25/11/2018

Livraison des premiers H145M à la Serbie !

p1400962_main.jpg

La Serbie a reçu le premier des neuf hélicoptères Airbus Helicopters H145M commandés en 2017. La livraison du premier hélicoptère a eu lieu le 22 novembre depuis les installations de l'usine de production d'Airbus à Donauwörth, dans le sud de l'Allemagne.

Sur les neuf hélicoptères commandés pour l'aviation et la police serbes, le premier à être livré est destiné à l'armée de l'air et a été livré dans une configuration de recherche et sauvetage, équipée d'un système électro-optique FLIR Systems Star SAFIRE 380HDc / capteur infrarouge (EO / IR); Trakka Systems Projecteur TrakkaBeam A800, treuil de sauvetage Goodrich.

La Serbie est le premier client à équiper ses hélicoptères H145M du nouveau système générique d’armes HForce (GWS) d’Airbus Helicopters. Ce système permet au client de piloter rapidement et facilement ses hélicoptères au moyen d’un ordinateur, le FMC-4212 GPC de Rockwell Collins Deutschland (RCD), du viseur monoculaire Scorpion de Thales (HMSD) et d’un système électro - optique, des modules d’armes. Les options d’armes incluent des nacelles de mitrailleuses lourdes de 12,7 mm (HMGP), des nacelles de canon de 20 mm et des roquettes non guidées de 68 et 70 mm, ainsi que des missiles air-sol et air-air.

Photo : H145M destiné à la Serbie @ Airbus Helicopters

23/11/2018

Le J-20 prêt pour le ravitaillement en vol !

141fc99a-e6f1-11e8-bfde-9434090d4df7_1280x720_040248.JPG

L'avion de chasse furtif le plus avancé de Chine, le Chengdu J-20, est maintenant prêt pour des opérations de ravitaillement en vol qui lui pernettront d’obtenir un rayon d’action allongé et une capacité de pénétration à longue distance. Le J-20 est équipé d'une sonde de réception de carburant sur le côté droit du cockpit. Une première image non floutée est apparue à la télévision chinoisse CCTV.

Selon les dernières informations disponibles la sonde de ravitaillement rétractable permet de préserver la capacité furtive de l'avion.  Par ailleurs, lors d’une récente présentation au Salon aéroautique de Zuhai, le J-20 a dévoilé ses missiles en soute pour la première fois.

Il semble donc que le Chengd J-20 est bien une arme agressive et que l'endurance était un facteur très important pour lui permettre de remplir son rôle. De son côté, le concepteur du J-20, Yang Wei à déclaré que le monde n'avait pas vu le meilleur de l'avion de combat de cinquième génération pour l'instant. 
"Premièrement, le J-20 a une capacité furtive exceptionnelle, deuxièmement, il a une capacité exceptionnelle de frappe à longue portée, troisièmement, il a une capacité exceptionnelle en matière de guerre de l'information", a déclaré Yang à CCTV. 

J-20 refueling nozzle device 1.jpg


Le Chengdu J-20 « Weilong » :

Le mystérieux avion furtif chinois Chengdu J-20 »Weilong », ou puissant dragon, est l'un des avions de combat les plus perfectionnés selon les dires de l’avionneur chinois. L’avion est censé pouvoir répondre au F-22 américain.

Doté d’une aile de type delta et des plans canards à l'avant, le J-20 dispose de deux empennages verticaux en diagonale mobiles d'un seul bloc. Cependant, Il n'y a pas d'empennage horizontal mobile, les plans canards, les parties mobiles de l'aile delta et les deux empennages diagonaux suffisent à un contrôle optimum. L’avion est doté de la poussée vectorielle, permettant d'augmenter la maniabilité de celui-ci.

Pour l’instant, on ne connaît pas encore le modèle exact du moteur WS-10 qui équipe le J-20. Certains avancent en Chine, qu’il pourrait s’agit du WS-10-T2. Il semble par contre que la version du WS-10 est une dérivée du WS-10B qui incorpore les améliorations portées du WS-10G (14 200 kg), notamment au niveau de la structure de la soufflante et du compresseur. On estime la poussée à 14 tonnes avec postcombustion.

L’avion dispose d’une baie ventrale pour l’armement d’une longueur estimée à 4,5 mètres pour 3 mètres de largeur, l’avion semble pouvoir emporter quatre missiles air-air de moyenne portée PL-15 des missiles air-air à courte portée PL21. Par contre, les missiles air-air de courte portée sont localisés aux niveau des petites soutes latérales de chaque côté du fuselage à proximité des entrées d’air pouvant chacune recevoir un missile air-air PL-10.

Le J-20 mesure 20,3 mètres de long et a une envergure de 12,9 mètres. Il est fabriqués à partir d’alliages avancés, avec un poids à vide d’environ 19 000 kg pour une masse maximum de 32 000 kg. L’avion affiche un plafond de 20 km et une vitesse maximale supérieure à Mach 2 (2 470 km / heure),

Les coûts de recherche et développement du J-20 ont été estimés à plus de 30 milliards de yuans (4,4 milliards de dollars), avec un coût par avion de 100 à 110 millions de dollars.

