08/08/2015

Modernisation des T-38 « Talon » de l’USAF !

 

040127-F-0000S-102.JPG

L'US Air Force (USAF) a présenté le premier Northrop T-38 « Talon » école modernisé dans le cadre du programme 'Pacer Classique III. Les T-38 modernisés devront assurer la jointure avec l’arrivée du futur avion école, dont le choix n’a pas encore été fait à ce jour.

 

Northrop T-38 « Talon » :

Ce premier T-38 modernisé dans le cadre du programme 'Pacer Classique III est sorti des ateliers du 575e Escadron de maintenance d’Ogden Air Logistics de San Antonio-Randolph au Texas. Au total, l’USAF va procéder à la modernisation de 150 aéronefs sur un total de 453 avions en service à ce jour. Ces 150 T-38 une fois modernisés devront assurés la transition avec l’arrivée du futur jet école pour la période 2021 à 2026. Actuellement 11 T-38 sont entrés en phase de transformation et seront suivi par 17 autres l’année prochaines.

150731-F-VB174-024.JPG

 

Le programme 'Pacer Classique III :

Selon les responsables de l’USAF le programme de mise à jour « Pacer Classique II » ne peut s’appliquer que sur un petit nombre d’avions les T-38C, dont le potentiel de vie est suffisant, les autres appareils seront retirés du service. Les appareils sélectionnés subiront une importante modification structurelle, soit la plus grande et la plus invasive jamais réalisé sur le « Talon ». Chaque appareil va passer 8900 heures entre les mains des techniciens de maintenance.

Bien que le T-38C est entré en service en 2002, il est basé sur la plate-forme du T-38A qui a commencé ses opérations en 1961.  Les T-38C vont recevoir un nouveau siège éjectable et plusieurs éléments de structures comme les longerons dorsaux, le longeron de cockpit et une partie de la structure centrale vont être changés, ainsi que plusieurs pièces du train d’atterrissage. Le cockpit va recevoir une nouvelle avionique en phase avec les avions de combat actuel.

 

Un coût important :

Le coût de cette mise à jour est assez importante, puisqu’elle atteint les 900 millions de dollars. Pour l’USAF, il s’agit du prix à payer, pour le retard pris dans le choix du futur avion école. Sans cette mise à jour, la formation des futurs pilotes de l’USAF ne pourrait être accomplie dans la période 2021-2026.

 

150731-F-VB174-0391.jpg

Photos : le premier Northrop T-38 « Talon » modernisé @USAF

16/06/2015

La France cherche le remplaçant de l’Alphajet !

 

armée de l'air,alphajet,avions école,le bourget,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,blog défense

 

 

 

La France cherche un remplaçant à son avion école Alphajet, une demande de pré-sollicitation initiale a été publié en avril par la DGA est susceptible d'être suivie d'une demande de propositions (DP) en septembre prochain. La confirmation du projet a été faite lors du Salon du Bourget.

 

Projet Cognac :

 

Ce programme de renouvellement de le flotte d’avions école pour l’Armée de l’air est provisoirement connu sous le nom de « projet Cognac », en effet, le nouvel élu équipera l'école de formation au pilotage de l’Armée de l’air sur la base aérienne de Cognac / Châteaubernard.

 

Les prétendants :

 

armée de l'air,alphajet,avions école,le bourget,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,blog défense

 

 

On peut déjà noter un grand nombre de prétendants au remplacement de l’Alpha-Jet, avec l’italien Alenia Aermacchi qui propose le M-345 HET (le M-346 ne semble pas proposé), le tchèque Aero Vodochody avec le L-39, le coréen Kai son T-50 « Golden Egle ». Du côté des aéronefs turbopropulsés on retrouve le suisse Pilatus avec le PC-21 et l’américain Beechcraft avec le T-6.

 

L’Alphajet :

 

Appareil franco-allemand, d’entrainement et à l’attaque au sol légère, l’avion a été produit à près de 500 exemplaires et équipe notamment la Patrouille de France depuis 1981 et les Flying Bulls (GB), les Top Aces (CAN) (patrouilles acrobatiques privées). L’appareil a été exporté dans 11 pays, dont certains sont des machines appartenant anciennement à la Luftwaffe.

