15/08/2017

L’Ilyushin Il-22PP de guerre-électronique dévoilé !

4499877.jpg

La Russie a montré pour la première fois son nouvel avion destiné aux missions spéciales de guerre-électronique, Ilyushin Il-22PP « Porubshchik ». L'avion «escort jammer» a fait ses débuts publics lors du 105e anniversaire de l'armée de l'air russe à Kubinka le 12 août dernier.

L’Ilyushin Il-22PP « Porubshchik :

L'Il-22P est une plate-forme d'interconnexion pour signaux électroniques (SIGINT) et de neutralisation des radars, liaisons de données et communications adverses, qui a été construit autour d'une cellule d’Il-22 « Coot-B' ». A l’origine l’Il-22 est une plateforme de commandement aéroporté et de relais radio basée sur une cellule d’Ilyushin Il-18D.

L'Il-22PP comporte quatre grands carénages situés symétriquement sur les deux côtés du fuselage. Ceux-ci contiennent des antennes du système de contre-mesures électroniques L-415 (ECM) réalisées par l'institut KNIRTI basé à Kaluga. Une autre antenne est montée sur la queue, tandis qu'une autre antenne est située sous le fuselage. Une gousse sous le fuselage contient 16 lanceurs UV-26M de « Flares » de 26 millimètres pour l'autodéfense. Deux autres lanceurs de 50 mm sont intégrés sous- le fuselage. L'avion comporte une livrée semblable à l’ancienne compagnie aérienne civile Aeroflot, avec l'inscription «Russie Air Force» et le marquage à étoiles rouges.

 

Photo : Ilyushin Il-22PP « Porubshchik @ Max Briansky

 

 

14/08/2017

Inde, le premier Jaguar de série modernisé a volé !

yourfile.jpg

La première cellule d’un Jaguar de série modernisé par Hindustan Aeronautics (HAL) a effectué son premier vol. L’avion, un SEPECAT Jaguar IM a capacité antinavire est le premier a être officiellement modernisé à la norme « DARIN III ». Jusqu’ici seul trois prototypes étaient modernisés.

Enorme retard :

Selon le calendrier initial de HAL, la mise à jour à la norme « DARIN III » devait être complétée et terminé sur 61 Jaguar d'ici décembre 2017. Le nouveau calendrier prévoit d’atteindre la modernisation pas avant 2022.

La norme « Darin III » :

L’ambitieux programme de modernisation de la flotte de Jaguar de l’IAF comprend deux phases : la première nommée «Darin III» prévoit l’amélioration de l’avionique, la capacité d’attaque et de navigation, alors que « Darin IV » prévoit la remotoriation de l’avion. Les normes « Darin I & II » ont été appliquées plus anciennement et comportaient des amélioration mineures sur l’avion.

Dans le cadre du programme Darin III (affichage, attaque, portée et navigation inertielle), trois Jaguars ont reçu les logiciels améliorés installés par Hindustan Aeronautics (HAL). La conception et le développement de la nouvelle suite avionique ont été réalisés par le centre de recherche et de conception HAL au sein de ses installations basée à Bengaluru. La mise à jour intègre la nouvelle avionique  «state-of-the-art», y compris l'architecture informatique de Mission (MC), le système d'instruments de vol (EFIS), ainsi que système d’enregistrement vidéo Solid State Digital Système Data Recorder (SSDVRS), les fonctions supplémentaires permettant le guidage de bombe avec système  de positionnement inertiel (INGPS), un nouveau pilote automatique, ainsi que l’intégration d’un nouveau radar Elta Systems multi-mode de type AESA, de nouvelles contre-mesures électroniques. La mise à jour couvre également le système de cartographie de navigation. Le cockpit est doté de deux écrans EFIS et d’un nouvel HUD à affichage tête haute. Les Jaguars au standard de Darin III seront également équipés du missile air-air ASRAAM à courte portée de MBDA.

