25/08/2015

L’US Air Force va déployer des F-22 en Europe !

54948.jpg

 

 

L'US Air Force va déployer de Lockheed-Martin F-22 « Raptor » en Europe dans le cadre de «l’European Reassurance Initiative ». Ces appareils vont venir grossir les rangs de différents autres d’avions déjà déployés sur le vieux contient, le nombre n'est pour l'instant pas communiqué.

L’objectif du Pentagone vise à apaiser les inquiétudes des alliés des États-Unis au sujet de l'activité russe en Ukraine. Il s’agit également de renforcer sensiblement le nombre d’avions de combat en direction de l’Est de l’Europe, dont la dotation est particulièrement faible.

Les Lockheed-Martin F-22 vont venir se joindre aux trois Boeing B-52H « Stratofortress » et deux Northrop-Grumman B-2 « Spirit » basés au Royaume-Uni ainsi que les 12 avions d'attaque Fairchild-République A-10C « Thunderbolt II » basé en l'Estonie (second déploiement).

 

 Rappel :

Le F-22 a été conçu pour réduire au maximum sa signature radar qui, au final, est environ 100 fois inférieure à celle d’un F-15 «Eagle» bien que les deux avions aient à peu près la même taille. L'avion est entièrement recouvert d'une peinture absorbant les ondes radar. De plus les surfaces de contrôles sont conçues par thermoformage pour éviter d'utiliser des rivets qui créeraient des aspérités et ses antennes et détecteurs sont noyés dans le revêtement.

Pour réduire la signature infrarouge le F-22  dispose d’un système de refroidissement très sophistiqué. La chaleur est évacuée dans le carburant et part dans le sillage des réacteurs. Ce système ayant été calculé avec une tolérance réduite, quand l'avion termine sa mission, les équipements internes sont à haute température et pour diminuer la chaleur, les soutes sont ouvertes au sol. C'est l'une des raisons qui font que les frais de maintenance  du F-22 sont particulièrement élevés.

Le Raptor dispose de son armement dans deux soutes latérales et une soute ventrale, afin, de maintenir sa furtivité. Les soutes latérales peuvent contenir 1 missile AIM-9 «Sidewinder»chacune. La soute ventrale peut recevoir 4 à 6 missiles AIM 120 AMRAAM, dans les soutes latérales et 2 AIM-120 AMRAAM ou 8 bombes  GBU39. Le F-22 dispose cependant de 4 pylônes sous les ailes, utilisables quand la furtivité n'est pas indispensable.

Le radar principal de type AESA est couplé directement aux divers capteurs noyé dans la cellule. Les moteurs Pratt & Whiney F119 qui produisent environ 38.000 livres de poussée chacun, permettent une vitesse de croisière Mach 1,8, sans postcombustion. Avec postcombustion la vitesse maximale est  d’environ Mach 2,2 et l’avion peut voler à 60.000 pieds. Les tuyères des réacteurs sont dotées de la poussée vectorielle et peuvent être orientées de 40 degrés vers le haut ou le bas, soit pour améliorer la manœuvrabilité, lors d'un combat aérien, soit pour réduire la distance de décollage.

Le F-22 est le premier avion militaire à disposer d'un tableau de bord entièrement composé d'écrans LCD multi-fonctions couleurs, en complément du système HOTAS (MMM, Mains sur Manettes et manche) et du viseur tête-haute.

 

539.jpg

Photos : Lockheed-Martin F-22 Raptor @ USAF

19/08/2015

Israël renforce ses F-16 !

 

f-16i_sufa_107_5_of_5.jpg

 

Tel Aviv, la force aérienne israélienne a modernisé sa flotte de F-16 dernièrement, cependant aux vues de l’aggravation de la situation au Proche-Orient et la modernisation de l’armée iranienne, celle-ci, prévoit de doper un peu plus sa flotte aérienne pour contrer les prochaines menaces.

