14/03/2018

Le Qatar commande le NH90 !

LL20133783h.jpg

Doha, le ministère de la Défense du Qatar a annoncé aujourd'hui un contrat pour l'achat de 28 hélicoptères militaires multirôles NH90 de taille moyenne. L'accord a été annoncé lors de l'exposition DIMDEX à Doha en présence du ministre italien de la Défense Roberta Pinotti et du PDG de Leonardo, Alessandro Profumo.

Le programme global est évalué à plus de 3 milliards d'euros pour le consortium NHI, et comprend 16 NH90 TTH pour les opérations terrestres, 12 NH90 NFH pour les missions navales, un support complet, des services de formation à la maintenance et les infrastructures associées.

Le programme pourrait être étendu à l'avenir avec l'ajout de 6 + 6 unités dans un mélange de variantes TTH et NFH. Leonardo assumera la responsabilité globale de la gestion du programme, de l'assemblage final et de la livraison des 12 hélicoptères NH90 NFH de son usine de Venise-Tessera en Italie du Nord et le soutien aux équipages et techniciens de maintenance. Pendant ce temps, Airbus Helicopters sera responsable de l'assemblage final de 16 NH90 TTH.

Les livraisons devraient commencer avant juin 2022 et se poursuivre jusqu'en 2025. Leonardo fournira et contribuera et intégrera divers équipements comme l’avionique et les capteurs.

Le NH90 :

L’hélicoptère NH90 de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restrictions majeures, d’équipements d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas , rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Les deux versions :

TTH (Tactical Transport Helicopter), spécialement conçu pour le transport tactique de personnel (20 soldats équipés), le transport d’un véhicule tactique léger ou le transport de 2,5 tonnes de matériel, le suivi de terrain.

NFH (NATO Frigate Helicopter), spécialement conçu pour :

 

    • la lutte anti-sous-marine (ASW) : détection, classification, identification du type de la cible, poursuite de la cible et déclenchement des armements, y compris capacité de désignation d’objectif transhorizon (OTHT).
    • la lutte anti-surface (ASUW) : détection, poursuite, classification, identification du type de navire, poursuite de la cible et déclenchement des armements, y compris capacité de désignation d’objectifs transhorizon (OTHT).
    • Les missions SAR : détection et classification des bateaux en détresse, embarcations de sauvetage et/ou opérations de sauvetage.

nh90copy.jpg

Photos : 1 NH90 TTH 2 NH90 NFH @ Leonardo

 

 

Vol inaugural pour le GlobalEye de Saab !

b69e55fb69db8df1_org.jpg

Le GlobalEye a décollé pour son premier vol à 12,52 heure locale de l'aérodrome de Saab à Linköping, en Suède. L'avion, un Bombardier Global 6000 modifié a entrepris un vol d'essai de 1 heure 46 minutes recueillir de nombreuses données d'essais en vol en utilisant la suite d'instrumentation à bord. Ces données sont ensuite utilisées pour vérifier les performances de l' avion et la modélisation associée. Le premier vol a été précédée d'une série d'essais au sol , y compris les tests de roulage à vitesse élevée et faible.

« Le premier vol est la deuxième étape importante pour le programme « GlobalEye » dans un espace de temps très court. Encore une fois, nous avons démontré que nous respectons nos engagements et que nous sommes sur la bonne voie avec notre production de système de surveillance le plus avancé au monde « , a déclaré Anders Carp, vice-président principal et chef de secteur d'activité de surveillance de Saab. 

« Le vol d'aujourd'hui est allé comme prévu, avec le niveau de performance correspondant à nos attentes. L’avion se manipule en douceur et un vrai plaisir à voler « , a déclaré Magnus Fredriksson, pilote d'essai pour Saab.


 

Le GlobalEye AEW&C :

Basé sur une cellule de jet d’affaires Global 6000, le « GlobalEye »Offre les plus récentes technologies, cet impressionnant biréacteur peut relier Paris à Tokyo sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage (en mode jet privé). Il peut franchir 6’000 milles marins (11’100 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers. De son côté la Société de Défense et de la sécurité Saab a installé sa nouvelle version du système de radar Saab « Erieye ER ». Le système « Swing Role Surveillance System » (SRSS) capable de détection simultanée et le suivi des cibles multiples dans les airs, sur terre et en mer.

