09/10/2015

Premier Yak-130 pour le Bangladesh !

31396_1190473846.jpg

 

 

La Russie a livré premier lot de Yakovlev Yak-130 d'entraînement et de combat au Bangladesh. L’information a été par le directeur et général de Rostec Sergei Chemezov. Le contrat avec le Bangladesh a été signé l'année dernière et comprend des options pour 10 avions supplémentaires. Les jets sont financés grâce à un crédit d'un milliard de dollars, organisé par le Kremlin sur la base de garanties souveraines. Les Yak-130 vont remplacer les avions écoles de type L-39 «Albatros» en service depuis plus de 35 ans. Au total le Bangladesh va recevoir 14 aéronefs de type Yakovlev Yak-130.

 

Le Yakovlev Yak-130 : 

Le Yak-130 a été développé par Yakovlev pour remplacer les L-29 et L-39 d’entraînement dans les Forces aériennes russes et dans les pays membres de la CEI. L’Union Soviétique avait exprimé ses besoins pour un nouvel appareil dès le début des années 90. Le Yak-130 fut retenu avec son principal concurrent, le MiG-AT.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi, mais suite à de nombreuse différences de point de vue, chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp/h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentales. 

Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. 

Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

 

gallery_518_922_100267.jpg

Photo : Yak-130 @ Max Briansky

17/09/2015

USAF, deux AC-130J Commando II supplémentaires !

MP12-0721 Flight and Delivery of HC'MC-C-130J 5696 to Cannon AFB.jpg

 

 

 

Marietta, Lockheed-Martin a livré deux nouveaux MC-130J « Commando II » à l’US ‘Air Force ce mercredi, les deux avions seront exploités par le commandement des opérations spéciales de la Force aérienne (AFSOC). Un aéronef est affecté à la base aérienne de Kadena, au Japon, et l'autre à Hurlburt Field, en Floride.

Le Lockheed-Martin MC-130 tire ses origines d'une demande du Pentagone concernant un avion apte à opérer des infiltrations et exfiltrations de soldats et d'agents de renseignement loin derrière les lignes ennemies. Le C-130 étant alors en pleine maturité c'est cet avion qui fut choisi comme base de travail. Le chantier de développement fut naturellement confié aux membres des très secrets Skunk Works.  Le concept même d'utilisation de ces avions était alors très proche de celui des Lysander britanniques de la Seconde guerre Mondiale.

Le « Commando II »  effectue aussi des missions de ravitaillement clandestines pour les hélicoptères en missions d’opérations spéciales. Le MC-130J vole principalement de nuit pour réduire la probabilité d’être repéré et intercepté. Sa mission secondaire comprend aussi le largage de tracts. Il doit se déployer rapidement pour exécuter par tous les temps des missions de récupération sur des aérodromes rudimentaires ou en territoire hostile. L’appareil effectue également des opérations d’aide humanitaire, la réponse aux catastrophes, l’évacuation sanitaire aérienne et les opérations d’évacuation de non-combattants.

Photo : MC-130J « Commando II @ Lockheed-Martin

 

12/09/2015

Luftwaffe, arrivée des Tornado modernisés !

492.jpg

 

 

Dans le cadre du programme de modernisation de la flotte d’avion de combat Panavia Tornado, la Luftwaffe a commencé à recevoir ses quinze premiers appareils dotés du nouveau standard. Ces travaux sont effectués par Airbus Défense.

Depuis le début de l’année cinq Tornado modernisés ont été livrés, soit deux plus tôt en 2015 et trois appareils ont été réceptionnés au début de ce mois. La semaine dernière des essais ont été réalisés au Etats-Unis avec deux Tornado améliorés sur le site de la base aérienne d’Holloman AFB. Selon le Lt Col Thorsten Weber, commandant de la Force aérienne allemande : « l’ensemble des nouveaux systèmes se comportent à merveilles »

La Luftwaffe a prévu de mettre à niveau 85 de ses Tornado actuellement en service avec le standard ASSTA3.0. En parallèle à cette modernisation, la Luftwaffe prévoit de recevoir quatre simulateurs également modernisés.

