08/02/2018

Pilatus livre le premier jet PC-24 !

 

 

unnamed.jpg

Lors d’une cérémonie au sein du centre de l’avionneur Pilatus Aircraft Ltd affaires à Broomfield, Colorado aux Etats-Unis, le premier PC-24 a été remis à la société américaine PlaneSense. L'avion est le premier de six PC-24 qui viendront renfrocer la flotte de PlaneSense.

Depuis 1996, PlaneSense est spécialisée avec succès dans l'offre de service fractionné de transport de propriété avec le PC-12 monoturbopropulseur. PlaneSense exploite 36 PC-12, et continuera d'acquérir et d'exploiter le PC-24 pour étendre l’offre de produits à ses clients. 

« Nous sommes honorés d'être le client de lancement du PC-24, et nous sommes ravis d'ajouter ce jet polyvalent et unique à la flotte de PlaneSense. Nous avons beaucoup admiré la qualité et la conception des avions Pilatus, et nous sommes sont d'avoir établi un partenariat avec Pilatus durant les 22 dernières années. Ceci est une journée excitante pour nous, ainsi que pour nos clients qui sont désireux de commencer à voler dans cet avion fantastique ». 

Avec le PC-24, PlaneSense profitera d’une grande cabine et spacieuse cabine ainsi que de la porte de chargement unique du PC-24, les performances sur le terrain court, et sa capacité à atterrir sur des pistes en herbe permettra d’accéder aux emplacements où les jets d'affaires traditionnels sont incapables de fonctionner. 

pilatus aircraft,pilatus pc-24,jet suisse,nbaa,ebace,jet privés,bizjet,aivation d'affaires,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,planesence

A propos du Super Jet Polyvalent :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et d’offrir une porte cargo standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse dont l'intérieur peut être facilement adaptée aux besoins du personnels. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un éventail enviable de possibilités, que ce soit en temps que jet d'affaires, d'avions d'ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un super polyvalent Jet, un avion conçu pour répondre à une grande variété de profils de mission individuels.

 

unnamed-1.jpg

Photos : livraison du premier PC-24 @ Pilatus Aicraft

06/02/2018

Première présentation du Falcon 8X au salon de Singapour !

DA00030532_S.jpg

Dassault Aviation présente pour la première fois son nouveau fleuron, le Falcon 8X au salon   aéronautique et de la défense qui se tient actuellement à Singapour. Le salon ouvre ses portes du 6 au 11 février et devrait refléter la forte effervescence du marché dans la région Asie-Pacifique.

A cette occasion l’avionneur français présentera au côté de de son Falcon 8X, le Falcon 2000LXS biréacteur.

Dassault est un acteur important sur ce marché avec plus de 90 Falcon en activités dans la région. La moitié d'entre eux sont des modèles de dernière génération, soit les Falcon 8X, 7X, 900LX, 2000LXS et 2000S, ainsi que des modèles plus anciens.

Le Falcon 8X :

La cabine du Falcon 8X est haute de 1,88 m, large de 2,34 m et longue de 13 m. Elle offre aux clients la plus grande variété d’aménagements intérieurs du marché. Plus de 30 configurations sont possibles. Trois tailles de « galley » sont disponibles, dont deux offrant un compartiment de repos équipage en option. Les opérateurs peuvent choisir parmi une large sélection de dispositions d’aménagement des sièges et des salons passagers. La zone des toilettes arrière peut également accueillir une douche en option.

Le Falcon 8X peut parcourir 6’450 nm sans escale à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord. Il est équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 qui motorise le Falcon 7X, ainsi que d’une voilure optimisée. Grâce à ces atouts, le 8X est 35 % plus éco-efficient que n’importe quel autre avion du segment ultra long-courrier. Cette économie en carburant réduit d’autant les coûts d’exploitation.

Le 8X est doté d’une panoplie de systèmes de bord innovants, largement éprouvés à bord du 7X, dont une version améliorée du système de commandes de vol numériques. Il offre également un cockpit redessiné, équipé en option d’un affichage tête haute (HUD) combinant les modes de vision infrarouge et synthétique.

Préparer la relance :

La crise de 2008 a pesé sur le marché des jets privés et la relance se fait toujours attendre en ce qui concerne le haut de gamme. On notera également que la surcapacité du marché a pesé lourd sur le sur les prix. Si le bas de gamme et le secteur moyen tendent à repartir, on attend encore une possible reprise en ce qui concerne le haut de gamme dans le courant de cette année. Les avionneurs doivent impérativement être présents à chaque salon, afin de ne pas rater le tant attendu démarrage du secteur.

