10/10/2018

Vol inaugural pour le KC-390 de série !

5bbdc23ced197.jpg

Gaviano Paixoto au Brésil, l’avionneur Embraer a franchi une nouvelle étape importante aujourd'hui avec l'achèvement du vol inaugural du premier KC-390 de série.

L’avion rejoindra ensuite l'armée de l'air brésilienne (FAB), pour la campagne d'essais en vol, dans laquelle plus de 1’900 heures de vol ont déjà été enregistrées. La certification civile de l'aéronef de base sera accordée par l'autorité aéronautique brésilienne ANAC (Agence nationale de l'aviation civile) et devrait être réalisée très bientôt.

«Nous célébrons aujourd'hui une autre étape importante dans la production du KC-390», a déclaré Jackson Schneider, président et chef de la direction d'Embraer Defence & Security. «

Le KC-390 d’Embraer est un avion de transport tactique conçu pour établir de nouvelles normes en ce qui concerne sa catégorie tout en offrant un coût de cycle de vie particulièrement faible. Il peut effectuer diverses missions, telles que le transport de fret et de troupes, le ravitaillement en vol, la recherche et le sauvetage, ainsi que la lutte contre les incendies de forêt.

L’Embraer KC-390 :

 

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

Embraer_KC-390.jpg

Photos : 1 & 3 KC-390 @ Embraer

 

09/10/2018

100'000 heures de vol pour le « Caracal » !

airbus-h225m-caracal-helibras-flight.jpg

Le H225M « Caracal » avec 88 appareils actuellement en service dans six pays du monde, a dépassé le cap des 100’000 heures de vol, après sa première livraison à l'armée de l'air française en 2006. Cet hélicoptère a été rapidement déployé par le L’armée de l’air française au Liban en 2006, ou il a participé à l’évacuation d’environ 300 personnes. Depuis lors, le H225M de 11 tonnes métriques a prouvé sa fiabilité et sa durabilité dans des conditions de combat et des zones de crise telles que l'Afghanistan, le Tchad, la Côte d'Ivoire, la République centrafricaine et le Mali, tout en appuyant des opérations dirigées par l'OTAN en Libye.

"Nous sommes ravis de constater que le H225M a franchi cette étape symbolique avec des hélicoptères volant dans différents coins du monde et sur certains des théâtres d'opérations les plus difficiles", a déclaré Michel Macia, responsable du programme Super Puma chez Airbus Helicopters.

«Son avionique à la pointe de la technologie, son pilote automatique quatre axes de renommée mondiale, sa portée exceptionnelle et ses capacités de charge utile, associés à une grande cabine conçue pour transporter 28 soldats et à un puissant système de guerre électronique et air-sol.

Fonctionnant à la fois à partir de navires et de la terre, même par temps de givre, cet hélicoptère possède une capacité tout temps supportée par la compatibilité avec les lunettes de vision nocturne. La gamme exceptionnelle de 1’296 km de l’hélicoptère peut être étendue avec des capacités de ravitaillement en vol, permettant des temps de vol jusqu’à 10 heures, comme l’a récemment démontré l’armée de l’air française dans des conditions opérationnelles.

Le H225M « Caracal »: 

Le H225M « Caracal » (ex EC725)  est la dernière version du « Super Puma » et de la famille « Cougar ». Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales. Le H225M est également équipé d'une tourelle FLIR.

Photo :Le H225M « Caracal » produit au Brésil par Helibras pour la FAB@ Airbus DS

 

 

08/10/2018

Axalp 2018 c’est parti !

258626820.jpg

 

Les exercices annuels de tir d’aviation de l’Armée suisse se dérouleront les 10 et 11 octobre 2018 sur la place de tir d’aviation d’Axalp / Ebenfluh (BE). L’entraînement aura lieu le 9 octobre 2018.

