03/02/2018

Aeroflot commande le MC-21 !

img_1228.jpg

Aeroflot a commandé 50 avions de lignes MC-21 ce vendredi à l’avionneur russe IRKUT. Aeroflot recevra le premier jet au cours du premier trimestre de 2020, la livraison complète devant être achevée en 2026. Selon les termes de la commande, Rostec, la filiale de location d'Aviacapital-Service, fournira les 50 MC-21-300. Ces aéronefs doivent être loués pour une durée de 12 ans, avec une option de prolongation de deux ans sur le bail.

Selon le communiqué, les 25 premiers MC-21 livrés à Aeroflot auront des moteurs Pratt & Whitney PW1400G. À ce stade, nous ne savons pas si les avions restants seront équipés des moteurs PD-14, qui seront certifiés plus tard cette année.

Aeroflot prévoit d'utiliser les MC-21 pour remplacer les Yakovlev Yak-42 et les Tupolev Tu-134,Tu-154 ainsi que le Tu-204/214 de l'ère soviétique. Les configurations interne prévue par Aeroflot sera de 169 passagers, avec 16 sièges en classe affaires et 153 en classe économique. La compagnie aérienne utilisera l'avion sur les routes nationales et internationales.

D'après les discussions avec IRKUT, Aeroflot explique que le MC-21 offrira des coûts d'exploitation d'environ 6 à 7% inférieurs à ceux de ses concurrents.

Vitaly Saveliev, PDG d'Aeroflot, a déclaré: "La signature d'une commande ferme de 50 avions MC-21 est un événement marquant non seulement pour nos deux sociétés, mais pour notre pays. Les constructeurs russes ont créé le premier avion de passagers de nouvelle génération, marquant le retour de la Russie en tant que leader mondial de l'industrie aéronautique. Dans le contexte géopolitique actuel, nous croyons qu'il est essentiel que la technologie russe soit compétitive et qu'elle soit de la plus haute qualité et à un prix compétitif. Pour cette raison, notre partenariat avec Rostec, notre plus grand partenaire et actionnaire d'Aeroflot, est d'une importance capitale. "

L’Irkut MC-21 :

Le programme de développement du biréacteur moyen-courrier MC-21 prévoit la réalisation de trois versions de l'appareil, capables respectivement de transporter 150, 180 et 210 passagers. L'avion a été conçu pour pouvoir effectuer des vols d'une distance maximale de 5’500 km dans n'importe quelle zone climatique, de jour comme de nuit, dans des conditions météorologiques clémentes ou difficiles, à la vitesse de croisière de 850 km/h. Le MC-21 pourra décoller d'aéroports situés à une altitude maximale de 3’000 m au-dessus du niveau de la mer.

Irkut affirme que le MC-21 offre une amélioration de 25 % de la consommation de carburant par rapport aux avions de ligne existants de la même classe.

L’objectif du consortium russe Irkut, proche de Sukhoi, est de fournir un appareil de nouvelle génération capable de s’attaquer à terme au marché actuellement en main des deux géants que sont Airbus et Boeing. Avec ce premier objectif de placer l’avion au sein du transporteur russe, l’avionneur prévoit de s’attaquer prochainement au marché asiatique puis européen.

Le MC-21 Irkut est tout comme le Sukhoi SuperJet 100 un appareil destiné à permettre à la Russie de revenir au premier plan en matière d’avion de ligne. Bien que de conception russe tout comme le petit frère le Sukhoi SuperJet 100, le MC-21 intègre de la technologie occidentale avec en pointe le moteur Pratt & Whitney PurePower PW1000G.

Le MC-21 est prévu d’entrer en service en 2019 et ceci en trois variantes. Lors du dernier salon aéronautique (MAKS)  de qui s’est tenu à Moscou, le PDG du consortium, Mikhaïl Pogossian, a confirmé que sa société avait conclu des contrats fermes dépassant 7,5 milliards de dollars sur la vente d'avions MC-21 (6 mds USD).

2176.jpg

Photos : Le MC-21 @ IRKUT

 

26/01/2018

Vol inaugural pour l’IL-78M-90A de ravitaillement !

1717296_-_main.jpg

 

Le vol inaugural du nouveau ravitailleur destiné à la Force aérienne et aérospatiale russe (VKS), l’Ilyushin Il-78M-90A a effectué son vol inaugural hier. Le vol de 35 minutes s'est déroulé depuis les installations de l'usine de production Aviastar-SP située à Oulianovsk, à environ 600 km à l'est de Moscou.

L’Il-78M-90A (précédemment nommé le Il-478) est basé sur le nouvel avion de transport Il-78MD-90A (Il-476), qui est lui-même une version modernisée de l'Il-76 « Candid » de transport.

La VKS devrait acheter 34 de nouveaux ravitailleurs pour remplacer ses Il-78 actuels. L'Il-78M-90A peut transporter 91 tonnes de carburant dans ses réservoirs principaux, plus 36 autres tonnes dans un réservoir auxiliaire dans la cale à cargaison pour fournir 127 tonnes de carburant transférable.

