24/04/2013

Boeing annonce des chiffres solides !

B787 B-2727 CHINA SOUTHERN.jpg


 

CHICAGO, le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé ce mercredi un bénéfice et un chiffre d’affaires supérieurs aux attentes au premier trimestre, malgré les déboires de son B787, cloué au sol depuis mi-janvier et qui devrait pouvoir revoler bientôt.

Boeing a livré 137 avions au cours du trimestre, comme l’an dernier, le gel des livraisons du B787 ayant été compensé par les hausses de livraisons de B737 et B777. Le bénéfice net du groupe a progressé de 20% sur un an à 1,1 milliard de dollars. Les ventes ont reculé de 3% à 18,9 milliards de dollars, mais elles dépassent toutefois les attentes de Wall Street (18,8 milliards).

Alors que le bénéfice opérationnel a reculé de 2% au premier trimestre, le résultat net a surtout été dopé par un crédit d’impôt recherche de 145 millions de dollars. Ces résultats interviennent alors que le B787 «Dreamliner», a été l’objet de deux incidents graves.


 

1668118282.2.jpg


Demandes d’indemnisation :

La division d’aviation civile a enregistré un léger recul de ses recettes à cause d’une baisse des revenus provenant des services mais son bénéfice a progressé de 13%. Le groupe n’a donné dans son communiqué aucun détail sur l’impact financier des problèmes de son B787.

Outre les retards de livraison, le groupe devrait également faire face à des demandes d’indemnisation des compagnies clientes, notamment les japonaises ANA et JAL, dont les flottes comprenaient beaucoup de B787 et qui ont dû annuler des milliers de vols depuis janvier.

Relance des vol de B787:

Les modifications proposées par Boeing pour contenir les risques de nouvelles surchauffe sur les batteries du B787 ont été approuvées par l’autorité américaine de l’Aviation vendredi et par l’Agence européenne de la sécurité aérienne mardi. La levée de l’interdiction de vol semble donc acquise mais est encore sujette à plusieurs formalités administratives et à la mise en place des modifications de batteries nécessaires. Les autorités de chaque pays concerné doivent aussi donner leur feu vert.

La division militaire :

La division de défense, aérospatiale et sécurité a de son côté enregistré un effritement de son chiffre d’affaires à cause d’une baisse des recettes liées à l’avion de chasse F-15 et des contrats de services et logistique, mais le bénéfice de la division a progressé.

La priorité de Boeing : 

 Au cours des jours à venir, la priorité n°1 est de remettre en service toutes les flottes de B787 pour les clients et de reprendre les livraisons des avions en production. Les perspectives pour le reste de l’année sont positives, et confirment pour l’instant les prévisions quant aux résultats financiers et aux livraisons. Boeing reste concentré sur l’augmentation profitable des cadences de production des programmes commerciaux et le  développement et la croissance continue des activités militaires et spatiales, que ce soit sur les marchés  traditionnels, annexes, ou à l’international.


 

1442899896.JPG


 

 

Photos : 1 B787 Dreamliner China Southern 2 B747-800I Lufthansa 3 B737-800NG norwegian @ Boeing

21:25 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, chiffres t1, b787, b737, b747-800i, b777 |  Facebook | |

20/04/2013

Les B787 vont reprendre l’air !

B787 JA814A ANA TEST FLIGHT.jpg


 

EVERETT, Washington, la direction générale de l'aviation civile américaine (FAA) a annoncé vendredi quelle approuvait les modifications apportées aux batteries lithium-ion proposée par le constructeur Boeing pour son B787 «Dreamliner». Cette approbation ouvre la voie à Boeing est à ses clients pour la mise en oeuvre de l’installation des modifications puis la remise en service et la reprise des livraisons du «Dreamliner».

Processus d’amélioration : 

Boeing, en collaboration avec ses partenaires fournisseurs et avec l'appui des enquêteurs de l'Office national de transport de sécurité et le Conseil Japonais de la sécurité des transports, ont analysé et mis en place des tests pour développer une compréhension approfondie des facteurs, qui ont conduit à une surchauffe des batteries, lors, de deux incidents en janvier dernier. L'équipe a passé plus de 100.000 heures à élaborer des plans de test, la construction de bancs d'essais, afin de pratiquer des essais et analyser les résultats, pour s'assurer que les solutions proposées respectent toutes les exigences.

