27/10/2020

Le transport aérien chinois en forte hausse !

2.jpg

La Chine ne connait pas de seconde vague du COVID-19 et cela se traduit par un retour sans précèdent du trafic aérien intérieur. La demande passagers et même en passe de battre des records !

L'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC) annonce une forte hausse de la demande locale après que le trafic intérieur est passé à 47,75 millions en septembre, soit 98% du volume de passagers par rapport au même mois de l'année précédente. Cela se traduit par un total de 37’1000 vols passagers intérieurs le mois dernier, en hausse de 3,5% par rapport à la même période en 2019. 

En plus de la reprise, les régulateurs chinois s'attendent à une poursuite de la solide performance du marché intérieur en octobre, en grande partie grâce aux vacances de la Golden Week en Chine. Selon la CAAC, les compagnies aériennes chinoises ont transporté un total de 13,26 millions de passagers du 1er au 8 octobre, avec un trafic de passagers quotidien moyen et un volume de vols quotidien moyen de 91,07% et 89,7% de la même période l'année dernière.

49324726-38403165.jpg

Les effets du trafic international :

Si, le transport aérien intérieur a reprit de la vigueur, la faiblesse de la demande internationale péjore les compagnies aériennes chinoises. Cette situation a également un effet sur le prix du billet des vols internes qui restent très bas. Les aéroports du continent continuent eux aussi de souffrir de prix bas des billets intérieurs, de vols internationaux limités et d'une reprise plus lente que prévu de l'économie dans son ensemble. Shandong Airlines s'attend à enregistrer une perte allant jusqu'à 56 millions de dollars au troisième trimestre de 2020, contre un bénéfice de 108 millions de dollars à la même période l'an dernier. Pour les neuf premiers mois de cette année, le transporteur a déclaré s'attendre à une perte comprise entre 225 millions de dollars et 275 millions de dollars.

L'aéroport international de Shenzhen Bao'an a annoncé qu'il prévoyait d'afficher une perte allant jusqu'à 9,6 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2020, contre un bénéfice de 71,6 millions de dollars à la même période l'an dernier. Pendant ce temps, China Eastern Airlines, basée à Shanghai, a annoncé plus tôt cette semaine qu'elle recevrait une injection de fonds de 4,6 milliards de dollars de la part de quatre investisseurs publics différents dans le cadre d'un plan de diversification des actions.

Le développement continue :

L'Administration de l'aviation civile de Chine confirme par ailleurs que les infrastructures de l'aviation civile continuent de progresser. Le pays prévoit également d'ajouter 43 aéroports nouvellement construits ou déplacés avant 2021, portant le nombre d'aéroports de l'aviation civile et de l'aviation générale à 241 et 313.

Photo : A320 China Spring Airlines @ Li Tran

 

26/10/2020

L’Italie réceptionne son dernier Eurofighter !

DSC_9171-a.jpg

L’Aeronautica militare a réceptionné son dernier exemplaire d’Eurofighter en commande. L’avion a décollé de l'usine de Caselle (TO) de Leonardo. Ce vendredi, lors d’une cérémonie l’avion a été reçu par le chef d'état-major de l'armée de l'air, le général Alberto Rosso et le PDG de Leonardo, Alessandro Profumo. La livraison de l’Eurofighter IS082 à l’armée de l’air italienne marque une étape importante dans le programme d’avions multi-rôles européen, considéré comme le plus grand partenariat industriel international de l’histoire du continent.

"La livraison de ce dernier avion, qui complète la flotte d'Eurofighter qui constituent l'instrument principal du système de défense aérienne articulé et complexe national et de l’OTAN, représente une étape importante pour le programme". Ce sont les propos du chef d'état-major de l'armée de l'air, le général de l'escouade aérienne Alberto Rosso, en marge de la cérémonie de remise de l'avion, destiné à la 51e Escadre d'Istrana.

L'Eurofighter est né comme une plateforme ouverte, avec un programme de mise à jour et d'amélioration technologique bien défini, qui garantit sa compétitivité tout au long de son cycle de vie. Des technologies en constante évolution, tant à bord de l'avion que dans le cadre du soutien logistique, augmentent son efficacité opérationnelle, ses capacités de survie et son économie de gestion.

Le programme Eurofighter constitue la plaque tournante de la technologie aérospatiale et de défense européenne et, en tant que tel, fournit aux industries concernées un leadership technologique qui garantira la compétitivité de nombreux futurs programmes de prochaine génération.

