15/12/2015

Livraison du dernier C-5M « Super Galaxy » !

2737453.jpg

Marietta, Lockheed-Martin a livré le 32e est dernier C-5M « Super Galaxy » modernisé à l'US Air Force. Il s’agissait du neuvième appareil à être livré cette année, la livraison était prévue pour 2016. L'appareil a été livré avec plus d'une semaine d’avance sur le calendrier.

Un équipage de l’US Air Force dirigé par le Maj. Gen. Warren D. Berry, a convoyé l'avion à partir de l'installation de l’avionneur Lockheed-Martin pour rejoindre la base de Stewart Air National Guard, près de New York, où il sera soumis à la restauration de la peinture interne.

Une fois la peinture achevée, l'avion sera affecté sur les installations de la base aérienne de Travis, en Californie. Ce sera le 14ème Super Galaxy à opérer depuis cette base.

Cet avion porte le numéro de série 86-0016, le numéro d'entreprise 0102, il avait été livré à l’US Air Force en décembre 1987 et avait enregistré environ 21’510 heures de vol avant sa rénovation.

 

Le C-5M «Super Galaxy»: 

Le C-5 «Super Galaxy» modernisé est doté d’un nouveau tableau de bord est d’une avionique modernisée, dont des écrans plats, un nouveau système de communication, un nouveau système de pilotage automatique. Question motorisation, l’avion est doté de moteurs General Electric CF6-80C2 qui offrent 22% de puissance supplémentaire, permettant une course au décollage plus courte de 30% et un taux de montée supérieur de 38% par rapport aux versions antérieures.

Le C-5M peut dès lors, transporter une charge de 176,610 lb (80,110 kg) à plus de 41.100 pieds (12.500 m) en 23 minutes, 59 secondes. Le C-5M à d’ailleurs battu le record du monde de transport de charge utile à la plus haute altitude, soit une charge de 294,690 kg à 2.000 mètres.

Les C-5M  «Super Galaxy» devront pouvoir rester en service durant les quarante prochaines années au sein de l’US Air Force. L’USAF a décidé de convertir l’ensemble des C-5B et C en version M. L’ensemble de la flotte sera convertie comme prévu, d’ici 2016.

 

438.jpg

Photos : 1 C-5 Super Galaxy @ Bill Shull 2 Cockpit modernisé @ USAF

28/01/2013

Premier vol de l’Y-20 «Kunpeng» !

y20_landing.jpg

 

Base aérienne de Yanliang, province du Xi’an, le très attendu vol inaugural du premier avion de transport chinois Xian Y-20 « Kunpeng »  s’est déroulé samedi dernier en milieu d’après-midi.

 

Le Xian Aircraft Industrial  Corporation Y-20 «  Kunpeng » est l’aboutissement d’un long programme, devant permettre à la chine de se doter d’un appareil lourd de transport militaire stratégique. D’une envergure de 50 mètres, l’Y-20 est propulsé par quatre réacteurs d’origine russe de type Soloviev D-30P-2 pour l’instant. Selon les premières déclarations chinoises, les avions de séries devraient recevoir des réacteurs WS-20 chinois.

 

Exploité par un équipage de trois personnes, l’Y-20 est conçu pour transporter jusqu’à 60 tonnes de fret jusqu’à 4’400km (2'734 miles) à une vitesse de croisière de mach 0,75 et avec un plafond pratique de 13'000 mètres (42'700 pieds).

 

 

xian y-20,avion cargo,transport militaire

 

 

 

Photos : l’Y-20 lors de son premier vol @ agence chine nouvelle

 

 

 

 

09:24 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : xian y-20, avion cargo, transport militaire |  Facebook | |

29/12/2012

Chine : le XAC Y-20 de transport tactique !

2qibwqp.jpg


 

 

On ne pouvait terminer l’année, sans à nouveau avoir les yeux fixés une nouvelle fois  sur la Chine, avec les très mauvaises, mais néanmoins intéressantes images de l’avion de transport militaire gros porteur XAC Y-20. Apparues la semaine dernière sur le web, ces images confirment les formes générales de l’avion qui avaient été présentée en image de synthèse lors des Salons aéronautiques de la région.


 

Y-20.jpg


 

Le tant attendu XAC Y-20 se trouve dans une étape décisive qui marque près de 20 ans de développement d’un avion de transport militaire gros porteur indigène. Selon les premières informations disponibles, l’avion est aux essais de roulage sur l’aérodrome de test  de Yanliang près de l'usine de XAC.

 

Bien que mauvaise, les images confirment que le Y-20 est un appareil proche des Il-76 et Boeing C-17, doté de quatre moteurs (d’origine ukrainienne, dérivé de ceux de l’AN-70) et d’un empennage en T. L’ Y-20 utilise une interface aile-fuselage similaire à celui utilisé par l'IL-76, produisant une bosse prononcée au sommet de la partie avant du fuselage. L'empennage en T est par contre similaire à celui du C-17. L’avion mesurerait 47 mètres pour une envergure de 45 mètres avec une hauteur de 15 mètres. Sa charge utile avoisinerait les 50 tonnes. 

 

 

L’ Y-20 sera suffisamment large pour accueillir des véhicules de soutien, ainsi que des blindés.


 

Y-20_020.jpg


 

Photos : 1 & 3 Image de synthèses du y-20 2 première image

02/09/2012

A400M livraison retardée !

10_RMM_7605_jpg.jpg


 

L'avionneur européen Airbus, filiale du groupe d'aéronautique et de défense EADS (EAD.FR), a annoncé vendredi que la livraison de son premier avion de transport militaire A400M Atlas à l'armée de l'air française serait retardée de quelques mois, en raison de problèmes de moteurs sur les appareils.