Les problèmes s’accumulent pour Darin IV :

Si, la première étape de la modernisation des Jaguar (sur une flotte initiale de 160) voit enfin le bout du tunnel, il n’en est rien en ce qui concerne la seconde. La seconde phase « Darin IV » qui prévoit le remplacement moteurs actuels Rolls-Royce Adour Mk 821 par des F125-IN d’Honeywell n’en finit pas poser de lourds problèmes aux ingénieurs indiens. En effet, l’adaptation du nouveau moteur pose de nombreux soucis d’intégration dans la cellule du Jaguar. A ce jour, cinq années de retards se sont accumulées, simplement en ce qui concerne l’adaptation de la cellule, pour l’intégration définitive de la nouvelle motorisation. 

IAF_Jaguar.jpg

Photos : 1 SEPECAT Jaguar IM modernisé@ HAL 2 Jaguar en vol @ IAF

13/08/2017

Chine, les nouvelles armes du J-10B « Super Dragon » !

343.jpg

 

L’Armée de libération de la Force aérienne du peuple (PLAAF) a effectué une nouvelle opération de communication avec la présentation des nouvelles armes qui équipent dorénavant son avion de comabt J-10B « Super Dragon ».

Cette nouvelle version du J-10 « Dragon Véloce » se distingue assez facilement de l’ancienne, le «Super Dragon» dispose d'une entréed’air modifiée dotée d’un diffuseur supersonique (DSI) qui semble être du même modèle que celui testé sur le FC-1/JF-17 de type monobloc, qui doit réduire la surface radar (RCS). L’avion dispose d’un Infrared Search and Track (IRST), soit un système de capteur infrarouge passif, probablement issus du modèle russe qui équipe la version du Su-27 acquis par la Chine.

Le premier lot de J-10B est propulsé par des turboréacteurs russes Saturn AL-31FN. Il semble aujourd’hui que le moteur de conception chinoise Shenyang Liming-WS-10A souffre de problèmes de performance qui retardent son adoption pour l’instant.

L’avion dispose également d’un nouveau rangement pour les systèmes de guerres-électronique monté en haut de la dérive. On remarquera les similitudes du haut de dérive avec les M2000 & Rafale. Le fuselage dispose également de quatre capteurs additionnels. Le nez du «Super Dragon véloce» a été redessiné avec une forme ovale et non plus ronde, ce qui laisse à penser que celui-ci dispose d’une antenne AESA.  Il semble également que le viseur HUD soit plus grand. Le J-10B dispose du même éventail d'armes air-air et air-sol que le J-10A.

Chengdu-J-10B-AESA-Demonstrator-1.jpg

Les nouveautés qui équipent le J-10B :

DG3Qjc2UIAAoSmD.jpg

 

Le « Super Dragon » emporte la nouvelle génération de missile YJ-91 anti-radar et anti-navire développée à partir de la version du KH-31 russe. La version anti-radar issue de ce développement est dotée d'une portée légèrement améliorée de semble-t-il120 km, au lieu des 110 km du Kh-31P originel. En plus de la mise au point d'un capteur multi-fréquences, des mesures additionnelles ont été prises afin d'améliorer le missile, telles une architecture logicielle ouverte ou une attribution de priorités aux cibles. Ces cibles pourraient être intégrées à la mémoire du missile depuis le sol ou par le pilote en vol, ce qui rendrait les menaces gérables en temps réel. Le capteur multi-bandes demeure cependant la priorité.

Il existe également une version anti-navire de l'YJ-91. Le développement de cet version anti-navire de l'YJ-91 a abouti sur un missile évoluant au ras de l'eau. Son altitude de croisière n'excède jamais 20m dessus du niveau de la mer et, lors de sa phase terminale (généralement, quand le radar actif est allumé), le missile descend à 7 m au-dessus de la surface. Cette hauteur peut encore être ramenée à seulement 1,20 m si les conditions météo le permettent (état des vagues). D'une autre manière, le missile peut être pré-programmé pour faire un saut et plonger sur sa cible.

