19/11/2015

La Chine commande des Sukhoi Su-35 !

1668646.jpg

Beijing, l’annonce est confirmée en fin de journée, après plusieurs heures de doute. Un porte-parole de la société Rostec a confirmé un accord entre la Chine et la Russie, portant sur l’achat de 24 avions de combat Su-35.

L'accord fait de la Chine le premier acheteur étranger de Sukhoi Su-35, l'un des avions militaires les plus avancés de la Russie.

Les négociations sur la livraison des chasseurs russes Sukhoi Su-35 à la Chine ont été entamées en 2011. En 2012, les Etats en question ont signé un accord préliminaire. Cependant, il a fallu trois ans aux deux pays afin de convenir sur les conditions à caractères technique et financier. On parle d’un contrat de 2 milliards de dollars.

 

Le Sukhoi Su.35 :

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.

 

AIR_SU-35_Armed_AAMs_Test_Flight_lg.jpg

Photos : Sukhoi Su-35 @ Sukhoi

20/04/2015

Avions de combat : ré-évaluation avancée !

A_U.S._Air_Force_pilot_navigates_an_F-35A_Lightning_II_aircraft_assigned_to_the_58th_Fighter_Squadron,_33rd_Fighter_Wing_into_position_to_refuel_with_a_KC-135_Stratotanker_assigned_to_the_336th_Air_Refueling_130516-F-XL333-556.jpg

 

Je l’écrivais à la suite du vote raté en mai 2014 sur le financement des avions de combat Gripen, la situation va se détériorer pour nos Forces aériennes et il faudra remettre le projet à l’ouvrage très rapidement. 

 

Il y a quelques jours à peine, le 14 avril nous avions connaissance de la situation dramatique de la flotte (enfin, ce qu’il en reste) des derniers Northrop F-5E/F « Tiger II » dont, seul 26 exemplaires sont encore capables de s’envoler par beau temps uniquement !

 

Le ministre de la défense sous pression : 


Gripen_NG_Demonstrator_01a.jpg


 

Notre ministre de la Défense Ueli Maurer a confié ce jour à la RTS que la situation était critique pour la police du ciel et que l'achat de nouveaux avions de combat sera évalué dès 2017. Soit avec une année d’avance sur le dernier calendrier évoqué dernièrement. 

Le conseiller fédéral a par ailleurs indiqué l'urgence de s'acheter de nouveaux avions. 

 

Il faut dire, que la situation de notre aviation est aujourd’hui grave, car les F-5 sont à bout de souffle et ne peuvent de toute manière pas affronter des avions de combat modernes ni répondre de manière satisfaisante à l’évolution des menaces aériennes. De plus, nos 32 Boeing ne suffisent pas en cas de conflit en Europe ou même si une situation de crise devait se prolonger. 

 

La situation est aujourd’hui particulièrement préoccupante en matière de capacité et de réponses à l’évolution des menaces aériennes. Ceci, notre ministre de la Défense l’a parfaitement compris. De plus, il faut y ajouter une forte demande des membres des Forces aériennes, dont l’inquiétude est grandissante sur le sujet. 

 

Rafale.jpg

Quatre avions au menu : 

 

Je vous l’annonçais quelques jours après la votation, quatre appareils seront pris en compte : les essais vont permettre une mise à jour des trois anciens concurrents que sont le Saab JAS-39 Gripen E MS21, le Dassault Rafale F3-R et l’Airbus Eurofighter T3A/B « Typhoon II ». Mais il faudra également compter sur un petit nouveau, le Lockheed-Martin F-35A « Lightning II ».Vivement 2017 !

 

Deux tranches :

 

Le ministre de la Défense à par ailleurs, confirmé l’achat de deux tranches du futur avions de combat, la première pour compenser le départ des F-5E/F « Tiger » et une seconde pour remplacer à terme les F/A-18C/D « Hornet ». 

