11/07/2016

Une nouvelle version pour le M-346 !

M-346FT_low.jpg

Leonardo-Finmeccanica a présenté une nouvelle variante multirôle de son avion école M-346. La nouvelle version nommée M-346FT doit permettre aux opérateurs de l'utiliser soit comme un entraîneur ou comme avion d’attaque au sol léger spécialisé antiguérillas.

La variante combat-formateur M-346FT est le résultat d’un développement d’une durée d'environ 24 mois de l’avionneur italien. Les principales différences dans la nouvelle variante sont les armes et un équipement de liaison de données et de contre-mesures électroniques tactique.

Une réponse à plusieurs demandes :

Cette nouvelle variante du M-346 doit permettre aux utilisateurs actuels de pouvoir grâce à l’armement de bord préparer les pilotes à l’attaque au sol avec des moyens modernes. Mais cette nouvelle version peut aussi venir concurrencer les actuels Embraer EMB-312 « Super Tucano » et Beechraft AT-6 notamment sur les marchés de la contre-insurrection et de l’anti-guerilla. La nouvelle plate-forme offre un potentiel de croissance en termes de capteurs et d'autres armes, selon l’avionneur. La nouvelle version M-346FT devrait voler cette année et sera certifié en 2018

636037724974527603-20160710-161817.jpg

 

Les principales caractéristiques de l’Aermacchi M-346FT:

C configuration Twin-moteur et commandes de type fly-by-wire quadruplé pour assurer la redondance et la meilleure sécurité opérationnelle.

 Capacité de ravitaillement en vol pour les missions de longue portée ou la persistance opérationnelle prolongée.

 Haute vitesse à basse altitude et la vitesse de montée élevée.

 Communication en réseau centré.

 Data Link tactique.

 Récepteur d'alerte radar (RWR);

 Distributeur de Chaff et de Flares (CFD)

 kit pour la réduction de la signature radar.

 Bombe Paveways II GBU-12 (500 lb) LGB.

 Bombe Enhanced Paveways GBU-49 (500 lb) GPS / LGB.

 Bombe Lizard 2 LGB

 Bombe JDAM GBU-38 (500 lb).

 Bombe Lizard 4 LGB (500 lb).

 Bombe de Petit diamètre (SDB).

 lance-roquettes

 Bombe Mk.82 (500 lb) à usage général.

 Bombe MK.82HD Snakeye (500 lb) à usage général.

 Gun pod

 Air-to-Air missiles IR

 Réservoir auxiliaire de 630 lt.

 Pod de Reconnaissance.

 Pod de Désignation Laser.

Le M-346 :

L'AleniaAermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2’880 kgp sont produits sous licence par Fiat-Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « Zero-Zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multifonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital « Fly-by-Wire2 programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1 800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage, et une perche de ravitaillement

 

body_Credits_Aeronantica_Militare_Troupe_Azzurra_W.jpg

Photos : Le M346FT@ Leonardo-Finmeccanica

11/06/2016

Le premier Yak-152 est assemblé !

1514757_original.jpg

L’avionneur russe Yakovlev a présenté le premier prototype de son avion école Yak-152, lors d’une cérémonie à Irkoutsk en Sibérie orientale.

Le premier vol du prototype du Yak-152 devrait avoir lieu cette année, selon Sergey Yamalov, directeur de la fabrication. Trois autres fuselages sont en actuellement assemblés, l’un pour les essais en vol et deux autres pour les tests statiques.

L’avionneur russe Yakovlev a signé un contrat, en 2014, avec le ministère russe de la Défense pour le développement d'un nouvel avion destiné à la formation initiale des pilotes. Le Yakovlev Yak-152 doit remplacer les actuels Yak-52. Selon les premières informations disponibles, l’usine IAZ d'Irkoutsk devrait produire l’appareil. Cette décision fait suite à un appel d'offres pour la réalisation du développement de l'avion d'entraînement.

Le Yak-152 :

Le Yak-152 est un monomoteur, biplace, monoplan à aile basse d'une configuration classique avec un train d'atterrissage tricycle escamotable. Le train d'atterrissage antichoc dispose de pneus basse pression. L’avion doit permettre des décollages courts et atterrissages sur de petits terrains non préparés. L'équipement de l'aéronef permettra à l'élève d'acquérir la capacité d’apprendre à naviguer avec une instrumentation moderne. Le YaK-152 est doté d’un siège éjectable SKS- 94M pour garantir une évacuation sûre pour les membres d’équipage.

Doté d’une structure simple et robuste, pour une haute fiabilité et un entretien minime, l’avion aura un coût d’exploitation particulièrement bas. La configuration aérodynamique de l'aile et la forme en plan de l'aile et l’aérodynamique ont été sélectionné pour fournir les fonctions  les plus adaptées à la voltige.

Le Yak-152 devrait être doté d'un moteur Vedeneyev M-14X de 500 ch et offrir un rayon d'action de 500km, il pourra atteindre la vitesse de 500km/h mais pourra également offrir une motorisation allemande avec le moteur diesel RED A03 de 550 ch.

 

irkut-rolls-out-first-yak-152-trainer-prototype-8635-S0Kbm5TqRg7CmeeYQuwEJFytb.jpg

Photos : 1 maquette du Yak-152 2 Premier modèle assemblé @ Yakovlev

 

05/06/2016

Premier vol du T-50A en concours pour l’USAF !

