04/10/2018

Livraison du premier G500 !

1003864128.jpg

Gulfstream Aerospace a livré le premier exemplaire de son nouveau jet d’affaires le G500 à un client nord-américain, marquant ainsi officiellement l'arrivée d'une nouvelle génération d'avions d'affaires à grande cabine dans la société basée à Savannah, en Géorgie. Le client a réceptionné le Twinjet fly-by-wire quatre ans à peine après l'annonce du lancement du G500.

"Nous sommes fiers du travail accompli par nos fournisseurs et nous-mêmes pour fournir un avion à la fine pointe de la technologie qui dépasse les attentes de nos clients et perpétue la longue tradition d'excellence des avions Gulfstream", a déclaré le président de Gulfstream, Mark Burns.

Le G500, qui a reçu à la fois ses certificats de type FAA et de production le 20 juillet dernier, entre en service avec les garanties de performances et de confort de la cabine. Une flotte d'essais en vol de cinq G500 a enregistré plus de 5’000 heures de test de développement, de démonstration et de certification. En outre, le G500 a également établi plus de 20 nouveaux records de vitesse lors d'un tour du monde à grande vitesse plus tôt cette année.

Pendant ce temps, son grand frère le G600 progresse vers la certification d’ici la fin de l’année et les livraisons suivront en 2019.

2478255484.jpg

La nouvelle gamme G500 & G600 :

De conception entièrement nouvelle, ces deux nouveaux jets d’affaires entreront en service respectivement en 2018 et 2019. Le G500 et le G600 remplaceront respectivement dans la gamme de l’avionneur les actuels  G450 et G550. 

Le G500 et G600 représentent l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manches de contrôle actif sur les deux nouveaux avions.  L’avionique sera dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus  Epic d’Honeywell.

En matière de cabine, le G500 et G600 offrent un environnement de cabine pressurisée à l'altitude la plus basse de la cabine sur le marché. Alors qu'ils volent à 51’000 pieds ( 15’545 mètres), les passagers se sentiront comme s'ils étaient debout sur ​​la terre ferme  à peine 4’850 pieds (1478 mètres). Quant à l'air frais, les ingénieurs de Gulfstream ont mis au point, un moyen d'introduire 100% d’air frais dans la cabine. Ce système permettra de  renouveler l’air en cabine toutes les deux minutes. 

Le G500 est capable de voler 5,000nm (9260 km) G500 et reliera Doha non-stop avec Londres, Genève et Paris à Mach 0,90. Les G500 et G600 seront dotés de moteurs Pratt & Whitney Canada PW814GA, un changement important, puisque la gamme Gulfstream était fidèle à Rolls-Royce jusqu’ici. Le G600 sera capable de voler 6,200nm (11’482km). Les deux appareils pourront voler avec 19 passagers en configuration maximum. 

4077743099.png

Photos : 1le G500 présneté à EBACE @P.Kümmerling 2Intérieur 3G500 & G600 @ Gulfstream

 

29/09/2018

Le Global 7500 est certifié au Canada !

maxresdefault.jpg



Bombardier Avions d’affaires a annoncé que son avion phare, le Global 7500, l’avion d’affaires le plus spacieux, le plus luxueux et à la plus grande autonomie jamais construit, a reçu la certification de type de Transports Canada, ce qui ouvre la voie à son entrée en service cette année. La certification par la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis et par l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) devrait suivre sous peu.

« La certification de notre avion d’affaires Global 7500 de conception entièrement nouvelle est un moment charnière pour Bombardier, pour nos employés et pour l’industrie, à l’approche de son entrée en service », a déclaré David Coleal, président de Bombardier Avions d’affaires. « Grâce à la rigueur et à l’esprit novateur de notre programme de conception et d’essais, l’avion Global 7500 a réussi à rehausser chaque caractéristique de référence suivant laquelle un avion d’affaires est mesuré – confort, luxe, performance et vol en douceur. À son entrée en service, cet avion répondra à toutes les exigences les plus récentes et les plus rigoureuses d’homologation des autorités aériennes, et s’apprête à redéfinir les voyages internationaux par avion d’affaires. Nous ne pourrions pas être plus fiers de cette réalisation".

cq5dam.web.570.570.jpeg

Le Bombardier Global 7500 a accumulé plus de 2’700 heures de vol depuis le début du programme d’essais en vol en novembre 2016.   En matière de cellule et de design des ailes, le Global 7500 a dépassé les engagements de performance au décollage et à l’atterrissage, affichant une nouvelle distance de décollage publiée de 5’800 pieds (1’770 mètres) ». Cette distance de performance au décollage améliorée est près de 500 pieds plus courte que celle de l’avion concurrent (et plus petit) le plus proche, et permet à l’avion Global 7500 d’être exploité sur des aéroports aux pistes plus courtes, tout en offrant le vol en douceur emblématique de Bombardier. Le Global 7500 affiche une autonomie inégalée de 7’700 milles marins, soit 300 milles marins de plus que dans ses engagements initiaux, et c’est le seul avion d’affaires qui peut relier New York à Hong Kong, et Singapour à San Francisco sans escale.

