15/08/2011

Meeting du centenaire de la Blécherette !

 


 

old400.jpg

 

 

Le dernier weekend du mois, se déroulera le meeting aérien du centenaire de l’aérodrome de la Blécherette à Lausanne, un évènement à ne pas rater !

Les 26,27,28 août :

C’est en 1911, que le premier meeting de Suisse fut organisé à la Blécherette avec des démonstration en vol ! Cette manifestation a pour but de faire découvrir ou redécouvrir au plus grand nombre, les machines qui ont faits l'histoire de l'aviation suisse et plus précisément celle de la Blécherette.

Organisée pour la quatrième fois sous la dénomination de la « Fête de l’Aviation », cette manifestation prend cette année un caractère tout particulier, avec le 100ème anniversaire de l’Aéroport de la Blécherette.

Le premier atterrissage à la Blécherette a eu lieu le 31 mai 1911, par le pilote Emile Taddeoli né a Genève en 1879, avec son monoplan Morane-Borel à moteur Gnôme de 50 chevaux.

Il obtint le brevet de pilote Suisse n ° 2 le 10 octobre 1910. Pilote de la 1ère heure, il participe à un maximum de meetings en Suisse et à l’étranger. Il ne manquait ni de courage ni de sang-froid. Ce merveilleux fou volant qui, voici 100 ans, se livrait à des exploits à couper le souffle en écrivant les premières pages de l’histoire de l’aviation suisse.

 

DSC_0224.JPG

 

 

A découvrir :

L’organisation de la Fête de l’Aviation 2011 va bon train et la plus grande partie du programme figure déjà sur le site internet de la manifestation (www.fa2011.ch).

Le 26 août entre 19:30 et 20:30 il sera possible d’admirer un Catalina se pose sur l’eau en rade d’Ouchy.

Le programme des démonstrations en vols prévoit notamment : la patrouille Breitling Jet team sur L-39, le PC7 Team Swiss Air Force, un Vampire MK6, les Breitling Wingwalkers (GB), les  patrouilles Captens et REVA (F), les Pionner Team (I), Romanian Yakers (RO) ainsi que les Royal Falcon de Jordanie. Sera également présent le SuperPuma/Cougar Display Swiss Air Force.

De nombreux avions de légendes :

Plus de 50 avions historiques comme les  Spitfire, Seafury et B25, Skyraider, P-51 D Mustang, T-6 Texan, Yak-9/11/18/52, Mitsubishi A-6 M «Zero», Curtiss P-40,  Bücker 131, Tiger Moth, Stearman, Pilatus P2/3/, PC12/7 ... etcs !

De nombreuses animations et stands seront présents, l’entrée est  gratuite !

 

DSC_0157.JPG

 

 

lien : WWW.fa2011.ch

Photos : 1 première affiche @ fa2011 2 Team PC-7 3 SuperPuma Display @ P.Kummerling


 

01/06/2009

Nouvel avions de combat : remise des modules « programme industriel et de coopération »

1220703378[1].jpgra.JPGeu.JPG

Remplacement partiel de la flotte de Tiger : remise des modules « portefeuille du programme industriel suisse » et « coopération stratégique ».

Les trois avionneurs EADS, Saab et Dassault ont remis dans les délais à armasuisse les deux derniers modules de leur offre. Ces modules complètent la deuxième offre en vue du remplacement partiel de la flotte de Tiger (programme TTE), qui a été présentée le 17 avril 2009.

Avec l'invitation à présenter une offre remaniée, en janvier 2009, armasuisse a prié les trois fabricants des candidats au remplacement partiel de la flotte de Tiger de présenter des propositions concrètes concernant le portefeuille du programme industriel suisse et la coopération stratégique entre le fabricant, RUAG Aerospace et armasuisse. Le portefeuille du programme industriel suisse sert à garantir le transfert technologique et l'institution d'une coopération industrielle durable. Quant à la coopération stratégique, elle doit permettre de réduire les coûts du cycle de vie et de garantir à long terme l'accès aux technologies du secteur aéronautique, comme soutien aux Forces aériennes suisses.

armasuisse avait accordé aux fabricants un délai supplémentaire pour les deux modules « portefeuille du programme industriel suisse » et « coopération stratégique ». Par ailleurs, des exigences plus sévères que dans le premier appel d'offres avaient été fixées au sujet de la qualité des propositions pour le module « portefeuille du programme industriel suisse ». Le module « coopération stratégique » ne figurait pas encore dans le premier appel d'offres.

