25/03/2016

Le premier Hawk destiné à l’Arabie Saoudite !

main_p1643158.jpg

Les essais de pré-livraison du premier des 44 BAe Hawk Mk165 avancé Jet Trainer (AJT) destiné à l'Arabie saoudite progressent. La livraison est prévue dans les semaines avenir.

L’Arabie Saoudite a passé commande de deux lot d’avion école BAe HawkMK165 AJT, le premier lot concerne 22 Hawk suivi par une seconde commande portant sur 22 appareils.

Les Hawks MK165 sont équipés d’un cockpit numérique très proche des ceux qui équipent les Airbus Eurofighter « Typhoon II » et Boeing F-15S « Eagle » sur lequel les élèves-pilotes vont se retrouver.

La version Hawk MK132 Export AJT (T2 dans la RAF) et le standard destiné à la RSAF, font partie de la nouvelle génération de jet destiné au départ pour la Royal Air Force et la Royal Navy.  Le T2/MK132 comprend un affichage moderne de type LCD à la place de l'instrumentation classique et permet la préparation pour le vol des avions de combat modernes, en particulier le tout "en verre".  Il utilise un moteur Rolls-Royce Adour 951.Trois pays ont également déjà opté pour ce modèle, l’Afrique du Sud et l’Inde et l’Arabie Saoudite.

 

Photo : le premier BAe Hawk Mk165 @ BAe

14/10/2015

Roquettes laser pour l’Apache !

Apache_apkws.jpg

 

 

L'armée américaine a commandé un premier lot de roquettes à guidage laser de 70mm produites par  BAE Systems pour son hélicoptère Boeing AH-64D « Apache ».

Les roquettes à guidage laser de BAE Systems APKWS (Advanced Precision Kill Weapon System) peuvent être utilisées sur des cibles fixes ou mobiles à des distances comprises entre 1'500 et 4'500 mètres. Le systèmes utilise un système de guidage semi actif laser qui permet une précision de l’ordre du mètre.

Le principe de l’APKWS consiste en un module de guidage laser semi-actif, équipé du système de guidage DASALS (Distributed Aperture Semi-Active Laser Seeker) de BAE Systems, qui intègre des capteurs laser dans les ailettes (canards) plutôt que dans le nez du module.

L’avantage du système vient du fait que celui-ci fournit une bonne précision pour un coût relativement faible. Ce type de roquettes peut être utilisés depuis un hélicoptère ou depuis un drone. Selon les dernières expériences il serait possible de doter les avions d’attaques A-10 de ce type d’arme pour compléter la capacité de tir au sol.

 

Photo : tirs d’APKWS depuis un AH-64 @ BAE

 

27/10/2013

Premier vol du drone Taranis !

727870-taranis.jpg


 

Le démonstrateur du drone Taranis de BAe Systems vient d’effectuer son premier vol, selon les informations transmises par le Ministère de la Défense britannique (MoD).

 

Le drone Taranis : 

 

 

Raven_01.jpg

Le projet "Taranis" mis au point par  BAe Systems concerne un drone de combat (ou UCAV, Unmanned Combat Aerial Vehicle) d’origine britannique. Son nom fait référence au dieu du tonnerre  «Taranis» de la mythologie celtique. L’objectif est de démontrer la capacité du drone a choisir, puis frapper automatiquement une cible.

Premier  vol : 

 

Ce premier vol a eu lieu sur le site de Woomera qui appartient à la Royal Australian Air Force en Australie du Sud. Peu d’information ont filtré de ce premier vol.

Le Taranis n'est vraisemblablement pas destiné à la production, mais comme véhicule démonstrateur de technologique (TDV). Pour le ministère de la Défense ce système fournira des données expérimentales sur les capacités potentielles en contribuant à éclairer les décisions sur la composition des  futures systèmes pilotés sans pilote qui équiperont la RAF. Le coût total du projet Taranis est GBP180 millions ( USD291.3 millions).

 

Rappel : 

 

Le Royaume-Uni envisage l’acquisition d’un drone de combat dans le cadre d’une capacité de frappe en profondeur et qui fonctionnerait en parallèle avec les appareils comme l’Eurofighter au standard F3. 


 

taranis-1_2450127b.jpg


 

Photos : 1 Drone BAe Taranis 2 Au décollage 3 Préparation @ BAe Systems


20:25 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bae systems, drone, drone taranis, raf |  Facebook | |