21/02/2016

Deux Global 6000 de plus pour Zetta Jet !

global 500.jpg

La société Zetta Jet, exploitant privé d’avions d’affaires a exercé des options pour un total de deux biréacteurs d’affaires très long-courriers Bombardier Global 6000. Ces options font partie d’un groupe de quatre, prises à l’origine dans le cadre d’une commande d’un biréacteur du même modèle passée par Zetta Jet le 15 décembre 2015. En outre, Zetta Jet a acquis des options pour deux biréacteurs d’affaires Global 6000 additionnels. Selon le prix courant 2016 d’un biréacteur doté d’un équipement standard, la valeur de cette transaction s’élèverait à environ 187 millions de dollars US. La valeur pourrait s’élever à 436 millions de dollars, si l’entreprise devait exercer toutes les options.

Le Global 6000 :

Le biréacteur Global 6000 offre plus de volume en cabine et plus d’espace de plancher que tout autre avion dans sa catégorie. Aucun autre biréacteur d’affaires de la catégorie des très long-courriers d'aujourd'hui n’affiche pareille autonomie à grande vitesse. Offrant le confort ultime en cabine, cet impressionnant biréacteur peut relier Vienne à Brasilia sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage à bord. Il peut franchir 6’000 milles marins (11’100 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers.

Zetta Jet
 :

Zetta Jet est la première société aérienne privée véritablement personnalisée du monde. Avec six bureaux positionnés stratégiquement à l’échelle mondiale, et une flotte croissante des avions les plus évolués sur le plan technologique de tout le secteur de l’aviation privée, Zetta Jet promet d’offrir l’expérience de luxe sur mesure la plus raffinée à une clientèle d’élite.

 

Photo : Global 6000 @ Bombardier

06/06/2012

6e Edition du Cannes Airshow !

 

EA10-341-home-1.jpg


 

La 6e édition du Cannes ouvre ses portes du 7 au 9 juin sur l’aéroport, il s’agit de la seule exposition de l'aviation générale en France. Au fil de ses éditions, la manifestation s'est imposée comme l'événement incontournable de l'aviation générale dans le sud de l’Europe et comme un grand rendez-vous d'affaires pour les pilotes, propriétaires, et nouveaux clients fortunés, venus de France, d'Italie, Suisse, Espagne, Belgique, Moyen-Orient, Portugal, Russie

Le salon offre aux visiteurs un large panel représentatif du milieu de l’industrie aéronautique, de l'ULM au jet transcontinental, en passant par les avions en kit, les appareils légers, mais également les hélicoptères et turboprops.

Avec environ 10.000 visiteurs attendus l'un des principaux faits saillants du salon de cette année sera la première présentation du Cirrus SR22Tl. Le nouveau modèle sera exposé aux côtés de plus de 100 appareils sur le statique.

cirrus_sr22_aircraft_eodm5.jpg

 

 

Une large sélection d'appareils allant de machines ultra-légers par le biais d'avions d'affaires, et des hélicoptères, de tous les grands constructeurs européens et internationaux seront une nouvelle fois présents et  également en spectacle. Cette l'année le Canne Airshow mettre également l’accent sur les jets privés de petits et moyens segments avec notamment, pour la première fois  les cosntructeurs suivant : Cessna,, Executive Jets d'Embraer, Piper Aircraft, Piaggio Aero, Daher-Socata, Hawker-Beechcraft, Diamond Aircraft, Pilatus, Tecnam, Robinson, et beaucoup d’autres.

Qui dit avions, dit équipementiers, le Cannes Airshow est également une plate-forme importante pour les personnes représentant des produits, des services et des équipements du secteur aéronautique. Des sociétés telles que Bose, Lightspeed, Jeppesen et les autres reconnaissent l'avantage d'avoir une ambiance détendue dans laquelle de présenter leurs produits et services.

Un programme complet de  conférences se dérouleront en parallèle pendant les 3 jours et couvriront divers sujets de l'aviation générale y compris la réglementation, la stratégie future, la planification des vols, la sécurité.

Le Salon est également l’occasion pour beaucoup de pilotes privés de partager expérience au travers de nombreux débats comme par exemple la nouvelle licence IFR française destinée aux pilotes privés, des questions commencent à émerger dans la communauté aéronautique quant à la conversion des licences US en licences françaises ou encore à la reconnaissance de cette licence IFR par les autres pays européens.

piaggio-p180-avanti.jpg


 

Photos : 1 CanneAirshow @ CanneAirshow 2011 2 Cirrus SR22T@ Cirrus Aircraft Piaggio P-180 @ Piaggio


 

14/05/2011

Embraer livre le 200e Phenom 100 !

 

 

Phenom%20100%20200th.jpg

 

 

 

São José dos Campos au Brésil, le rythme de production des Phenom 100 ne ralentit pas. En effet Embraer a officiellement livré le 200e exemplaires de série de l’avion le 11 mai dernier à l’opérateur américain Swift Aviation Group basé à Phoenix.

Certifié par les autorités brésiliennes le 8 décembre 2008 puis par a FAA le 12 décembre suivant, le tout premier Phenom 100 de série fut livré le 24 décembre de la même année à un propriétaire privé américain. Toujours en 2008, un second exemplaire fut également livré. La production en série ne débuta réellement que l’année suivante, avec 97 avions fabriqués et remis à leur client. La production a augmenté très légèrement en 2010 pour atteindre les 100 avions livrés. Embraer ne manque d’ailleurs pas de souligner que le Phenom 100 est l’avion d’affaires qui a été livré en plus grand nombre en 2010.

 

 

DSC_0305.JPG

 

 

En 2011, Embraer devrait livrer le premier Phenom 100 « made in USA ». Le constructeur brésilien a en effet ouvert en février dernier une nouvelle usine aux Etats-Unis, plus précisément à Melbourne en Floride. Pour Embraer, l'objectif est double : il s'agit à la fois de faciliter la livraison de son avion à ses clients américains et européens, et de s'implanter plus durablement aux Etats-Unis. Un premier Phenom 100 devrait sortir de cette usine d'ici le quatrième trimestre 2011. L'usine de Gavião Peixotto, continuera malgré tout d’assurer l'essentiel de la production.

Pour le moment Embraer ne dévoile pas quelle sera la répartition de la production entre les deux sites. Toujours est-il que la chaîne d'assemblage brésilienne est dimensionnée pour une cadence maximale de 10 avions par mois, contre 6 pour la chaîne américaine.

Reste à voir s’il arrivera à livrer le 300e exemplaire d’ici la fin de l’année. Le constructeur brésilien s’attend en effet à livrer en 2011 un nombre d’avions d’affaires équivalents ou légèrement inférieurs à 2010.

 

 

Photos : 1 le 200e Phenom 100 @Embraer 2 Extérieur à EBACE 2010 @P.Kummerling