 

Dans l’attente d’un remplaçant, une vingtaine d’Alpha jet ont été modernisés, en effet,  la principale faiblesse de l’Alpha Jet, résidait dans le fait que son électronique étaittd’un autre temps, principalement en ce qui concerne son système de navigation et d’attaque (SNA). Celui-ci n’a rien à voir avec ce que l’élève pilote trouvera sur un Mirage2000 ou un Rafale.

 

Pour ce faire la modernisation a  comporté l’installation d’une centrale inertielle hybridée GPS, qui lui confère une capacité SNA et permet également une meilleure conduite de tir dans les modes air-air et air-sol. Une visualisation Tête Haute (VTH)  a été installée en lieu et place du simple viseur. Le nouveau système de navigation permet également de mieux préparer les missions et l’entrainement aux pannes. Le manche est doté de nouvelles fonctions qui permettent d’offrir un concept HOTAS (Mains sur Manette et Manche). Le siège éjectable de type Martin Baker MK4  a été remplacé par un modèle plus récent de type MK10L permettant notamment une assise en arrière de 10°.

 

Question communications,  les Alphajet ont reçu un nouveau transpondeur mode S et des radios aux nouvelles normes OACI.

 

Gpc21-index.jpg

 

Photos : 1 Alphajet @ Neil Burry  2 Alenia Aermacchi M-345 HET@ AleniaeErmacchi 3 Pilatus PC-21 @ Pilatus

09/12/2014

Arrivée des Hongdu K-8 au Bangladesch !

1280px-Pakistan_airforce_K8.jpg

 

 

Le Bangladesh a pris livraison de ses  huit premiers avions école Hongdu K-8  «Karakorum» qui doivent progressivement remplacer les actuels Cessna T-37.

 

Au total le Bangladesch a commandé neuf avions école de type Hongdu K-8 «Karakorum» qui seront tous affecté sur la base aérienne de Dacca. Ces appareils devront permettre de former les pilotes en sur les aéronefs de première ligne tels : les  Chengdu J-7 et RAC MiG-29 

 

Le Hongdu/PAC K-8 «Karakorum» : 

 

Le Nanghang/PAC K-8 «Karakorum2 est un école à réaction biplace conçu en collaboration entre la Chine et le Pakistan.  Il a fait son premier vol en 1990 et dix ans plus tard, au moins 500 exemplaires avaient été construits pour une douzaine de pays utilisateurs à travers le monde.

La conception du K-8 a commencé à la fin des années 1980. Le premier des 5 prototypes a fait son vol inaugural le 26 novembre 1990 équipé d'un réacteur AlliedSignal TFE731-2A d'origine américaine. Ils furent suivis à partir de 1994 par 15 exemplaires de présérie, dont 6 livrés au Pakistan.

Suite à l’embargo en direction de la Chine, le réacteur dut être remplacé par un Progress AI-25TL acheté en Ukraine. Un accord de construction sous licence a depuis été obtenu. Désigné WS-11, le nouveau moteur est certifié depuis 2003 et les avions qui en sont équipés sont désignés JL-11 par l'armée de l'air chinoise.

Le K-8 dispose de 4 points d'emports sous les ailes, pouvant recevoir chacun 250 kg de charge (bombes, missiles, roquettes, réservoirs, etc.). Il peut également recevoir un pod canon sous le fuselage. 

 

yourfile-1.jpg

 

 

Photos: 1 K-8 Pakistan Air Force @ PAF 2 K-8 aux couleurs du Bangladesch @ AirtTeamImages

30/06/2014

Le Vénézuela négocie l’achat de L-15 !

