06/07/2016

Calendrier respecté pour le Sukhoi T-50 !

2827301.jpg

Moscou, le sous-ministre russe de la Défense Iouri Borisov a effectué une visite, début juillet, dans le cadre de la vérification du plan de mise en œuvres du calendrier de défense 2016 à l’usine Sukhoi de Komsomolsk-sur –Amour.

Yuri Borisov a salué les progrès des obligations contractuelles: "Nous sommes satisfaits de l'organisation du travail. À ce jour, pratiquement tous les avions sont en phase finale de montage montage, ce qui nous donne confiance en ce qui concerne le calendrier de remise l’année ».

L’arrivée du T-50 :

Yuri Borisov a visité la partie fermée de l'usine d'assemblage ou le premier lot du Sukhoi T-50 (PAK FA) est encours d’assemblage à taux faible. Selon le sous-ministre russe de la Défense, le nouvel avion entrera en pleine production en 2018 conformément au plan actuel. L’avion entrera progressivement en service en 2019 au sein de l’armée de l’air russe.

Le Sukhoi T-50 :

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

 

2745130.jpg

Photos : Sukhoi T-50 @ Alexey Mityeav

 

 

 

03/06/2016

Le premier lot de Sukhoi Su-34 de l’année !

2821540.jpg

Moscou confirme que le premier lot d’avions de combat de type Sukhoi Su-34 « Fullback » a été livré par la société Sukhoi au ministère de la Défense de la Fédération de Russie selon l’ordre d'État 2016. Les appareils ont décollé de l'aérodrome de Chkalov Novosibirsk pour rejoindre le lieu de déploiement non divulgué.

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

2751296.jpg

Photos : 1 Su-34 Fullback @ Cheburashka 2 Su-34 Fyodor Borisov

30/05/2016

L’Armée russe commande le Mi-38 !

2757630.jpg

Le ministère russe de la Défense va devenir le client de lancement de l’hélicoptère moyen tonnage Mi-38. Le modèle commandé, on parle d'un premier lot de 20 appareils, sera entièrement russe et ne sera pas doté d’équipement étranger. A terme le Mi-38 viendra remplacer les Mi-8 les plus anciens

Le Mi-38-2

Le MIL Mi-38-2 dispose d’une motorisation avec deux Klimov TV7-117V et d’une avionique russe IKBO-38 avec cinq écrans LCD. La cabine est réalisée en matériaux composites. Le Mi-38-2 a été dévoilé pour la première fois en 2011 et a remporté la certification de type en décembre l'année dernière. Selon Russian Helicopters, le Mi-38 est l'un des hélicoptères les plus automatisés au monde. Son système de commande de vol prévoit un mode automatique pour l'atterrissage, la stabilisation en vol stationnaire.

Pour le Ministère russe de la Défense, il est aujourd’hui primordial que le Mi-38 ne possède pas de composants importés. En effet, la plupart des modèles d’aéronefs produits à ce jour par Mil et Kamov sont dotés de moteurs en provenance d’Ukraine, comme le TV3-117. Ce qui provoque maintenant des problèmes pour la Russie en matière d’approvisionnement. Pour la Russie, il est devenu nécessaire de devenir autosuffisant.

Un record du monde :

En août 2012, le Mi-38 a établit un nouveau record du monde d’altitude avec un vol qui a atteint les 8'600 mètres en classe E-1H, soit un poids au décollage compris entre 10 et 20 t, selon les normes de la Fédération Aéronautique Internationale.

 

2795203.jpg

Photos : 1 le Mi-38-2@ Kabuki 2 cockpit @ Fyodor Borisov

 

 

22/04/2016

Début des essais pour le Su-25SM3 !

7983.jpg

La nouvelle version de l’avion d'attaque au sol Sukhoi Su-25SM3, surnommé "char volant", a débuté ses premiers essais en vol. Ces tests vont permettre de mettre à l’épreuve les nouveaux systèmes intégrés à l’avion et d’en valider le fonctionnement.

Si, le programme tient ses promesses, les forces aérospatiales de russes recevront les premiers appareils modernisés avant la fin de l’année.

Le Su-25SM3 "Frogfoot" : © SPUTNIK. RAMIL SITNIKOV

Les Sukhoi Su-25SM3 sont destinés à détruire, par tout temps et de jour comme de nuit, des cibles mobiles comme des chars d'assaut ou des véhicules blindés. Ce véritable « char volant » peut pulvériser ces derniers, mêmes s’ils sont protégés contre les attaques aériennes par des lance-missiles sol-air.

La nouvelle version «  SM3 » d'attaque mise à niveau est équipée d’un nouveau système de navigation PrNK-25SM-1, comprenant les éléments suivants: un système embarqué de calcul numérique, un écran couleur BTsU-25S couplé à un système de calcul MFTsI-0332M multifonctions, un laser optique SOLT-25 à imagerie thermique . En outre, le Su-25SM3 est doté du système de communication KSS-25 et le nouveau système de guerre-électronique Vitebsk-25, ainsi que les contre-mesures électroniques de type L370K25, qui protège la plate-forme individuelle contre tout autre aéronef et contre différents radars et missiles air-air guidés.

Les Su-25 seront également dotés du systèmeT-SOK-DLC-130-03 de télévision de bord pour le suivi des objectifs et un nouveau système de contrôle de l'armement le SUO-39M.

En ce qui concerne l'armement, le Su-25SM3 pourra utiliser les missiles Kh-58USH (code OTAN AS-11 'Kilter'), les Kh-25ML (AS-10 'Karen') et le Kh-29L (AS-14 «jas») à missiles à guidage laser, sans oublier les missiles à guidage optique comme les Kh-29T / TD / TE, ainsi que les KAB-500S (assistés par satellite) et KAB-500KR, soit les bombes aériennes TV-assistée. Chaque appareil sera capable de transporter deux missiles R-73 à courte portée air-air pour l'autodéfense.

L'avion sera également en mesure d'emporter un large éventail de bombes non guidées comme par exemple les FAB-500, OFAB-500U, OFZAB-500 et des roquettes S-13, S-24 et S-25. L’avion est armé d'un canon 9A623 de 30mm.

 

su25sm3.jpg

Photos : Prototype du Su-25SM3 @ Sergy

 

 

04/04/2016

La Russie commande 30 Su-30SM !

2693987.jpg

Moscou, le ministère russe de la Défense et le constructeur aéronautique Irkut ont signé un contrat portant sur l’achat de supplémentaire de 30 avions de combat Sukhoi Su-30SM. Les livraisons seront échelonnées à partir de 2018. Le premier contrat remonte à 2012 et portait sur un total de 60 appareils.

Le Sukhoi Su-30SM :

Les Su-30SM se différencient des Su-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" (IFF) et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme Su-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisée.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

 

2707972.jpg

Photos : 1 Sukhoi su-30SM @ Svido Stanislav 2 Su-30SM@ Pavel Zhuravkov