07/06/2020

L’US Navy test en vol son futur missile antiradar !

70533_usnavycaptivecarrytestaargmeronfa18e_16095.jpg

L’US Navy (USN) a effectué le premier test en vol de transport en captivité d'un missile avancé anti-rayonnement à portée étendue AGM-88 AARGM-ER sur un Boeing F/A-18E « Super Hornet » le 1er juin dernier.

Le F/A-18E a effectué une série de manœuvres aériennes pour évaluer l'intégration et les caractéristiques structurelles de l'AARGM-ER depuis le site  de la NAS Patuxent River dans le Maryland. Le Centre d’essais de Patuxent River prévoit d'utiliser les données collectées lors des tests pour préparer l'arme à atteindre sa capacité opérationnelle initiale en 2023.

Rappel :

L'USN a attribué à Northrop-Grumman un contrat de pour un lot initial de production à faible taux en avril 2020 pour commencer la fabrication de l'AARGM-ER. Le nombre de missiles à produire initialement n'a pas été divulgué.

Northrop-Grumman AGM-88 AARGM-ER :

AGM-88G-AARGM-ER.jpg

L'AGM-88 AARGM-ER (Advanced AntiRadiation Guided Missile Extended Range) est une arme lancée par air conçue pour détruire les systèmes de défense aérienne ennemis, tels que les batteries de missiles sol-air et les sites radar. Le missile est une version à portée étendue de l'arme AARGM en service.

L'AARGM est un système de missile tactique supersonique lancé par air qui améliore les anciens systèmes de missiles anti-rayonnement haute vitesse AGM-88 (HARM) avec des capacités avancées pour effectuer la destruction de la défense aérienne ennemie (DEAD) ) et de suppression des missions de défense aérienne ennemie (SEAD). L'AARGM-ER incorpore des mises à niveau supplémentaires pour améliorer la capacité opérationnelle, y compris la portée étendue et la capacité de survie. L'AARGM-ER intègre les capteurs et l'électronique AGM-88E AARGM existants avec un moteur-fusée et un système de commande amélioré. Dans le même temps, L’AARGM-ER utilisera toujours des éléments existants du missile AGM-88E comme le nouveau système de guidage (avec détecteur de radar passif numérique, radar actif à ondes millimétriques et INS/GPS) ainsi que l'ogive provenant même de missiles HARM .Il sera possible de transporter le missile à l'intérieur des baies d'armes intérieures des chasseurs de 5e génération.

L’AARGM-ER va permettre des frappes pour vaincre les cibles déplaçables rapidement qui créent l'environnement anti-accès / refus de zone (A2/AD), soit une arme de type « stand-in-attack » (SIAW). Le lancement de plates-formes de missiles balistiques tactiques, de missiles de manœuvre et antinavires, de systèmes antibrouillage GPS et de systèmes de défense aérienne intégrés a été mentionné comme cibles possibles.

L’AGM-88 AARGM-ER de capacité « SIAW » est développé conjointement par l'US Air Force et la Navy. L'USN prévoit d'intégrer l'AARGM-ER sur les  F/ A-18E  et F et EA-18G. Finalement, l'arme doit également être qualifiée sur le Lockheed-Martin F-35C, ainsi que sur le F-35B du US Marine Corps et le F-35A de l'US Air Force.

Photos : 1 L’AARGM-ER sur un Super Hornet @ USN 2 l’AGM-88 AARGM-ER @ Northrop-Grumman

05/06/2020

Syrie, des MiG-29 modernisés et neufs !

https---api.thedrive.com-wp-content-uploads-2020-05-mig-29-syria-top.jpg?quality=85.jpeg

La Russie a confirmé la livraison d'avions de combat MiG-29 en Syrie. L'ambassade de Russie à Damas a déclaré sur le 3 juin qu'un "deuxième lot" d'avions de combat MiG-29 avancés avait été remis à l'armée syrienne "dans le cadre de la coopération en matière de défense" et effectuait déjà des missions aériennes. Ce lot comprendrait des MiG-29 modernisés ainsi que des appareils neufs.

