12/05/2017

Canada : fronde contre l’achat de Super Hornet !

demo-hornet-unveiled-apr-ck04-2017-0264-004.jpg

Ottawa, le feuilleton du nouvel avion de combat semble prendre une nouvelle tournure. En effet, des politiciens canadiens ont recommandé que le pays annule son projet d'acquisition de 18 Boeing F/A-18E/ F « Super Hornet », décrivant le plan comme une «décision politique» qui ne peut servir ni l'aviation ni les contribuables.

Un comité sénatorial canadien pour la défense s’est créé pour refuser la décision du gouvernement Trudeau d’acquérir le « Super Hornet » en tant que mesure provisoire. Le Canada prévoit d’acquérir le standard BlockII du « Super Hornet ». Celui-ci pourrait également à l’avenir évoluer au BlockIII, soit « L’Advanced Super Hornet ». En matière de coûts, le gouvernement canadien estime qu’un « Super Hornet » standard se négocie aux allentours de 65 millions de dollars US. En fonction des options choisies, le coûts total pourrait attendre les 90 millions de dollars US, soit une facture encore très inférieure à celle du F-35.

F-18 Super Hornet.jpg

Ce comité de sénateurs indique dans un rapport nommé « Réinvestir dans les Forces armées canadiennes » publié au début du mois de mai, que le déménagement sera coûteux, entre 5 et 7 milliards de dollars et limitera la capacité de la Royal Canadian Air Force (RCAF) à être totalement interopérable au sein du NORAD et de l'OTAN. Il cite une lettre écrite par 13 anciens officiers supérieurs de l'ARC qui soutient que l'acquisition d'une telle flotte, partageant seulement des points communs limités avec ses combattants actuels sera inutilement coûteuse. Ce comité demande au gouvernement à d'entamer "immédiatement" un concours pour sélectionner le remplacement des FC-18, avec une décision à prendre avant le 30 juin 2018.

Analyse :

En fait ce n’est pas tant le « Super Hornet » qui est visé, mais bien l’idée d’une acquisition provisoire. Il faut se rappeler que le gouvernement Trudeau avait assuré avant d’être élu, qu’il combattrait le choix du Lockheed-Martin F-35. Avec cette décision d’achat du « Super Hornet » le nouveau gouvernement ne fait que satisfaire à court terme son électorat. Mais la vraie question n’a pas été résolue pour autant, le Canada devra un jour ou l’autre se décider pour l’achat en nombre suffisant d’un nouvel avion de combat et ne pourra pas continuellement se retrancher derrière une solution « provisoire ». Le gouvernement Trudeau se retrouve aujourd’hui face à son devoir de décision.

 

rcaf,force aérienne du canada,cf-18,remplacement des cf-18,gouvernement trudeau,super hornet,f-35,nouvel avion de comabt,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 Le Canadian Solo Display 2017 @ RCAF 2 Super Hornet @ Boeing 3 F-35@ Lockheed-Martin

 

 

 

11/05/2017

Chine : démonstration de force des Xian JF-7 !

54777.jpg

La Chine est devenue une puissance économique et militaire, le pays tient à le faire savoir. La montée en puissance militaire du pays ne fait aujourd’hui plus aucun doute, chars, missiles, radars second porte-avions et une aviation indigène sont devenus les témoins des nouvelles et incontournables capacités de la Chine.

Dans une vidéo destinée à plusieurs médias chinois et étrangers, le Chine a voulu démontrer ses compétences aériennes. Une manière de s’imposer et de faire reconnaître sa force. Simple propagande me direz-vous ? Non, car il s’agit pour les instances du pays de mettre en avant une réel capacité qui pèse déjà dans les dossiers important comme Taïwan et les îles revendiquées dans les eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale.


L’exercice volontairement rendu public montre des avions de combat Xian JH-7 mener des tirs contre des objectifs navals, avec des missiles et des bombes de divers calibres sur le secteur de l'île de Hainan, au sud du pays. L’objectif est évident, montrer que la Chine est capable d’opérer des opérations de combat aérien de grandes envergures.

68459.jpg

Le Xian JH-7 « Flying Leopard » :

Le Xian JH-7 « Flying Leopard » est un bombardier bimoteur. Entièrement conçu en Chine, il est le premier appareil indigène, non issus d’appareils russes. L’aaapreil a été développé dans les année 1980 pour venir remplacer les Harbin H-5 et Nanchang Q-5. L’avion a volé le 14 décembre 1988,pour la première fois. L'avion a été conçu comme un avion de combat multi-rôle et doit répondre à la fois aux exigences de l'aviation navale et la force aérienne.  L’avion est doté d’un moteur chinois, le WS-9 qui est en fait un dérivé dune licence du Rolls-Royce Spey MK202 RB.168. En 2002, les JH-7 ont été modernisés avec un poste de pilotage est équipé d'affichages multifonctions (MFD) et un radar doppler à impulsion permettant l'utilisation du laser et du guidage par télévision. Cette modernisation a permis l’adaptation d’armes de précision à guidage radar. De 2004 à 2009 environ 100 machines ont été livrées à la Marine et la Force aérienne chinoise. Au total, 240 machines ont été construites.

