29/03/2018

Les SAM ne font pas peur aux F-15 saoudiens !

1786106673.jpg

Un chasseur multirôle F-15 de l'armée de l'air saoudienne (RSAF) a été "intercepté" par un missile sol-air (SAM) alors qu'il survolait le nord du Yémen le 21 mars dernier, mais a réussi à terminer sa mission, à déclaré le colonel Turki al-Maliki, porte-parole de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite.

L'agence de presse saoudienne a indiqué que le missile avait été lancé à partir de l'aéroport de Sadah à 15h48 heure locale (12h45 GMT), mais que le F-15 était capable de "traiter la source de feu et de retourner à la base". Il a ajouté que l'incident était une preuve supplémentaire que l'Iran fournissait des armes au groupe rebelle yéménite Ansar Allah (les Houthis) parce qu'il ne faisait pas partie de l'inventaire de la défense aérienne d'avant-guerre du Yémen.

Depuis, un autre F-15 saoudiens a également neutralisé un tir sol-air en provenance des Houtis et a pu continuer sa mission et revenir en toute sécurité sur sa base. Dans les deux cas les appareils en questions sont des F-15SA, soit la dernière version entrée en service au sein de RSAF.

Le R-27T :

Unknown.jpeg

Le groupe Ansar Allah utilise le missile air-air R-27T tiré depuis un lanceur terrestre. Le R-27, aussi connu sous le nom de AA-10 Alamo en occident, il fait partie de la famille de missiles air-air à moyenne portée conçus pour équiper la dernière génération d'avions de combat de l'armée de l'air soviétique comme les MiG-23, MiG-29 et Su-27 déployés dans les années 1980. Leur but est d'engager une variété de cibles aériennes de jour comme de nuit dans toutes les conditions météorologiques et dans un environnements de brouillage électronique. Il dispose d'une architecture de conception modulaire pour accueillir une variété de têtes chercheuse et de systèmes de propulsion pour une portée étendue. Les variantes de missiles R-27 sont équipées d'une fusée à impact de proximité et d'une ogive de type tige de 39 kg. La famille des missiles R-27 a été assignée comme l’homologue soviétique de l'AIM-7 Sparrow américain, mais le R-27 jouit d'une plus grande portée et d'une plus grande souplesse. Le missile R-27 de base a atteint sa capacité opérationnelle initiale en 1982 avec l'armée de l'air soviétique. La norme de production R-27T, R-27T1, est un missile air-air à guidage infrarouge de moyenne portée conçu pour engager simultanément plusieurs cibles aériennes. Les cibles aéroportées du missile R-27T sont des avions très manœuvrables, des hélicoptères et des aéronefs à section radar réduite (RCS). En outre, la tête infrarouge fournit un mode furtif des modes d'engagement air-air avec absence d'émissions. Le R-27T1 est propulsé par un moteur à carburant solide à poussée fixe offrant une autonomie maximale de 65 kilomètres. Le R-27T a été fourni aux chasseurs Mig-29 et Su-27 au début des années 1980. 

Le F-15SA :

3081528438.jpg

Le F-15SA (Saudi Advanced) Eagle est la variante la plus moderne de la famille « F-15 ». Il emporte deux points d'emport supplémentaires (de 9 à 11). L'avionique est améliorée avec un cockpit «en verre» entièrement numérique, un viseur de casque couplé à un système de capacité de récupération de la désorientation. L’avion est doté d’un nouveau système de guerre électronique Warfare System d'alerte de missiles (DEWS/ CMWS) développé par BAE Systems Electronic.Un système de recherche et de poursuite infrarouge IRST est installé. L’avion a reçu le radar Raytheon APG-63 (V) 3 doté d’une antenne à balayage électronique actif (AESA) et des moteurs plus puissants General Electric F110-GE-129. Les F-15SA sont également doté du pod de reconnaissance et ciblage AN/AAQ-33 «Sniper» de Lockheed Martin. Simulateurs et armement complètent l’équipement.

Au total l’Arabie Saoudite va recevoir 84 nouveaux F-15SA et 68 appareils seront modernisés dans ce standard. Les F-15SA de RSAF seront exploités par la 55ème Unité de formation officielle (FTU) et le 6e Escadron (actuellement une unité de F-15S) sur la base aérienne King Khalid (KKAB) au sud-ouest de l'Arabie saoudite, par le 29e Escadron de la base aérienne du roi Faisal (KFAB) au nord-ouest du pays et par l'escadron 92 (actuellement une unité F-15S) et l'école d'armes de combat à la base aérienne du roi Abdulaziz (KAAB) sur la côte du Golfe près de Bahreïn.

Photos : 1 F-15SA @ RSAF 2 Missile R-27T 3 Cockpit du F-15SA @ RSAF

26/03/2018

Boeing livre le premier B787-10 !

Singapore Airlines First 787-10 Boeing Celebration.jpg

North Charleston, le transporteur asiatique Singapore Airlines a célébré la livraison du premier Boeing B787-10, le plus récent et le plus grand membre de la famille « Dreamliner » qui établira une nouvelle norme mondiale pour l'efficacité énergétique. Environ 3’000 personnes ont marqué l'étape à l'usine de Boeing à North Charleston en Caroline du Sud, où le dernier modèle « 787 » est fabriqué.