L'agence de presse syrienne SANA a annoncé le 30 mai qu'une cérémonie de remise des "avions de combat MiG-29 avancés et modernisés" avait eu lieu à la base aérienne russe Hmeimim dans l'ouest de la province de Lattaquié et que les avions effectueraient des missions au-dessus de la Syrie à partir du 1er juin. Pour confirmer cela, de nouvelles images ont commencé à circuler selon lesquelles des MiG-29 rarement vus en Syrie ont reçu une mise à niveau majeure des systèmes de combat.

De quoi parle-t-on ?

Les MiG-29S de l’armée syrienne modernisés au standard « SM » comprennent une mise à jour électronique  et de l’avionique. Mais, la grande nouveauté concerne la mise à niveau des contre-mesures électroniques appelé avec le système «Talisman ADS». Le système introduit les capacités défensives des MiG-29 syriens dans le 21e siècle en matière de contre-mesures électroniques en ce qui concerne la lutte contre les missiles d'interception aériens hostiles lancés par air (AAM) et lancés en surface (SAM) qui utilisent soit le radar ou un capteur infrarouge. Le système «Talisman ADS» produit par la Biélorussie a été installés par les russes sur les MiG-29S syriens (photo).

s4gf.png

Les avantages du système « Talisman ADS » :

Génération de brouillage automatique (sans intervention du pilote / opérateur) contre toutes les RES d'éclairage hostile.

Aucune restriction sur le nombre de RES embarqués et au sol simultanément bloqués.

Exclusion totale de l'auto-rayonnement de la porteuse ADS.

L'emploi de l'ADS n'impose aucune restriction aux tactiques de combat aérien de l'avion sous protection.

En formation rapprochée, le porte-ADS couvre en toute sécurité un avion voisin ami sans EPE.

Compatibilité électromagnétique totale avec l'équipement électronique radio de l'avion sous protection.

En outre, le système « Talisman ADS » dispose d'une suite de liaison de données intégrée au package défensif pour aider à réduire considérablement les risques qu'un incident de tir ami se produise dans un engagement au-delà de la portée visuelle (BVR) à l'aide de missiles guidés par radar et également pour aider à confirmer aéronef inconnu comme hostile, neutre (civil) ou ami dès que le radar le détecte permettant un temps de réponse maximum pour un pilote.

Étant donné que les MiG-29 syriens sont connus pour posséder des missiles à guidage radar actif  R-77 de fabrication russe, ce qui leur confère une capacité offensive moderne, le « Talisman ADS » en tant que package défensif moderne complète l'ensemble.

images.jpeg

En parallèle à la modernisation des appareils, la Russie livre également des MiG-29SM neufs. Le nombre n’est pas précisé.

Le MiG-29SM :

Le MiG-29SM est une version multirôle doté d’une avionique améliorée permettant l’emport d'armes de haute précision capables de détruire les cibles aériennes et terrestres. 

Le MiG-29SM est doté du radar N-019E (N-019ME) couplé à un ordinateur MVK-04. L’avionique comprend un nouveau système d'affichage de données avec un écran couleur multifonction MFD-54 et d'un système de contrôle de gestion d'armes supplémentaire. L’avion est doté d’un récepteur GPS. Un nouveau système de contre-mesures électroniques équipe également l’avion. Le MiG-29SM a reçu canal multiplex d'échange de données est ajouté avec un bus de la norme MIL STD 1553B.

L’avion emporte les missiles R-27ER1, R-27ET1 (T1) avec des têtes de guidage par radar et IR et des missiles RVV-AE avec des têtes de radar actives. Le système de gestion des armes amélioré garantit l'application d'armes de haute précision de la classe "A-S": les missiles Kh-29T (TE), Kh-31A, Kh-31P et les bombes guidées KAB-500Kr et KAB-500-OD. Lors de l'utilisation du pod de désignation cible ou de l'éclairage externe cible, il est possible d'appliquer les missiles Kh-29L, Kh-25ML ainsi que les bombes laser guidées.