Leonardo, un partenaire important :

Leonardo avec ses activités, réalise environ 36% de la valeur de l'ensemble du programme, avec un rôle clé dans la composante aéronautique et dans celle de l'électronique embarquée, qui voit l'entreprise responsable de deux capteurs primaires (radar CAPTOR-E MK0 et IRST) et des éléments fondamentaux de l'avionique. Leonardo est également le protagoniste de l'évolution de l'Eurofighter, grâce au nouveau radar à balayage électronique AESA (Active Electronically Scanned Array) qui augmente les performances et la compétitivité de l'avion en vue de garantir un marché international significatif pour la prochaine décennie.

Les Eurofighter destinés à l'armée de l'air du Koweït sont actuellement en production à l'usine de Caselle, soit les premiers à être livrés dans une configuration très avancée. Le programme Eurofighter est géré par le consortium Eurofighter GmbH, une société basée à Munich (Allemagne) détenue par Leonardo, BAE Systems et Airbus Defence & Space pour l'Allemagne et l'Espagne. Du côté gouvernemental, il est géré par l'Agence de gestion de l’OTAN des Eurofighter & Tornado (NETMA), mise en place pour répondre aux besoins d'achat des forces aériennes des quatre pays participants : l'Italie, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Espagne.

Quelques chiffres :

Outre les quatre pays partenaires, qui ont déjà commandé 472 Typhoon, les clients internationaux comprennent désormais l'Arabie saoudite (72 appareils), l'Autriche (15), Oman (12), le Koweït (28) et le Qatar (24), pour un total de 623 avions commandés. En termes d'emplois, le programme Eurofighter concerne plus de 100’000 personnes en Europe, dont plus de 20’000 en Italie (entre emploi direct, indirect et induit), avec une répartition sur le territoire que l'on peut estimer à 50% au Nord et 50% au Centre / Sud. Plus de 400 fournisseurs travaillent dans la production du « Typhoon », dont 200 en Italie.

Et l’avenir ? 

foto2_eurofighter.jpg

Les sites de Turin et Caselle restent le centre de développement et de production du programme Eurofighter en ce qui concerne la part italienne des travaux. La production des composants tels que l’aile gauche et fuselage arrière intervienne au terme d'un processus impliquant une chaîne de sous-traitance étendue, qui englobe l'Italie avec une contribution importante des sites de la Division Aérostructures et de dizaines de petites et moyennes entreprises. La continuité de production garantie par plusieurs commandes à l'export ces dernières années permet de disposer des compétences hautement qualifiées nécessaires pour sécuriser l'intégration finale et l'exploitation et le développement futur de l'Eurofighter.

L’Italie est maintenant pleinement engagée dans l'assemblage de l'avion pour l'armée de l'air du Koweït.  Plusieurs appareils sur la ligne d'assemblage final à divers stades de réalisation. Le premier biplace est déjà en Flight-line et subit actuellement des tests électromagnétiques en vue de certifier la nouvelle variante. La version de l’Eurofighter pour l’armée de l’air koweïtienne est la version la plus avancée à ce jour. Il présente en particulier une nouvelle configuration avionique du radar matriciel à balayage électronique Captor-E, entièrement développé et produit par le consortium Euroradar, dirigé par Leonardo et impliquant la division électronique de Leonardo. 

L’Italie travaille sur le programme LTE (Long Term Evolution) de l'Eurofighter, en cours de définition. Ce programme vise le développement sur une portée de 15 à 20 ans et doit assurer une croissance en termes de capacité supplémentaire et le développement et la mise en œuvre de nouvelles technologies à utiliser sur les prochaines versions de l’Eurofighter et les mises à jour des modèles en service.  

GOPR0070.jpg

Photos : 1 Le dernier Eurofighter italien ISO82 2 Chaîne d’assemblage en Italie 3 Eurofighter italiens en vole@ Leonardo

 

 

 

 

American Airlines prépare le retour en vol du B737 MAX !

02152019_American_Airlines_B738M_N314RH_KMIA_NASEDIT_32204796837_1170.jpg

La compagnie américaine American Airlines s’active en vue d’un retour en vol du B737 MAX. Cette dernière prépare des visites pour le public dans le but de rétablir la confiance. De l’autre, le personnel navigant s’entraîne sur les simulateurs de l’avion.