Comme les autres B787 « Dreamliner », le « 787-10 » est conçu avec des matériaux composites légers et robustes, les systèmes les plus avancés et des fonctionnalités de cabine confortable. Le « B787-10 », dispose d'un fuselage plus qui lui permet de transporter environ 40 passagers supplémentaires, soit un total de 330 sièges dans une configuration standard à deux classes.

Avec la capacité supplémentaire, le « B787-10 » offre aux compagnies aériennes le coût d'exploitation le plus bas par siège d'un avion gros porteur en service aujourd'hui.

« Il est un honneur pour nous d'être la première compagnie à prendre livraison de cet avion incroyable, au monde », a déclaré M. Goh Choon Phong, directeur général de Singapore Airlines, le client de lancement du B787-10.

Boeing and Singapore Airlines Ribbon Cutting 787-10.jpg

Singapore Airlines via sa filiale Scoot utilise déjà les B787-8 et B787-9 « Dreamliner ». Avec la livraison d'aujourd'hui, le groupe sera le premier à utiliser les trois modèles de la famille « Dreamliner ». Singapore Airlines dispose de 68 jets de gros porteurs de Boeing supplémentaires sur commande, y compris 48 B787-10 supplémentaires, et 20 B777-9.

Le B787-10 dispose de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficient de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

Boeing Singapore Airlines 787-10.jpg

 

Photos : Livraions du premier B787-10 à Singapore Airlines @ Boeing

 

22/03/2018

C’est au tour de Lion Air de réceptionner son B737 MAX !

1.jpeg

Seattle, le transporteur Air Lion a célébré la livraison de son premier B737-9 MAX. L'avion entrera en service avec Air Thai Lion, où sa capacité ajoutée aidera le lancement de plusieurs routes aériennes internationales.

« Le B737-9 MAX est un ajustement parfait pour notre entreprise en pleine croissance en Thaïlande », a déclaré le capitaine Darsito Hendro Seputro, PDG et Président du Lion Thai Air.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérise par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG.

Photo : B737-9 MAX de Lion Air @ Boeing

20/03/2018

Capacité opérationnelle initiale pour les P-8A australien !

23.jpg

La Royal Australian Air Force (RAAF) a déclaré la capacité opérationnelle initiale (IOC) son appareils multimission maritime (MMA) Boeing P-8A « Poseidon », soit cinq mois plus tôt que prévu.

L'étape, qui a été annoncée par le service le 20 mars, vient avec 6 des 12 avions actuellement basé à Edinburgh en Australie du Sud. Trois autres aéronefs subissent actuellement le processus d'approbation pour une flotte finale de 15 aéronefs.

L'Australie a acquis le P-8A pour remplacer les 19 avions de patrouille maritime Lockheed AP-3C « Orion » qui sont en service depuis les années 1960. Les 15 P-8A seront exploités en tandem avec sept systèmes d'aéronef sans pilote (UAS) Northrop Grumman MQ-4C « Triton » , qui seront acquis une fois le développement achevé par le constructeur et l'US Navy (USN).

Les livraisons à l'Australie ont débuté en novembre 2016, date à laquelle les escadrilles 10 et 11 ont réceptionné les premiers du P-8A. Dans le cadre de ce processus, le RAAF a envoyé ses équipages s'entraîner aux côtés de l'USN et du personnel britannique de la Royal Air Force (RAF) au Centre de test intégré (ITC) de la Naval Air Station (NAS) de Jacksonville en Floride.

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

25.jpg

Photos : 1 Boeing P-8A Poseidon de la RAAF 2 Postes de travail du P-8A@ RAAF

18/03/2018

Vol inaugural pour le B737-7 MAX !

 

 

IMG_0787.JPG

Seattle, la boucle est bouclée avec le vol inaugural du troisième « opus » de la famille « MAX », le B737-7 MAX qui effectué avec succès son premier vol. L'avion débute ainsi son programme d'essais en vol qui le mènera à la certification et à la livraison en 2019. 

« Tout ce que nous avons vu pendant le vol montre que le MAX-7 effectue exactement comme prévu ce qu’on lui demande», a déclaré Keith Leverkuhn, vice président et directeur général du programme 737 MAX, de Boeing Commercial Airplanes.

L'avion est le troisième membre et le plus récent de la famille « 737 MAX » de Boeing, avec une capacité maximale de 172 passagers. Le MAX-7 a un rayon d’action de 3.850 miles nautiques, soit le plus long de tout avion de la famille « MAX ». Il est conçu pour des performances exceptionnelles pour les clients des compagnies aériennes volant en provenance des aéroports à haute altitude et les climats chauds.

Le MAX-7 offre également des performances supérieures à la concurrence, transportant 12 passagers de plus sur 400 miles nautiques plus loin que l'A319neo, tout en offrant 7% de réduction sur les coûts de carburant.

La famille « 737 MAX » intègre les derniers moteurs CFM International LEAP-1B, l’Advanced Technology winglets, le Boeing Sky Interior, les grands écrans du poste de pilotage et d'autres fonctionnalités pour offrir la plus grande efficacité, la fiabilité et le confort passagers sur le marché des monocouloirs.

La famille « 737 MAX » la plus rapidement vendue dans l'histoire de Boeing, accumulant plus de 4.300 commandes de la part de 93 clients dans le monde entier.

 

IMG_0788.JPG

Photos : Le premier vol du B737-7 MAX@ Boeing