 

eurofighter-typhoon-10546-2560x1600.jpg

 

Photos : 1 Lockheed-Martin F-35A @USAF 2 Gripen NG@ SAAB 3 Dassault Rafale @ Armée de l’air 4 Airbus Eurofighter @ Airbus Group

 

 

09/03/2011

Avions de combat : le National dit :OUI !

 

 

 

 

 

Le conseil national demande au Conseil fédéral l’achat rapide d’un nouvel avion de combat d’ici 2015, le DDPS va devoir économiser 4 milliards pour réaliser l’achat !!

 

Par 95 voix contre 69, la Chambre du peuple a adopté mercredi une motion réclamant un relèvement du plafond des dépenses pour l'armée.

Le Conseil des Etats doit encore se prononcer. La motion doit permettre au Parlement d'octroyer durant la prochaine législature déjà un crédit pour acquérir les appareils destinés à remplacé la flotte des «Tigers». La droite a réagi ainsi à l'annonce faite en août dernier par le Conseil fédéral d'ajourner sa décision.

En principe, cet achat va compenser le départ à la retraite des F-5 et préparer l'après F/A-18, en effet, le nouvel avion devra rester en fonction jusqu'en 2040 !

 

 

 

A Suivre !

 

406484745.jpg

 

 

354023162.jpg
106632888.jpg
les trois concurrents : Gripen NG, Eurofighter, Rafale
Liens sur le dossiers des tests en 2008 :

12/02/2011

Le premier T/A-50 de série a volé !

 

 

37931.jpg

 

 

 

Korea Aerospace Industries (KAI) vient de réalisé le premier vol de son chasseur T/A-50. La Force aérienne coréenne (ROKAF) doit recevoir 22 exemplaires de cet appareil, les livraisons vont commencer le mois prochain. L’industriel KAI espère également pouvoir réalisés  de bonnes affaires à l’exportation avec son nouvel avion.

L'avion viendra compléter le T-50 Golden Eagle, soit la version d’entraînement qui équipe déjà la ROKAF au nombre de 50. Le T/A-50 est prévu pour remplacer les Northrop F-5.

37929.jpg

 

 

Les T-50 & T/A-50 :

Les T-50 Golden Eagle et T/A-50 sont  largement dérivé du  Lockheed Martin F-16 Fighting Falcon et disposent de nombreuses  similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspiré de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose par contre d’une avionique entièrement coréenne mais couplée à un certain nombre d’élément d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit  sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4 .

La version du T/A-50 se différencie par une capacité d’armement étendue soit : un canon General Dynamic A-50 de 20mm en interne, l’appareil peut être doté de missiles  AIM-9 Sidewinder et AIM 120 AMRAAM ou des Python 5, d’AGM-65 Maverick et de lance-roquettes LOGIR. Il peut également emporter diverses bombes de types : CBU-58, MK-20,82,83,84.

37930.jpg

 

 

Photos : le T/A-50 @ KAI


 

11:47 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : kai, t-50, ta-50 rokaf, defense, avions de combat |  Facebook | |

26/08/2010

Avion de combat : la suite au prochain épisode!

 

 

rafale.jpg

 

 

Nous y voilà, deux options étaient possibles : le choix du nouvel avion de combat ou le report de celui-ci, la seconde variante a donc été choisie ! Je vous propose une analyse complète de la situation :

Message du CF :

«Cela étant, en raison de la situation actuelle des finances fédérales et des priorités considérées dans leur ensemble, il repousse le moment de l’acquisition à 2015 au plus tard. Le Conseil fédéral a décidé, sur proposition du DDPS, d'ajourner le remplacement des 54 avions de combat obsolètes Tiger F-5 des Forces aériennes. Le chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), Ueli Maurer a expliqué lors d'une conférence de presse que ce report durera au plus jusqu'en 2015. Le Département fédéral des finances et le DDPS assurent ensemble d’ici fin 2011 les conditions favorables à une acquisition au cours de la seconde moitié de la décennie.»