Boeing a également engagé une équipe de plus d'une douzaine d'experts en batterie à travers de multiples industries, de gouvernement et du milieu universitaire et de la sécurité des consommateurs, pour examiner et valider les hypothèses de la société, les résultats, la solution proposée et le plan de test.

Le système de batterie améliorée comprend des modifications de conception à la fois pour prévenir et isoler un défaut qui pourrait se produire. En outre, l'amélioration de la production, les processus opérationnels et les tests ont été mis en œuvre. Le nouveau système de boîtier en acier est conçu pour maintenir un niveau de surcharge potentiel.

Modification des batteries :

 

787_Battery_Boeing.jpg


Dans un article daté du 8 avril dernier, je vous expliquais lors d’un vol test la modification proposée par Boeing et les fournisseurs de batteries aux lithium-ion, ceux-ci ont adopté l’installation de plaques de céramique entre chaque cellule de batterie et d'ajouter un conduit d'aération au caisson.

L’Approbation de l'amélioration du système de batterie des avions  B787 a été accordée par la FAA après que l'agence a mené un examen approfondi des tests de certification. Les tests ont été conçus afin de valider les composants individuels de la batterie, ainsi que son intégration avec le système de charge et  l’adjonction d’une nouvelle enceinte, tout a fonctionné comme prévu pendant le fonctionnement normal et en cas de défaillance. L'essai a été réalisé sous la supervision de la FAA sur une durée d'un mois. 

La semaine prochaine, la FAA va publier des instructions aux opérateurs sur les changements à faire sur les appareils et va publier au registre fédéral la directive définitive qui permettra la reprise d'activité des Boeing B787 avec les modifications des systèmes de batteries. La directive prendra effet dès sa publication.


 

20130117_105632_2batteries.jpg


Mise en place des améliorations : 

Boeing va donc prochainement commencer à installer les modifications sur les nouveaux avions B787 dans ses deux usines d'assemblage. Les livraisons devraient reprendre dans les semaines à venir. Malgré les perturbations dans les livraisons qui ont commencé en janvier, Boeing s'attend à terminer toutes les livraisons prévues pour 2013 à la fin de l'année. Boeing prévoit en outre que la question de la batterie des B787 n'aura pas d'impact significatif sur ses prévisions financières 2013.


 

B787 CC-BBC LAN AIRLINES.png


Photos : 1 B787 Dreamliner d’ANA @ ANA 2 nouveau confinement des batteries 3 B787 LAN @ Fabricio Jimenez

 

 

18:21 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : boeing, b787 dreamliner, b787, batteries b787 |  Facebook | |

19/02/2013

Batteries, Airbus jour l’alternative !

 

800x600_1354610769_A350_XWB_MSN1_journey_to_station_30_HG.jpg

Airbus est confiant dans la robustesse et la sécurité de l’architecture des batteries principales au lithium-ion (Li-ion) que l’avionneur a développé avec Saft et qualifié pour l’avion A350 XWB. Le programme d’essais en vol de l’A350 XWB se poursuivra comme prévu avec les batteries principales Li-ion qualifiées.

 

Toutefois, les causes fondamentales des deux incidents récents impliquant des batteries Li-ion sur des B787 « Dreamliner » restent à ce jour, et en l’état des connaissances, inexpliquées. Dans ce contexte et afin de garantir le calendrier du programme, Airbus a décidé d’activer son “Plan B” et de revenir au nickel-cadmium pour ses batteries principales, technologie éprouvée et maîtrisée, pour l’entrée en service de son programme A350 XWB. Airbus considère qu’il s’agit là de la meilleure option possible dans l’intérêt de l’exécution du programme et de la fiabilité operationnelle de l’A350 XWB.

 

Parallèlement, Airbus a lancé des études de maturité supplémentaires sur le comportement des batteries principales Li-ion en conditions d’exploitation aéronautique et tirera naturellement toutes les conséquences des résultats de l’enquête officielle actuellement en cours.

En prenant cette décision à ce stade du programme, Airbus ne prévoit pas d’impact sur le calendrier d’entrée en service de l’A350 XWB.

 

Photo :  L’A350XWB no : MSN1 à sa sortie d’assemblage @ Airbus

 

12:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a350xwb, batteries, b787 |  Facebook | |

16/01/2013

Les maladies de jeunesse du B787 !