Le système AEW&C « GlobalEye » dispose donc de la nouvelle version du radar « Erieye ER », le SRSS de type AESA qui offre une détection supérieure à 600 kilomètres. Les caractéristiques du système comprennent, la production d'onde adaptative (y compris la compression numérique, codées en phase d'impulsion), le traitement du signal et de poursuite de cible (TWS) tout au long de la couverture angulaire du système à l’aide de fréquences basses et moyennes. Le système permet une capacité de détection avant et en arrière du cap de l'avion.

En matière de détection maritime, le système est couplé avec le radar Selex-ES 7500E en bande I (8 à 12,5 GHz) ventral. Le « GlobalEye » est capable de détecter des navires à environ 400 km et même des contacts plus petits, comme par exemple un jet ski et des bateaux gonflables (CPCR) et un périscope de sous-marin à très longue portée au-delà des 100 nautiques miles. L’ensemble du système est capable de fonctionner dans un environnement de guerre-électronique et de cyberguerre. L’identification de piste aérienne est facilitée par un IFF Mode 5 (ou norme nationale du client).

 

p1722716_-_main.jpg

Photos : le vol inaugural du GlobalEye de Saab/Bombardier @Saab

 

13/03/2018

La Corée du Sud dope ses F-15 avec plus de Taurus !

Photo-Taurus-768x509.jpg

Les responsables de la défense sud-coréenne ont annoncé l'achat de 90 autres missiles air-sol supplémentaires à longue portée KEPD 3450K Taurus. L'armée de l'air de la République de Corée (ROKAF) a choisi le missile européen « Taurus » pour équiper ses F-15K « Slam Eagles » d'une capacité de missile de croisière classique.

Rappel :

Cet achat fait suite aux tests qui ont eu lieu en septembre derniers avec un tir effectué avec le missile de croisière Taurus KEPD 350 tiré depuis un Boeing F-15K « Slam Eagle . Le tir a été un succès, le missile est venu frapper une cible près de la ville coréenne de Gunsan après avoir volé sur 400 km.

Le ROKAF a annoncé les premières livraisons du missile de croisière Taurus KEPD 350K en décembre 2016. La Corée du Sud a acquis un total de 170 ou 180 missiles en novembre 2013 et un lot initial de 60 avait été livré à la base aérienne de Daegu le 5 décembre 2016.

Selon Kang Hwan-seok, un porte-parole de l'Administration du programme d'acquisition de la défense (DAPA), le dernier contrat de 90 missiles a été signé fin février et fait partie d'un programme d'introduction au système d'armes en cours.

Le missile KEPD 350 «Taurus» : 

Le KEDD 350 «Taurus» (Target Adaptive Unitary and Dispenser Robotic Ubiquity System / Kinetic Energy Penetrator and Destroyer)  est un missile de croisière développé fin 2005 et fabriqué par la société germano-suédoise Taurus Systems (EADS/MBDA et Saab Bofors Dynamics).

Le missile possède des caractéristiques de furtivité et a une portée qui dépasse les 500km. Le Taurus est propulsé par un moteur turbofan à la vitesse de Mach 0,9. Le missile dispose d’une double charge explosive de 500 kg de type Multi-Effect Penetrator, HIgh Sophisticated and Target Optimised (MEPHISTO) qui se compose d'une charge principale et d'une charge initiale pour assurer la pénétration des d’éléments durcis comme des bunker, avec un effet de retardement de l'explosion de la charge principale.

Le Taurus peut être utilisé sur les avions : Tornado, Gripen C/D/E et F/A-18 Hornet, le F-15K et sera bientôt qualifié sur l’Eurofighter. 

