer sa flotte d’A340 et de connecter sa base dans le Pacifique Sud avec les capitales du monde comme Paris, Tokyo et Los Angeles.

Air Tahiti Nui se joint à d'autres transporteurs dans le Pacifique qui exploitent des liaisons longue distance grâce au B787-9. L'avion peut voler jusqu'à 7,635 miles nautiques (14140 km), tout en réduisant la consommation de carburant et les émissions de 20 à 25%  par rapport aux avions plus âgés.

Air Tahiti Nui configuré son nouveau « Dreamliner » pour accueillir 294 passagers en trois classes. La cabine dispose d'une nouvelle classe affaires équipé de 30 sièges plein-lits, avec 32 sièges en classe économique premium.

« Notre rêve est enfin devenu réalité avec l'arrivée du premier B787-9 « Dreamliner », a déclaré Michel Monvoisin, Directeur Général et Président d'Air Tahiti Nui.

La compagnie aérienne a annoncé en 2015, qu’elle louerait deux B787 via ALC et que deux Boeing B787 seront directement achetés.

Photo : B787-9 Air Tahiti Nui @  Boeing

 

04/10/2018

Boeing offre le E-7 « Wedgetail » aux anglais !

2058568210.jpg

Le ministère britannique de la Défense (MOD) est en pourparlers avec l’avionneur Boeing en vue de l’acquisition du système d’alerte précoce et de contrôle aéroporté de type E-7 « Wedgetail ».

Après une analyse du marché et des discussions avec des fournisseurs d'autres systèmes, le ministère de la Défense britannique a conclu que le E-7 « Wedgetail » était l'avion le plus économique disponible et qu'il pourrait potentiellement être utilisé en collaboration avec l'Australie, alliée et membre du groupe «Five Eyes».

"Le Wedgetail est l'acteur le plus remarquable dans notre quête d'un nouvel avion de surveillance des espaces de combat et a déjà fait ses preuves en Irak et en Syrie avec la Royal Australian Air Force", a déclaré le secrétaire à la Défense, Gavin Williamson. «Notre avenir avec l'Australie nous verra déjà opérer le même avion de patrouille maritime, des navires de guerre de type 26 de classe mondiale et des avions à réaction supersoniques F-35. Le « Wedgetail » pourrait rejoindre ce formidable arsenal et nous aider à travailler ensemble pour faire face aux menaces globales auxquelles nous sommes confrontés. "

S'il était sélectionné par les anglais, l'avion remplacerait l’actuel Boeing E-3D « Sentry », entré en service dans la Royal Air Force en 1992. Le nombre d'avions que le MOD envisageait d'acheter et à quel prix n'a pas été révélé, mais quatre ou six avions pourraient être achetés. On estime le prix d’un E-7 à près de 1 milliard de dollars.

Le ministère de la défense précise que les discussions avec Boeing permettront ensuite de se faire une idée complète de l’avion. La décision finale ne sera prise qu’avec un processus d’approbation formel qui examinerait les exigences de la RAF et le prix de l’avion.

Des craintes et un choix :

Au mois de juillet, le Comité parlementaire de la Défense du Royaume-Uni, composé de représentants de plusieurs partis britanniques, a fait part de leurs préoccupations quant à l’intention, selon la rumeur du moment, de proposer un contrat pour le E-7 « Wedgetail » sans mise en concurrence ouverte, soulignant qu’il existait des plates-formes alternatives. Un autre candidat possible pourrait être le système « GlobalEye » de Saab, basé sur le biréacteur d’affaires Bombardier Global 6000 et en cours de développement pour le client de lancement, soit les Émirats arabes unis.

Pour autant le « Wedgetail » semble le favori pour le contrat anglais, et ceci pour deux raisons : D’une part le E-7 est déjà en service dans trois pays (Australie, Corée du Sud et Turquie) et de l’autre l’avion permettrait une bonne communité avec l’allié australien.

Le B737 «Wedgetail» AEW &C :

1971763277.gif

Basé sur le Boeing 737-700  «Next-Generation» commercial, l'AEW&C E-7A « Wedgetail » est conçu pour fournir la surveillance de l’espace aérien et la gestion de celui-ci  grâce à son  radar à balayage électronique radar qui retransmet à  l’équipage de la mission l’ensemble des cibles aériennes et maritimes en temps réel. L'équipage de mission peut diriger les forces offensives et défensives tout en maintenant une surveillance continue de la zone opérationnelle.

Le radar MESA peut détecter jusqu’à 1’000 objets volants dans le même temps. Lorsque le degré de surveillance est en mode 360°, il peut détecter les avions ennemis dans un rayon de 370 km, et lorsqu’il concentre le faisceau dans une direction, il peut détecter des cibles à des distances allant jusqu'à 500 km. En d'autres termes, si l'avion vole près de la frontière. Avec les différents modes, le radar peut même détecter des cibles en mer. L'équipage de la mission peut diriger les forces offensives et défensives tout en maintenant une surveillance continue de la zone opérationnelle.

875519261.jpg

Photos :Le E-7 Wedgetail de la RAAF @ RAAF

 

 

03/10/2018

Eva Air réceptionne son premier B787-9 !

EVA Rollout.jpg

North Charleston en Caroline du Sud,  EVA Air a célébré hier la livraison de son premier B787-9 « Dreamliner », par l'intermédiaire de la société de location ALC, depuis le Delivery Center de Boeing. EVA Air prévoit de débuter la mise en service de l’avion en novembre sur les routes internationales. 

« Cette livraison d'étape marque le début d'une nouvelle ère pour EVA Air et l’évolution de l’industrie de l'aviation commerciale dynamique de Taiwan », a déclaré Steve Lin, président d'EVA Air.

Cette livraison marque la première des 24 « Dreamliner » pour la compagnie aérienne basée à  Taipei. En 2015, EVA Air a annoncé une commande historique pour 18 B787-10 ainsi que quatre B787-9 et deux B787-10 en location chez ALC. Cela reste le plus gros achat d'avions commerciaux dans l'histoire de Taiwan.

Membre de Star Alliance, EVA Air dessert les vols internationaux avec environ 565 vols par semaine. À bord du B787 « Dreamliner », les passagers peuvent découvrir de nouvelles places en classe affaires royale Laurel conçu par Designworks, une société du Groupe BMW. Avec 23 pouces de large, les nouveaux sièges comportent des panneaux de confidentialité, avec capacités de lits, ainsi que l'amélioration des systèmes de divertissement en vol. EVA Air est également associée à Teague, pour redessiner ses sièges en classe économique, qui sont produites par Recaro. Pour améliorer l'efficacité opérationnelle de ses B787, EVA Air prévoit d'utiliser une variété d'outils Boeing Global Services, y compris la maintenance, Gestion de santé de l’Avion et le produit de de vol électronique dont la tablette pour l’équipage. 

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing. 

Le B787 est l'avion bicouloir ayant la vente la plus rapide dans l'histoire de Boeing. Depuis son entrée en service en 2011, la famille « 787 » vole plus de 1’500 routes et a rendu possible plus de 170 nouvelles routes sans escale à travers le monde.

Depuis son entrée en service en 2011, la famille 787 a volé près de 280 millions de passagers en économies estimées à 28,7 milliards de livres de carburant.

Photo :Le premier B787-9 d’Eva Air @ Boeing