Suite des activités
Le Conseil fédéral a fixé le 25 mars le calendrier de la suite des activités pour le remplacement partiel de la flotte de Tiger. Il a chargé le DDPS de présenter en décembre 2009 au Conseil fédéral le Rapport sur la politique de sécurité. Le type de l'appareil destiné au remplacement partiel de la flotte de Tiger devrait être choisi au début 2010. (Infos DDPS).

52841790348b3a5facbd61[1].png

 

A lire ou relire les billets sur le sujet :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/04/20/nac-second...

 

Photos : 1 Les trois candidats représenté avec les couleurs suisse : Gripen, Rafale, Typhoon. (Photos montages) @armasuisse. 2 : le badge des pilotes d’essais réalisé par Laurent Baudillon de Airpic.net ! Retrouvez le travail de ces passionnés d’aviation et de photographie sur : http://www.airpic.net

 

 

logo-adresse-druck-01[1].jpg

 

 

 

 

 

26/05/2009

F/A-18 à Solenzara & Echange avec la Navy !

 

f18marcducros.JPG

Les choses bougent avec les Hornet, nouveau Sim, préparation à l’Upgrade25 et voilà que commence la première grande campagne à l’étranger en Corse sans oublier une nouvelle collaboration avec l’US Navy :

Campagne aérienne à Solenzara :

Dans le cadre de la coopération en matière d’instruction militaire entre l’Armée de l’Air française et les Forces aériennes suisses, une campagne d’entraînement commune aura lieu du 25 mai au 5 juin 2009, à Solenzara en Corse. Cette campagne vise le perfectionnement des pilotes et du personnel au sol. Les Forces aériennes suisses participeront à cet exercice avec un effectif total de 49 personnes (14 pilotes, 1 opérateur de bord de carrière et 34 spécialistes) et 7 avions à réaction du type F/A-18, un appareil de réserve compris.

Sur le plan juridique, cette campagne est fondée sur l’accord du 27 octobre 2003 entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République française relatif aux activités communes d’instruction et d’entraînement des armées françaises et de l’armée suisse. (Infos DDPS).

insigne_de_la_ba_126_medium2[1].jpg

La seconde fois en Corse !

C’est en effet, la seconde fois que les Hornet suisses se rendront sur le polygone de tir de la Base 126 de Solenzara ! En 2005 répondant à une invitation de l’escadron 2/2 de Dijon (Mirage 2000-5), les Forces aériennes suisses ont effectué du 19 au 30 septembre un séjour en Corse à des fins d’entraînement. La délégation, basée sur l’aérodrome de Solenzara, comprenait 31 personnes (pilotes, équipe au sol, entretien) et cinq F/A-18C Hornet.

La base de Solenzara est située sur la côte Est de la Corse, approximativement à la même latitude qu’Ajaccio. Solenzara possède une piste orientée 18/36 d’une longueur d’un peu plus de 2'600 mètres. L’armée de l’air française dispose à Solenzara d’une base qui permet d’atteindre, après quelques minutes de vol, un espace aérien réservé au-dessus de la mer Méditerranée entre la Corse et la France, d’une superficie équivalente à celle de la Suisse. De cette base opèrent tous les types d’avions et d’hélicoptères en service actuellement dans l’armée de l’air et est également utilisée comme base d’appui pour les avions de l’OTAN.

Les missions d’entraînement effectuées les Hornet , en moyenne trois fois par jour, permettent  aux pilotes d’effectuer  des exercices d’interception toute altitude,et notamment à très basse altitude, ainsi que des exercices de combat aérien 1 contre 1, 2 contre 1, 1 contre 2 conjointement avec les Mirage 2000 français.

 

M2000F18Dalsatian.JPG

Depuis 1995, les Forces aériennes suisses collaborent étroitement avec l'US NAVY dans le cadre de la formation de pilotes de F/A-18. A la demande des Etats-Unis, l'accord sur lequel se fonde cette collaboration a été révisé. Le Conseil fédéral l'a approuvé mercredi.

La collaboration entre les Forces aériennes et l'US Navy doit être poursuivie dans le même cadre que jusqu'à présent. Toutefois, dans le domaine des prescriptions de sécurité et de maintien du secret, les Etats-Unis ont augmenté leurs exigences. L'occasion a également été saisie pour fixer de nouvelles règles en matière de statut et de responsabilité.

Sur la base de cet accord, un pilote des Forces aériennes suisses séjourne pendant 24 mois aux Etats-Unis à des fins de formation. En contrepartie, un pilote de l'US NAVY suit pendant deux ans une formation dans les Forces aériennes suisses. Cette collaboration a parfaitement fonctionnée dans le passé et le fait de participer à une autre force aérienne représente un grand défi professionnel pour les pilotes et leur permet de réaliser d'importantes expériences positives. (Infos DDPS).