Photos : 1J-20 avec ses missiles 2La perche de ravitaillement @ CCTV

 

22/11/2018

Le KC-390 qualifié pour le largage de parachutistes !

Paratroops-evaluation.jpg

Embraer a passé avec succès le test de largage de parachutistes par les portes avant et arrière de son KC-390. Les tests sont nécessaires pour que l'aéronef puisse atteindre la capacité opérationnelle finale, qui fait partie de la certification militaire finale de l'aéronef, qui devrait avoir lieu au cours du dernier trimestre de 2019, explique l’avionneur brésilien Embraer.

Selon Embraer, le KC-390 peut emporter et larguer 64 parachutistes complètement équipés pour le combat. La certification du KC-390, l'avion le plus vaste et le plus complexe développé au cours de son histoire, témoigne du haut niveau technologique atteint par la société", a déclaré Paulo Cesar de Souza e Silva, président et chef de la direction d'Embraer. 

L'aéronef devrait atteindre la capacité opérationnelle finale d'ici la fin de 2019,  lorsqu'il recevra sa certification militaire. Embraer a annoncé que le premier avion de série serait livré à l'armée de l'air brésilienne au premier semestre 2019. Actuellement l’avion compte 28 commandes fermes.

Le premier exemplaire de série du KC-390 a effectué son vol inaugural le 9 octobre. Cet avion a rejoint deux autres avions de test. Au début de novembre, ils avaient enregistré 1’900 heures de vol.

Le KC-390 est conçu pour effectuer des missions telles que le transport de fret et de troupes, le transport aérien de troupes et de fret, le ravitaillement en vol, la recherche et le sauvetage ainsi que la lutte contre les incendies de forêt. Embraer tente de propulser l'avion de transport de taille moyenne à deux turbines dans un marché du transport militaire dominé depuis des décennies par le Lockheed Martin C-130, en décrochant ce qu'il prétend être le coût de cycle de vie le plus bas du marché.

Embraer compte sur  38 lettres d'intention de clients internationaux, dont six lettres d'intention de l'Argentine, six du Chili, 12 de la Colombie, deux de la République tchèque et six du Portugal.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

11-2017-4_kc-390_paradrop.jpg

Photos :Largage de parachutistes militaires depuis le KC-390 @ Embraer

19/11/2018

La Finlande entame les discussions avec les avionneurs en concours !

 

ILMAVE_HN AG varustuksessa_20150812.jpg

La Finlande a entamé les négociations avec les cinq candidats potentiels pour le concours H-X visant à remplacer la flotte de 62 avions de combat  Boeing F/A-18C/D actuellement en service. Le chef de projet Lauri Puranen, a déclaré que les cinq candidats étaient maintenant invités à participer au "dialogue préalable à la candidature".

Selon lui, cela devait permettre aux deux parties de mieux comprendre les paramètres du contrat et la compensation industrielle proposée pour l'industrie finlandaise. En effet, selon la demande du gouvernement finlandais, il existe une obligation de participation industrielle au programme HX Fighter: le programme HX prévoit l'obligation pour les soumissionnaires de participer à l'industrie à un minimum de 30% de la valeur totale du marché. Cela suffira à garantir l'implication significative de la branche de production nationale, à garantir une sécurité d'approvisionnement suffisante et à renforcer les assises technologiques et industrielles de la défense en Finlande

Les cinq candidats :

On retrouve une nouvelle fois les grands classiques du moment, avec le Lockheed-Martin F-35 «Lightning II», le Saab JAS-39 Gripen E MS21,  l’Eurofighter «Typhoon II» T3A/B Block20 et le Dassault Rafale F3-R, ainsi que le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet ».

Le Parlement finlandais a décidé qu'il dépenserait jusqu’à 7 à 10 milliards d'euros pour l’achat de nouveaux avions, ce qui fera de cette acquisition le plus gros achat jamais effectué par la Finlande.

Situation des candidats :

Peu d’information a transpirés jusqu’ici en ce qui concerne les offres et la qualité de celles-ci. Cependant, comme il fallait s’y attendre, les avions en course sont très proches les uns des autres du point de vue technique. Selon le ministère finlandais de la Défense, les premières évaluations montrent qu’il n’y pas de favori parmi les candidats et qu’aucun des candidats n'a un statut meilleur ou pire qu’un autre.

Par ailleurs, les avionneurs ont pris très au sérieux la demande finlandaise  et se sont efforcés jusqu’ici de fournir à la Finlande le meilleur package global possible.

La suite du programme :

Des offres préliminaires sont attendues pour la fin janvier 2019, les offres améliorées ayant abouti à une décision finale en 2021. Les livraisons devraient débuter en 2025.

Les grandes lignes du projet :

Le gouvernement finlandais a créé un groupe de travail industriel chargé d'identifier les opportunités de sous-traitance et de co-investissement pour les entreprises locales du secteur de la défense, des technologies de l'information et de la sécurité associées le programme HX. L’initiative gouvernementale vise à mettre en contact les entreprises finlandaises de technologie de pointe avec les possibilités de coopération en matière de sous-traitance et d’investissement dans le cadre des contrats HX-FP.

