11/03/2019

Remise du premier AC-130J « Ghostrider » Block30 !

p1720846_main.jpg

Le commandement des opérations spéciales de l'US Air Force AFSOC) a reçu le premier  exemplaire des 37 avions de soutien aérien Lockheed-Martin AC-130J « Ghostrider » au standard Block30.

L’AC-130J Block30  a été remis au 6ème escadron d’opérations spéciales (SOS) basé sur l’aérodrome de Hurlburt Field, en Floride, le 6 mars.

Comme l’AC-130W Stinger II, l’AC-130J est équipé du groupe de frappe de précision monté sur palette  (PSP), qui comprend un canon Bushmaster de 30 mm, des munitions à guidage de précision et un canon de 105 mm. Des munitions à guidage de précision telles que la bombe de petit diamètre GBU-39 (SDB) et le missile Griffin AGM-176A de Raytheon seront également utilisées, tandis que les missiles AGM-114 Hellfire. A l’avenir il sera également possible de doter l’avion de lasers à haute énergie.

Selon le communiqué de l’AFSCO, le Block30 « Ghostrider » dispose de meilleures technologies logicielles et avioniques que la précédente version Block20 en service. Le Block 30 intègre un nouveau capteur, des sièges d’équipage mis à jour avec des fonctions de sécurité supplémentaires, ainsi que de nouvelles technologies en matière de routeurs et de réseaux. 


L’AC-130J «Ghostrider»:

C’est au tout début du mois de janvier 2013 que le premier MC-130J Block20 est arrivé pour commencer sa transformation en AC-130J «Ghostrider». L’AC-130J «Ghostrider» est doté d’un radar à ouverture synthétique, de capteurs infrarouge d’un canon de 30mm, de missiles AGM-176 «Griffin». L’avion peut mettre en oeuvre la bombe de petit diamètre de type GBU-39 (SDB laser). Les capteurs permettent d’identifier visuellement ou électroniquement,  les forces et les cibles terrestres amies à tout moment, même dans des conditions météorologiques défavorables. L'avion est optimisé pour le ravitaillement en vol en mode universelle avec le système  «Air Prise Slipway». Pour répondre aux exigences de puissance imposées par l’avionique et les différents systèmes, l'AC-130J est équipé de 60 générateurs d'amplification qui offrent une production accrue en électricité.

404560710.jpeg

Caractéristiques générales :

Fonction principale: appui aérien rapproché et l'interdiction de l'air avec des missions connexes associées.

Constructeur: Lockheed-Martin

Power Plant : Quatre Rolls- Royce AE 2100D3 Turbopropulseurs

Poussée: 4591 

Envergure : 132 pieds 7 pouces (39,7 mètres)

Longueur : 97 pieds 9 pouces (29,3 mètres)

Hauteur: 38 pieds 10 pouces (11,9 mètres)

Vitesse: 362 noeuds à 22 000 pieds

Plafond: 28 000 pieds avec £ 42,000 charge utile

Décollage Poids maximum: £ 164,000

Gamme : 3,000 miles

Equipage: deux pilotes, deux officiers de systèmes de combat et trois canonniers.

Coût unitaire: 109 millions de dollars.

2935546651.JPG

Photos : 1 Le premier AC-10J Block30. 2 AC-130J block20 @ USAF

09/03/2019

Les Hawk de la RAAF modernisés !

20150512ran8504132_270.jpg

La flotte d’avions écoles BAe Hawk en service au sein de la Royal Australian Air Force (RAAF) a terminé sa modernisation. Les mises à niveau de l'avion ont commencé en 2014, dans le cadre d'un programme de mise à jour portant sur un total de 33 avions Hawk Mk127. L’Australie a reçu ses Hawk Mk127 entre 1999 et 2001.

Standard T2 :

La RAAF a donc engagé une modernisation qui a mené ses aviosn écoles Hawk à la dernière version disponible soit le T2.  La version T2 (Export) ou MK.128 fait partie de la nouvelle génération de jet (AJT) destiné au départ pour la Royal Air Force et la Royal Navy.  Le T2 comprend un affichage moderne de type LCD à la place de l'instrumentation classique, et permet la préparation pour le vol des avions de combat modernes, en particulier le tout "en verre". Le nouveau logiciel OC2 sera le même que celui retenu pour la RAF et l’Arabie Saoudite. Il utilise un moteur  Rolls-Royce Adour 951.