Les raisons du non choix :

D’abord, il s’agit ici d’une problématique d’organisation financière qui provient de l’organisation d’Armée XXI. Souvenez-vous, le Peuple avait voté la nouvelle organisation de l’armée avec un confortable «oui» à 70% ! Soit une armée revue à la baisse avec un budget de 4,3 milliards de nos francs. Hors, jamais le parlement n’a accordé ce budget qui atteint péniblement les 3,6 milliards. On comprend ici le manque à gagner et de l’autre la tromperie des politiques vis-à-vis du Peuple ! Sympa !

 

gripenng.jpg

 

 

Pas de remplacement des F-5...

Je vous l’avais annoncé ce printemps, il n’est plus question de remplacement des F-5, mais  bien de la préparation à la relève des F/A-18 à partir de 2025. En conséquence, il n’y a plus d’urgence à acquérir un nombre élevé d’avions, en un seul bloc mais fractionné.

Conséquences :

Les deux principaux perdants dans ce feuilleton sont notre industrie et l’emploi ! En effet, si le coût d’un avion de combat est cher, les retours de partenariats en matière «d’Offsets» étaient largement supérieurs et auraient permis de relancer notre industrie aéronautique et du même coup l’emploi !

Les Concurrents :

Les trois constructeurs se retrouveront d’ici quelques années pour une nouvelle offre et ne  commenteront donc pas ce «non choix»!

Par contre, la déception doit sans doute prévaloir du côté de chez Dassault qui aurait certainement remporté le contrat avec son Rafale.Pour les puristes, la version du Rafale-04T était proposée avec deux réacteurs plus puissants, le câblage pour le missile METEOR, le pod Damocles XF et la nouvelle architecture IDM. Mais ce n’est que partie remise pour Dassault !

Chez Saab, on doit respirer un peu, car cela permet aux suédois de finaliser la version du Gripen E/F (NG) dont la mise au point, n’est pas encore terminée et de trouver acquéreur auprès de la Force Aérienne Suédoise, en effet, celle-ci doit commander le Gripen E/F d’ici 2015 ! Saab pourra donc proposer la nouvelle génération de son avion sous un meilleur jour!

EADS va pouvoir finaliser son Eurofighter doté du radar AESA E-scan «Double-Cyclique» et très probablement tenter de réduire les coûts de maintenance de l’avion tel que  promis cet été à notre Ministre de l’Economie Doris Leuthard, lors du Salon aéronautique ILA de Berlin.

Politiquement  parlant :

«Ne jamais remettre au lendemain ce que l’on peut faire aujourd’hui !» dicton, dont les politiques devraient s’inspirer ! En effet, même si l’urgence n’était pas de mise, un achat fractionné en plusieurs tranches auraient permis de répartir les coûts et de donner un sérieux ballon d’oxygène à notre industrie et à l’emploi ! Et bien non, tant le CF que les Chambres Fédérales pratiquent l’art : de ne rien décider ! Ce manque de courage signe une fois de plus les limites d’un parlement de milice dont les membres méconnaissent l’ampleur des dossiers importants (pas seulement le militaire) le tout dans un esprit de «couardise viscérale» guidé par la vision que les problèmes ne sont bons, que pour nos voisins ! Les diverses crises traversées par notre pays ces derniers mois le démontrent ! Trop de parlementaires pensent à tord que les nouvelles menaces remplacent les anciennes, ce qui est faux ! « les menaces s’additionnent mais ne s’annulent en aucun cas (Sun Tsu)»!

Mais voilà, cette non décision ne règle rien, nous en reparleront bientôt ! Il ne nous reste plus qu’à observer ce qui se passera, lors des choix d’avions de combat au Brésil, Inde et  EAU !

eurofighter.jpg

 

 

Photos : 1 Rafale 2 Gripen Ng (E/F) 3 Eurofighter @ Aldo Bildini

 Mise à jour : 09H02

Le crédits d'évaluation n'ayant été utilisé qu'à 50%, une seconde évaluation pourra se  faire sans augmentation de crédits ! Par ailleurs, les trois concurrents annoncent leur volonté de maintenir les offres, celle-ci seront adaptées en fonction de l'évolution technique des appareils !!