Photos : 1 MiG-29SM en Syrie 2 Mig-29 syrien modernisé avec le Talisman ADS @SANA

 

 

 

04/06/2020

Premier KC-130J pour le VMGR-452 « Yankee » !

567.jpg

 

Lockheed-Martin a fourni le 86ème et dernier C-130 « Super Hercules » qui faisaient partie d'un contrat pluriannuel annoncé en décembre 2015,  en livrant la plate-forme de transport et ravitaillement de type KC-130J à un escadron de réserve du US Marine Corps (USMC) le 28 Mai dernier.

Ce KC-130J « Super Hercules »est affecté au Marine Aerial Refueler Transport Squadron 452 (VMGR-452), le Marine Forces Reserve Squadron à Stewart Air National Base Guard de New York. Un équipage du Corps des Marines a piloté l’avion depuis les installations de Lockheed-Martin vers le nouveau domicile de l'avion.

Le VMGR-452 est le deuxième escadron de la Réserve marine à exploiter des KC-130J et cette livraison signifie la recapitalisation de la flotte actuelle de l'escadron KC-130T. Le VMGR-452, connu sous le nom de « Yankees » exploite des ravitailleurs de type «  Hercules » depuis plus de 30 ans, pilotant des KC-130 à l'appui des opérations Desert Storm, Enduring Freedom et Iraqi Freedom.

«Le KC-130 Hercules est un élément central des opérations aériennes du Marine Corps depuis 1960, une relation qui a commencé avec les modèles KC-130F et R, est passée au KC-130T et se poursuit maintenant avec le KC-130J Super Hercules », A déclaré Rod McLean, vice-président et directeur général du secteur d'activité Mobilité aérienne et missions maritimes de Lockheed-Martin. «Notre équipe C-130 sait que cette livraison est importante et représente une capacité accrue pour VMGR-452. Nous sommes fiers de soutenir nos partenaires de l'aviation maritime alors qu'ils continuent d'être «les premiers à combattre». "

89.jpeg

Les KC-130 sont exploités à l'appui du commandant du Marine Air-Ground Task Force (MAGTF) ​​en assurant le ravitaillement tactique en vol des aéronefs à voilure fixe, à voilure tournante et à rotor inclinable, le ravitaillement au sol d'avions ou de véhicules tactiques livrés par l'aviation, le transport aérien d'assaut ou le personnel et l'équipement parachutés ou livrés par voie aérienne (parachute); prise en charge des éclaireurs, éclairage du champ de bataille, l’évacuation aéromédicale tactique et récupération tactique des aéronefs et du soutien du personnel. 

Le KC-130J éprouvé et testé au combat s'appuie sur le système de ravitaillement de pétrolier éprouvé d'Hercules tout en tirant pleinement parti des formidables améliorations technologiques et de performances que l'on ne trouve que dans un Super Hercules. Comparé aux modèles hérités, le KC-130J offre une vitesse et un rendement énergétique accrus, des capacités de charge utile / portée améliorées, une suite défensive intégrée, un rapport de maintenance automatisé des défauts, une rampe à haute altitude et un système hydraulique de porte, et une connaissance de la situation inégalée avec son avionique numérique et son double Affichage tête haute.

Le KC-130J est l'une des neuf variantes de production du C-130J « Super Hercules », le modèle de production actuel du légendaire C-130 « Hercules ». Avec plus de 460 avions livrés, le C-130J est l'avion de transport de choix pour 20 pays. La flotte mondiale de « Super Hercules » a plus de 2 millions d'heures de vol d'expérience à ce jour.

Le Corps des Marines des États-Unis a la particularité d'exploiter la plus grande flotte de « Super Hercules » KC-130J au monde. Cette livraison poursuit la transition du gouvernement américain vers le C-130J en tant que plate-forme commune entre le Marine Corps, l'Air Force et la Garde côtière.