Ces démonstrations attirent toujours de nombreux spectateurs. Il est donc recommandé d’emprunter les transports publics pour le voyage jusqu’à la gare de Brienz.

Les zones réservées aux spectateurs se trouvent à 2200 m d’altitude. Des habits chauds, une protection contre la pluie et de bonnes chaussures de marche sont indispensables.

Les zones réservées aux spectateurs ne sont accessibles qu’à pied et avec un bon équipement en passant par les chemins de montagne balisés. Pour s’y rendre, il faut être en bonne forme physique, sachant que les trajets se font sous la responsabilité de chacun. Il est déconseillé d’emmener des enfants de moins de huit ans et des chiens.

Il est impératif d’observer en tout temps les instructions des organes de sécurité. Un service de sauvetage et un service sanitaire sont mis sur pied (voir plan de situation). En cas de besoin, il est aussi possible de s’adresser au personnel chargé de surveiller les zones d’accès autorisées.

Les présentations commencent à 14h00 précises.
Les chemins d’accès d’Ebenfluh et de Tschingel sont bloqués à partir de 13h30. Durée de la démonstration : environ une heure et demie.

Tout le secteur de la place de tir d’aviation est annoncé comme zone dangereuse. Les barrières des zones sécurisées ne doivent être franchies sous aucun prétexte. Pendant les exercices de tir d’aviation, tous les spectateurs doivent se trouver dans les zones délimitées qui leur sont réservées.

Les démonstrations de vol sont commentées par haut-parleurs dans toutes les zones réservées aux spectateurs. Des toilettes sont mises à disposition dans toutes les zones.

Voici un aperçu du programme :

  • Tirs au canon en montagne
  • Présentation du PC-21
  • Mobilité lors des tirs au canon en montagne
  • Engagement d’éclaireurs parachutistes
  • Opérations d’extinction
  • Démonstration des caractéristiques de vol du Cougar
  • Démonstration des caractéristiques de vol du F/A-18
  • Parade F-5
  • Démonstration de la Patrouille Suisse

Les avions de type F/A-18 Hornet, F-5 Tiger, PC-21 et les hélicoptères Super Puma, Cougar et EC635 participent aux exercices de tir d’aviation.

Le même programme est présenté les deux jours. (Souces DDPS).

1221210068.jpg

Photos :Boeing F/A-18 C/D Hornet  & Cougar @ P.Steehouwer

07/10/2018

Des MD530 « Cayuse » pour le Kenya et le Liban !

17.jpg

La société MD Helicopters Inc. (MDHI) annonce avoir reçu une double commande portant sur un total de 12 hélicoptères MD 530 « Cayuse » d’attaques. Le Kenya a opté pour 6 aéronefs de type MD530F et le Liban sur la version MD530G.  Les livraisons des six MD530G libanais seront terminées d’ici le quatrième trimestre de 2020.Les deux packages incluent un support logistique initial et d’autres services connexes.

Les 12 hélicoptères font partie d'un paquet IDIQ (livraison indéterminée / quantité indéterminée) d'une valeur de 1,4 milliard de dollars signé avec le gouvernement américain en septembre 2017, qui couvre jusqu'à 150 giravions MD530 pour les pays partenaires.

Le MD530 F/G « Cayuse » :

A l’origine, le Hughes MD500 est un hélicoptère civil développé par Hughes Helicopters, sur la base du OH-6 « Cayuse », mais c'est également le nom usuel de la gamme d'hélicoptères légers du même constructeur incluant les MD 500E, MD 520N, et MD 530F.

Le premier vol de ces deux nouvelles versions du MD530 date de 2013, le MD530F/G dispose d'un poids plus élevé de 3.75t au décollage et une vitesse de pointe de plus de 240 km/h. L'hélicoptère MD 530F/G d’attaque est le dernier d'une lignée, qui couvre plus de 50 ans d’aéronefs spécialisés dans l’attaque légère et la reconnaissance. Avec l'intégration de systèmes embarqués qui comprennent un système de gestion de magasins, un capteur infrarouge avant et une suite de communication de pointe, le MD Helicopters a évolué en une plate-forme éprouvée, pour assurer le commandement du champ de bataille et la coordination de contrôle pour l'exécution réussie de l'attaque et de la reconnaissance et des missions de sécurité.