L’Il-476/ IL-76MD-90A/ Il-78M-90A :

L'avion de transport lourd Il-476 (IL-76MD-90A) est une version profondément modernisée de l'Il-76 qui était produit à Tachkent (Ouzbékistan) à l'époque de l'URSS. l’IL-476 présente une voilure revue et corrigée ainsi qu’une structure simplifiée, mais sa construction a beaucoup changé et l'avion est maintenant doté de nouveaux systèmes de commande et de navigation. Le nouvel appareil a une autonomie de vol de 5.000 km avec une charge utile de 52 tonnes (contre 4.000 km et une charge utile de 47 tonnes pour son prédécesseur). Son poids au décollage a augmenté de 190 tonnes à 210 tonnes. L'avion requiert un équipage moins nombreux (six membres d'équipages contre sept pour l'Il-76 de base). Doté d’une nouvelle avionique avec des systèmes de navigation modernisés, il a reçu des moteurs de conception récente de type Aviadvigatel PS-90A-76, déjà montés sur les Tupolev 204/214.

Un premier prototype de l’IL-476 est sorti en juillet 2012 de la chaîne d’assemblage de l’usine Aviastar-SP, située dans la région d’Oulianovsk. Le développement de cet appareil, lancé en 2006, repose sur le quadrimoteur IL-76 (code Otan : Candid), dont l’origine remonte aux années 1960 et qui a été vendu à de nombreuses forces appartenant notamment à la sphère d’influence soviétique, ainsi qu’à des compagnies aériennes.

Dans le cadre de sa modernisation, la Russie développe également un système aéroporté d'alerte et de contrôle (AWACS) variante devant être désignée l'A-100 (les AWACS actuelles base-76-Il, dont il existe 20 exemplaires actuellement en service avec le VVS, est désigné l'A-50 'Mainstay'.

L’IL-78m-90A est directement dérivé du de l’IL-76MD-90A.

La nouvelle famille :

 

IL-76MD-90A : avion cargo

A100 : dérivé de l’IL-76MD-90A d’alerte lointaine AWACS

IL-78M-90A : version ravitailleur en vol multirôle

 

JAV20180125162436.jpg

Photos : IL-78M-90A @ Ilyushin

 

22/01/2018

Le Myanmar opte pour le Sukhoi Su-30 !

Fighter_Airplane_Sukhoi_Su-30_Su-30MK_Russian_532474_1280x854.jpg

La Russie va vendre six avions de combat SU-30 « Flanker » au Myanmar, (ex-Birmanie) a rapporté lundi l'agence de presse RIA, citant le ministère russe de la Défense. Le Myanmar est également intéressé par l'achat d'autres matériels militaires russes pour ses forces terrestres et navales, a rapporté RIA.

Avec cette nouvelle acquisition bien que limitée pour l’instant et l’arrivée des premiers JF-17 « Thunder », la Force aérienne du Myanmar a débuter sa mutation.

Des Sukhoi Su-30Mk ?

On sait pas pour l’instant quelle version est vendue au Myanmar. On peut cependant penser que la version export de base, soit le Sukhoi SU-30MK est concernée. Cette version bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA de type Phazotron Zhuk-MA plus puissant, capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière. L’avion dispose une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indien BrahMos et KH-59M Ovod-M. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. 

L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2000 heures en lieu et place des 1000 sur les versions plus anciennes. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre  extrême.

 

Photo : Su-30Mk @ Sergy

13/01/2018

La Russie va acquérir des LET 410 !

345.jpg

Le ministère russe de la Défense (MoD) a annoncé qu'il allait acquérir 18 avions de transport LET-410 « Turbolet » bimoteurs, à décollage et atterrissage court (STOL), de conception tchèque, pour un prix non dévoilé. Ces avions seront à assemblés sous licence à Ekaterinbourg.

"Nous avons un contrat ferme pour 18 avions. Nous avons l'intention de les utiliser dans des conditions météorologiques compliquées pour l'atterrissage sur l'eau et la neige. Nous prévoyons également d'utiliser l'avion pour des opérations spéciales ", a déclaré le vice-ministre de la Défense, Yuri Borisov, à l'agence de presse russe TASS.

Selon le vice-ministre de la Défense russe, la Russie a l'intention d'équiper le LET-410 avec une avionique russe et de modifier la cellule déjà robuste pour permettre à l'avion d'atterrir sur la neige, l'eau et sur des surfaces molles et austères comme l'herbe et la toundra.

 

Le LET-410 :

La nouvelle version du LET-410 comprend une modernisation complète de l’avionique avec un cockpit tout écrans, doté du système Garmin G3000 qui  fournit un haut niveau de sécurité et  une vison facilitée pour les paramètres de vol.L'avion est alimenté par de nouveaux moteurs plus puissants General-Electric H85 avec puissance maximale au décollage de 850 HP. De nouvelles  hélices AV-725 complètent l’amélioration de la propulsion et contribuent à réduire le niveau sonore.