Photo : KC-130J « Super Hercules » @ David Key

 

03/06/2020

L’Egypte en passe de commander des Eurofighter et M-346 !

unnamed-2.png

La nouvelle va faire du bruit, l’Egypte devrait annoncer une commande d’avions de combat Airbus DS Eurofighter « Typhoon II » ainsi que pour le Leonardo M-346. De son côté le gouvernement italien s'apprête à approuver une future vente qui comprend 6 frégates, de 20 patrouilleurs navals, de 24 chasseurs bombardiers Eurofighter et de 24 avions d'entraînement M- 346 pour venir équiper le Caire.

Modernisation tout azimut :

L'armée égyptienne est engagée dans une importante modernisation dont son Armée de l’air. Cette dernière a passé commande en 2015 de 24 Rafale, soit : 16 biplaces et 8 monoplaces. L’année suivante le pays a commandé 50 avions de combat MiG-29M/M2. Plus récemment, Le Caire a placé un achat portant sur 26 avions de combat Sukhoi  Su-35 « Flanker-E » malgré les menaces de sanctions américaines (CAATSA).

L’Italie se positionne maintenant avec plusieurs systèmes, dont l’Eurofighter et le M-346 pour venir remplacer les avions écoles de type Alpha-jet.

La modernisation de l’équipement militaire égyptien est cœur d’une région où un ré-équilibre des pouvoirs est en cours, qui voit l'axe Egypte-Golfe en concurrence avec la Turquie et le Qatar. La nouvelle flotte égyptienne est destinée à dominer la Méditerranée orientale, où Le Caire construit une deuxième base aéronavale, près de la frontière libyenne, après celle de Ras Banas en mer Rouge. Et il entamera une lutte de plus en plus étroite avec les turques. , qui attend le lancement de son premier porte-avions, l'Anadolu, pour l'année prochaine. La compétition est déjà une guerre par procuration en Libye, où l'on a vu l'importance de contrôler les routes maritimes pour la fourniture d'armes aux milices qui combattent pour Tripoli.

L’Egypte tente également de faire le même calcul que le Qatar avec un approvisionnement large qui favorise les ententes politiques. Pour autant, l’accumulation de types d’avions de combat va compliquer sérieusement la formation et la logistique de son Armée de l’air ainsi et provoqué une augmentation des coûts de maintenance. L’avenir nous dira, si l’Egypte  les reins suffisamment solides pour assumer une flotte aussi large.

Airbus Eurofighter T3 :

1683179388.jpg

Les Airbus DS Eurofighter T3 Block15 disposent des nombreuses nouvelles améliorations en comparaison des versions et standards antérieurs. L’Eurofighter T3 Block15 dispose du capteur IRST de série, il permettra la mise en oeuvre du missile air-air très longue portée « Meteor » de MBDA,il permet d’utililiser la nacelle de désignation "Sniper", ainsi que les missiles antichars MBDA « Brimstones II » et des bombes à guidage laser GBU-12. Le missile air-air courte portée Diehl BGT Iris-T fait également partie des options. En matière de radar, le T3 est doté du nouveau radar de type AESA à antenne à balayage électronique CAPTOR-E de Selex-ES.

Le nouveau viseur de casque destiné à l’Eurofighter T3 dispose d'un écran de casque innovant. La capacité de vision nocturne sera intégré dans le casque sans le besoin de lunettes séparées. Le système est plus léger que les modèles actuels, il est optimisé pour la sécurité, la protection et le confort. Il offre une pleine capacité, le jour ou la nuit, et dans des conditions météorologiques défavorables. Le système devrait offrir une pleine capacité d’affichage binoculaire sur 40 degrés. Il offrira également une protection contre les faisceaux laser et disposera d’un système audio avancé.

Le Leonardo M-346 :

3172744432.jpg

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile en flèche construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2'880 kgp sont produits sous licence par Fiat-Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multifonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital « Fly-by-Wire » programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

Photos : 1 Eurofihgter & M-346 2 Eurofihgter T3@ Airbus DS 3 M-346 @ Leonardo

 

 

30/05/2020

Le « Wildcat » de la Royal Navy tir le Martlet !