Le MD530F :

3716651828.jpg

Les MD530F comprend une protection balistique de 62 mm, des nacelles de mitrailleuses HMP 400 de calibre 50 FN Herstal et des nacelles de roquettes M260 à sept tubes. L’appareil dispose également d’un système de gestion des magasins et les équipements de communication.

Le MD530G :

MD-530-Cayuse-1.jpg

La version MD530G dispose en plus d’un système de réservoirs de carburant résistant aux chocs, d’un désignateur laser Wescam avec capteurs infrarouges et électro-optiques et du système de repérage au casque Scorpion de Thales. En outre, il est en mesure de tirer la roquette du système d'armes de précision à haute performance (APKWS) de BAE Systems de 70 mm.

Photos : 1 MD530F 2 MD5303 MD530G @ MD Helicopters

 

 

05/10/2018

L’AGM-88E validé sur Tornado ECR !

30.jpg

L'Aeronautica Militare Italiana (AMI, forces aériennes italiennes) a terminé les tests opérationnels du missile guidé anti-radar Raytheon AGM-88E AARGM (Advanced Anti-Radiation Guided Missile)

sur son avion de combat et de reconnaissance Tornado ECR. Les essais en vol ont été effectués au centre de guerre navale américaine de China Lake, en Californie, et ont abouti à deux frappes directes sur des cibles de défense aérienne. Ces tests réussis, la livraison d'AARGM aux unités opérationnelles va pouvoir se faire.

L’AGM-88E AARGM:

Le système AARGM est basé sur le missile original AGM-88 HARM développé par Texas Instruments et désormais produit par Raytheon. La version d'AARGM de l'AGM-88E est une mise à jour qui peut être appliquée aux armes existantes. En plus de disposer d'une antenne radar optimisée pour cibler les radars émetteurs, l'AARGM dispose d'un processeur de signal numérique et GPS. La principale différence, cependant, est que cela ajoute un chercheur de radar à ondes millimétriques pour un guidage terminal précis. Le nouveau système de guidage permet de cibler le missile sur des cibles non radar, lui permettant ainsi d’offrir une capacité tactiquement significative contre des cibles opportunistes sensibles au facteur temps. Pour ce faire le missile est doté un autodirecteur multimode pour contrer la capacité d'arrêt du radar ennemi. Le missile a une longueur de 417 cm, un diamètre de 25,4 cm et une envergure de 112 cm. Le poids du missile est de 361 kg. Il peut intercepter des cibles dans la plage de 60nm ou plus tout en volant à une vitesse de Mach 2+.

440px-AGM-88E_HARM_p1230047.jpg

Déjà opérationnel aux USA :

L ‘AGM-88 E est déjà opérationnel depuis 2012 et la pleine production a débuté cette année. L’arme est entrée en service au sein de l’US Navy et le Marine Corps sur le F/A-18C/D « Hornet » et le F/ A-18E/F « Super Hornet », ainsi que sur le EA-18G « Growler ». Le missile est également qualifié sur le F-35. Le Tornado ECR devient le quatrième appareil à pouvoir utiliser l’engin.

L’Italie a lancé un contrat d’acquisition de 171 millions de dollars avec le Naval Air Systems Command pour la production à plein tarif du Lot 7 de l’AGM-88E. Ce lot couvre la conversion de 32 AGM-88B fournis par le gouvernement américain dans la configuration AARGM.

098.jpg

 

 Photos : 1 & 3 Tornado ECR italien @ AMI/Duncan Monk 2l’AGM-88 E @ Raytheon