16/12/2016

Des Sukhoi Su-30SM à Kaliningrad !

3358296440.jpg

Moscou, la Russie a renforcé ses capacités militaires situées dans son enclave de Kaliningrad avec l'arrivée le 13 décembre dernier des premiers avions de combat Sukhoi Su-30SM "Flanker" dans le secteur de la Baltique.

Un nombre non divulgué de Su-30SM sont arrivés sur les installations de l'aérodrome de Chernyakhovsk. D’autres appareils du même type viendront renforcer le dispositif dans les prochaines semaines.

En novembre, la Russie avait déjà été préparer le renforcement de ses positions dans la région avec un renforcement de ses capacités aériennes, terrestres et maritimes. Il s'agissait notamment de stationner les derniers systèmes de défense aérienne S-400 et de missile intercontinentaux « Iskander » sur le territoire, situés entre la Pologne et la Lituanie sur la côte baltique.

Le Sukhoi Su-30SM :

Les Su-30SM se différencient des Su-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" (IFF) et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme Su-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisée.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

130311114.jpg

Photos : Su-30SM @ Pavel Zukarov

30/09/2016

Vol inaugural pour le Yak-152 !

14468680-1468406163174628-7543230142899954417-o-1-1120x0-1024x768.jpg

Le nouvel avion d'entraînement Yakovlev Yak-152 a effectué avec succès son vol inaugural ce jeudi. Le Yak-152 doit venir remplacer la flotte vieillissante de Yak-52 destiné à la formation de base au sein des forces aérospatiales russes. L’avionneur Irkut a également annoncé avoir reçu un ordre de fabrication pour 150 exemplaires de l'avion.

Ce premier vol a été réalisé avec le pilote d’essai Vasily Sevastyanov qui a pu testé le bon fonctionnement des systèmes et de la motorisation.

p1685987.jpg

Le Yak-152 :

Le Yak-152 est un monomoteur, biplace, monoplan à aile basse d'une configuration classique avec un train d'atterrissage tricycle escamotable. Le train d'atterrissage antichoc dispose de pneus basse pression. L’avion doit permettre des décollages courts et atterrissages sur de petits terrains non préparés. L'équipement de l'aéronef permettra à l'élève d'acquérir la capacité d’apprendre à naviguer avec une instrumentation moderne. Le YaK-152 est doté d’un siège éjectable SKS- 94M pour garantir une évacuation sûre pour les membres d’équipage.

Doté d’une structure simple et robuste, pour une haute fiabilité et un entretien minime, l’avion aura un coût d’exploitation particulièrement bas. La configuration aérodynamique de l'aile et la forme en plan de l'aile et l’aérodynamique ont été sélectionné pour fournir les fonctions  les plus adaptées à la voltige.

Le Yak-152 devrait être doté d'un moteur Vedeneyev M-14X de 500 ch et offrir un rayon d'action de 500km, il pourra atteindre la vitesse de 500km/h mais pourra également offrir une motorisation allemande avec le moteur diesel RED A03 de 550 ch.

p1685990-1.jpg

 

Photos : le premier vol du Yak-152 @ Irkut

 

22/09/2016

Un nouveau canon pour le T-50 PAK-FA !

6944056e7585fe07defe9f816c0f9d8c.jpeg

Les ingénieurs de Sukhoi ont débuté une série d’essais d’un nouveau canon automatique pour équiper le futur avion de combat furtif Sukhoi T-50 PAK-FA.

Le futur canon du Sukhoi T-50 PAK-FA est capable de tirer 1'800 obus de 30 millimètres par minute. Celui-ci dispose d'une masse de 50 kg. Selon les ingénieurs russes, ce nouveau canon est capable d'atteindre et de détruire la plupart des cibles blindées. Pour les concepteurs du T-50, ce nouveau canon permettra de compléter l’ensemble des armements du nouvel avion avec notamment une capacité de frappe de précision.

