26/02/2020

Inde, des Apache et MH-60R au menu !

3505262926.jpg

La visite du président D. Trump en Inde semble réchauffer le désaccord commercial, en effet, New Delhi a conclu des accords d'achat pour 24 hélicoptères Sikorsky MH-60R pour la marine et six hélicoptères Boeing AH-64E Apache pour l'armée.

Sikorsky devrait conclure les livraisons des 24 MH-60R d'ici 2023. Les livraisons d'AH-64E commenceront en 2023.

L'accord pour six AH-64E devrait coûter environ 930 millions de dollars américains et comprendra une vente commerciale directe (DCS) entre Boeing et le ministère indien de la Défense.

Les MH-60R seront acquis par la voie de la vente militaire à l'étranger (FMS) à un coût estimé à 2,6 milliards de dollars américains.

Le Sikorsky MH-60R :

2083543917.jpg

La version MH60R et le dernier développement du SH-60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi -missions en utilisant un équipage de trois personnes. 

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le sauvetage (SAR), le ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC) ainsi que le relais des communications.

Lockheed-Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

L’AH-64 E Apache :

L’AH-64E « Apache » offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

Photos : 1 AH-64 E apache @ Boeing 2 MH-60R @ Sikorsky

 

25/02/2020

Jusqu’à 20 B787 additionnels pour ANA !

1.jpg

Le transporteur japonais ANA HOLDINGS INC a annoncé une volonté d'acquérir jusqu'à 20 B787 « Dreamliner ». L'accord conclu avec l’avionneur américian Boeing comprend 11 B787-10, un B787-9 et des options pour cinq B787-9 d'une valeur de plus de 5 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur. La compagnie aérienne prévoit également d'acquérir trois nouveaux avions B787-9 en provenance de Atlantis Aviation Corporation. 

 « Les Boeing 787 servent avec distinction ANA et nous sommes fiers d'étendre notre flotte en ajoutant plus de ces appareils technologiquement avancés », a déclaré Yutaka Ito, vice - président exécutif d'ANA et ANA HD.

Avec cette commande, la compagnie aérienne ajoutera 11 B787-10, soit l’avion le plus grand et des plus économes de la famille « Dreamliner ».  Propulsé par une série de nouvelles technologies et un design révolutionnaire, le B787-10 est une nouvelle référence pour l'efficacité énergétique et l'économie d'exploitation quand il est entré en service en 2018. L'avion permet aux opérateurs d'atteindre l'efficacité énergétique plus de 25 % par siège par rapport aux avions plus âgés dans sa classe. Pour ANA, le B787-10 comme l'avion parfait pour remplacer les anciens B777 qui sont prévus pour la retraite. 

ANA est devenu le client mondial de lancement du B787 « Dreamliner » lorsqu'elle a passé sa commande initiale en 2004. Depuis lors, comme la moitié de tous les opérateurs de « Dreamliner », le transporteur japonais a augmenté ses commandes régulièrement pour cet appareil.

Photos : B787-10 & B787-9 d’ANA devant le Mont Fuji @ Boeing

 

19/02/2020

Finlande : essais du Super Hornet !

ERG5rPlXUAAw10r.jpeg

Cinquième est dernier concurrent, au sein du processus d’évaluation d’un nouvel avion de combat pour la Finlande, le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » est arrivés sur la base de Pirkkala le 18 février dernier.  

Trois avions, deux versions :

Trois avions sont arrivés en Finlande, soit un F/A-18 E « Super Hornet » monoplace, un F/A-18 F « Super Hornet » biplace et un EA-18G « Growler » biplace. En effet, l’offre de l’avionneur américain porte sur les deux versions de l’avion. Les « Super Hornet » et le « Growler » en cours d'évaluation sont respectivement dans leurs configurations actuelles Block II et Block I, pour son offre à la Finlande, Boeing présente la version Block III du « Super Hornet » et la version Block II du « Growler » qui sera disponible pour le US Navy dès 2023.

Comme pour la Suisse les « Super Hornet » ont des marquages limités et disposent des derniers logiciels ainsi que du capteur IRST21.

Cadre des essais : 

finlande,hx challenge,boeing,super hornet,growler,nouvel avion de combat,blog défense,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

Des missions air-air seront effectuées contre des avions finlandais Hornet et Hawk. La planification et l'exécution du HX Challenge sont gérées par le Air Combat Center du Satakunta Air Command. Les agences de l'armée et de la marine participent également à l'évaluation de la capacité des candidats à soutenir les opérations terrestres et maritimes. Les exigences spécifiques du HX exigent que l'avion soit capable de mener des missions air-air, air-sol, air-mer et à longue portée, ainsi que des services de renseignement, de surveillance, de reconnaissance et d'acquisition d'objectifs.