Avec l’arrivée des modifications au logiciel des avions, le processus approfondi mis en place par la FAA, la compagnie American Airlines anticipe la remise en service de l’avion, bien qu’un calendrier de remise en ligne n’est pas encore disponible. Cette action doit, selon le transporteur permettre de redonner confiance dans l’avion. Mais il faut du temps, en conséquence il n’est pas trop tôt pour préparer le terrain.

« Nous voyons cette ligne d'arrivée nous approcher et je pense que c'est une vraie ligne d'arrivée », a déclaré David Seymour, directeur de l'exploitation d'American Airlines.

La compagnie aérienne basée à Fort Worth prévoit de commencer des vols avec des employés après les Fêtes de Thanksgiving, estimant que la FAA lèvera l'interdiction de vol à la mi-novembre. Un porte-parole d’American Airlines a déclaré que les plans de la société étaient provisoires, sur la base de la décision de la FAA.

La semaine dernière, American Airlines a déclaré qu'elle prévoyait de planifier les premiers vols du B737 MAX depuis l'échouement de l'avion pour certains vols entre l'aéroport LaGuardia de New York et son hub de Miami du 29 décembre au 4 janvier.

American Airlines envisage d'offrir à certains clients venir voir l’avion dans les aéroports (Dallas / Fort Worth, LaGuardia et Miami) avec la participation de pilotes et de mécaniciens. Les pilotes peuvent également répondre aux questions des clients par le biais d'appels et de messages vidéo, a déclaré la société.

Dans un premier temps, les clients ayant réservé un vol sur le B737 Max recevront des notifications et pourront passer à un autre vol, s’ils ne se sentent pas à l'aise a déclaré la compagnie.

Et les autres transporteurs ?

Pour l’instant les autres transporteurs semblent être dans l’attente de nouvelles informations de la part de la FAA. Pour autant, de bonnes nouvelles pourraient accélérer la reprise des préparations de vol du B737 MAX.

Le directeur commercial de United Airlines, Andrew Nocella, a déclaré plus tôt ce mois-ci dans un appel aux résultats que la compagnie aérienne remettrait le B737MAX à son calendrier "probablement l'année prochaine sur la base du calendrier que nous avons entendu de la FAA et de Boeing."

La semaine dernière, le PDG de Southwest Airlines, Gary Kelly, a déclaré à CNBC que la compagnie aérienne n’avait pas programmé de nouveaux vols avec le MAX, car elle n’était toujours pas autorisée à voler. Kelly a toutefois estimé qu'il pourrait revenir au deuxième trimestre de 2021. 

American-Airlines-Boeing-737-Max.jpg

Photos : 1 B737 MAX American Airlines avant l’arrêt des vols 2 La flotte à l’arrêt @ AA

 

25/10/2020

Vol inaugural pour la réplique d’un Nieuport 23C-1 !

122459300_10224234206673632_2467398068441245796_o.jpg

La semaine dernière, dans une certaine discrétion, l’association Nieuport Memorial Flyers a réussi le premier vol de sa réplique d’un Nieuport 23C-1. Petit récit d’une aventure incroyable et d’une bande de passionnés.

La réplique du Nieuport 23C-1 construite par Nieuport Memorial Flyers a effectué un vol inaugural réussi à Grenchen, en Suisse, le 21 septembre 2020. L'avion, immatriculé HB-RNA, était piloté par Isidor Von Arx. Il est propulsé par le moteur rotatif Thulin A (Blériot XI sous licence suédoise). Ce projet a débuté il y a 20 ans, en 2000.

En 2019 la réplique a été dévoilée pour la première fois dans le cadre de la commémoration du 100 ème anniversaire de la mort du pionnier de l’aviation Oskar Bider, le baptême du Nieuport 23 C-1. Le dévoilement de la réplique originale de cet avion de combat de la Première Guerre mondiale était d'autant plus émouvant après de nombreuses années et d'innombrables heures de travail.  Mais il fallait encore attendre et effectuer de nombreuses heures de travail avant de pouvoir faire voler ce magnifique oiseau.


Ces dernier mois, l’équipe du Nieuport Memorial Flyers a obtenu les différentes autorisations de l'OFAC, pour le moteur, les ajustements des commandes, la préparation d’une liste de dépannage, pour enfin pouvoir voir, s’envoler pour la toute première fois ce magnifique Nieuport 23C-1.