 

Contrer la menace sol-air :

 

LaHeyl Ha'Avir  prévoit de monter un nouveau système complémentaire d’alerte missile et de brouillage sur sa flotte de F-16I. Le type de système n’est pour l’heure pas divulgué. Cette décision fait suite à la vente de systèmes missiles S-300 russe à l’Iran, mais aussi à l’augmentation des risques, dû à la prolifération de missiles sol-air, au sein des différents groupes armés qui combattent en Syrie et à la frontière avec l’Egypte.

 

En Israël, les premiers modèles de F-16 A et B sont surnommés « Barak » les modèles C et D sont appelés «Barak 2» et le modèle  « I »  (Viper, block65) a été surnommé "Sufa".

 

Amélioration des frappes :

 

En parallèle, les F-16I seront également doté de  bombes GBU-39 Small Diameter Bomb (SDB)  de Boeing. La GBU-39 (SDB) ou bombe guidée de petit diamètre, est une bombe guidée américaine de 113 kg (250 pounds) destinée à équiper les avions de combat d'une quantité accrue de bombes de précision. Le système permet d’embarquer un ensemble de quatre de ces bombes à la place d'une seule bombe de 800 kg.

 

Boeing_GBU-39_Small_Diameter_Bomb.jpg

 

Photos : 1 Lockheed-Martin F-16I « Sufa » @IF 2 GBU-39@ Boeing

.

15/08/2015

KC-46, essais en vol en configuration initiale !

yourfile-1.jpg

 

Le programme KC-46A « New Gen Tanker» a été frappé par des retards répétés et des dépassements de coûts en raison de problèmes de câblage et plus récemment, avec un produit chimique mix-up durant les essais du système de carburant. Boeing se retrouve dans une situation complexe pour pouvoir tenir les délais de livraison, soit 18 KC-46A à l’US Air Force d'ici 2017. Au total Boeing devra livrer 179 KC-46 d'ici à 2027.

 

Une bonne nouvelle :

La bonne nouvelle de la semaine pour le programme de test  du KC-46A concerne la bonne réussite d’une série de tests de flottement de citernes, attestant du bon fonctionnement avec les gousses d’aile de ravitaillement et du bon comportement de la perche de queue. L’avion d’essais EMD-1, utilisé pour certifier la cellule de B767-2C, a permis de confirmer le bon fonctionnement général, lors de manœuvres de base.

A la suite de ces essais, le KC-46A pourra obtenir sa certification pour le vol en configuration de ravitaillement, soit un grand pas en avant pour le programme.

Cependant, le second prototype EMD-2 entièrement configurer devrait prendre l’air avec un retard d’un mois, car celui-ci doit encore recevoir les différentes modifications du programme. Le premier vol du EMD-2 ne pourra donc être effectif qu’à la fin septembre.

 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A«New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

 

2564892.jpg

Photos : 1 KC-46A EMD-1 en vol @ Boeing 2 Au sol le EMD-1 @ Daniel Gorun

 

12/08/2015

Premiers F-35A avec le marquage US Air Force !

yourfile-1.jpg

 

 

Les deux premiers Lockheed-Martin F-35A de combat codés avec les marquages de l'US Air Force sont apparu depuis les installations de Fort Worth au Texas.

Les aéronefs, AF-77 et FA-78, sont en cours de livraison pour le 34e escadron de chasse basé à Hill dans l’Utah. Ces deux premiers F-35A font faire partir du premier escadron actif sur le nouvel avion au sein de l’USAF.

Le 34e Escadron de chasse « The Rude Rams », a été réactivé la semaine dernière et va prochainement recevoir progressivement, au rythme d’un avion par mois, ses premiers avions de combat de type F-35A. Le 34e Escadron était en sommeil depuis 2010, il volait alors sur Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon ». 

 Selon l’US Air Force, ce premier escadron sur F-35A devrait déclarer sa capacité opérationnelle initiale en août ici 2016. La base finira par accueillir 72 F-35A et soit 3 escadrons, ceux-ci  seront doté de 35 à 40 par pilote par escadrons.