Avec quatre véritables zones habitables, le Global 7500 est unique parmi les avions d’affaires sur le plan de l’espace, du confort luxueux et de la flexibilité du design. Son système de divertissement en cabine à la fine pointe de la technologie, combiné aux vitesses de connexion à bande Ka ultrarapides, permet aux passagers de diffuser du contenu haute définition et de profiter d’une expérience de divertissement exceptionnelle. Autre percée novatrice pour le biréacteur : le système de gestion cabine révolutionnaire « nice Touch ». Ce système de gestion cabine propose une nouvelle façon de se connecter avec la cabine de l’avion par le cadran tactile Touch de Bombardier, doté de la première application d’un affichage à DELO dans l’aviation d’affaires.

Le Global 7500 est également équipé du fauteuil « Nuage » breveté, exclusif à la nouvelle gamme d’avions « Global » et méticuleusement conçu pour maximiser le confort. Enfin, la cuisine moderne et multifonctionnelle du biréacteur d’affaires présente de l’espace de rangement sans précédent et offre une expérience culinaire exceptionnelle.

Bombardier-Global-7000-3.jpeg

Photos :Global 7500 & intérieur @ Bombardier Avions commerciaux

08/09/2018

Mise à jour de l’avionique des Learjet 70/75 !

 

learjet-75-1024x460.jpg

 

Bombardier Avions d’affaires et Garmin ont annoncé une importante mise à niveau avionique pour le poste de pilotage Bombardier Vision à bord des avions Learjet 75 et Learjet 70, déjà dotés de l’un des postes de pilotage les plus généreux et les plus évolués de leur catégorie, propulsée par la suite avionique Garmin G5000. La mise à niveau, aujourd’hui en cours d’essai en vol, améliorera les capacités des avions en permettant aux clients d’accéder aux itinéraires les plus favorables, tout en ouvrant la voie aux améliorations technologiques futures.

La mise à niveau de la suite avionique Garmin G5000 du poste de pilotage Bombardier Vision apportera des améliorations sur le plan de la réduction de la charge de travail, notamment pour la montée, le régime croisière et la navigation verticale en descente, facilitera les calculs de performance au décollage et à l’arrivée, et plus encore. De plus, le système de navigation aérienne futur (FANS) 1/A+, qui permettra aux clients d’accéder aux itinéraires les plus efficaces et les plus favorables, sera offert en option. Cela permettra aux avions d’être prêts à répondre aux exigences d’espace aérien modernisées et assurera des gains d’efficacité qui devraient réduire les coûts d’exploitation directs.

Learjet 70 :  Le Learjet 70 est la plateforme de biréacteurs légers intermédiaires. Cet avion offre un vol en douceur, une fiabilité et des performances supérieures, et sa cabine est conçue pour le plus grand confort possible, accueillant aisément six passagers et deux membres d’équipage.

Le Learjet 75 : Faisant partie de la gamme bien établie des avions Learjet, le Learjet 75 est leproduit phare de sa catégorie, qui continue de fixer la norme en intégrant des caractéristiques d’avion à réaction à large fuselage à une plateforme d’avion léger. Cet avion est le seul biréacteur d’affaires de sa catégorie à être doté d’une configuration de huit fauteuils club doubles et d’un plancher plat dans toute la cabine, offrant un vol en douceur et le confort ultime.

learjet75fd_web.jpg

Photos : 1 Learjet 75 Cockpit Garmin 5000 @ Bombardier

 

30/07/2018

Second Challenger 650 pour la REGA !

flying-colours-corp-first-to-outfit-bombardier-challenger-650-jet-in-medevac-format-12775-iHkN9rtnqqS08d9obU4lEwJvY.jpg

 

Bombardier a fièrement livré le second avion Challenger 650 converti en avion-ambulance à son client de longue date, Swiss Air-Rescue, soit la Rega. Le service d’ambulance aérienne suisse prendra possession sous peu d’un troisième avion Challenger 650, complétant le remplacement de sa flotte d’avions Challenger 604 de la génération précédente.

Brillant exemple de la flotte diversifiée d’avions d’affaires de Bombardier exploitée pour des utilisations spécialisées, ces avions Challenger 650 robustes, spacieux et très performants sont spécialement équipés d’unités de soins intensifs, représentant la dernière génération d’évacuation médicale aéroportée.

2431646602.jpg

La fondation sans but lucratif Swiss Air-Rescue, Rega, l’une des pionnières mondiales de l’évacuation médicale aérienne, assure des activités de sauvetage aérien en Suisse avec une flotte de 17 hélicoptères de sauvetage et rapatrie des patients de l’étranger avec trois avions-ambulances. Client de longue date de Bombardier, Rega a acquis son premier avion Challenger en 1982 et exploite des avions Challenger de Bombardier depuis ce temps.

