14/01/2016

Second A400M pour la Malaisie !

ob_03e169_rmaf-a400m-first-flight64348.JPG

La Royal Malaysian Air Force a accepté son deuxième avion de transport tactique A400M, lors d'une cérémonie qui s’est tenue à Kuala Lumpur. L'avion est arrivé en Malaisie à fin décembre, après un vol au départ des installations d’Airbus à Séville. Au total, la Malaisie a commandé quatre exemplaires de l’avion de transport.

 

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

Photo : A400M Malaysian Air Force @ Airbus Military

02/01/2016

Commandes à la hausse pour le C-130J !

675.jpg

Les besoins en avions de transport tactique ont augmentés en 2015, l’avionneur américain Lockheed- Martin a vu ses commandes augmenter l’année dernière. Les problèmes de son concurrent l’Airbus A400M, lui permettent même de maintenir certains clients.

Nombreux contrats :

Lockheed-Martin a reçu un total de 43 commandes pour la famille « Super Hercules » soit une augmentation de 56%. Ces commandes comprennent l’ensemble des modèles du C-130J, soit : le C-130J-30, le KC-130 ravitailleur, le HC-130J Combat King II, l’AC-130J « Ghostrider », sans oublier le HC-130J destiné aux Gardes Côtes.

Quatre années de livraisons :

Lockheed-Martin dispose désormais d’un carnet de commande qui lui garantit des livraisons jusqu’en 2020 avec 78 aéronefs. Mais, selon les premières estimations, il faut s’attendre à de nouvelles commandes pour 2016, notamment de la part de l’US Air Force. L’avionneur prévoit de livrer 16 avions par année à l’US Air Force, en plus, des aéronefs destinés aux clients extérieurs comme l'Inde, l’Iraq, Israël, le Koweït, Oman, la Corée du Sud et la Tunisie et la France. Par ailleurs, Lockheed-Martin n’exclu pas d’augmenter la production du C-130J, en fonction des commandes avenir.

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J-30 «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre C-130 cargo, il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales. 

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

 

654.jpg

Photos : 1 C-130J Super Hercules 2 AC-120J Gostrider @ USAF

 

 

15/03/2011

L’industrialisation de l’A400M va pouvoir démarrer !

69c63f70bd[1].jpg

 

Airbus Military et l’Occar (Organisation conjointe de coopération en matière d'armement) se sont mis d’accord pour lancer la production en série de l’avion de transport militaire A400M. Les quatre premiers exemplaires de série, dont trois pour la France, seront produits en 2012, confirme le constructeur.

Ce dernier précise que la cadence de production atteindra les 2,5 appareils par mois fin 2015. A ce jour, Airbus Military possède un carnet de commandes fermes de 174 A400M. Le dernier exemplaire de ces 174 machines doit être livré courant 2014, sachant que l’avionneur mise également beaucoup sur les ventes de son avion à l’export. Jusqu’à récemment, l’avionneur évoquait la possibilité de vendre jusqu’à 500 A400M supplémentaires.

Parallèlement, la finalisation du nouveau contrat approche à grand pas. Dernièrement, c’est la Grande Bretagne qui s’est entendu avec Airbus Military sur le financement des surcoûts du programme, notamment grâce au mécanisme des « Export Levy Facility » (ELF), ou mécanisme d’aide à l’export.

En effet, en plus d’une hausse du contrat initial de 2 Md€, les sept nations clientes se sont également engagées à verser un montant complémentaire de 1,5 Md€ en contrepartie d'une rémunération sous forme de redevances perçues sur les ventes de l’avion à l’exportation. Pour rembourser ces 1,5 Md€, Airbus Military aura à vendre entre 280 et 300 A400M sur les trente prochaines années. Au travers de ce mécanisme, la France, par l’intermédiaire de la Caisse des dépôts et consignation, va ainsi verser 417 M€ à Airbus.

A ce jour, seule la Turquie doit encore s’entendre sur les clauses financières du nouveau contrat A400M, dont les grandes lignes ont été ratifiées par les sept nations clientes le 5 novembre dernier.

Airbus Military mise sur la certification civile (EASA) et la qualification militaire de l’A400M au premier standard militaire IOC (Inital Operating Clearance) pour la fin de l’année.

 

Rappel :

 

Les sept pays partenaires initiaux, à savoir l’Allemagne, la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700 nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européens ESR (Europen Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plateforme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de combat que pour des hélicoptères. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

d76003825b[1].jpg

 

Photos :  1 A400M au décollage 2 A400M & F/A-18 espagnol @ Airbus Military