Le ministère de la Défense devrait assurer la liaison avec les forces de défense finlandaises afin de déterminer comment les sociétés nationales peuvent optimiser leur avantage technologique individuel pour remporter des contrats liés aux besoins de maintenance du cycle de vie des chasseurs.

En particulier, le ministère de la Défense souhaite constituer un vivier d'experts dans les domaines technologiques spécialisés nécessaires à la maintenance et au service des nouveaux avions de combat, en plus de leurs armes et de leurs systèmes d'information.

La Finlande cherche à élargir ses relations de défense avec les États-Unis et d’autres partenaires potentiels.

La Finlande a besoin d'un nombre suffisant soit égal au nombre actuel d’avions, dotés d'une vitesse, d'une portée et d'une puissance de feu suffisantes. Le nombre et les capacités des combattants doivent être suffisants pour pouvoir opérer dans tout le pays, même pendant de longues périodes.

Les opérations aéroportées, la protection de cibles d'importance nationale et les frappes air-sol sont essentielles à la mise en œuvre des opérations des forces de défense. Pour effectuer ces tâches, il faut au moins le nombre actuel de combattants multi-rôles.

Les combattants à rôles multiples jouent un rôle important dans la défense de la Finlande.Ils constituent un moyen de dissuasion pour le recours à la force par l'armée ou une attaque contre la Finlande.

En temps normal, les combattants sont utilisés pour surveiller et sécuriser l'intégrité territoriale de la Finlande. Les chasseurs multirôles protègent l'espace aérien finlandais et défient la suprématie aérienne de l'ennemi. Le contrôle de l'espace aérien finlandais est important, sinon la société sera à la merci des attaques aériennes de l'ennemi.

Les combattants protègent les troupes des forces de défense contre les menaces aériennes. Ils permettent de disperser la flotte de chasseurs et de protéger les unités lors de la mobilisation.

Les capacités des combattants polyvalents en matière de frappes air-sol et air-mer, ainsi que les capacités de surveillance et de renseignement apporteront une valeur ajoutée non négligeable à notre système de défense. Ces capacités vont ralentir et affaiblir l'ennemi et s'attaquer à leurs vulnérabilitéscritiques.

De nombreux facteurs influereont sur la décision finale. Les éléments suivants ont été définis comme des domaines d’importance clé pour la prise de décision:

  • Capacités : La capacité du système à gagner des combats.
  •  Pouvons-nous nous permettre d'acheter, d'utiliser et de développer le système tout au long de son cycle de vie?
  • Sécurité d'approvisionnement et rôle de la branche de production nationale. La facilité d'utilisation du système en temps de paix et de guerre.
  • Impacts de la politique de sécurité et de défense.Impacts potentiels de la sélection sur la coopération de la Finlande en matière de sécurité et de défense.

412896217.jpg

Photos : 1 Hornet finlandais @ Ilvoimat 2 les concurrents @ Gérard Famérée

18/11/2018

Après l’Iris-T, le Gripen E tir le Meteor !

Gripen_E_Meteor_small.jpg

Saab a annoncé le 12 novembre le lancement du premier missile air-air à portée visuelle MBDA  « Meteor » au-delà de sa portée visuelle (BVRAAM). Au cours des essais, qui ont eu lieu depuis octobre, deux missiles ont été tirés avec le Gripen E de présérie 39- 8, avec le missile Diehl Bgt Irish-T, puis au début novembre avec le tir du « Meteor ». Ces essais ont marqué une étape importante dans la phase d'intégration des armes du programme d'essais en vol en actuellement en cours.

Le « Meteor » disponible sur toute la famille Gripen :

Avec l’intégration du MBDA « Meteor » sur le Gripen E et précédemment sur la version antérieureMS20 de la variante Gripen C/D, c’est toute la famille « Gripen » qui dispose de la nouvelle arme de référence européenne. Le « Meteor » est un missile BVRAAM à guidage radar actif, supérieur à d’autres missiles de ce type, et capable d’engager des cibles aériennes de manière autonome, de jour comme de nuit, par tous les temps et dans des environnements difficiles de guerre électronique. Le système de propulsion à statoréacteur, très performant, confère au missile « Meteor » une vitesse élevée et l’énergie nécessaire pour atteindre des cibles rapides et mobiles à très longue distance. Le Gripen C/D des Forces aériennes suédoises a été, en 2016, le premier avion de combat au monde à être opérationnel avec le missile « Meteor ».


Lors des tests de tir, le Gripen E de présérie désigné 39-8, mis en œuvre depuis l’aérodrome de Saab à Linköping, en Suède, emportait deux missiles « Meteor ».

"Comme nous avons pu l’observer durant l’intégralité de la phase d’essais en vol, l’appareil continue d’évoluer de manière tout aussi fluide avec des charges externes. J’attends avec impatience les prochaines étapes du programme d’essais en vol, qui nous rapprocheront de l’intégration complète de l’armement a déclaré Robin Nordlander, pilote d’essais chez Saab.

 

DrzAfNyX4AEmU4u.jpg

 Photos :Le Gripen E 38-8 avec les deux Meteor @ Saab