Trois pays ont également déjà opté pour ce modèle, l’Afrique du Sud et l’Inde et l’Arabie Saoudite.

Photo :Hawk T2 de la RAAF @ RAAF

 

 

 

06/03/2019

La Turquie lance son hélicoptère lourd d’attaque !

atak-2-urun-gorseli.png

Le gouvernement turc a signé un contrat avec les industries aérospatiales turques dans le cadre des efforts du pays pour développer de manière indigène un nouvel hélicoptère d'attaque lourd de 10 tonnes. Connu jusqu’ici sous le nom d’ATAK-2, le projet vient de prendre le nom de « T-130 ». Le nouvel hélicoptère sera un dérivé de l’actuel T129 « ATAK ».

Le TAI T-130 :

L'hélicoptère T130 sera de type bimoteurs avec un rotor principal à cinq pales, avec une configuration de cockpit blindé en tandem pour le pilote et le mitrailleur. Il disposera d’une avionique modulaire, qui comprend un pilote automatique à quatre axes et des affichages sur casque (HMD) pour l'équipage. Les caractéristiques de performance publiées montrent un plafond de service de 20 000 pieds et une vitesse maximale de 172 noeuds, avec un plafond de 6 000 pieds HOGE (survol de l'effet de sol). En ce qui concerne la motorisation, il est possible, mais non confirmé, que le T-130 puisse être doté d’une version du TS1400 1’400 shp développé par TUSAS Engine Industries (TEI).  Ce moteur doit normalement venir équiper l’hélicoptère T-625 de Turkish Aerospace.

t1304.jpg

Les spécifications initiales suggèrent une capacité de charge utile externe de 1’200 kg (2 646 lb), sous chaque point d’emport latéral pouvant accueillir trois stations d’armes pour des roquettes guidées et non guidées de 2,75 pouces, des missiles antichars guidés et des missiles air-air. L'hélicoptère comportera également un canon de 30 mm monté sur le nez.

Les autres caractéristiques comprennent une tourelle infrarouge à projection frontale (FLIR) montée sur le nez, qui inclut une fonctionnalité de suivi de cible. La tourelle FLIR sera reliée au canon principal de 30 mm avec des images projetées sur les écrans du mitrailleur et du pilote, montés au casque, qui pourront alors contrôler le pivotement du canon avec les mouvements de la tête. L’hélicoptère comportera également une série de systèmes de guerre électronique tels que des capteurs d’alerte de missile infrarouges / ultraviolets et un système de contre-mesure infrarouge dirigée (DIRCM) monté sur la queue pour bloquer les missiles à recherche de chaleur.

img_20190222_180818.jpg

Photos :Image du futur T-130 @ TAI

 

 

03/03/2019

Le duo Advanced Super Hornet & le drone Airpower Teaming !

Boeing_Airpower_Teaming_System_Model1.jpg

Boeing a présenté sa toute dernière plate-forme de drone sans pilote, le système Boeing Airpower Teaming. Ce système doit notamment pouvoir voler en duo avec l’Advanced Super Hornet.

Conçu pour les clients mondiaux du secteur de la défense, il s’agit du plus important investissement de la société dans un nouveau programme d’avions sans pilote.

L’appareil complétera et prolongera les missions aéroportées grâce à une association intelligente avec les aéronefs militaires existants.

Le système de drone Airpower Teaming doit permettre :

De fournir une performance équivalente  à un avion de combat avec une capacité de parcourir plus de 2’000 milles marins.

- Intégrer des ensembles de capteurs à bord pour soutenir les missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance et de guerre électronique

- Faire appel à l'intelligence artificielle pour voler de manière indépendante ou avec l'appui d'un avion piloté, tout en maintenant une distance de sécurité entre tous les avions.Le drone doit à terme être capapble de voler et d'appuyer le futur Advanced Super Hornet dans ses missions d'attaques et de pénétration.

Le premier vol est prévu pour 2020.

wingman_2.jpg

Photos :l’Airpower Teaming @ Boeing

 

 

02/03/2019

Sikorsky prépare le premier vol du HH-60 "Whisky" !