1464877168985.jpg

Lockheed-Martin et Korean Aerospace Industries ont organisé le premier vol de la version mise à jour du T-50 formateur qui va prochainement concourir pour le contrat T-X de l’US Air Force.

Les modifications du T-50 :

Le T-50A biplace monomoteur a été modifié pour le concours T-X avec un réceptacle de la colonne vertébrale compatible avec le système de ravitaillement en service au sein de l’USAF. D’autres modifications moins importantes concernent le cockpit et les logiciels de formation intégrés et un système de mission à architecture ouverte.

Le KAI T-50 «Golden Eagle» : 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex. Le T-50 «Golden Eagle» est largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes. Les ingénieurs de KAI (Korean Aerospace Industries) se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’équipements américains, comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8’000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

A ce jour, quatre pays ont commandés le T-50, L’Indonésie (16) et plus récemment les Philippines (12). La Corée dispose de 10 T-50B (patrouille acrobatique Black Eagle), 50T-50 et 22TA-50 et la Thaïlande avec 4 exemplaires.

Programme T-X :

Le programme T-X prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans, soit près de 350 appareils écoles de type T-38 « Talon ». Les avionneurs en compétitions sont : Korean Aerospace Industries (KAI) associé avec Lockheed-Martin sur le T-50, Boeing et Saab avec un nouvel appareil, le M-346 d’Alenia Aermacchi avec Raytheon et Northrop-Grumman avec un T-38 nouvelle génération.

 

270874267.8.jpg

Photos : Le T-50A modifié pour le programme T-X @ Lockheed-martin & KAI

 

24/03/2016

Nouvelle série de PC-7MKII pour la Malaisie !

PC-7_HCA_16.03.09_6361.JPG

Stans, l’avionneur Pilatus prépare la livraison du second lot d’avions école PC-7MkII pour la Royal Air Force malaisienne (CGRR). Ces appareils font partie d’une commande de 5 aéronefs destinés à venir compléter la flotte actuelle.

La Royal Air Force malaisienne a débuté le remplacement des anciens Pilatus PC-7 datant de 1983 avec la nouvelle génération PC-7MKII. 16 appareils PC-7MKII avait été commandés et doivent être complétés avec ce nouveau lot.

Le Pilatus PC-7MKII :

Le PC-7MkII est un appareil mûr, qui évolue déjà dans de nombreuses Forces aériennes avec succès et fiabilité. Depuis son introduction en 1994, le PC-7 MkII devenu une plateforme de haut niveau en matière d’équipement. Fiable et économique, le PC-7MkII offre aux pilotes débutants un environnement confiance. Le moteur PT6A-25C de Pratt & Whitney Canada, offre un rendement efficace avec de faibles coûts d’entretien. Doté d’un cockpit moderne adaptable, selon les besoins du client, il permet de préparer aux mieux les élèves pilotes à l’environnement qui les attend au sein des Forces aériennes. A ce jour, plus de 600 avions (PC-7 et PC-7 MkII) ont été vendus à 21 forces aériennes dans le monde entier.

 

PC-7 HCB_16.03.18_6669.JPG

Photos : Le premier PC-7MkII de la nouvelle série destiné à la Malaisie@ Stephan Widmer

30/10/2015

Entrée en service du Guizhou JL-9 !

 

1538082089.jpg

 

L'armée de l'air chinoise a introduit en service l’avion école avancé Guizhou JL-9 au sein de son école d’aviation militaire. L'avion, également désigné « Shanying» FTC-2000 pour l’exportation, a commencé la formation des premiers cadets, durant ce mois d’octobre, selon un bref communiqué du ministère chinois de la Défense.

 

Le Guizhou JL-9 doit permettre de préparer les jeunes pilotes chinois en vue de leur transition sur avions de combat de types : J-7, Shenyang, J-8 Chengdu, Aeronautical Complex JF-17 et Sukhoi Su-27.

 

Guizhou JL-9/FTC-2000 « Shanying » (Mountain Eagle) :

 

Le Guizhou Jl-9/FTC-2000JL-9 est en fait un descendant du J-7, soit un Mig-21 sinisé ! Avion d’entrainement biplace en tandem, développé par Guizhou Aviation Industry Group Co (GAIGC). Le premier prototype vola pour la première fois le 13 décembre 2003.

Afin d'économiser du temps et les coûts de développement, CAIGC a conçu l'avion en s'appuyant sur le J-7, issus des Mig-21 biplaces  qui ont  servi comme avion école dans l’aviation chinoise.

 

L'avion est  équipé d'une avionique en partie étrangère, tels que le radar italien Selex Galileo S-7 Grifo. Les autres équipements de l’avionique comprennent un système d’échange de données de type  1553B MILSTD, un head-up display (HUD) viseur tête haute et dispose d’un affichage multifonctions (MFD).

Le JL-9 est propulsé par un turboréacteur WP-13F de conception chinoise, alimenté par un réservoir de carburant interne de 2660 litres. L'avion dispose d’une capacité de ravitaillement en vol à l'aide d’une sonde fixe. A noter, que l’avion emporte un canon de 23mm et peut tirer plusieurs variétés de bombes, roquettes et missiles chinois.

L’Indonésie a commandé la version FTC-2000 de l’aéronef.

 

1462392615.jpg

 

Photos : JL-9 @ Peter Pan