10/03/2014

A380 & B787 : maudites fissures !

Singapore_Airlines_Airbus_A380_woah!.jpg

L’arrivée à maturation d’un nouveau type d’appareil prend du temps, Airbus & Boeing en savent quelque chose. Problèmes de structures pour l’A380 et surchauffe des batteries pour le B787. Comme si cela ne suffisait pas, les deux grands avionneurs doivent faire face à la découverte de fissures sur les ailes.

Microfissures sur l’A380 :

 

Le problème n’est pas récent chez Airbus, la découverte de microfissures sur les ailes date de 2012 déjà. Un programme pour éliminer les risques est d’ailleurs validé par l'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) L'AESA avait annoncé le 15 avril dernier, son intention de certifier les nouvelles ailes de l'A380. Le projet de directive signifié par l'agence indique que les appareils ainsi modifiés ne seront plus soumis à des contrôles spéciaux. A compter du premier trimestre 2014, les A380 sortant d'usine incorporeront eux aussi le nouveau design des ailes.

Nouvelle découverte :

Airbus a ordonné des inspections accrues sur les ailes de son très gros porteur A380 après avoir découvert des niveaux inattendus de fatigue du métal durant des tests en usine.
L'avionneur a demandé aux compagnies aériennes d'inspecter les principales poutres internes des ailes durant les grandes visites de maintenance programmées après six ans de service, puis douze ans, et non plus à partir de la douzième année d'activité de l'avion, ont-elles ajouté. Cette fois, cependant, les signes de fatigue n'ont pas été découverts sur des appareils en activité. Une porte-parole de la filiale d'Airbus Group a confirmé la découverte des signes de fatigue durant des tests en usine, ajoutant que les inspections de maintenance de routine étudieraient ce point et que l'A380 était un appareil sûr.

 

aed3a0eaf7274ee9b5f40f2309b1df04b37cdc90.png

 

 

Autour du B787 :

Vendredi dernier, Boeing a annoncé que des "fêlures" avaient été découvertes sur les ailes de 40 exemplaires de son modèle B787 "Dreamliner" encore en production, ce qui pourrait retarder la livraison de certains d'entre eux sans pour autant remettre en cause son objectif de livraisons 2014. Boeing explique que le fabricant des ailes, Mitsubishi Heavy Industries, l'a informé de la découverte des fêlures après un changement du processus de fabrication. L'inspection et la réparation des fêlures prendra une à deux semaines, ajoute le groupe aéronautique américain. Le problème a été identifié le mois dernier et Boeing dit avoir immédiatement informé les clients concernés de l'éventualité de retards de livraison. Aucun des appareils susceptibles d'être concernés n'a pour l'instant été livré

Boeing prévoit de livrer 110 exemplaires du B787 cette année. Il en a livré neuf depuis le 1er janvier.

Commentaire :

Si ces microfissures ne mettent pas en danger la sécurité des vols dans l’immédiat, un correctif s’impose. Ce type de problème fait malheureusement partie des « maladies de jeunesses » que peut rencontrer un nouvel aéronef. Par contre, l’annonce d’une telle découverte provoque en général une chute de l’action en bourse de l’avionneur qui devra s’accompagner d’un surcoût afin de résoudre le problème.  

 

ANA_B787-8(JA801A)_(6302368225).jpg

Photos : 1 A380 Singapore Airlines @Rolf Wallner  2 B787 ANA « Dreamliner » @ Kenaro Lemoto

11:55 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : a380, airbus, boeing, b787, fissures, microfissures |  Facebook | |

07/01/2014

2013 une grande année pour Boeing !

444046134.jpg

Les deux grands avionneurs que sont Airbus et Boeing ont engrangés une nouvelle année exceptionnelle, dans l’attente des chiffres d’Airbus (qui devrait avoir dépassé son rival américain en terme de commandes) le constructeur de Seattle annonce un record qui dépasse son propre objectif pour l’année écoulée.

 

Le plein de commandes :

 

460240758.jpg

 

Boeing avait un objectif de 645 livraisons pour 2013 et l'a dépassé de trois unités. Il a précisé avoir livré 172 avions commerciaux sur le seul quatrième trimestre.

Sur l'ensemble de l'année, le groupe a enregistré un solde net de 1’355 commandes d'avions et son carnet de commandes s'élevait à 5080 appareils à fin décembre. Le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé lundi qu'il avait livré le record de 648 avions en 2013 et engrangé 1355 commandes nettes, le deuxième montant le plus élevé de son histoire. Il a ainsi battu son record de 2012, quand il avait livré 601 appareils. Il avait par ailleurs reçu 1’203 commandes la même année. Le carnet de commandes total de Boeing a par ailleurs atteint un nouveau record de 5’080 appareils à la fin de l'année.

 

Un chiffre qui est également un sommet historique pour le groupe. En 2013, trois avions du groupe ont établi des records de livraison avec le B737 avec 440 appareils livrés, le B777 (98 appareils) et le B787, long courrier. L'appareil, qui avait commencé l'année avec une interdiction de vol mondiale qui a duré trois mois en raison de problèmes de surchauffe incontrôlable d'une batterie, a fini l'année avec 65 exemplaires livrés et au total 16 transporteurs dans le monde utilisant l'appareil dans leur flotte.