L'appareil, qui devait être initialement livré fin 2012-début 2013, est attendu désormais au deuxième trimestre 2013, a précisé Airbus, qui a toutefois maintenu son objectif de livraison de quatre appareils de ce type - trois à la France et un à la Turquie - dans le courant de l'année prochaine. Le programme de livraisons pour 2014 reste inchangé.

Les moteurs des A400M Atlas sont fabriqués par le consortium Europrop International, qui comprend Rolls-Royce (RR.LN), l'allemand MTU Aero Engines, ITP et Snecma, filiale de Safran (SAF.FR).

Rappel :

Conçu initialement pour répondre au besoin exprimé par les Forces aériennes européennes en faveur d’un nouvel avion-cargo militaire, l’A400M incorpore les tout derniers matériaux et technologies mis au point et continuellement optimisés au profit des flottes actuelles d’avions commerciaux. Les commandes de vol électriques, les structures composites en carbone et le système de pilotage automatisé sont autant de caractéristiques d’avant garde qui apporteront aux équipages militaires de nouveaux standards d’opérabilité et de sécurité.

 

Commandé à 180 exemplaires par sept clients de lancement européens en 2003, l’A400M représente le programme d’acquisition de défense le plus ambitieux jamais entrepris en Europe. Les sept pays partenaires initiaux, à savoir l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg, le Portugal, le Royaume-Uni et la Turquie, ont été par la suite rejoints par la Malaisie et l’Afrique du Sud, qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins, portant le nombre d’engagements cumulés à ce jour à 192 exemplaires.

 

La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. Cet appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700 nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés dans le cahier des charges européen ESR (European Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plate-forme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de chasse rapide que pour des hélicoptères.

 

L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

Photo : 1 A400M en vol @ Airbus Military

03/06/2012

L’Inde et la Russie préparent un avion de transport militaire !

 

MTS_Il214_maks2009.jpg


 

La coopération entre l’Inde et la Russie ne se limitera pas à l’avion de combat de 5e génération PAK/FA T-50, mais va se prolonger avec un programme d’avion de transport militaire. En effet, Hindustan Aeronautics (HAL) a signé un contrat avec le groupe russe Ilyushin Aviation Complex et IRKUT un contrat  pour co-développer un avion de transport multirôle (MTA). Cette joint-venture fait suite aux recherches dans le domaine entre les deux nations depuis 2010.

Un dérivé du projet Il-214 :

Le MTA est susceptible d'être dérivé du projet d’avion de transport de nouvelle génération bimoteurs Il-214 dont la  conception est issues du bureau d'études Iliouchine. Il aura une masse maximale au décollage de 65 tonnes métriques, offrant une  capacité de charge utile de 15 à 20 tonnes métriques. La  vitesse de croisière d’environ 430 noeuds avec une portée allant jusqu'à 1.460 nm et un plafond  pratique de 39.400 pieds (12.000 m). L’investissement est estimé à 771 millions de dollars.

Remplacer une flotte hétéroclite :

Le nouvel avion de transport tactique devra remplacer, une flotte hétéroclite qui équipe actuellement, les deux pays. Pour l’Inde, il s’agira entre autre de remplacer en premier  lieu une flotte de 105 appareils de type Antonov An-32. En Russie l’appareil va remplacer les An-12 et An-26. Les premières projections en matière d’acquisition rendue publiques laissent entendre qu’il faudra produire un premier lot de 205 appareils soit 100 pour l’Inde et 45 pour la Russie, ainsi qu’au moins 60 appareils pourraient directement intéresser des pays tiers dans un premier temps.

photo_2.jpg

 

 

Répartition des travaux :

HAL effectuera un travail partagé en matière de R&D sur ses installations à Bangalore et finalisé l’électronique, tandis que sa division avions de transport à Kanpur va fabriquer des prototypes. Ilyushin Aviation Complex se chargera des alliages d'aluminium et composites avancés ainsi que de l’avionique, le train d’atterrissage. La Société IRKUT devait jouer un rôle clé en matière  d’investissement (40% des dépenses du projet) et coordinateur du côté russe.

La motorisation reste encore à être définie avec peut-être deux motorisations à choix. En effet, les Russes semblent opter pour une motorisation indigène, alors que l’Inde préfèrerait un moteur de l'Ouest sur mesure, tels que, le BR715 de Rolls-Royce ou Snecma CFM56, par exemple.

Spécifications du MTA :

Selon les premières informations disponibles sur le programme MTA, l’avion sera décliné en deux versions, l’une militaire et l’autre en cargo/passagers civil. La version militaire doit pouvoir emporter jusqu’à 20 tonnes de matériel dont des palettes aéro-largable ou 82 parachutistes armés. En version civile, l’appareil  doit pouvoir emporter le même tonnage en palettes standards ou pourra être configuré pour le transport de 100 passagers.

La rampe arrière contribuera à l'efficacité des opérations de largage, ainsi que de la facilité de chargement / déchargement. Deux téléphériques, un treuil de fret et l’équipement de manutention en version cargo civil ou militaire.

Une alternative aux programmes occidentaux :

Le programme d’avion de transport tactique multirôles «hindo-russe» semble être à terme une bonne alternative aux divers programmes occidentaux comme l’Embraer KC-390 dont la ressemble et le mode de motorisation est proche. Mais également en ce qui concerne les C-27 «Spartan» et dans une moindre mesure le C-130.  L’avion certainement très abordable en matière de prix et doté le cas échéant d’une motorisation occidentale offrira, alors, une solution très attractive. L’appareil pourrait être disponible d’ici 2020-2022.

MTA_1-564x451.jpg

 

 

Photos : 1 Maquette IL-24 2 Image de synthèse de la version indienne 3 vue d’artiste @ IIyushin/HAL