993047819.jpg


 

Le constructeur américain doit faire face à une série noire concernant son B787 «Dreamliner»,  les incidents se succèdent ces dernières semaines à un rythme inquiétant. Le principal problème est électrique, mais des soucis concernant une fuite d’huile ou de carburant ainsi qu’un problème de frein ont conduit la FAA et Boeing à enquêter sur le sujet.

 

Les problèmes :

 

Soyons clair dès le début, le «Dreamliner» est un nouvel appareil, qui plus est de nouvelles générations. Les problèmes de mise en service sont courants sur les appareils qui débutent leurs carrières, l’aviation est jonchée d’exemples. Concernant le B787, le problème de fuite de carburant (Japan Airlines) découvert dernièrement à Boston est dû à une valve mal fermée, qui a permis le transfert de carburant d’un réservoir vers l’autre et provoqué le trop plein.

 

Le problème de frein découvert sur le vol ANA698 est dû à un « bug » informatique et fait suite à un message de dysfonctionnement reçu par les pilotes concernant le train d’atterrissage gauche, par précaution, ceux-ci ont été remplacés.

 

Mais ce qui préoccupe de manière répétitive les divers acteurs du «Dreamliner» se situe au niveau électrique. Le point d’inquiétude concerne les batteries au lithium-ion qui ont de manière répétitive prit-feu. Il faut savoir que Boeing a choisi ce type de batterie suite à plus de 1,3 millions d’heures de vol au essais.

 

Le National Transportation Safety Board a commencé le week-end dernier, son examen de la batterie au lithium-ion retiré d'un 787de  Japan Airlines qui a pris feu à l'aéroport international Logan de Boston le 7 Janvier.

Transporté au Laboratoire des Matériaux du NTSB à Washington, le 10 janvier, la batterie a subi une analyse radiographique alors qu’en parallèle on testait une batterie sur une installation d'essai indépendante.  Les radiographies numériques et la tomodensitométrie ont permis à l'équipe de documenter l'état interne de la batterie avant le démontage. On attend le résultat de l’enquête sur les batteries, mais les soupçons semblent montrer a priori une surcharge de celles-ci.


 

1827560906.jpg


 

Signalons également un feu de panneau électrique dû à la création d’un arc électrique à l’intérieur de celui-ci. La NTSB à découvert, que celui-ci était le fait d’un lot de cartes de circuits imprimés fournis par un fournisseur.

 

Processus de correction :

 

Il faudra un certain temps avant de pouvoir remédier à ces problèmes, mais la FAA en collaboration avec le constructeur dicte déjà des mesures d’urgences, dans l’attente de mettre en oeuvre des correctifs plus profonds. Il donc fort possible, que la FAA devra édicter des règles plus strictes et mettre l’accent en particulier sur les systèmes électriques de l'avion, y compris les batteries et les panneaux de distribution d'électricité qui contribueront à corriger certaines pièces et l'assemblage celles-ci. Cela contribuera à   valider les correctifs du processus de certification.

 

 

 

Du côté de Boeing: 

 

Le constructeur estime que le « Dreamliner » a un niveau de fiabilité similaire à celui du B777 après environ quatorze mois de vols commerciaux, et meilleur que celui d’appareils plus anciens. Selon le chef de projet «787»Mike Sinnett, « ces problèmes sont les mêmes qu’avant : nous ne les voulions pas alors, et nous avons travaillé dur pour les régler, ce que nous allons encore faire ». Il avoue toutefois que les incidents électriques du mois de décembre constituaient « une surprise », n’ayant été rencontrés « qu’une seule fois en 100’000 heures ». United Airlines et Qatar Airways auraient été victimes selon lui de trois cartes-mères défectueuses provenant « d’un seul lot de 16 ».

La perception extérieur et mesures rassurantes :

De manière générale, des incidents qui surviennent sur un aéronef nouvellement mis en service, attire naturellement l’attention des médias et du public. Les incidents concernant l’entrée en service de l’A380 ont également focalisés celui-ci. Le B787 n’échappe pas à la règle, nous avons ici, un avant tout un problème de perception. Cependant, si ces problèmes ne changeront rien au succès commercial du «Dreamliner» à long terme (déjà 850 commandes) il se peut qu’à court terme les nouveaux clients se montre plus frileux. Boeing est pourtant loin de la vague de critiques, qui avait péjorer à l’époque l’entrée en service de l’A320, desservit par des problèmes informatiques et surtout, trois dramatiques crash. 