 

"L'année à venir va être excitante: nous nous préparons à livrer le premier B787-900, nous poursuivons notre travail de conception sur nos programmes les plus récents soit le B737 MAX, le B787-10 et le B777X, tout en augmentant notre rythme de production sur le B737", le monocouloir best-seller de Boeing, a commenté le directeur de la branche d'aviation civile de Boeing, Ray Conner.

 

ChinaSouthernMain.jpg

 

Photos : les trois familles qui portés Boeing B777X, B737MAX et B787 @ Boeing

 

 

11:26 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b777x, b737max, b787 |  Facebook | |

09/05/2013

Boeing augmente le taux de production du B787 !

K65874-04.jpg


EVERETT, Washington, Boeing vient d’augmenter le taux de production du B787 «Dreamliner». Le constructeur américain vient d’atteindre une production de sept appareils par mois. 

L’avion qui vient de sortir de la chaine d’assemblage est le 114e B787 produit sur la chaîne d’Everett. A terme, Boeing prévoit d’atteindre une production de 10 appareils. Deux chaines de production sont ouvertes, soit celle de Washington et une autre en Caroline du Sud.

A ce jour, 50 B787 ont été livrés à huit compagnies aériennes. Le programme compte plus de 800 commandes pour un total de 58 clients dans le monde.

 

K65835.jpg


L’EASA approuve les modifications : 

Autre nouvelle importante concernant le B787, après la FAA, c’est au tour de l'Agence européenne de sécurité aérienne (Easa) qui a approuvé, quatre jours après le régulateur américain, les modifications proposées par Boeing dans la conception des batteries de son B787 «Dreamliner» et annoncé que l'appareil pourrait voler à nouveau une fois le nouveau système installé.

"La directive sur la navigabilité sera mise à jour, ce qui permettra aux appareils exploités par des compagnies européennes d'être remis en service dès que la modification (aura été) faite", a déclaré l'agence dans un communiqué.

 

Les B787  «Dreamliner» :

 

Construit principalement à partir de matériaux composite en fibre de carbone, le »Dreamliner »élève la barre en matière d’efficacité énergétique et le confort des passagers. Le B787 utilise 20% de carburant de moins, ce qui signifie qu’il est le premier  avion de taille moyenne capable de voler long-courrier, tout en réduisant les émissions de carbone.

Avec une pression d’air pour passagers, plus conviviale, en cabine et ceci grâce au maintien de la pression d’air dans l’habitacle à l’équivalent d’une altitude de 6.000 pieds (1.800m) nettement inférieur à l’altitude de 8.000 pieds (2400m) d’un appareil conventionnel. Les matériaux composites permettent de maintenir un niveau d’humidité mieux régulé et diminue ainsi l’effet de l’assèchement des muqueuses.

Les hublots sont plus grands de l’ordre de 30% offrant une meilleure visibilité et sont dotés de verre intelligent à gradation automatique. Il suffit d’une simple pression sur un bouton pour diminuer l’éblouissement et accentuer le contraste.

Ciel dégagé pour le B787 :

Problème résolu, du moins à court terme en ce qui concerne les batteries du B787. Reste à prendre maintenant du recul sur les différentes solutions apportées, Boeing peut à nouveau faire voler son dernier né et le proposer à ses clients. Mieux, la confiance du moment permet d’augmenter la production de l’avion selon le calendrier et satisfaire la clientèle.

Reste que la solution des batteries au Lithium-Ion restera un mauvais épisode pour Boeing, qui se serait bien passé de cette mauvaise aventure.  La grande question du moment reste de savoir si les ingénieurs de Boeing envisagent de revenir aux anciennes batteries au cadmium sur le futur programme B777X ?


 

K65877.jpg


 

Photos : chaine de production du B787 @ Boeing

 

28/04/2013

Deux B787 ont volé ce week-end !

B787 ET-AOQ ETHIOPIAN.jpg



Suite à l’annonce de la FAA d’autoriser à nouveau les vols des Boeing B787 «Dreamliner», deux vols ont été effectués ces dernières 24heures avec succès.

 

Premier vol samedi :

 

Semedi matin, la compagnie Ethiopian Airlines a été la première à faire voler à nouveau un B787 «Dreamliner». Je suis très satisfait de voir que l'avion revole de nouveau et aussi que nous sommes les premiers", a dit le PDG d'Ethiopian Airlines, Tewolde  Gebremariam, à la presse avant le décollage. L'avion est retourné à Addis Abeba plus tard dans la journée.

 

ANA effectue un vol d’essais :


 

jpg.jpeg


 

Tokyo ce matin, un Boeing B787 opéré par la compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA) a effectué un test d'environ deux heures.  L'avion, qui embarquait des dirigeants de Boeing et ANA, s'est posé sans difficulté vers 10H50 locales (01H50 GMT) à Tokyo Haneda. Il avait décollé environ deux heures plus tôt du même aéroport.