SIKORSKY-HH-60W-COMBAT-RESCUE-HELICOPTER.jpg.pc-adaptive.full.medium.jpeg

 

Sikorsky Aircraft Corporation travaille à la finalisation de son nouvel hélicoptère de combat (CRH) HH-60W de l'armée de l'air américaine (USAF). Il s’agit d’une variante du UH-60M "Black-Hawk », éprouvé au combat.  Le nouvel hélicoptère 60« Whiskey » remplacera les hélicoptères de recherche et de sauvetage (CSAR) de transport moyen, le HH-60G « Pave Hawk » entré en service avec l'US Air Force en 1982.

Le futur HH-60W pourra être déployé pour l'évacuation de pilotes ou d’unités au sol (CASEVAC), l'évacuation médicale (MEDEVAC), les missions d'évacuation des non-combattants, les opérations civiles de recherche et de sauvetage, les humanitaires cas de catastrophe et d’insertion ou de retrait des forces de combat.

Détails du programme CRH :

L'US Air Force a annoncé le remplacement de ses hélicoptères vieillissants HH-60G par un nouveau CRH en 2010. Une demande de proposition (RFP) a été émise pour le programme CRH en octobre 2012. Sikorsky s'est associé au principal fournisseur de sous-systèmes, Lockheed-Martin, pour proposer un UH-60M dérivé comme nouvel hélicoptère de sauvetage de combat de l'armée de l'air américaine.

Le contrat comprend également des options pour la production de 112 hélicoptères HH-60W.  La revue de conception préliminaire (PDR) du HH-60 a été achevée en mai 2016, tandis que la revue CDR s'est achevée en septembre 2017.

L'US Air Force a prévu de commencer le premier vol d'essai du HH-60W CRH en 2019 pour mettre en service un hélicoptère opérationnel en 2021, la production en plein régime étant prévue d'ici 2023.


Conception et caractéristiques de l'hélicoptère HH-60W :

La conception du HH-60W est basée sur l'hélicoptère UH-60M de nouvelle génération. Le giravion intègre une cellule résistante aux chocs et aux dommages. Il conserve composite, accord large, pales du rotor principal et les structures résistantes à la corrosion de son prédécesseur.

L'hélicoptère offre une capacité de carburant interne supérieure à celle de l'hélicoptère HH-60G. Il offre une plus grande autonomie tout en offrant un grand espace intérieur dans la cabine. Il peut accueillir deux pilotes, deux ambassadeurs paramédicaux et deux ambulanciers pour patients médicaux ou blessés. Les deux côtés du fuselage peuvent être montés avec les mitrailleuses de calibre 50 et 7.62mm.

L'hélicoptère sera équipé du système de planification de la mission de Lockheed-Martin, d'aides défensives, de liaisons de données, d'ordonnateurs de mission et de capteurs de conditions météorologiques défavorables.

Cockpit et avionique :

Le cockpit avec écrans multifonction de pointe pourra accueillir deux pilotes côte à côte. Il sera équipé de l'avionique et des équipements de mission de pointe de Rockwell Collins, notamment d'un vol de mission et de mission en poste de pilotage, de radios de navigation et du système de communication avancé ARC- 210 V/UHF. L'ARC-210 offre des communications vocales sécurisées et une interopérabilité civile. Le système prend en charge les futurs réseaux ad hoc et la communication par satellite (SATCOM) de la prochaine génération, pour une transmission voix et données ininterrompue. 

Les écrans multifonctions installés dans le poste de pilotage seront conformes aux normes récentes du système de vision nocturne (NVIS). Les dispositifs multifonctions prennent en charge les angles de vision larges pour une visualisation optimale dans le cockpit..

Moteur du HH-60W :

Le HH-60W sera doté de deux moteurs General Electric T700-GE-701D qui développeront chacun une puissance maximale continue de 1’716 shp (1 279 kW) et offriront des performances supérieures par mauvais temps.

Protection électronique : 

Le HH-60 « Whisky » sera doté du nouveau récepteur d’alerte radar AN/APR-52 (RWR). Il est conçu pour traiter un grand nombre de signaux simultanément pour identifier plus rapidement et plus précisément les menaces contre l'équipage. Le RWR AN/APR-52 offre une forte probabilité de détection pour les menaces modernes et émergentes dans des environnements de signaux très denses.

1.jpeg

Photos : 1 Image de synthèse du HH-60W 2 Production des prototypes @ Sikorsky/ Lockheed-Martin