28/04/2017

Vol inaugural pour le JF-17B/FC-1B

1693116_-_main.jpg

Le partenariat sino-pakistanais pour le développement de l’avion de combat JF-17 vient de réussir le premier vol de la varainte biplace, le JF-17B pakistanais (FC-1B pour la version chinoise). Selon les informations, ce vol a aurait eu lieu hier.

La nouvelle variante biplace du combattant JF-17/FC-1 semble avoir effectué son vol inaugural depuis les installations de l’avionneur chinois de CAC à Chengdu. Les images récemment publiées confirment que cette version dispose d’un plus grand stabilisateur vertical. De plus, cette variante est dotée d’une colonne dorsale plus grande pour un ajout de carburant.

Par ailleurs, selon les informations transmises par le partenariat industriel, l’avion dispose d’une surface à l’aire des ailes plus grande que la version monoplace ainsi qu'un nez légèrement modifié. L’avion aurait également reçu un nouveau système de commande de vol « fly-by-wire » qui a contribué à réduire le poids.

A propos du JF-17 « Thunder » / FC-1 Xiaolong :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est co-financé par le Pakistan et produit par  PakistanComlex (PAC). Chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93 dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôle d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21).

L’armement comprend deux canons GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 chinois. La version chinoise dispose d’une capacité de tir à grande distance avec le missile PL-12/SD-10.

Photo : L’unique photo du JF-17B/FC-1B en vol @ Chine nouvelle

27/04/2017

L’US Air Force a modernisé ses KC-10A !

32456.jpg

L'US Air Force (USAF) a vient de terminé son programme de mise à niveau destiné à sa flotte de d’avions ravitailleurs McDonnell Douglas KC-10A « Extender ». Le dernier avion modernisé a été livré cette semaine à la Base aérienne de Travis (AFB) en Californie.

La livraison du 59ème et dernier KC-10A « Extender » a été effectuée conformément au programme. La mise à jour des KC-10A impliquait le remplacement du système de gestion de vol (FMS) 800 avec un nouveau système de communication, de navigation, de surveillance du trafic aérien (CNS / ATM). Cette mise à jour permet d’augmenter l'efficacité de la mission et améliore la consommation de carburant.

Cette mise à jour dit permettre de maintenir ces appareils en service dans de bonnes conditions jusqu’à l’arrivée des nouveaux avions de ravitaillement Boeing KC-46A. La flotte actuelle d’avion ravitailleurs de l’US Air Force comprend : 510 appareils, soit 59 McDonnell Douglas KC-10A « Extenders », 342 Boeing KC-135R « Stratotankers », 54 KC-135T « Stratotankers », 18 Lockheed Martin MC-130H « Combat Talon II » et 37 MC-130J « Commando II ».

La petite phrase :

S'exprimant devant le Congrès en avril, le général Darren McDew est allé jusqu'à dire que le déficit de la capacité de ravitaillement air-air de l'USAF lui fait perdre son sommeil la nuit.

Cette petite phase fait allusion aux 14 mois sur le programme du Boeing KC-46A « Pegasus ». Le Genéral McDew a déclaré que les plans pour retirer la flotte de KC-10A de 2019 à 2024 sont en cours de réexamen.

 

Photo : KC-10A Extender@ Matthias Becker

10/06/2016

L’Egypte a commandé des MiG-29M/M2 !

0933753.jpg

En février de cette année, le vice-directeur général du groupe MiG Alexeї Beskibalov avait confirmé une importante commande pour un total de 50 avions de combat MiG-29M/M2, mais sans en avoir précisé le client. Cette fois, celui-ci est connu, il s’agit de l’Egypte. Le contrat est estimé à près de 2 milliards de dollars.

Avions en production :

Un premier lot de MiG-29M/M2 multirôle est en production pour l’Egypte, selon l’avionneur russe RAC MiG. Le numéro sur l'ordre n’est pas encore connu. Deux appareils seront prêts pour les essais en vol à la fin de l’année.

Ni Moscou, ni au le Caire n’avaient jusqu’ici révélé l'état de la transaction. Ceci est principalement dû à sa nature complexe, organisé par l'Egypte et l'Arabie Saoudite.

Le MiG-29M/M2 :

Le MiG-29M (le M2 est la version biplace) dispose d’une capacité multirôle et peut emporter des charges militaires augmentées par rapport aux versions antérieures de l’avion. Le cockpit dispose d’écrans multifonctions (EFIS). L’avion dispose du radar Phazotron NIIR N010 « Zhuk » avec capacité de suivi de terrain et mode cartographique numérique, il peut suivre 10 cibles et en engager quatre simultanément à 80km de distance. L’avion est motorisé avec deux Klimov RD-33K de 8 800 kgp avec postcombustion.

2754483.jpg

Photos : Mig-29M2 @ Steve Brimley 2 Mig-29M2 @ Fyodor Borisov

 

 

05/05/2016

Vieillissement structurel découvert sur un F/A-18 !

Engineering-Emmen_DSC4948.jpg

La Force aérienne suisse a découvert un problème de structure sur un avion de combat Boeing F/A-18 « Hornet ». L’avion devra recevoir une nouvelle paire d’ailes.

Les F/A-18 Hornet des Forces aériennes suisses font l’objet d’inspections régulières. Lors d’une telle inspection, il a été constaté qu’une liaison adhésive entre l’aile et le fuselage s’était détachée. Par détachement, on entend en l’occurrence un petit défaut de la liaison adhésive entre le revêtement en titane et le matériau composite de l’aile. Il est ressorti de l’examen effectué que la réparation n’est pas possible, c’est pourquoi l’aile doit être échangée.