Ce n’est pas la première fois un tel échange s’effectue avec des pilotes étrangers, le dernier en date avait eu lieu avec la France. Au Etat Unis, plusieurs pilotes suisses ont eu l’occasion de fonctionner comme instructeur de vol sur F/A-18, on retiendra notamment le vaudois Stéphane Rapaz de Bex qui à fonctionner en tant qu’instructeur de vol pour l’US Navy avec entre autre une quarantaine d’appontages et décollages sur porte-avions (USS John C. Stennis, CVN74) dont la moitié de nuit !  De retour à Payerne il prit le commandement de l’escadrille 17 fraîchement équipée du Hornet. Stéphane fut également le premier pilote suisse qualifié pour les démonstrations sur Hornet ! Aujourd’hui le LT Col Rapaz et le Cmdt du Team PC-7 !

027636[1].jpg

Photos : 1 F/A-18 C suisse à Solenzara en 05. @ Marc Durcros. 2 Ecusson de la BA126 de Solenzara. @ SIRPA. 3 F/A-18 & Mirage 2000 se retrouveront comme ici avec un KC-135 à Payerne 04. @ D. Alsatian. 4 Porte-avions CVN76 Ronald Reagan, l’instructeur suisse aura peut-être l’occasion d’y séjourner ?. @ Chris Norris

22/05/2009

F/A-18 Hornet « Upgrade25 »

1003_WEF_2009[1].jpg

 

La seconde modernisation de la flotte de F/A-18 (en parallèle avec d’autres pays utilisateurs) doit permettre à cet avion de rester parfaitement opérationnelle face à l’évolution des techniques et des menaces. Suite au premier « Upgrade21 » les Hornet suisse se préparent pour «L’Upgrade25 » !

 

Modernisation par étapes :

 

Notre pays avec la Finlande disposait lors de la remise des Hornet, de la version la plus récente disponible à la fin des années nonante. L’évolution des techniques et le développement de menaces toujours plus diffuses, obligent la mise à jour régulière des systèmes. Contrairement à d’autres utilisateurs de Hornet plus anciens (Canada, Espagne, Australie et USA) qui ont dû entreprendre une longue et coûteuse mise à jour (nouveau radar et système électronique, réacteurs, avant de passer à l’Upgrade21), notre pays adapte celui-ci de façon progressive en complétant les systèmes actuels. L’Update21 : MIDS/LInk16, viseur de casque JHMCS et missiles AIM-9X, nouvel IFF et simulateur TOFT (voir billet sur le sujet).

 

L’Update25 :

 

Tout comme les autres utilisateurs de Hornet, nous voici en phase de démarrer le nouvel « Upgrade » dont les éléments sont acquis par l’ensemble des utilisateurs de F/A-18 afin d’en réduire les coûts. En voici le détail :

 

Nouveau capteur d’alerte infrarouge tactique :

 

L’AN/AAQ-28 LITENING (ATFLIR) et un pod électro-optique de troisième génération fixé à un point d’accrochage latéral du fuselage du F/A-18. IL complétera l’actuel pod acquis en petit nombre (NITE HAWK).

 

ELEC_ATFLIR_On_F-18C_lg[1].jpg

 

Complémentarisation du système d’alerte radar :

 

l’ALR-67v3 de nouvelle génération va permettre en s’intégrant à la version actuelle grâce à de nouvelles antennes plus sensibles et plus précises d’amélioré la détection passive du système de guerre électronique et d’identification/classification des menaces.

 

ELEC_AN-ALR-67v3_lg[1].jpg

 

Nouveaux écrans de cockpit :

 

Les écrans actuels à tubes cathodiques seront remplacés par des écrans plats à matrice active couleur. Plus économique en énergie, il permettront également l’utilisation de lunette de vision nocturne et offre une meilleure définition.

 

Mise à jours des logiciels :

 

Régulièrement, tous les trois ans, les F/A-18 reçoivent une mise à jours des logiciels informatique. Ici il s’agit de grands travaux de mise à jours des Hardware en ce qui concerne le logiciel du système d’identification ami ennemi qui doit répondre aux nouvelles normes sur la sécurité des vols civils et de la navigation aérienne (mode S). Et d’une manière générale de nouveaux logiciels remplaceront les actuels et permettront de rester à la pointe du domaine informatique.

 

Nouveau GPS :

 

Le nouveau récepteur GPS militaire codé pourra traiter simultanément les signaux de 12 satellites, il sera plus résistant au  brouillage que le système actuel et sera encore plus précis. Le remplacement de l’ancien GPS se justifie également par des raisons de logistique, en effet les pièces de rechange pour l’ancien n’étant bientôt plus disponible.