 

Photo : Falcon 8X @ Dassault

31/01/2018

Le cinquième Global 7000 d’essais s’est envolé !

980x.jpg

Bombardier Avions d’affaires a  annoncé que le cinquième et dernier véhicule d’essais du programme d’essais en vol Global 7000 (FTV5), a exécuté un premier vol, ouvrant la voie à l’entrée en service du programme pendant la seconde moitié de l’année.

Le FTV5 validera les essais effectués jusqu’à maintenant, assurant une entrée en service sans heurts pour l’avion Global 7000. L’avion se joint aux quatre autres véhicules d’essais du programme d’essais en vol, qui ont fait la démonstration d’un haut niveau de maturité et de fiabilité, et de leur capacité de voler en douceur dans le cadre d’essais en vol et au sol très étendus.

« Nous sommes fiers que tous les cinq véhicules d’essais Global 7000 soient maintenant intégrés aux essais en vol; cela témoigne de la détermination et de la compétence de l’équipe Bombardier », a affirmé Michel Ouellette, vice-président principal, Programme des avions Global 7000 et Global 8000. « C’est un grand moment pour le programme et l’équipe, alors que nous entrons dans la phase de certification et que nous approchons de l’entrée en service de l’avion à la seconde moitié de l’année. »

Le programme d’essais en vol du Global 7000 progresse comme prévu et a franchi plusieurs étapes importantes au cours des derniers mois, notamment le premier déploiement de l’avion Global 7000 à l’étranger. Les récents essais ont montré de façon concluante les capacités de l’avion dans des vents latéraux, sur des pistes en haute altitude et dans toutes les conditions météorologiques.

Bombardier Avions d’affaires avait présenté publiquement son quatrième véhicule d’essais en vol du programme Global 7000 (FTV4), en octobre 2017 au congrès et salon annuel de la National Business Aviation Association (NBAA) à Las Vegas. Comptant quatre espaces habitables distincts et une zone équipage pleine grandeur, l’avion Global 7000 se démarque des autres biréacteurs d’affaires par son espace, son confort luxueux et la grande polyvalence de son design personnalisable. Sa cuisine moderne et multifonctionnelle est dotée d’un espace de rangement sans précédent, d’une aire de préparation des aliments et de commodités assurant une expérience de restauration en vol exceptionnelle.

Le Global 7000 :

Le biréacteur Global 7000 établira la norme d’une nouvelle catégorie de biréacteurs d’affaires à large fuselage grâce à sa spacieuse cabine à quatre zones. Les passagers voyageant à bord de l’avion Global 7000 jouiront de 20% de plus d’espace habitable que dans la cabine déjà impressionnante du meneur de l’industrie, le biréacteur Global 6000. Ce biréacteur offrira une longueur de cabine passagers étonnante, 18,17 m (59 pi 7 po) et avec, en plus, un régime de croisière rapide supérieur de M 0,90, cet appareil portera la gamme Global vers de nouveaux sommets à son entrée en service, en 2016. Avec 10 passagers à bord, cet avion peut s’enorgueillir d’une autonomie incroyable de 7’300 NM (13’520 km) et assurera des liaisons sans escale telles que Londres-Singapour, Beijing-Washington ou Moscou-Perth.

 

bba-global-7000-interiorforweb.jpg

Photos : Global 7000 @ Bombardier Aviation

20/01/2018

Lockheed-Martin rejoint le projet Aerion AS2 !

aerion-as2.jpg

L’avionneur américain a rejoint la société Aerion en vue de contruire le futur avion supersonique AS2. Les deux sociétés préparent un mémorandum d'accord pour définir un processus formel et contrôlé pour explorer la faisabilité d'un partenariat de développement du premier avion d'affaires supersonique au monde, l'Aerion AS2.

Au cours des 12 prochains mois, les entreprises travailleront ensemble pour développer un cadre sur toutes les phases du programme, y compris l'ingénierie, la certification et la production.