 

ASSTA 3.0 / 3.1 (Avionic System Software Tornado ADA):

Airbus Défense a été chargé par la Force aérienne allemande d’un programme de modernisation de la flotte d’avion Tornado. Cette modernisation comprenait trois phases dont la dernière et actuellement en oeuvre.

La modernisation comprend un système d'information multifonctionnel de distribution avec un système de liaison de données link16 moderne.  Les Tornado pourront également disposer d’un nouveau dispositif de nacelle à pointage laser permettant l’usage de systèmes d’armes guidées de dernière génération. En plus de cette innovation, les Tornado de la Luftwaffe disposeront d’un système de communications radios ultra-modernes, d’un appareil d'enregistrement numériques  de données.

Côtés avionique, la mise en place d’un dispositif d'affichage couleur avec intégration des données de l’Israélien Rafael compatible avec une nouvelle nacelle de reconnaissance offre de nouvelles perspectives à l’avion.

Une version Tornado ASSTA 3.1 est en cours de préparation avec le remplacement du moniteur CRT monochrome dans le cockpit arrière avec un écran couleur.

Pour la Luftwaffe cette modernisation s’inscrit dans une volonté de poursuivre l’usage de la flotte des Tornado jusqu’en 2025.

 

Planification de la flotte :

La planification du ministère de la Défense allemand prévoit pour la mise à niveau de 85 appareils de type Tornado, couvrant les versions ECR de guerre électronique du JBG 32 à Lechfeld et les machines de reconnaissance du AG 51 à Schleswig. Le reste de la flotte Tornado (toutes les machines standard de type  IDS) seront  remplacées par le EF2000 Eurofighter, un processus qui est actuellement en cours, pour JBG 31 à Nörvenich et doit être complété par la conversion de JBG 33 à Büchel.

 

5939.jpg

 

Photos : 1 Tornado d’essais ASTA 3.0 @ Philipp Hayer 2 Tornado test ASSTA 3.1 @ Airbus DS

07/09/2015

L’Australie a choisi le Pilatus PC-21 !

7-2012-4-pc-21.jpg

 

 

Département australien de la Défense (DoD) a choisi le nouvel avion école  qui équipera la Royal Australian Air Force (RAAF), il s’agit du Pilatus PC-21. L’avion de l’avionneur suisse remplacera la flotte actuelle de 69 Pilatus PC-9. Cette commande confirme que l’Australie apprécie particulièrement l’avionneur basé Stans.

 

Le perdant de la compétition l’équipe emmenée par BAE Systems Australia et le  Beechcraft T-6C en partenariat avec CAE Australie.

La commande comprend un total de 49 Pilatus PC-21 qui seront acquis dans le cadre du programme « AIR 5428 ». Pilatus travaillera avec Lockheed-Martin qui travaillera en tant que soumissionnaire. Le système de formation du PC-21 va être spécifiquement adapté pour la transition des pilotes sur le futur Lockheed-martin F-35 de la RAAF.

 

6ème client :

L’Australie devient ainsi le 6ème client pour le système d’entrainement PC-21, les autres pays sont : la Suisse avec 8 appareils (2 en options), Singapour 19 aéronefs, les Emirats arabes unis 25 appareils, l’Arabie Saoudite 55 appareils en commandes et le Qatar 24 appareils en commandes.

 

La génération PC-21:

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde  d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes tels que F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

 

PC21_Intro_007.JPG

Photos : 1 Pilatus PC-21  2 Cockpit @ Pilatus Aircraft

06/09/2015

MiG prépare son retour !