 

Système numérique d’enregistrement des données :

 

Le système analogique d’enregistrement vidéo  qui équipe le F/A-18 sera remplacé par une version numérique plus performante et disposant d’une grande capacité de mémoire permettant d’enregistrer l’ensemble des données affichées sur les écrans du cockpit.

 

 

Réalisation :

 

La réalisation de la modernisation de la flotte de F/A-18 s’étendra de 2009 à 2015  en harmonisation avec les autres pays utilisateurs de Hornet.

 

 

1019B_WEF_2009[1].jpg

 

 

Photos : 1 & 4 : F/A-18 suisse actuel à Meiringen. @ David Studer.

Photo 2 : Pod AN/AAQ-228 ATFLIR. @ Raytheon Boeing.

Photo 3 : Eléments ALR-67v3. @ Raytheon.

 

Remerciements : A David Studer pour les splendides photos ! Retrouvez l’ensemble de son travail sur son site : www.lerx.net   / accessible en permanence depuis les liens sympathiques sur votre droite !!

 

 

 

 

20/05/2009

Le nouveau simulateur de F/A-18 est arrivé !

J09_1562_A_Cleared_IOS[1].jpg

 

Je vous annonçais l’arrivée de ce nouveau simulateur dans un précèdent billet, voici les première photos et quelques explications sur le TOFT  (Tactical Operationnel Flight Trainer).

 

 

Quatre postes en réseau :

 

Le nouveau simulateur prend place dans le dôme qu’occupait l’ancien model (voir photo billet en lien) et ce compose de quatre postes. Le premier poste a été livré durant le mois de mars de cette année, et la mise en fonction a commencé.

Les trois autres éléments seront progressivement livré et mis en service, l’ensemble du nouveau simulateur sera complètement opérationnel en début 2010. Le nouveau simulateur  a été évaluer sur la base de divers éléments fournit entre deux sociétés, CAE (Canada) et L3 Communication, et c’est cette dernière basée à Arlington, Texas qui a reçu le contrat et tests en ce moment les trois derniers modules. (Ces deux sociétés ont été mandatée par Boeing pour la modernisation des F/A-18, et concerne également le Canada, l’Espagne, la Finlande l’Australie et les USA).

 

J09_1586_A_Cleared_IOS[1].jpg

 

Adaptation des possibilités :

 

Avec la mise à niveau de la flotte de F/A-18 (Upgrade21) ainsi que celle qui est en cours, l’ancien simulateur ne permettait plus l’adaptation aux nouvelles technologies. Celui-ci après 12 ans de service et 19'000 heures de services laisse la place à la nouvelle génération.

 

Le nouveau simulateur permets l’entraînement aux dernières innovations déjà installées sur les Hornet suisse telles que : l’utilisation du viseur de casque (JHMCS) couplé aux nouveaux missiles AIM-9X hyper véloces, le système de liaison électronique et visualisation tactique MIDS/Link16 ainsi que le nouvel interrogateur IFF (CIT).

 

Ces nouveaux éléments permettent de travailler et de mettre à niveau les pilotes face à l’évolution constantes des menaces aérienne en y reproduisant toutes les possibilités.

 

L’instruction en simulateur est souple et efficace car :

 

-          On dispose toujours du nombre requis d’avions et d’adversaires.

-          Les avions adverses peuvent être configurés en fonction du besoin (missiles, brouillage radar).

-          Il n’existe pas de restrictions concernant les zones d’entraînement et l’environnement est ménagé, notamment pour les vols à basse altitude.

-          La planification et le déroulement des missions sont indépendants des conditions environnementales.

-          Le besoin de coordination est faible (briefing, debriefing, préparation avion, réservations de l’espace aérien).

 

Contrairement à l’ancien simulateur, il est possible avec celui-ci de travailler individuellement mais aussi de mettre en réseau l’ensemble des modules et de travailler en groupe et même de s’affronter. Il est également possible grâce à la liaison Link16 de suivre un vol réel de Hornet depuis le simulateur.

 

La société L3 Communication à travailler avec Swisstopo afin de développer les données visuels unique au monde, en effet, l’ensemble du territoire Suisse est représenté mais également toute l’Europe, du Portugal jusqu’à la mer Noir et du Nord de la Scandinavie à la Sicile avec une précision de 15 mètres.

 

 

J09_1492_A_Cleared_IOS[1].jpg

 

 

Billet précédent sur le même sujet :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/01/05/modernisation-du-simulateur-de-f-a-18.html

 

 

Photos : Premier module du TOFT à Payerne, @ Forces aériennes suisse.

 

Remerciements : Au Major Aldo Wicki, Stv C Simulator F/A-18 qui a bien voulut me transmettre ces photographies.