1419845.jpg


 

Le Venezuela désire compléter le parc de ses 18 avions écoles Hongdu JL-8 acquis en 1990 par l’acquisition du nouveau Hongdu L-15 «Falcon». Le pays est actuellement entré en négociation avec l’avionneur chinois pour l’achat de 24 de ces appareils

 

Le Cmdt de la Force aérienne du Vénézuela, le général Eutimio Criollo Villalobos a précisé que les actuels Hongdu JL-8 continueraient de voler, mais seront utilisés pour la transformation sur avions de seconde ligne. Le nouvel avion école plus moderne servira à la formation des futurs pilotes de Sukhoi Su-27 et Lockheed-Martin F-16A/B. Le Hongdu L-15 devrait donc rejoindre le Grupo Aereo de Caza No.12 qui vole depuis les installations de la base aérienne de Vicente Gil Landaeta à Barquisimeto.

 

Le Hongdu L-15 «Falcon» :

Le L-15  Hongdu a été développé en coopération avec Yakovlev. Issus des planches à dessins de l'ingénieur M.Zhang Hong, le L-15 Falcon reprend les lignes du Yak-130, mais sera supersonique. Présenté pour la première fois en 2004, l’avion effectua son premier vol le 26 mars 2006, mais à cette époque, motorisé par deux réacteur ZMKB-Progress DV-2 sans PC (Post-Combustion) d'une puissance de 21.58 kN. Pour réponde aux besoins de l’entrainement avancé, les ingénieurs ont finalement opté pour une remotorisation de l’avion avec le moteur Ivchenko-Progress AI-222K-25F russe (construit sous licence en Chine) d'une puissance comprise entre 49 et 86 kN  et qui  lui permet d’accélérer jusqu'à Mach 1,6.

Actuellement, le L-15 est entré en service au sein de l’aviation chinoise depuis le mois de juin 2013. La Zambie a commandé 6 exemplaires en 2012.


 

1820696.jpg


 

Photos : 1 Hongdu L-15 de démonstration 2 En service au sein de l’aviation chinoise @ Weimeng

30/01/2014

La Thaïlande cherche un remplaçant au L-39 !

L-39ZA_Albatros.jpg

 

Bangkok, la Royal Air Force Thaï (RTAF) vient de lancer un préavis de remplacement pour sa flotte d’avions-école L-39 « Albatros ». Le projet d’une valeur estimée à 400 millions de dollars, prévoit de doter la RTAF d’un avion école de nouvelle génération (LIFT).

 

Ce nouvel avion devra remplacer les actuels L-39 « Albatros » et une poignée de vieillissement Northrop F-5F en service au sein de l’école de pilotage de la Force aérienne. L’appareil choisi viendra  compléter les actuels Pilatus PC-9M en service.

 

Le nouvel appareil devra notamment permettre une parfaite transition vers les avions de combat Saab JAS-39 C/D « Gripen » entrés dernièrement en service.

 

On ne connait pas encore le nom des appareils susceptibles d’entrer prochainement en compétition, car l’évaluation des candidats n’en est qu’à ses débuts.

 

La Thaïlande exploite 36 L-39ZA/ART qui ont été commandés en mars 1992 pour remplacer en priorité les Lockheed T-33/RT-33. Le premier appareil a été officiellement livré le 15 octobre 1993.

Les L-39ZA ont permis le rééquipement des escadrons N° 101 et 102 basé à  Korat et le 401 basé à Takhli. 4 appareils supplémentaires ont été commandés en 1996.

L-39ZA Albatros est un développement du L-39ZO les prototypes X-09 et X-10 furent équipés d’un canon bitube GSh-23 ventral (150 obus) pour des essais qui débutèrent en septembre 1976. Ils furent rejoints le 16 mai 1977 par un onzième prototype à l’avionique améliorée, ces appareils prenant la désignation L-39ZA et pouvant être utilisés pour des missions de reconnaissance, d’appui ou d’entraînement avancé. La version thaïlandaise est équipée d’une avionique israélienne de chez Elbit.

 

 

Troisième lot de Gripen :

 

2476424817.jpg

 

La RTAF confirme également la demande d’acquisition pour un troisième lot de 6 avions de combat Saab JAS-39 C/D « Gripen » au gouvernement. L’actuel ministre de la défense doit encore agender cette acquisition lors d’un prochain programme d’armement. Avec ce futur achat la RTAF disposera de 18 Gripen C/D.

 

Photos 1 L-39 Albatros de la RTAF 2 JAS-39C RTAF en vol @ RTAF