26/12/2010

Le 4e A400M a volé !

 

 

00Farnborough07_22_2010_05HR.JPG

 

 

Le programme A400M continue d’avancer. Le quatrième appareil a effectué son vol inaugural un peu avant les Fêtes. Il a décollé de Séville et est resté plus de cinq heures en vol.

 

Le programme d’essais se poursuit :

 

Malgré les nombreux soucis de financement qui ont marqués l’année, le programme d’essais poursuit son chemin normalement. Pour sa première année complète d’essais en vol, le programme A400M a cumulé un millier d’heures de vol en trois cents cycles. Une partie des tests s’est déroulée à Toulouse.


Surnommé « Grizzli » :

Le premier A400M avait réalisé son vol inaugural le 11 décembre 2009 et avait été rejoint par Grizzli 2 et Grizzli 3 en avril et juillet. Un dernier appareil doit participer au programme de vol. L’objectif d’Airbus Military est d’atteindre 3 700 heures de vol et de laisser l’appareil militaire de transport entrer en service d’ici environ deux ans.


Après avoir achevé les essais de charge, des systèmes et la mesure des performances en croisière, l’A400M devrait bientôt compléter le programme d’essais de vibration. En 2011, l’appareil devrait notamment tester les kits de protection pour les opérations sur terrains non préparés.

Airbus Military a également précisé que les turbopropulseurs TP400 d’Europrop International et l’APU fonctionnaient parfaitement.

 

Petit rappel :

Commandé à 180 exemplaires par sept clients de lancement européen en 2003, l’A400M représente le programme d’acquisition de défense le plus ambitieux jamais entrepris en Europe. Les sept pays partenaires initiaux, à savoir l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg, le Portugal, le Royaume-Uni et la Turquie, ont été par la suite rejoints par la Malaisie et l’Afrique du Sud, qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins, portant le nombre d’engagements cumulés à ce jour à 192 exemplaires.


La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. Cet appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700 nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés dans le cahier des charges européens ESR (European Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plate-forme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de chasse rapide que pour des hélicoptères.

L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

Photos : A400M @ Airbus Military

 

 

 

05/04/2010

CN-235 supplémentaires pour l’armée de l’Air

 

 

Photo 016.jpg

 

 

Le ministère de la Défense français a annoncé jeudi une commande de huit avions cargo militaires Casa CN-235 à EADS , afin de maintenir ses capacités de transport aérien en attendant l'arrivée de l'A400M, également construit par le constructeur aéronautique européen.

Ces appareils, qui seront livrés à l'armée de l'Air entre fin 2011 et mi-2013, représentent un investissement de 225 millions d'euros, a précisé la délégation générale pour l'armement (DGA) dans un communiqué.

L'armée de l'Air dispose déjà d'une flotte de 19 CN-235, un avion de transport léger qui réalise des missions logistiques et de largage de parachutistes. Doté d'une autonomie de 3.500 kilomètres, il peut emporter jusqu'à cinq tonnes de fret ou 40 passagers.

La France, qui a commandé au total 50 A400M, ne recevra le premier exemplaire que début 2013, ce programme ayant désormais quatre ans de retard. Les capacités de l'A400M n’ont  toutefois rien de comparables à celles du CN 235.

Le CN-235 :

Conçu au début des années 80 en coopération entre les sociétés espagnole CASA  et indonésienne IPTN, le CN-235 peut emporter jusqu’à 36 parachutistes, pouvant sauter rapidement par les deux portes latérales arrières ou par la rampe. Pour les missions d’évacuation médicale, il peut accueillir jusqu’à 21 brancards, accompagnés de quatre brancardiers.

Basée sur les plates-formes CASA C-295, CN-235 et C-212 et le système de mission tactique entièrement intégré FITS, les solutions proposées par la division Military Transport Aircraft de EADS sont conçues pour une grande variété de missions de patrouille maritime et de sécurité du territoire : lutte anticriminelle, répression de la pollution, contrôle de zone économique exclusive (ZEE), recherche et sauvetage (SAR) et FITS associe les capteurs de mission, les systèmes de navigation et les réseaux locaux de communication de l’avion dans le cadre d’un système de gestion de mission très efficace, grâce notamment à une interface homme-machine intuitive qui permet de visualiser toutes les informations tactiques et de navigation en temps réel.

 

Photo : Le grand frère, ici un  CN-295 espagnol à Payerne @ Pascal Kümmerling