Le F-15 K Slam Eagle :

Le F-15K est un dérivé de pointe du F-15E « Strike Eagle » éprouvé au combat. Principalement développé pour la République de Corée Air Force (ROKAF).  Il intègrent les dernières technologies militaires. Ses capacités multi-rôles lui permettent simultanément d’effectuer  des missions air-air et air-sol ainsi que des missions air-mer.

Le F-15K dispose du radar  les AN/APG-63 avancés (V)1, d’un système de contre-mesures électroniques de troisième génération et doté d'un FLIR couplé à un IRST (Infrared Search and Track). Le pilote dispose du viseur  de casque JHMCS de Boeing.

Le F-15K « Slam Eagle » peut emporter jusqu’à 12’500 kilos de bombes diverses, dont la dernière génération du système guidé JDAM/MK-82. L’appareil emporte le missile de surface anti-navire Harpoon Block II, le SLAM ER et le tout dernier AIM-9X.

3342091311.3.jpeg

Photos :1 F-15K Slam Eagle @ ROCAF 2 Missile Taurus KEOD 350@ MBDA

 

12/03/2018

L’Embraer KC-390 sera livré cette année !

974451.jpg

L'armée de l'air brésilienne recevra ses deux premiers avions multi-missions Embraer KC-390 de série au cours de la seconde moitié de 2018, a indiqué l’avionneur brésilien. L'appareil sera initialement mis en service par le nouveau groupe de l'escadre 2 située à Anápolis, dans l'État de Goiás.

Vingt-huit avions de série ont été commandés pour un montant de 2,23 milliards de dollars en mai 2014. La capacité opérationnelle initiale a été atteinte en décembre 2017 et la capacité opérationnelle finale est prévue pour la fin de 2018, selon les informations transmises par Embraer et la Force aérienne brésilienne (FAB).

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

3197285462.jpg

Photos : 1 KC-390 @ Alan Civali 2 Cockpit @ Embraer

L’US Army commande 35 UH-72A supplémentaires !

1705115513.jpg

C’est fait, je vous l’annonçais en début d’année, Airbus Helicopters, Inc. a reçu un contrat d'une valeur approximative de 273 millions de dollars pour la livraison de 35 additionnelles d’hélicoptères UH-72A « Lakota » à l'armée américaine.

Le contrat de 273 millions de dollars comprend les hélicoptères UH-72A, les manuels techniques et d'exploitation de l'exploitant de vol et la gestion de programme. Ce marché est divisé en deux configurations: 17 UH-72A « Lakota » pour la mission initiale de l'Escadre Rotary à Fort Rucker en Alabama et 18 « Lakota » pour la mission d'observateur et de contrôle dans les centres d'entraînement au combat de l'Armée américaine.

 Airbus construit le « Lakota » à son usine de Columbus, au Mississippi. Depuis le lancement du programme en 2005, Airbus a livré plus de 412 « Lakota ». En 2014, l'armée a également choisi l'UH-72A pour remplacer le Bell Helicopter TH-67 en tant que formateur principal.

L’UH-72A « Lakota » :

L’UH-72A « Lakota » est la version militaire de l’hélicoptère civil H-145 d’Airbus Hélicoptères (ex Eurocopter). La dénomination UH (Utility Helicopter) est propre à l’armée américaine. Le H-145 et le H-135/635 forment la nouvelle génération d’hélicoptères de la gamme légère du constructeur européen.

Hélicoptère bimoteur polyvalent, il est utilisé pour une vaste gamme de missions telles que : la sécurité intérieure, la répression des drogues, un soutien logistique et d'évacuation médicale (MEDEVAC).

Pour les ambulances et les missions d'évacuation médicale, la cabine peut accueillir deux civières, plus un chef d'équipe (qui est qualifié pour faire fonctionner le treuil et autres matériels d'équipement aéronautique) et d'un accompagnateur médical.

L'UH-72A dispose d’un système de communications tactiques de type RT-5000 à large bande. L'hélicoptère est motorisé par deux Turbomeca Arriel 1E2, chacun fournissant 550kW de puissance au décollage et 516kW de puissance continue.

uh72a-camo4-2x.jpg

Photos : UH-72A Lakota @ Airbus Helicopters