8837jpg.jpg

 

Le célèbre avionneur russe Mikoyan-Gourevitch (MiG) aujourd’hui Russian Aircraft Corporation (RAC) a fortement perdu de sa superbe, ces vingt dernières années, dépassé par son concurrent Sukhoi /Irkut, l’avionneur peine à revenir au premier plan de l’industrie aéronautique militaire.

 

La gloire :

 

3975.jpg

Il est loin le temps ou le simple fait d’énoncer le nom de MiG était synonyme de terreur aérienne. L’avionneur russe a fait ses lettres de noblesses, lors de la guerre de Corée avec le très célèbre MiG-15, puis avec les MiG-17 et MiG-21, qui lors, de la guerre du Vietnam obligèrent les américains à revoir l’ensemble de leurs tactiques de combat. Ces deux conflits associés à l’avionneur MiG ont profondément marqué l’idéologie aérienne en Occident, les Etats-Unis ont créé le célèbre centre de perfectionnement en combat aérien de « Top Gun ». Dans les années quatre-vingt, l’arrivée du MiG-25 puis, du MiG-29 permis à l’avionneur russe de maintenir son image d’avionneur de premier plan. Mais la chute du Mur de Berlin allait changer les choses.

 

La chute :

La réunification allemande et l’intégration des MiG-29 « Fulcrum » de l’ex-RDA au sein de la Luftwaffe allait montrer que le Mig-29, certes très bon en maniabilité et en accélération, avait dix ans de retard en matière d’électronique, offrait une couteuse maintenance et une consommation de kérosène épouvantable. Le mythe allait s’écrouler peu à peu.

Les années nonante ont été un véritable calvaire pour MiG avec la défection de nombreux ingénieurs, le manque de commande du nouvel Etat russe et l’arrivée sur le marché du Sukhoi Su-27 « Flanker » et des différentes déclinaisons de celui-ci (Su-30, Su-34, Su-35).

 

Une situation encore précaire :

 

4859.jpg

Lors du dernier salon de Moscou, le général et concepteur Sergei Korotkov de RAC/MiG a déclaré que le développement du MiG-35 se poursuit, en dépit de l'échec du nouveau chasseur à obtenir des commandes nationales ou étrangères. Une rumeur au début du salon semblait annoncer la vente de MiG-35, il n’en est rien. Toujours selon l’avionneur.  le ministère russe de la Défense a promis de commencer à acheter des MiG-35 en 2018, et ceci une fois que les derniers essais en vol auront été réalisé. On parle d’un premier lot de 30 unités. Un nouveau radar AESA, lors du salon MAKS2015,

la société de KRET a dévoilé une nouvelle version du radar AESA développé par sa société, le  Phazotron-NIIR spécialement étudié pour équiper le MiG-35. Pour l’avionneur il s’agit d’une très bonne nouvelle qui devrait permettre d’engendrer de nouvelles commandes, notamment à l’exportation.

 

L’avenir : le MiG-41 :

Mais l’avenir, RAC/MiG le voit dans le développement du futur MiG-41 qui doit à terme venir remplacer l’actuel MiG-31. Les ingénieurs de RAC/MiG travaillent sur un projet capable de voler jusqu'à Mach 4,3. Ce futur « super » intercepteur devrait également être doté d’une nouvelle génération d’armes elles, aussi particulièrement, rapides.

 

La situation aujourd’hui :

L’avionneur termine la modernisation des MiG-31 de la force aérienne russe tout en perfectionnant son MiG-35. Cette année, le carnet de commandes de MiG a augmenté à 4 milliards de dollars. RAC/MiG dispose de commandes de l’Etat russe pour 14 MiG-29SMT et deux MiG-29UBT.Un total de 32 MiG seront livrés à des clients nationaux et étrangers encore cette année, dont 24 MiG-29K/Kubs commandés par la marine russe en 2012, ainsi qu’un nombre non divulguer pour la marine indienne.  

 

8930.jpg

Photos : 1 MiG-29 « Fulcrum » 2 le célèbre MiG-15 3 MiG-35 4 MiG-31  @ Sergy