Jusqu’à cet échange, l’appareil en question peut être affecté au service de vol avec des restrictions. L’échange de l’aile sera effectué ces prochains mois chez RUAG Aviation à Emmen.

Les problèmes de fatigue de la structure des avions, comme des détachements et des fissures, ne sont rares ni dans l’aviation civile ni dans l’aviation militaire; ils apparaissent, avec le temps, comme conséquence de l’exploitation des appareils.

Une flotte dans sa seconde moitié de vie :

La flotte de F/A-18 « Hornet » se trouve dans la deuxième moitié de sa durée d’utilisation, raison pour laquelle les travaux d’entretien de la structure vont s’intensifiant. Les éventuelles défaillances sont constatées lors d’inspections régulières. Pour les emplacements critiques, des modifications préventives sont mises au point pour que l’entretien des avions reste le plus économique possible.

DSC_6419.jpg

Tenir avant l’arrivée d’un nouvel avion de combat :

Le nombre d’heures de vol annuelles des F/A-18 a augmenté et ne pourra pas être diminué au cours des prochaines années, et ce pour deux raisons : d’une part, la renonciation à acquérir pour l’instant de nouveaux avions de combat, qui auraient déchargé les appareils existants dans les domaines du service de police aérienne et de l’instruction ; d’autre part, l’augmentation échelonnée de la disponibilité du service de police aérienne. La sollicitation accrue des F/A-18 augmente aussi le besoin en matériel de remplacement. Pour que les F/A-18 restent en mesure d’accomplir leur mission, le Département de la Défense à lancer un programme d’achat de matériel (programme armement 2016) de remplacement pour les avions et le matériel au sol afférent, qui ne seront prochainement plus disponibles. Cette acquisition permet non seulement de garantir la disponibilité mais également, par un achat groupé avec d’autres nations utilisatrices, de réduire les coûts.

La livraison du matériel de remplacement est prévue pour la période 2016 à 2025. Parmi les 124 articles à acquérir figurent notamment: gouvernes de vol, cylindres pour commandes de vol, pièces de rechange pour réacteurs, engrenages, composants de train d’atterrissage, réservoirs de carburant.

Une situation qui s’aggrave :

La flotte d’avions de combat F-5 est fatiguée, depuis les années 2000, celle-ci et régulièrement réduite, car des aéronefs présentent des fissures importantes qui sont le fait de l’utilisation des aéronefs. Le non remplacement des derniers F-5 (30 appareils) qui devront être entièrement cloués au sol d’ici 2018-2019 et l’augmentation des vols de la flotte de « Hornet » rend la situation chaque mois plus critique pour les Forces aériennes. Le besoin en nouveaux avions de combat est devenu une urgence, n’en déplaise à quelques naïfs.

 

DSC_3182.jpg

Photos : 1 Maintenance des Hornet @ RUAG 2 F/A-18C Hornet 3 F-5 E Tiger II @ P.Kummerling

 

08/03/2016

La liste des équipementiers du B-21 !

northrop grumman,lrs-b,bombardier b-21,us air force,bombardier furtif,blog défense,aviation militaire,nouveaux avions de comabt,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Northrop-Grumman va produire le futur bombardier stratégique furtif de l’US Air Force, le B-21. L‘US Air Force vient également, lors d’une conférence de presse, de révéler la liste des différents équipementiers qui vont participer à la fourniture des éléments du futur « Long Range Strike-Bomber » (LRS-B).

L’US Air Force a sélectionné le motoriste Pratt & Whitney, BAE Systems, GKN Aerospace, ATK, Rockwell Collins, Spirit Aerosystems, Janicki Industries, ce dernier est un spécialise dans les matériaux composites.

Sécurisation du programme :

Lors de la présentation des équipementiers, le Lt. Gen. Arnold Bunch, responsable de l’Air Force pour les acquisitions, a refusé de dire où le bombardier sera construit. Mais de l’aveu de l’avionneur Northrop-Grumman, le B-21 pourrait être construit dans le même établissement à Palmdale, en Californie, où a été assemblé le B-2.

Par ailleurs, il a été rappelé, que les entreprises participant au programme B-21 sont tenues d'avoir des plans de protection en place pour prévenir contre les fuites d'information.

La ressemblance avec le B-2 :

Lors de cette conférence de presse, de nombreuses questions ont portés sur la ressemblance du B-21 avec son prédécesseur le B-2 « Spirit » conçu à l’époque par Northrop-Grumman. La secrétaire de l’US Air Force Deborah Lee James, a rappelé que la conception de ce nouvel appareil doit s’appuyer sur des technologies existantes et matures, afin de réduire les coûts.

Rappel :

Le programme LRS-B prévoit de mettre au point une nouvelle génération de bombardier stratégique furtif capable d’emporter des armes conventionnelles et nucléaires. Il doit venir compléter le nouveau dispositif de l’USAF qui comprend l’arrivée du F-35, des nouveaux ravitailleurs KC-46A et la modernisation des F-15. Le programme LRS-B a été officiellement lancé en 2012. Le projet LRS-B est considéré, comme prioritaire, pour la future stratégie militaire américaine dans le Pacifique Occidental et le Moyen-Orient. Le budget estimé pour le développement et la production du B-21 s'élève à 33,1 milliards de dollars pour la période 2015-2024. Le coût unitaire estimé est 606 millions.

 

Photo : Northrop-Grumman B-21 @ USAF