04/02/2019

Premier CH-47F pour l’Inde !

 

p1730708_main.jpg

Boeing a livré le premier exemplaire des 15 hélicoptères de transport lourd CH-47F « Chinook » de lors d'une cérémonie qui s'est déroulée dans les installations de production du fabricant à Philadelphie.

Rappel :

C’est en octobre 2012 que l’Inde a opté pour l’achat de CH-47F « Chinook » au détriment du Mil MI-26 NG russe. L'Inde a signé son accord de gouvernement à gouvernement avec les États-Unis en septembre 2015, le contrat est estimé à 1,1 milliard de dollars.

Une fois opérationnels, les « Chinook » vont remplacer les trois hélicoptères de transport lourd Mil 26 «Halo» que l'IAF a reçus de l'Union soviétique en 1986.

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

Photo :le premier CH-47F indien @ Boeing

02/02/2019

VistaJet un acteur de premier plan pour l’aviation d’affaires !

4260407755.JPG

La société VistaJet spécialisée dans le secteur de l’aviation d’affaires à vécu une très bonne année 2018 et prévoit de se renforcer encore.  

Une bonne année 2018 :

Le nombre de vols a augmenté de 25% dans le monde et de 46% en Amérique du Nord en 2018. En Europe, le nombre de nouveaux clients a augmenté de 105%. VistaJet annonce une utilisation des aéronefs en hausse de 20%, chaque avion effectuant 20 fois le tour du monde.

Afin de continuer sur sa lancée, la société prévoit un renforcement de sa flotte mondiale avec plus de 70 avions long-courrier, VistaJet dispose déjà d’un réseau mondial de 116 jets d’affaires détenus par plus de 1’500 experts de l’aviation via Vista Global.

VistaJet, annonce aujourd’hui une nouvelle année record en 2018, avec de nouveaux membres et un nombre important de vols chaque année. À l'aube de sa quinzième année d'existence, VistaJet, basée à Malte, a considérablement progressé dans la réalisation de ses principales priorités stratégiques, augmentant sa part de marché dans le monde entier.

Conformément à la tendance macro-économique «asset lite» qui décolle au niveau mondial, VistaJet a enregistré une augmentation de 31% des nouveaux contrats de son programme phare en 2018 et une augmentation du nombre de vols de 25%.

2695161564.jpeg

Sur le plan régional, l'Europe représentait un marché important pour les entreprises et les particuliers voyageant dans le secteur privé, représentant 48% du total des vols de VistaJet en 2018. Les nouveaux membres du programme ont considérablement augmenté de 105% dans la région, la majorité des clients venant du Royaume-Uni.

L'Amérique du Nord reste un moteur de croissance clé pour VistaJet et a enregistré la plus forte augmentation de vols en 2018, avec une hausse de 46%. Pour répondre à la demande croissante des clients de la région, 21% de la flotte mondiale de VistaJet à un moment donné, la flotte du Global 5000 survolant l'avion Challenger au cours de l'année.

VistaJet a continué de dominer le marché en termes d’innovation et de service. En plus de sa couverture mondiale et de son modèle d’abonnement aux heures de vol unique, la société introduit de nouvelles expériences pour ses membres du programme, conçues autour de leurs passions. Intégrant des partenariats clés avec des partenaires mondiaux du sport et de l'art, tels que Christie's et British Polo Day, ainsi que les lancements des plus vastes programmes de voyage pour les enfants et les oenophiles de l'aviation privée.

Alors que le Moyen-Orient a connu une certaine faiblesse dans le secteur, la clientèle de VistaJet semble être plus forte que jamais, avec 38% et les passagers de 24%. Les EAU représentaient 29% et le nombre d’heures de vol 34%.

Alors que Dubaï continue de constituer un centre mondial important, VistaJet prévoit d’ouvrir un plus grand bureau de vente dans la région en janvier 2019.

Des chiffres forts en Asie, avec des augmentations de l’ordre de 26%. Rien qu’à Singapour la croissance a atteint  71% du nombre de vols à destination et en provenance du pays.

VistaJet,_9H-VCB,_Bombardier_Challenger_300_(21745358681).jpg

Photos : 1 Global 6000 de VistaJet à EBACE @ P.Kümmerling2 Thomas Flohr au centre, directeur et fondateur de VistJet 3 Challenger 350 @ VisatJet

29/01/2019

La Malaisie s’intéresse au FA-50 !

2195003700.jpg

La Malaisie a adressé une demande d'information préliminaire à l’avionneur coréen Korea Aerospace Industries (KAI) concernant une éventuelle acquisition de l'avion d'attaque léger de type FA-50 « Golden Eagle ».

Le 28 janvier, un porte-parole de KAI a déclaré que la demande de renseignements avait été reçue plus tôt ce mois et qu'une autre demande de renseignements était attendue lorsque la Malaisie préciserait ses besoins en matière d’engagement.

Dans le cadre du programme d'approvisionnement en avions de combat légers (LCA) proposé par le pays, on pense que la Malaisie cherche à acquérir 12 avions avec l'option de 24 unités supplémentaires dans les années à venir.

La Malaisie désire renforcer la capacité d’engagement de sa Force aérienne avec notamment une meilleure capacité air-sol. En cas d’acquisition, le FA-50 viendrait compléter la pettie flotte de BAe Hawk Mk200 spéclialisée dans l’attaque au sol. La défens aérienne resterait du domaine des Boeing F/A-18D « Hornet » et Sukhoi Su-30 « Flanker ».

Le KAI FA-50 « Golden Eagle » :

2203695469.jpg

Le FA-50 est un avion biplace d'attaque au sol doté d’un réacteur General-Electric F404-102 à double flux-produit  sous licence par Samsung Techwin. Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8000 heures de vol, le T-50 et le FA-50 atteignent la vitesse maximale de Mach 1,4.