Une équipe de passionnés :

Nous devons cette superbe réplique à deux passionnés, Kuno Schaub, le chef de projet, responsable de la planification et de la production, luthier de profession à Neuendorf SO. Et Isidore Von Arx pilote, spécialiste en usinage de pièces métalliques, sponsoring et documentation. Il est également impliqué dans la voltige et est membre de l'équipe nationale suisse de voltige depuis 2014. Champion suisse de voltige illimitée en 2015 et 2017.

nieuport 23c-1,nieuport memorial flyers,avions de légende,patrimoine aéronautique,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

 

Le Nieuport 23 C en Suisse :

C’est en 1916 que les Troupes d’aviation suisses recevaient 5 Nieuport 23C-1 dotés à l’époque de moteurs Le Rhône J110. L’avion était doté de deux mitrailleuses sur capot avec trajectoire au niveau de l’hélice. Le tir étant synchronisé avec cette dernière. L’avion est resté en service jusqu’en 1921.

nieuport 23c-1,nieuport memorial flyers,avions de légende,patrimoine aéronautique,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

 

Photos : 1 en vol Nieuport 23C-1 2 derniers réglages avant vol @ Nieuport Memorial Flyers 3 Oskar Bider et son Nieuport @ DDPS

24/10/2020

Le Gripen officialisé au Brésil !

ElBZ0phX0AAUx5B.jpeg

Le F-39E « Gripen » destiné à l'armée de l'air brésilienne (FAB), a été officiellement présenté vendredi, lors de l'événement pour célébrer la Journée de l'aviateur et de l'armée de l'air brésilienne, à Brasilia. L'avion a effectué un vol au-dessus de la base aérienne.

La cérémonie a été suivie par le président du Brésil Jair Bolsonaro, le Ministre de la défense du Brésil, Fernando Azevedo e Silva, l'ambassadrice de Suède au Brésil, Johanna Brosmar-Skoogh, le commandant de l'armée de l'air brésilienne, le lieutenant-brigadier de l'Air Antonio Carlos Moretti Bermudez, le commandant de l'armée de l'air suédoise, le général de division Carl-Johan Edström, le président du conseil d'administration de Saab, Marcus Wallenberg, le président et chef de la direction de Saab, Micael Johansson.

Le lieutenant-brigadier Bermudez, a souligné que le nouvel avion de combat se rapproche du début de son entrée opérationnelle au sein de la FAB.

jpm_0588.jpg

Rappel :

L'avion est arrivé au Brésil le 20 septembre et a effectué trois jours plus tard son premier vol dans le pays, entre Navegantes (SC) et Gavião Peixoto (SP), pour poursuivre le programme d'essais en vol.

Au Brésil, les activités comprennent des essais sur les systèmes de contrôle de vol et de climatisation, ainsi que des essais sur l'aéronef dans des conditions climatiques tropicales. Outre les tests communs aux avions du programme Gripen E, des caractéristiques uniques des avions brésiliens seront testées au Brésil, telles que l'intégration des armements et le système de communication Link BR2, qui fournit des données cryptées et une communication vocale entre les avions.

Les premiers chasseurs seront livrés à l'armée de l'air brésilienne, à Anápolis à partir de la fin de 2021. Selon le calendrier de Saab/ Embraer le Gripen E doit atteindre sa capacité opérationnelle initiale en 2021 et sa pleine capacité opérationnelle en 2023. 

Le programme Gripen E/F au Brésil :

Le partenariat avec le Brésil a débuté en 2014, avec un contrat pour le développement et la production de 36 avions Gripen E/F pour l'armée de l'air brésilienne, y compris les systèmes, le support et l'équipement. Un vaste programme de transfert de technologie, en cours depuis dix ans, stimule le développement de l'industrie aéronautique locale par le biais de sociétés partenaires participant au programme brésilien du Gripen.

Pendant cette période, plus de 350 techniciens et ingénieurs brésiliens participeront à une formation théorique et pratique en Suède pour acquérir les connaissances nécessaires pour effectuer les mêmes tâches au Brésil. Jusqu'à présent, plus de 230 professionnels ont suivi les cours et la plupart d'entre eux sont de retour dans le pays pour travailler au Gripen Design and Development Center (GDDN, du réseau anglais de conception et de développement Gripen).

Les chasseurs Gripen E/F qui seront livrés à la FAB sont en cours de développement et de production en collaboration avec des techniciens et ingénieurs brésiliens. À partir de 2021, l'assemblage complet de 15 appareils débutera localement. Le développement du Gripen F biplace progresse avec de nombreuses activités au sein de la GDDN.

ElB52RrWMAUlVV4.jpeg

Photos : 1 Gripen E aux couleurs du Brésil 2 Cérémonie de présentation 3 Vol pour le public @ Saab/Embraer