70307_martletshot1_766276.jpg

La Royal Navy britannique a achevé une série d'essais de tir réel du nouveau missile de frappe léger de précision Thales Martlet (LMM) à partir d'un hélicoptère Leonardo AW159 « Wildcat » HMA2.  

Entrepris au sein du ministère britannique de la Défense (MoD) dans la chaîne d'Aberporth, sur la côte ouest du pays de Galles, les tirs qui ont été effectués dans le cadre du programme britannique Future Anti-Surface Guided Weapon (FASGW)  ont démontré l'intégration du système de missile Thales Martlet sur le plateforme de l’AW159 avant l'entrée en service. Le système devrait entrer en service avec au sein de la Royal Navy en janvier 2021. 

Rappel :

En juillet 2014, Leonardo a signé un contrat avec le ministère britannique de la Défense pour intégrer, tester et installer les systèmes de missiles MBDA Sea Venom (lourds) et Thales LMM (légers) sur 28 hélicoptères Wildcat AW159 « Wildcat » de la Royal Navy, un programme appelé Future Anti Surface Guided Arme (FASGW).

Royal-Navy-Tests-Martlet-Missile-From-Type-23-Frigate-Against-Asymmetric-Threats-4-1024x386.jpg

La partie FASGW du programme a maintenant vu le LMM, avec son lanceur associé et son unité de guidage laser aéroporté, intégré avec succès dans le capteur, les écrans et les systèmes avioniques Leonardo AW159 Wildcat. Le LMM offre un changement radical de capacité à la Royal Navy qui, dans l'environnement maritime, est confrontée à un défi majeur pour engager des menaces asymétriques plus petites et rapides, en raison de leur grande mobilité, de leurs petites signatures thermiques et radar et de la gravité encombrement de fond rencontré. Le LMM Martlet est capable de surmonter ces problèmes lorsque les systèmes de guidage électro-optique et radar traditionnels n'offrent pas la certitude du coup requis.

À bord de la plate-forme AW159 Wildcat, le LMM Martlet permettra également aux opérateurs d'engager des cibles aériennes telles que des UAV et d'autres hélicoptères maritimes. 
Les lanceurs sont montés sur l'AW159 via la nouvelle aile Leonardo Weapon, développée dans les installations de conception et de fabrication de la société à Yeovil et testée pour la première fois l'année dernière. L'aile de l'arme peut transporter soit dix Martlet, soit deux missiles Sea Venom et génère une portance supplémentaire pour l'hélicoptère en vol vers l'avant, réduisant ainsi les sollicitations du rotor principal.
 

Le Leonardo AW159 « Wildcat » :

L’AW159 « Wildcat » (HMA2 au seinde la Royal Navy ) est prévu pour remplacer les Lynx de première génération, ce nouvel hélicoptère multirôle de six tonnes, est commandé à 62 exemplaires par le ministère britannique de la Défense. Le premier a été livré à la fin de 2011. Doté de deux turbines Rolls-Royce Honeywell CTS800 de nouvelles générations capables d’offrir 12 % de puissance supplémentaire, face aux anciens modèles. Le poste de pilotage comprend un système entièrement intégré d’affichage, utilisant quatre écrans 10x8 pouces. Les capteurs disposés dans le nez comportent une imagerie TV/IR couplé avec un désignateur laser. La version maritime dispose d’un radar Selex-ES Galileo 7400E actif sur 360 degrés. L'AW159 intègre un système d'alerte de missiles, des détecteurs d'alerte radar et un système de distribution des contre-mesures. En outre, il dispose d’une palette complète en matière d’armement soit : des mitrailleuses, torpilles, grenades sous-marine.

70306_wildcatmartlet_757077.jpg

Photos : 1 Tir du Martlet d’un AW159 de la RN@ RN 2 le LMM Martlet @ Thales 3 AW-159 @ Leonardo