La version du FA-50 se différencie du modèle "école" par une capacité d’armement étendue soit : un canon General-Dynamic A-50 de 20mm en interne, l’appareil peut être doté de missiles  AIM-9 Sidewinder et AIM 120 AMRAAM ou des Python 5, d’AGM-65 « Maverick » et de lance-roquettes LOGIR. Il peut également emporter diverses bombes de types : GBU-58, MK-20, 82, 83, 84.

En ce qui concerne l’avionique, le FA-50 dispose de deux écrans multifonctions en couleurs, d'un HUD et d'un système de manette HOTAS, d'une centrale inertielle laser/GPS Honeywell H-764G de CDVE à triple redondance et il est doté pour l’instant d’un radar Israélien Elbit EL/M-2032 à antenne mécanique.

Foto1PeruGoldenEagle..jpg

Photos : 1 & 3FA-50 2Cockpit @ KAI

 

Des A320neo & B737MAX au menu d’ANA !

Unknown-1.jpeg

La compagnie japonaise ANA Holdings Inc. a décidé aujourd'hui, lors de la réunion de son conseil d'administration, de commander au total 48 appareils, dont 30 Boeing B737-8 MAX et 18 Airbus A320neo.

La décision a été prise sur la base de la croissance économique de l’Asie et des pays émergents, avec une demande sur le marché de l’aviation asiatique et une demande entrante en hausse. ANA HD et Peach Aviation Limited ont chacun choisi son propre avion optimal pour s’adapter à sa stratégie de croissance. Les marchés spécifiques qui seront desservis par la nouvelle commande n'ont pas été finalisés.

Le Boeing B737-8 MAX est une première pour une compagnie japonaise, est plus spacieux que l’avion actuel et crée une atmosphère confortable. L'avion est également économe en carburant et devrait améliorer l'efficacité d'environ 15%. Compte tenu des avantages de l’avion pour le marché intérieur, il succédera à la série actuelle du Boeing B737 NG.

L’Airbus A320neo, qui dessert actuellement les liaisons internationales d’ANA, a été choisi pour son excellente économie de carburant et ses performances de croisière, conformément à la stratégie actuelle de Peach, avec une commande de 18 appareils.

Photo :l’A320neo & le B737MAX

24/01/2019

La Pologne prépare la seconde modernisation des Mi-24 !

1095.jpg

La Pologne prépare activement la modernisation de sa flotte d'hélicoptères d'attaque Mil Mi-24 « Hind-E ». Pour réaliser cette mise à jour, Warsovie concocte un cahier des charges qui sera soumis à divers fournisseurs potentiels pour la réalisation. Une fois la phase d’analyse terminée, la Pologne enverra une demande d'informations qui détaillera les exigences précises de la mise à jour.

Le programme « Kruk » :

Sous la désignation « Kruk » (corbeau en français) le vice-ministre de la Défense, Wojciech Skurkiewicz, a indiqué que le pays poursuivrait une modernisation de la flotte de Mi-24 qui devrait entrer en service en 2022.

Les recommandations contenues dans la feuille de route mettent particulièrement l'accent sur l'acquisition de nouveaux d'hélicoptères d'attaques. Mais en attendant, il s’agit d’agir sur la flotte des Mi-24 existants. L’objectif primaire consiste à permettre aux hélicoptères actuels de type Mi-24 d’opérer dans une gamme de frappes antichar au-delà des 6 à 8 km. La modernisation concernera la tourelle avec la mitrailleuse de ZM Tarnów, l’ajout d’un nouveau missile antichar, de paniers de roquettes guidées,ont le système Thales TELSON 22. Une mise à jour de l’avionique, du système de guidage sera également nécessaire,tout comme la modernisation de la suite de guerre-électronique.

Le Mi-24 polonais :

Le Mil Mi-24 « Hind-E » polonais emporte des armes classiques, soit une mitrailleuse mobile de 12,7 mm, munie de plusieurs canons, de missiles antichars guidés et des mitrailleuses de calibre 7,62 mm montés dans les fenêtres du compartiment de transport, respectivement de 12,7 et 7,62 mm. Si nécessaire, l'hélicoptère peut également transporter des missiles air-air de différents types et des bombes tombant librement. Il peut transporter jusqu'à 8 soldats. Les premiers hélicoptères Mi-24 ont commencé leur service en Pologne en 1978 et sont actuellement équipés au sein du 49e régiment d'hélicoptères de Pruszcz Gdański et du 56e régiment d'hélicoptères de combat d'Inowrocław. En 2004-2008, les contingents Mi-24 ont été utilisés par le contingent militaire polonais en Irak et, de 2008 à ce jour, ils sont utilisés par le contingent en Afghanistan. Les hélicoptères Mi-24 « Hind-E » ont été modernisés une première fois avec :

  • L’adaptation de lunettes de vision nocturne PCO III GEN (tableau de bord, éclairage interne et externe).
  • Equipement d'atterrissage rapide en cas d'urgence.
  • Développement du système de radionavigation et d'atterrissage (VOR / TACAN / ILS).
  • Adaptation d'un système de navigation par satellite (GPS).
  • Enregistreur intégré avec accès rapide S2-3a et OAZ.
  • Installation d'un système de communication intégré utilisant quatre radios (dont une de secour) HF-VHF-UHF, pouvant fonctionner en mode COMSEC / TRANSEC.
  • Remplacement des moteurs TW3-117WMA-SBM1W.

 

MI24PRPL35h.jpg

Photos : 1 Mi-24 polonais @ D. St-Sanvain Mi-24 @ Piotr Rams