Nacelle KG700A :

DG3QhVxUwAAgAwy.jpg

Le J-10B était initialement doté d’une nacelle KG600 de brouillage. Depuis peu, une nouvelle version la KG700A est apparue sur les aéronefs chinois. Les KG600 et KG700A sont conçues par le SWIEE (plus connu sous le nom de l’Institut n°29) du groupe électronicien chinois CETC. Apparu pour la première fois au Salon aéronautique de Zhuhai en 2014, le KG600 est présenté par le CETC comme un « pod brouilleur d’autoprotection embarqué ». Un système d’autoprotection et de contre-mesure est déjà intégré dans la cellule du J-10B depuis sa version initiale, qui est capable d’identifier, de classer et de localiser une dizaine de sources de menace, et d’activer les contre-mesures physiques ou électroniques appropriées. La nacelle KG700A semble venir renforcer la capacité de brouillage lorsque mener une opération coup de point face à un adversaire non encore affailbit et disposant d’une pleine capapcité de défense.

Photos : 1 J-10B avec ses nouveaux équipements 2 J-10B 3 Missile YJ-91 4 Nacelle KG700a@ Longshi

 

10/08/2017

L’Inde prévoit d’acheter 108 Sukhoi T-50 !

396231023.jpg

New Dehli, l'Inde vient de faire un pas en avant dans l’acquisition du Sukhoi T-50 (PAK-FA). En effet, une commission interne du ministère de la Défense a recommandé l'achat de l'avion du T-50 via le plan initial de co-production avec la Russie.

Le comité interne, dirigé par le maréchal de l'armée de l'air indienne à la retraite, Simhakutty Varthaman, après avoir étudié les paramètres techniques, a recommandé à l'Inde d'acquérir le Sukhoi T-50 indo-russe", a déclaré le responsable du MoD. L’Inde prévoit d’engager plus de 5 milliards de dollars en faveur du développement conjoint du PAK-FA. Le rapport confirme également les bases de

l’accord de développement préliminaire qui avait été signé en 2010 entre la United Aircraft Corporation Russe et Hindustan Aeronautics Limited de l'Inde.

Par ailleurs, l’Inde prépare un ordre ferme de 108 avions de combat Sukhoi T-50 qui sera remis lors de l’acceptation de la version finale de l'accord en cours de préparation", a déclaré un responsable de l'Indian Air Force (IAF).

brigohrwt339kbnpg57b.jpg

 

Dernier préparatifs :

L'Inde et la Russie n'ont pas encore finalisé la part de travail pour la production et le transfert de technologie. Actuellement le Ministère indien de la Défense travaille avec la Russie au partage du travail et du transfert de technologie, alors que l'IAF est impliqué dans la finalisation des besoins opérationnels et du nombre de combattants, a déclaré Daljit Singh, ancien maréchal et analyste de la défense.

 

4194532665.JPG

Photos : 1 Le Sukhoi T-50 @ Sergei 2 En vol @ Sukhoi

 

 

07/08/2017

Huile de palme et café contre des Sukhoi Su-35 !

sukhoi_su-35_super_flanker_russia_-_air_force_jp7665544.jpg

L'entreprise de commerce d'État indonésienne PT Perusahaan Perdagangan Indonésie et le conglomérat d'Etat russe Rostec ont signé un accord préliminaire pour échanger des avions de combat Sukhoi Su-35 contre des produits tels que de l'huile de palme et du café et du thé, a déclaré le ministère indonésien du commerce.

Un mémorandum d'accord (MoU) a été signé à Moscou et des détails supplémentaires sur l'accord attendu seront annoncés dans les prochains jours par les ministres indonésiens du commerce et de la défense, a annoncé ce dimanche le ministre indonésien du commerce, Imam Pambagyo.

Finalisation du contrat :

Cet accord va ainsi boucler l’accord sur la vente de 11 Sukhoi Su-35 « Flanker-E » destiné à l’Indonésie. Le choix avait été annoncé en septembre 2015. Les avions en concurrence étaient: le Rafale de Dassault Aviation, le Lockheed-Martin F-16 « Viper », l’Airbus Eurofighter T3 et le Saab Gripen E. Il semble que le prix a joué un rôle déterminant dans le choix.

Le Sukhoi Su.35 :

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.

1019376153.jpg

Photos : Sukhoi Su-35 @ Sukhoi