Le nouveau canon 9-A1-4071K semble avoir été développé sur la base du modèle Griazev-Chipounov GCh-30-1 de l’entreprise Izhmash qui équipe les MiG-29, Su-27, Su-30 et Su-35 en service. Selon le fabricant russe Izhmash, la construction unique du recul automatique a permis de réduire au minimum la masse de l'arme et de lui donner la plus haute cadence de tir parmi tous les canons de 30mm monotubes. Un autre avantage de ce canon concerne le système de refroidissement à vaporisation d'eau. Son principe de fonctionnement est simple : il y a de l'eau dans le boîtier du canon. Quand elle chauffe, elle se transforme en vapeur qui refroidit l'arme. Selon les experts militaires, le système de pointage avancé du T-50 augmentera considérablement l'efficacité du canon.

Le T-50 (PAK-FA) :

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

 

d3d3LmFpcmZvcmNlLnJ1L2NvbnRlbnQvYXR0YWNobWVudHMvNDY3NDhkMTM2MDQxMDE1NS1fc3BuODcwMi5qcGc_X19pZD03NDQyMg==.jpg

Photos : Sukhoi T-50 PAK-Fa @ Sukhoi

30/08/2016

Livraison d’un nouveau lot de Su-34 !

1255527.jpg

Moscou, la société "Sukhoi" transféré au ministère de la Défense Russie un nouveau lot composé de cinq avions de combat de type Sukhoi Su-34 « Fullback » dans le cadre de l'ordre de la défense de l'Etat de2016. Les avions ont décollé de l'aéroport de Novosibirsk pour rejoindre le lieu de dislocation.

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

Photo : Sukhoi Su-34 2Fullback » @ Max Bryansky

28/08/2016

Les Tu-22M3 dotés du missile Kh-32 !

590529746.jpg

La Russie a débuté l’introduction du nouveau missile Kh-32 sur sa flotte de bombardier Tupolev Tu-22M3 modernisée. Ce très gros missile de croisière sophistiqué est spécialement conçu pour la lutte antinavire et les frappes à longue distance.

Capable de frapper un navire à plus de 1’000km :

tu-23m3-laden-with-two-kh-32-cruise-missiles.jpg

Le missile Kh-32 développé par le Bureau Raduga Design est une amélioration de l’actuel Kh-22 qui a été jusqu'ici le pilier des d'armes à longue portées des bombardiers supersoniques. Cette nouvelle version une fois lancée, grimpe à une altitude de 40 km, dans la stratosphère, puis plonge sur sa cible à un angle particulièrement raide à une vitesse de 5.000 km heures. Le Kh-32 se stabilise et se guide automatiquement sur sa cible. Il dispose d'un système de navigation inertielle GLONASS et d’un autodirecteur. La combinaison de la trajectoire de vitesse et de vol rend le Kh-32 particulièrement difficile à intercepter.

Selon l'expert russe Dmitry Kornev, le missile Kh-32 est conçu, en premier lieu, pour faire face aux navires ennemis. Il offre une opportunité de importante de frappe contre les porte-avions par exemple. Mais il peut également être engagé contre les radars, les ponts, les bases militaires et autres bâtiments tel que des centrales électriques.

Le Tupolev Tu-22M3 :

Les Tu-22M ont été modernisé et portés au standard M3M par Tupolev, ils sont munis de nouveaux équipements. Le Tu-22 modernisé au standard « M3M » démultiplie les performances opérationnelles de l'appareil, avec notamment de nouveaux équipements électroniques, moyens de liaison électronique et une avionique modernisée et la dotation des nouveaux missiles Kh-32 et Kh-55. Ce dernier est doté d’une ogive explosive ou à fragmentation élevée d’un poids de 350-400 kg. Doté de réservoirs plus gros, le Tu-22M3M est capable d’emporter ses missiles de croisière sur 2’410 kilomètres ainsi qu’une variété plus large de bombes diverses.

 

tupolev,tu-22m3,missile kh-32,lutte antinavire,marine russe,aviation russe,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 Tu-22M3 @ Sergy 2 & 3 Tu-22M3 dotés du Kh-32 @ VVS