02/03/2017

Boeing & Leonardo en compétition avec le MH139 !

MH-139_D4s-185-high-res.jpg

Orlando en Floride, Boeing a dévoilé aujourd'hui son hélicoptère MH-139 en vue de la compétition pour remplacer les UH-1N "Huey" de l'US Air Force, qui protège actuellement les missiles balistiques intercontinentaux et des Etats-Unis.

Boeing et l’européen Leonardo sont associés pour affronter l’UH-60 de Sikorsky, l’UH-72A d’Airbus et le Belle UH-1Y afin de remplacer les dernier UH-1N « Huey » encore en service.

Le programme de remplacement de l'US Air Force des UH-1N prévoit de remplacer la flotte actuelle avec un maximum de 84 nouveaux hélicoptères. C’est dans ce cadre qu’un accord a été signé entre Leonardo et Boeing pour tenter de remporter cette compétition.

L‘AW139/MH-139

L’AW139 est devenu l'hélicoptère le plus vendu de sa catégorie pour une variété impressionnante de rôles commerciaux et gouvernementaux qui répondent aux exigences les plus exigeantes à travers le monde. Depuis sa certification en 2003, l'AW139 a été constamment amélioré pour atteindre des niveaux toujours croissants de performance, la sécurité, l’efficacité de la mission et la capacité de répondre aux dernières exigences très difficiles des clients actuels et futurs. Le seul hélicoptère de nouvelle génération dans sa catégorie de poids, l'AW139 établit de nouvelles normes de performances dans sa catégorie, avec la plus grande cabine de sa catégorie, une vitesse de croisière maximale de 165 noeuds (306 kilomètres par heure) et une portée maximale au-delà de 570nm (1060 km) avec carburant auxiliaire. Les AW139 sont dotés d’une motorisation de type Pratt & Whitney Canada PT6C-67C. Le poste de pilotage intégré et avancé doté d’une avionique de dernière génération minimise la charge du pilote permettant à l'équipage de se concentrer sur les objectifs de mission. 500 appareils sont déjà en service dans des nombreux  rôles y compris EMS/SAR/VIP/ transport corporate, application de la loi et de transport militaire. Près de 170 clients de plus de 50 pays ont commandé plus de 640 hélicoptères AW139 jusqu'ici.

 

MH-139-57-150-high-res.jpg

Photos : MH-139 @ Boeing

 

28/02/2017

Entrée en service du EA-18G « Growler » au sein de la RAAF !

australiangrowler.jpg

L’avion de guerre électronique Boeing EA-18G « Growler » entre en service au sein de Royal Australian Air Force (RAAF). Les deux premiers exemplaires de EA-18G sont arrivés en Australie. Les appareils ont été réceptionnés lors d’une cérémonie en présence de la ministre de la Défense Marise Payne et de RAAF chef de l'air Marshall Geoff Davies.

La ministre de la défense Marise Payne a annoncé que l'Australie s'associait avec les États-Unis pour développer un brouilleur radio de prochaine génération pour venir équiper le « Growler » sur un budget de 192 millions de dollars.

Rappel :

L’Australie a commandé un total de 12 avions Boeing EA-18G «Growler», en avril 2012. Il s’agit en fait d’une conversion 12 F/A-18 E/F «Super Hornet» en EA-18G sur un total de 24 appareils commandés, auprès de l’avionneur américain. 

 Le premier «Growler» australien est numéroté A46-301 sera déployé à la mi-2015,  avant de mener une campagne d'essais en vol de 12 mois avec l'US Navy, afin de répondre aux exigences de navigabilité australiens.

Les premiers équipages australiens ont débuté au printemps une formation sur le «Growler» au sein de l’escadron VAQ-129 de l'US Navy,  sur les installations de transformation de Whidbey Island, près de Seattle, Washington.

Le EA-18G «Growler» : 

L’EA-18G dispose du radar AN/APG-79 à antenne active (AESA) lui permettant non seulement d’être autonome en comparaison de son prédécesseur le EA-6B en mode air-air, mais intègre des possibilités de liaisons de données numériques et de brouillage dirigé indépendant du reste des systèmes embarqués.

Pour la lutte contre les défenses ennemies, l’EA-18G dispose de pod ALQ-99 de brouillage couplé à un système d’analyse à large spectre ALQ-218, lui permettant de différencier les types de radars (surveillances, poursuites, sol ou embarqué) et l’analyse des types de fréquences. Le système enregistre  et répertorie l’ensemble des menaces pour permettre leur restitution sur un écran tactique, avec une plus grande précision que par le passé.

Les systèmes embarqués du « Growler » lui permettent d’agir sur trois modes tactiques :

- Reconnaissance électronique (analyse des diverses menaces, radar et missiles)

- Suppression des menaces connues et mémorisées selon un scénario prévu.

- Réaction immédiate à l’engagement d’une nouvelle menace non répertoriée.