Il s'agissait du premier test effectué au Japon avec un Boeing B787 dont les batteries ont été modifiées pour éviter de nouveaux incidents. L'appareil employé vient tout juste d'être techniquement mis à jour conformément aux exigences des autorités qui ont octroyé vendredi à ce modèle d'avion le droit de revoler sous diverses conditions techniques, après plus de trois mois d'interdiction.

D’importantes mesures :

Boeing a pris une série de mesures pour corriger les problèmes, mais malgrés les autorisations, il faut encore surveiller l’évolution des corrections apportées afin, de pouvoir prendre du recul et garantir une parfaite sécurité.

La directive précise les modifications que Boeing doit apporter aux «Dreamliners» en plus de la modification du système de batterie, les B787 devront être équipés d'une alimentation principale et auxiliaire et d'un nouveau programme de maintenance.

A ce jour 50 B787 sont en service au sein de 8 compagnies aériennes dans le monde: 840 avions ont été commandés et qui seront prochainement livrés seront équipés de ce nouveau système de batterie.

 

Vietnam Airlines prépare une nouvelle commande : 


 

B787_8_VietnamAirlines.jpg


 

Premier signe que les compagnies aérienne restent confiante dans le B787,  la Banque commerciale d'import-export du Vietnam, Eximbank, et la compagnie générale d'aviation du Vietnam, Vietnam Airlines, ont signé la semaine dernière, un contrat de prêt pour l'achat de B787. 

Selon le contrat, Eximbank prêtera à Vietnam Airlines 100 millions de dollars pour acheter huit B787. 

Photos : 1 B787 Ethiopian Airlines 2 B787 ANA 3 B787 Vietnam Airlines @ Boeing

 

24/04/2013

Boeing annonce des chiffres solides !

B787 B-2727 CHINA SOUTHERN.jpg


 

CHICAGO, le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé ce mercredi un bénéfice et un chiffre d’affaires supérieurs aux attentes au premier trimestre, malgré les déboires de son B787, cloué au sol depuis mi-janvier et qui devrait pouvoir revoler bientôt.

Boeing a livré 137 avions au cours du trimestre, comme l’an dernier, le gel des livraisons du B787 ayant été compensé par les hausses de livraisons de B737 et B777. Le bénéfice net du groupe a progressé de 20% sur un an à 1,1 milliard de dollars. Les ventes ont reculé de 3% à 18,9 milliards de dollars, mais elles dépassent toutefois les attentes de Wall Street (18,8 milliards).

Alors que le bénéfice opérationnel a reculé de 2% au premier trimestre, le résultat net a surtout été dopé par un crédit d’impôt recherche de 145 millions de dollars. Ces résultats interviennent alors que le B787 «Dreamliner», a été l’objet de deux incidents graves.


 

1668118282.2.jpg


Demandes d’indemnisation :

La division d’aviation civile a enregistré un léger recul de ses recettes à cause d’une baisse des revenus provenant des services mais son bénéfice a progressé de 13%. Le groupe n’a donné dans son communiqué aucun détail sur l’impact financier des problèmes de son B787.

Outre les retards de livraison, le groupe devrait également faire face à des demandes d’indemnisation des compagnies clientes, notamment les japonaises ANA et JAL, dont les flottes comprenaient beaucoup de B787 et qui ont dû annuler des milliers de vols depuis janvier.

Relance des vol de B787:

Les modifications proposées par Boeing pour contenir les risques de nouvelles surchauffe sur les batteries du B787 ont été approuvées par l’autorité américaine de l’Aviation vendredi et par l’Agence européenne de la sécurité aérienne mardi. La levée de l’interdiction de vol semble donc acquise mais est encore sujette à plusieurs formalités administratives et à la mise en place des modifications de batteries nécessaires. Les autorités de chaque pays concerné doivent aussi donner leur feu vert.

La division militaire :

La division de défense, aérospatiale et sécurité a de son côté enregistré un effritement de son chiffre d’affaires à cause d’une baisse des recettes liées à l’avion de chasse F-15 et des contrats de services et logistique, mais le bénéfice de la division a progressé.

La priorité de Boeing : 

 Au cours des jours à venir, la priorité n°1 est de remettre en service toutes les flottes de B787 pour les clients et de reprendre les livraisons des avions en production. Les perspectives pour le reste de l’année sont positives, et confirment pour l’instant les prévisions quant aux résultats financiers et aux livraisons. Boeing reste concentré sur l’augmentation profitable des cadences de production des programmes commerciaux et le  développement et la croissance continue des activités militaires et spatiales, que ce soit sur les marchés  traditionnels, annexes, ou à l’international.


 

1442899896.JPG


 

 

Photos : 1 B787 Dreamliner China Southern 2 B747-800I Lufthansa 3 B737-800NG norwegian @ Boeing

21:25 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, chiffres t1, b787, b737, b747-800i, b777 |  Facebook | |