Baser l'évaluation en Finlande permet non seulement au ministère de la Défense de concevoir les tests de manière équitable pour tous les soumissionnaires, mais évalue également les performances et les capacités de chaque candidat dans l'environnement hivernal finlandais. Bien que l'avion lui-même ait tous été prouvé pour des opérations par temps froid, des activités soutenues dans des combinaisons de températures glaciales, de neige, de pluie et de grésil ont inévitablement des effets néfastes et peuvent également affecter les performances des capteurs électro-optiques et autres.

Des tests supplémentaires peuvent être effectués ultérieurement par les fabricants dans leur propre pays, et d'autres mesures seront évaluées à l'aide de simulateurs. Dans l'ensemble, le HX Challenge est conçu pour vérifier les performances déclarées de chaque candidat, plutôt que de les opposer les uns aux autres dans un vol à cinq voies.

Le défi HX représente la première phase du processus d'évaluation des performances. La deuxième phase sera menée dans des simulateurs pour évaluer le succès des vols de quatre avions dans les missions clés énoncées dans l'exigence, sur la base des valeurs de performance vérifiées dans l'évaluation de vol. Une troisième phase verra comment les prétendants s'en sortent dans une évaluation de « wargaming » à long terme.

87020823_2877535982310362_5199454552037785600_o.jpg

Photos : Arrivée des Boeing Super Hornet et Growler en Finlande @ Finnish Air Force

 

 

12/02/2020

BBAM commande trois Boeing B737-800 Freighter !

737 NG BCF3.jpg

Singapour Air Show, la société BBAM a commandé trois Boeing B737-800 Freighter. BBAM est le plus important gestionnaire dédié des investissements au monde dans les avions commerciaux loués avec plus de 200 compagnies aériennes clientes dans plus de 50 pays avec la flotte et des solutions de financement au cours des trois dernières décennies. BBAM est le seul gestionnaire dans l'industrie de la location d'avions axée exclusivement sur la génération de rendements d'investissement pour les investisseurs tiers.

Le B737-800BCF est construit sur la plate-forme de nouvelle génération « 737 » connu pour sa fiabilité et son efficacité. L'avion peut transporter jusqu'à 52.800 livres (23,9 tonnes) de charge utile avec d'excellentes caractéristiques économiques d'exploitation afin de maximiser les bénéfices des opérateurs. Depuis son entrée en service en 2018, le B737-800BCF a gagné 130 commandes et engagements. 

Selon les Perspectives du marché, Boeing estime que 2’820 avions cargo entreront dans la flotte mondiale pour répondre à la demande du marché, y compris 1’220 avions standard passagers-cargo. En réponse à la forte demande du marché, Boeing a annoncé son intention d'ajouter une ligne de production de B737-800BCF à Guangzhou Aircraft Maintenance Engineering Company Ltd (GameCo) cet été. 

Photo : B737-800BCF @ Boeing

11/02/2020

Boeing livre le premier CMV-22 à l’US Navy !

DSC01319-300-hi-res.jpg

Boeing et Bell Textron Inc., Textron Inc. ont livré le premier CMV-22B « Osprey », soit la variante destinée à l’US Navy le transport du personnel et de fret pour les porte-avions en mer. Le CMV-22B, qui a effectué son premier vol en décembre dernier, peut transporter jusqu'à 6000 livres pour plus de 1’150 miles nautiques.

La US Navy utilisera le CMV-22B pour remplacer le C-2A « Greyhound » pour le transport du personnel, du courrier, des fournitures et des marchandises de haute priorité à partir de bases terrestres aux porte-avions en mer. Bell Boeing a conçu la variante marine spécialement pour les parcs de véhicules de transport en fournissant une capacité accrue de carburant pour l'exigence de gamme étendue. La flexibilité de la mission du balbuzard augmentera les capacités opérationnelles et la préparation, en plus du transport des composants principaux du moteur F-35. 

Le nouvel appareil dispose d’un système de communication radio de longue portée (au-delà de la visée radio) qui devra permettre de pouvoir rester en liaison avec le groupe de combat naval en permanence.

Ce premier CMV-22B va rejoindre l'Escadron d'essai et d'évaluation de l'air (HX) 21 pour le test de développement.

Photo : le premier CMV-22 @ Boeing