En date du 20 juillet, Lockheed-Martin avait livré 69 F-35A dont quatre pour des clients internationaux. Le programme prévoit de produire 1'763 appareils.

 

Photo : F-35A de l’USAF avec les codes sur les dérives @USAF

11/08/2015

Nacelle Sniper pour le Mitsubishi F-2 !

 

f-2let.jpg

 

Lockheed-Martin a confirmé avoir fourni une nacelle  AN / AAQ-33 « Sniper » en vue de l’intégration de ce système sur la flotte de  Mitsubishi F-2 de la Force aérienne d’auto-défense japonaise.

 

Le contrat porte sur le pod Sniper, des  pièces de rechange et l'équipement de soutien pour l'intégration. Le Mitsubishi F-2 devient ainsi huitième avions à être équipé avec ce système.

Un second contrat devrait suivre pour équiper l’ensemble de la  flotte de F2 japonais.

 

 

Modernisation des F2 :

 

L’arrivée de la nacelle « Sniper » fait partie d’une profonde modernisation des F-2 japonais. Le radar du F2 soit le J/APG/1 sera modernisé vers la version J/APG-2. Bien que ce radar possède déjà la technologie AESA, celle-ci n’était pas des plus performante, faute à de nombreuses  fonctionnalités limitées au manque d’expérience de l’époque.  Cette mise à jour améliorera la puissance du rayonnement et du traitement du signal et donnera au F-2 une nouvelle capacité à engager des cibles multiples.

 

Le Japon va également doter ses F2 d’un nouveau missile le AAM-4B doté d’une tête autodirigée par le radar à balayage électronique (AESA), afin de permettre un verrouillage actif après son lancement. Cette capacité permettra au F-2 de quitter la zone de combat, ou de porter son attention vers d’autres cibles après le tir, au lieu de se focaliser sur la cible jusqu’à l’impact (et de rester vulnérable).

 

Le Japon modernise sa force aérienne dans un contexte très tendu avec la Corée du nord, mais aussi en prévention des manoeuvres aériennes et navales de la Chine et de la Russie. Cette modernisation  doit permettre de prolonger la capacité combative des F2 qui évoluent en binôme avec les F-15J dans l’attente de l’arrivée du F-35.

 

Rappel :

 

Ce chasseur, qui n’est autre qu’un F-16 de Lockheed Martin, incorpore cependant bon nombre de modifications étudiées préalablement par l’institut de recherche et de développement aéronautique japonais. Cela afin d’en faire un avion plus lourd et doté d’une autonomie plus longue.

 

Réalisé en coopération par Mitsubishi à 60% et Lockheed Martin 40%, le F-2 possède une masse à l’aire plus importante et de ce fait la masse maximale au décollage est portée à 22t.

 

Destiné à être un avion polyvalent, le F-2 emporte un canon Vulcan de 20mmm, des missiles air-air Mitsubishi AAm-3 ainsi que des AIM-7F Sparrow. La panoplie est complétée par des ASM-1 & II antinavire d’origine Japonais.

 

Nacelle AN / AAQ-33 «Sniper » :

 

Le "Sniper ATP fournira une capacité de ciblage de précision pour localiser des cibles à l'aide de l'imagerie haute résolution et permettra également d’améliorer les capacités de reconnaissance aérienne. Le « pod » détecte, identifie automatiquement les cibles, puis le laser permet de désigner les  cibles tactiques à longue portée et permet  l'emploi des armes par guidage laser et guidage GPS contre des cibles multiples et mobiles.

Si sa fonction principale est d'assurer la désignation de cible pour des bombes à guidage laser, la nacelle « Sniper" peut aussi servir de nacelle de reconnaissance tout temps grâce à son FLIR et un caméra CCD embarquée.

 

mitsubishi-f2_2.jpg

 

Photos : Le Mitsubishi F-2 @ Koryio Sakura