Du point de vue des communications, l’avion dispose du système AlQ-227 qui lui permet d’épier et de brouiller les communications adverses, en contre partie le « Growler » dispose pour sa propre protection le nouveau concept INCANS qui améliore les communications et transferts de données à l’intérieur d’un groupe naval.

 

Capacités ECM :

-          Détection passive/active.

-          Analyse des menaces et classifications.

-          Brouillage actif, perturbation électronique (radar et communication).

-          Paralysie électronique avec des virus informatiques.

Capacités de tirs :

 

-          air-air (AIM-9X Sidewinder, AIM-120 AMRAAM,) 

-          Elimination de radars ennemis (AGM-88 HARM)

L’ensemble de ces possibilités offrent l’opportunité aux équipages du « Growler » de pouvoir participer directement à l’escorte d’un groupe d’attaque tout en étant susceptible de se défendre face à n’importe quelles menaces en vol.

 

AIR_F-18F_RAAF_Armed_AIM-9X_ATFLIR_AGM-154C_lg.jpg

Photos : EA-18G « Growler » de la RAAF @ Boeing

 

 

 

 

22/02/2017

Premier B787-900 pour Korean Air !

_JRA2581.jpg

Charleston, Boeing a livré le premier exemplaire du B787-900 « Dreamliner » destiné à la compagnie coréenne Korean Air. Le transporteur basé à Séoul sera le premier en Corée à opérer a version -900 du « Dreamliner ».

La compagnie aérienne a prévu de débuter les vols sur le secteur intérieur intérieurs de Séoul à Jeju durant le premier mois de mise en service. Puis le B787-900 sera destiné aux routes en direction de Toronto, Madrid et Zurich.

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing. Le B787 « Dreamliner » dispose près de 100 commandes et engagements auprès de clients chinois à ce jour.

 

Photo : le premier B787-900 de Korean Air @ Boeing

 

18/02/2017

Négociations en vue sur le Super Hornet !

F18-Advanced-Super-Hornet-1.png

Les choses semblent se préciser en ce qui concerne une négociation sur l’achat potentiel de Boeing F/A-18 « Super Hornet » voir même la nouvelle version BlockIII. Lors de sa visite à Charleston pour la présentation du B787-10 (voir article précédent) le président D. Trump a annoncé vouloir négocier l’achat de « Super Hornet » en remplacement d’une partie des F-35 pour l’US Navy.

Un discours qui se précise :

Si l’affaire d’une relance du « Super Hornet » fait couler beaucoup d’encre ses dernières semaines, les choses semblent se préciser. Lors de son allocution en Caroline du Nord D. Trump à clairement mentionné sa volonté de négocier une commande de « Super Hornet ».

«Nous cherchons sérieusement une grosse commande. Le problème est que PDG de Boeing Dennis Muilenberg est un négociateur très dur, mais je pense que nous pouvons y arriver " a déclaré D. Trump.

L’US Navy intéressée :

De son côté l’US Navy semble très intéressée par cette option. Trois éléments interpellent la Marine américaine, d’une part la possibilité de réduire les coûts d’achat et de maintenance avec l’avion de Boeing. L’amélioration de la motorisation du « Super Hornet » avec une version plus puissante et la possibilité de pouvoir être doté du nouveau standard BlockIII du « Super Hornet ».

Il semble donc que la solution proposée par D. Trump satisfasse pleinement l’US Navy. L’idée est de remplacer en partie les « Hornet » par des F-35 les autres le seront avec le « Super Hornet » et probablement le BlockIII. A terme est selon les besoins, les actuels « Super Hornet » seront moderniser au nouveau standard et rien n’empêche de commander de nouveaux F-35 si celui les coûts sont à la baisse de manière acceptable.

 

1476227_-_main.jpg

Voir le lien Boeing propose son Advanced Super Hornet comme alternative :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/02/14/boeing-pro...

 

Photos : 1Advanced Super Hornet BlockIII @ Boeing 2 Super Hornet @ USN

 

Boeing a présenté le B787-10 !

chsrollout-3.jpg

North Charleston, Boeing a présenté le dernier né de la famille « Dreamliner » le B787-10787-10, soit le troisième membre de la famille. Des milliers d'employés du site de North Charleston étaient présent hier en fin de journée pour assister à l’événement. 

"Ce qui se passe ici chez Boeing en Caroline du Sud est une véritable « success story américaine", a déclaré Dennis Muilenburg, président et chef de la direction de Boeing. "En seulement quelques années, notre équipe a transformé un site vierge en une installation de production moderne de l'aérospatiale qui livre le 787 aux compagnies aériennes partout dans le monde et offre des milliers d'emplois aux États-Unis."

 

Le B787-10 :

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 11’910km et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

À ce jour, le B787-10 a enregistré 164 commandes émanant de neuf clients partout dans le monde, ce qui représente 14 % de tous les B787 commandes.

432.jpg

 

Photos : Le B787-10 lors de son Roll-Out @ Boeing