L’avion dispose d’une aile qui intègre des réservoirs à capacité accrue, permettant ainsi, un plus long rayon d’action qui atteint aujourd’hui 2’500km et 10 heures d’endurance.

Le fuselage offre dorénavant un volume de cabine passagers de 17,9m3 / 632 pi avec une cabine passagers entièrement modernisée permettant le montage de la dernière génération de sièges passagers. La famille des avions LET 410 et 610 a été développée et construite par l'entreprise tchèque Let Kunovice.  Le LET 410 est un biturbopropulseur de 19 places construit à 1'100 exemplaires.

 

p1488343.jpg

Photos : LET-410 de l’armée tchèque @ LET

 

03/01/2018

Le Su-57 teste ses moteurs définitifs !

234.jpg

Moscou, la Russie a commencé à tester son nouveau chasseur de cinquième génération Sukhoi Su-57 « PAK-FA » (ex-T-50) avec ses nouveaux moteurs Saturn izdeliye 30 de nouvelle génération. Les essais en vol avec les nouveaux moteurs dureront plusieurs années. Entre-temps, les Russes construiront une douzaine de Su-57 équipés de turboréacteurs à post-combustion Saturn AL-41F1 produisant une poussée de 32’500 livres chacun pour les essais opérationnels.

Peu d’information ont filtré en ce qui concerne les moteurs Saturn izdeliye 30, mais le nouveau groupe motopropulseur devrait fournir une poussée sèche de 24’054 lb et une poussée de post-combustion de 39’566 lb. Selon un porte-parole russe, ces moteurs seront opérationnels vers 2025. L'armée de l'air russe pourrait acheter jusqu'à 160 avions de combat Su-57, dotés de ces nouveaux moteurs.

Dans l’attente du nouveau moteur :

Moscou a pour l’instant passé une commande initiale de 12 avions Su-57, qui seront livrés en 2019. Il semble que les Russes sont peu enthousiastes à l'idée d'acheter la version initiale du Su-57 actuellement propulsé par des turboréacteurs hybrides Saturn AL-41F1 produisant une poussée de 32 500 livres chacun. C'est le même moteur que le Su-35S "Flanker-E" existant.

En effet, à l'exception de la furtivité, le Su-35 offre beaucoup des mêmes capacités que le nouveau chasseur de cinquième génération. Ainsi, les Russes ne sont pas disposés à dépenser de l'argent dans un système qui n'offre qu'une augmentation marginale des performances à leur avis. Pour les russes, la véritable nouveauté proviendra des nouveaux moteurs, ainsi que d’une architecture électronique améliorée à partir de 2025.

Nouveaux armements : 

L’avionneur Sukhoi travaille avec plusieurs sociétés d’armement russes en vue de l’adaptation de 12 types de missiles pour l'avion. Durant l’année prochaine, six d’entres eux vont pouvoir achevés les essais en vue de la qualification sur le Su-57, puis les six autres d’ici 2020. Ceux-ci incluent le nouveau missile air-air RVV-MD pour les combats rapprochés et le RVV-SD pour les engagements au-delà de la portée visuelle. Par rapport aux modèles de la génération précédente, ils sont dotés de nouveaux systèmes de guidage avec une plus grande sensibilité et une meilleure résistance au brouillage. Le RVV-MD emploie un nouveau capteur infrarouge à double bande avec récepteur photo multi-éléments et traitement de signal numérique. Ces innovations vont doubler la distance d'acquisition de la cible par rapport à la génération précédente du Vympel R-73E, tout en élargissant les angles de recherche du missile de 30%. Le RVV-SD, qui est une nouvelle évolution du RVV-AE en service. Il offre une aérodynamique améliorée, un émetteur de plus grande puissance et une tête de guidage radar plus sensible que son prédécesseur. Le logiciel du missile a été complètement retravaillé pour permettre une augmentation de 35% de la portée maximale de tir et des capacités de manœuvres avec facteur de charge sous 12g.

Les armes air-sol prévues pour le Su-57 comprennent la ligne de missiles Kh-38ME de conceptions modulaires qui permettent l'emploi de différents systèmes de guidage et ogives. La version Kh-38MLE est livrée avec un guidage laser. Le Kh-38MTE avec un imageur thermique et le Kh-38MAE avec un radar actif. Il y est également prévu d’intégrer le Kh-38MKE avec un guidage par satellite.

En matière de bombes, le Su-57 pourra emporter la bombe guidée KAB-500SE, qui a été testée en Syrie, ain1 Su-57 @ si que la KAB-250LG-E de 250kg, plus légère. 

IMG_6415.jpg

Photos : 1 Su-57 @ Vadim Savitsky 2 Su-57 @ Sergy