En attendant, les compagnies japonaises All Nippon Airways et Japan Airlines ont temporairement décidés de cloués au sol leur flotte de B787, en attendant les premiers résultats des enquêtes. 

 

cPLEIm6p_thumb_380_dalle_frecce_tricolori_al_b787_dreamliner_3.jpg


Photos : le B787 @ Boeing


22:11 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b787, dreamliner |  Facebook | |

03/01/2013

2012 : une année record pour Boeing !


B787 J803a ana PAE.jpg

SEATTLE, Le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé jeudi avoir livré un nombre record de 601 avions commerciaux en 2012, où il a augmenté ses cadences de production, et enregistré la deuxième meilleure année de son histoire en termes de commandes.

Les livraisons sont en croissance de 26% par rapport à 2011 où Boeing avait fait état de seulement 477 appareils, battant le record établi en 1999, souligne le groupe dans un communiqué.

Boeing a reçu au total l'an dernier 1’203 commandes nettes, ce qui fait de 2012 la deuxième meilleure année dans l'histoire de Boeing, et termine 2012 avec un carnet de commandes s'élevant à 4’373 appareils, le plus important depuis la création de l'entreprise.

En 2012, nos employés ont relevé le défi de plusieurs augmentations de cadence de production. C'est une performance remarquable, s'est félicité Ray Conner, le directeur général de Boeing Aviation Commerciale, cité dans le communiqué.


 

79863307.jpg



Les performances de 2012 ont de nouveau été soutenues par la famille  des monocouloirs  « 737 », qui est l'appareil le plus vendu au monde et a fêté sa 10’000e commande cette année.

Boeing en a livré 415 exemplaires l'an dernier et a engrangé 1’124 commandes nettes, dont 914 pour la dernière version re-motorisée et plus économe B737 « MAX ».

 

Family

Gross Orders

Net Orders

Deliveries

Unfilled orders

737

1,184

1,124

415

3,074

747

7

1

31

67

767

23

22

26

68

777

75

68

83

365

787

50

-12

46

799

Total

1,339

1,203

601

4,373

 

Si 2012 fut l'année des monocouloirs et du B737 « Max », 2013 devrait principalement tourner autour des long-courriers chez Boeing. Avec une question centrale : quel avenir pour le B777 ?  C'est en effet en 2013 que l'avionneur américain devrait décider s'il lance officiellement la commercialisation d' une version remotorisée de son « triple 7 » ou s'il se donne plus de temps pour accoucher d'une refonte plus ambitieuse, susceptible de de venir  dépasser le futur A350-1000 du constructeur européen Airbus.

Mais pour l'heure, le suspens reste complet, même si les études préparatoires vont bon train à Seattle. L'ancien directeur de Boeing Commercial Airplanes, Jim Albaugh, avait annoncé une décision fin 2012, pour une entrée en service avant la fin de la décennie. Mais son successeur Ray Conner n'a avancé aucune date. Quant au PDG, Jim McNerney, il évoquait récemment une possible entrée en service du B777X au-delà de 2020. Certains choix technologiques majeurs, comme la décision de doter le futur B777X d'ailes en composite plutôt qu'en métal, feraient encore l'objet de discussions en interne, ainsi qu'avec les premiers clients potentiels, comme Emirates et British Airways.

Seule certitude : Boeing ne restera pas les bras croisés face à l'arrivée de l'A350-1000, la version gros porteur du futur biréacteur long-courrier européen. Repoussé à 2017, l'A350-1000 cible en effet spécifiquement le B777-300, avec un gain annoncé de consommation de l'ordre de 20 %. Or le B777-300, qui n'a aujourd'hui aucun concurrent, reste le plus important contributeur au chiffre d'affaires de Boeing, dix-sept ans après son entrée en service.

 

Préparer l’avenir : 

 

Depuis au moins trois ans, les ingénieurs américains planchent sur plusieurs projets, allant de la simple remotorisation avec des réacteurs moins gourmands, comme pour le « 737  Max », à une refonte quasi-complète recourant largement aux matériaux composite à base de carbone, comme pour le B787 « Dreamliner ». Par ailleurs, plusieurs compagnies aériennes ont manifesté leur impatience, certaines comme Emirates allant jusqu'à faire miroiter d'énormes commandes à Boeing.


 

3794256643.jpg


 

Photos : 1 B787 Dreamliner ANA 2 B737 «MAX» 3 B777-300ER @ Boeing

21:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b737max, b777, b787 |  Facebook | |