342.jpg

Photos : 1 JH-7 de face @ Aleksey Lisitsyn 2 En vol @ Ilya 3 en double Dmitriy Pichugin

 

L’US Air Force teste le Talon HATE !

TalonHATE_high-res.jpg

L’US Air Force en collaboration avec Boeing ont récemment démontré que plusieurs aéronefs et stations terrestres peuvent communiquer efficacement et de manière sécurisée en utilisant le système de réseau aérien Talon HATE développé par Boeing.

Lors des essais en vol depuis la base de Nellis AFB, le système de communication Talon HATE installé sur deux avions de combat F-15C ont permis aux utilisateurs d'échanger des informations via les satellites SATCOM et la liaison 16 8Link16), Common Data Link et Wide Satellites Global de l'armée. Les tests ont également validé les capacités de réseau de liaison de données intra-vol utilisées par les avions de type F-22.

Les pilotes utilisant le système peuvent transmettre rapidement des informations entre le F-15C et d'autres appareils et systèmes d'armes de la Force aérienne, ce qui permet un partage efficace de l'information en temps réel.

Boeing effectuera des tests supplémentaires plus tard cette année avec des capteurs avancés, ce qui offrira des capacités améliorées de ciblage d'aéronef.

Le Talon HATE :

Développé initialement au sein du très secret bureau d’étude Phantom Works, la nacelle Talon HATE est un système qui combine une capacité d'échange de données secrète et un capteur infrarouge intégré de type Infrared Search-and-Track (IRST). Le système doit permettre d’assimiler en temps réel de nombreuses informations en créant une meilleure image opérationnelle commune pour la conscience tactique entre les flottes de F-15 et de F-22.

 

3798180764.jpg

Photo : F-15C doté du Talon HATE@ Boeing

 

10/05/2017

Le premier Super Lynx portugais modernisé en approche !

2599895463.jpg

Le premier des cinq hélicoptères AgustaWestland Super Lynx Mk 95 exploités par la Marine portugaise sera livré en juin. Les Super Lynx portugais ont débuté un programme de modernisation au sein des installations de Leonado à Yeovil au Royaume-Uni.

Le contrat de modernisation a été signé en 2016 et porte sur une enveloppe de 75 millions de dollars. La mise à niveau comprend le remplacement des moteurs originaux Rolls-Royce Gem 42 par des Rolls-Royce/Honeywell  LHTEC CTS800-4N plus puissants. Une nouvelle avionique avec écrans couleurs dotée d’un système de navigation par satellite, un nouvel ordinateur de gestion de mission et un système d'évitement de collision. Le programme mettra également à jour les logiciels du radar RDR-1500B et du sonar trempé AN/ AQS-18V.

La mise à niveau étendra également la durée de vie de la flotte et permettra de résister à l'obsolescence de navigabilité et lui permettra de respecter les nouvelles normes de vol européennes qui entreront en vigueur en 2018.

Le Super Lynx au Portugal :

La Marine portugaise exploite 5 hélicoptères AgustaWestland MK95 achetés en 1990 au sein de ses installations de Montijo. Les hélicoptères effectuent des missions de guerre antisurface et anti-sous-marine, de recherche et sauvetage ainsi que l’évacuation sanitaire. Les Super Lynx sont également régulièrement déployés sur les frégates de la marine Vasco da Gama-classe et Bartolomeu Dias.

Photo : AgustaWestlans Super Lynx portugais@ Marine du portugal

 

09/05/2017

La Suède modernise ses Hercules !

320065382.jpg

La Suède a décidé de ne pas opter pour l’instant d’un nouvel avion de transport. Par contre, le pays opte pour modernisation de sa flotte vieillissante Lockheed-Martin C-130H « Hercules ».

Selon les déclaration du colonel Magnus Liljegren, du quartier général de la Force aérienne suédoise (SwAF) : les six C-130H restants en service seront modernisés à mi-vie pour pouvoir continuer à voler jusqu’en 2032.

Selon le Col Liljegren la mise à jour couvrira l'avionique de l'avion principalement, Par contre, il sera pas question d’introduire des travaux structurels majeurs, car ceux-ci seraient trop coûteux compte tenu des heures de vol des cellules. Lors de la mise à jour, l’un des C-130H soit un KC-130H spécialisé dans le ravitaillement en vol sera temporairement inutilisable. Mais, il semble que cette fonctionnalité est peu souvent utilisée par le SwAF.

Dans l’attente du KC-390 ?

Depuis 2015, l’armée de l'air suédoise (Flygvapnet) cherche à remplacer ses actuels avions de transport tactique de type Lockheed-Martin C-130H « Hercules », par un nouveau type d’appareil.Le projet d’acquisition du Gripen E est aujourd’hui prioritaire et ne laisse pa sd eplace financièremement à l’achat d’un nouvel avion de transport. De plus, les liens actuels avec l’avionneur brésilien Embraer semblent de plus en plus se rapprocher, ce qui laisse penser que la Suède pourrait procéder à l’achat du KC-390 dans les années 2020 à 2025.

Photo:  C-130H Flygvapnet à Payerne @P.Kummerling

 

 

 

.