Le président d'Aerion, Robert M. Bass, a déclaré: "Cette relation est absolument essentielle à la création d'une renaissance du supersonique. Lorsqu'il s'agit d'un savoir-faire supersonique, les capacités de Lockheed-Martin sont bien connues et, en fait, légendaires au développement à long terme d'avions supersoniques civils efficaces. "

Aerion-AS2_Specifications_LR-700x408.jpg

Ces deux dernières années la société Aerion a fait progresser l'aérodynamique et la conception structurelle de l'AS2 grâce à un précédent accord de collaboration avec Airbus. Grâce à cet effort, les deux sociétés ont élaboré une conception préliminaire des structures des ailes et de la cellule, de la disposition des systèmes et des concepts préliminaires d'un système de commande de vol «fly-by-wire». Par ailleurs, le projet de jet AS2 supersonique dispose désormais d’un motoriste avec General Electric.

Aerion Corporation :

Aerion Corporation de Reno, Nevada, a été créée en 2003 pour introduire une nouvelle ère de vol supersonique pratique et efficace. En plus d'une décennie, Aerion a développé et démontré une technologie d'aile avancée en collaboration avec la NASA et d'autres institutions aéronautiques de premier plan. Cette recherche comprend des travaux révolutionnaires sur le flux laminaire naturel supersonique, la technologie clé qui sous-tend le biréacteur d'affaires AS2.

1-1.jpeg

On s'attend à ce que l'AS2 avec 12 passagers vole à une vitesse maximale de Mach 1,4 au-dessus de l'eau et, lorsque cela est autorisé par la réglementation, à des vitesses proches de Mach 1,2. Grâce à son aile à flux laminaire naturel supersonique unique, l'avion devrait atteindre une longue portée soit permettre une liaison Los Angeles à Paris et une efficacité à des vitesses supersoniques et subsoniques qui réduiront par exemple de trois heures les trajets transatlantiques, permettant aux chefs d'entreprise de faire un aller-retour entre New York et Londres en un jour.

En novembre 2015, Aerion a annoncé une commande de flotte de l'opérateur de flotte d'avions fractionnés Flexjet pour 20 avions AS2. Aerion prévoit le premier vol de l'AS2 en 2023 et sa certification en 2025.

 

1.jpeg

Photos : L’Aerion AS2 @ Aerion

 

14/12/2017

Dassault suspend le Falcon 5X !

3397471434.jpg

C’est une décision rare que vient de prendre l’avionneur français Dassault Aviation avec la suspention du programme Falcon 5X. Dassault Aviation engage le processus de résiliation du contrat Silvercrest conduisant à l’arrêt du programme Falcon 5X et annonce le lancement d’un nouvel avion avec une entrée en service en 2022.

Les problèmes du Silvercrest :

Le moteur du Falcon 5X, le Safran (ex SNECMA) Silvercrest souffre de nombreux problèmes de mise au point. Le Silvercrest, qui devait entrer en service en 2013, a accumulé les problèmes. En mars 2015, Safran a annoncé un premier décalage de livraisons à 2017, mais sans impact sur le 5X. Dès octobre 2015, Éric Trappier déclare s'attendre à un impact sur le nouveau jet d'affaires. Début 2016, le programme est à nouveau décalé de deux ans, la production du 5X est gelée et la première livraison reportée à 2020. Ces nombreux retards ont finalement suscité l’inquiétude des clients et provoqué des annulations de commandes (12 en 2016).

1074914384.jpg

Équipé de moteurs provisoires non conformes aux spécifications, le Falcon 5X a réalisé son 1er vol le 5 juillet 2017 et entamé une campagne d’essais préliminaire limitée par les capacités du moteur. Le comportement de l’avion s’est révélé conforme aux attentes. À l’automne 2017, Safran a rencontré des problèmes sur le compresseur haute pression et a informé Dassault Aviation d’un retard supplémentaire et de nouvelles dégradations de performances, rendant impossible l’entrée en service de l’avion en 2020.

Au vu de l’ampleur des risques techniques et calendaires du Silvercrest, Dassault Aviation engage le processus de résiliation du contrat Silvercrest conduisant à l’arrêt du programme Falcon 5X et prévoit de lancer des négociations avec Safran en ce qui concerne des pénalités.

Un nouvel avion :

Dassault Aviation, prépare déjà un projet de nouveau Falcon, équipé de moteurs Pratt & Whitney Canada. Ce nouvel avion reprendra le fuselage du 5X, aura un rayon d'action de plus de 10.000 km (5500 nautiques) et sera mis en service en 2022. Ce nouveau jet répondra aux besoins des clients pour un avion à long rayon d'action et à large cabine. Besoins qui restent «intacts», souligne Éric Trappier, dans un communiqué. 

 

1374681894.jpg

Photos : 1 Le Falcon 5X 2 Le Silvercrest@ Safran 3 Roll out du Falcon 5X@ Dassault aviation