Le Challenger 650 combine les performances éprouvées auxquelles Rega se fie depuis des décennies avec les améliorations et la technologie nécessaire pour constituer la flotte de sauvetage d’une nouvelle génération. Ses moteurs à poussée accrue permettent le décollage sur une plus courte distance et le poste de pilotage « Bombardier Vision » réduit la charge de travail des pilotes. L’avion Challenger 650 offre une cabine plus silencieuse et un vol en douceur, pour le confort des patients et de l’équipage, ainsi qu’une autonomie impressionnante de 4 000 milles marins.

Bombardier a livré le deuxième avion Challenger 650 à Rega le 25 juillet à Peterborough, au Canada. Le premier avion Challenger 650 de Rega avait été livré le 9 avril de cette année, tandis que le troisième et dernier avion de la flotte de dernière génération de Rega sera livré plus tard en 2018.

rega650in.jpg

Cette année marquante des relations entre Bombardier et Rega est le point culminant de décennies de coopération réussie et de respect mutuel.

Le  Challenger 650est un membre de la gamme d’avions d’affaires la plus vendue dans le monde, offre la polyvalence nécessaire à diverses missions spéciales. Présentant la charge alaire la plus élevée de toute sa catégorie, il procure un vol exceptionnellement en douceur qui profite aux passagers, réduit au minimum la fatigue des pilotes et prolonge la vie de l’équipement de mission. Les pilotes peuvent profiter d’une vision améliorée synthétique, grâce au poste de pilotage « Bombardier Vision », ainsi que des capacités inégalées du radar météo MultiScan de premier ordre. 

original.jpeg


Photos : Challenger 650 de la REGA @ Bombardier

 

16/06/2018

Phase finale pour le Global 7500 !

original.jpeg

Présenté en grande première lors du salon aéronautique EBACE de Genève en mai dernier, le Global 7500 a rejoint les installations de Bombardier à Montréal où le travail de finition de haute précision est effectué sur ce biréacteur phare de l’industrie. Les travailleurs qualifiés du Centre d’excellence de Bombardier situé à Dorval (Québec) ont commencé à construire et assembler des ensembles de mobiliers intérieurs incluant les cuisines, des lits pour les chambres, des meubles de salle à manger et des fauteuils « Nuage » pour de nombreux avions de clients depuis l’inauguration du centre à la fin de 2017.

« Alors que l’avion Global 7500 continue de progresser vers son entrée en service, nous sommes absolument enchantés d’accueillir le premier avion de série dans nos installations de Montréal », a déclaré David Coleal, président, Bombardier Avions d’affaires. « Le travail de finition intérieure de l’avion Global 7500 exige du savoir-faire et une technologie de pointe. Bombardier Avions d’affaires propulse son expertise de calibre mondial grâce à une nouvelle procédure modulaire de finition mettant à profit un banc d’essai avancé pour veiller à ce que tous les avions destinés aux clients dépassent les attentes sur tous les plans. »

Dans le cadre du programme de développement, les aménagements intérieurs sont validés au sol sur un banc d’essai Bombardier unique qui reproduit les conditions de vol selon les mouvements de la cellule et les charges de vol, à l’aide d’un fuselage de série monté sur un lit pneumatique. Ce processus a permis de valider l’ajustement et le fini des éléments de l’aménagement intérieur bien avant l’installation effective à bord de l’Architecte, le quatrième véhicule d’essais en vol. Bombardier utilise maintenant cet outil clé pour le processus d’installation de l’aménagement intérieur de ses avions de série pour assurer l’efficacité opérationnelle et une expérience sans compromis pour ses clients.

L’avion Global 7500 est dans les délais pour une entrée en service dans la seconde moitié de 2018. Tous les cinq véhicules d’essai sont opérationnels dans le programme d’essais en vol, avec plus de 2’000 heures d’essais en vol réalisés, témoignant d’une maturité et d’une fiabilité significatives, ainsi que d’un vol en douceur.

Bombardier a récemment confirmé que l’avion Global 7500 affiche une autonomie inégalée de 7’700 milles marins, soit 300 milles marins de plus que prévu dans les engagements initiaux. L’avion Global 7500 est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New-York à Hong Kong et Singapour à San Francisco sans escale. Aujourd’hui, Bombardier a l’honneur d’annoncer d’autres améliorations des performances, qui, comme l’accroissement de l’autonomie, seront offertes sans coûts additionnels aux clients. Grâce au design évolué de son aile, rigoureusement testé au cours du programme de validation en vol, l’avion Global 7500 a également dépassé les engagements de performance au décollage et à l’atterrissage, affichant une nouvelle distance de décollage publiée de 5’800 pieds (1 768 mètres) avec le plein de carburant dans des conditions d’exploitation standard. Cette distance de performance au décollage améliorée est près de 500 pieds plus courte que celle de l’avion concurrent le plus proche, et bien plus petit, et permet à l’avion Global 7500 d’accéder à des aéroports aux pistes plus courtes.

DSC_7604.jpg

Photos : 1Global 7500 à Montréal@Bombardier2le Global 7500 à Genève @ P.Kümmerling