22/08/2017

Production en série Mi-28UB !

232.jpg

L'hélicoptériste Mil Mi (Russian Helicopters) a confirmé a voir produit le premier hélicoptère de combat Mi-28UB « Havoc » et à débuté les essais pour la validation au combat. Le communiqué précise également que 8 appareils seront livrés au ministère russe de la Défense d'ici la fin de l'année.

Le Mi-28UB a été développé conformément aux exigences du ministère de la Défense de la Russie et est conçu pour la formation des pilotes sur la version Mi-28N. La nouvelle variante dispose d'une double commande de vol hydromécaniques, qui est exploitée à partir du cockpits en tandem. Dans le modèle original le tireur n'avait pas de contrôle dans le cockpit inférieur. D'autres améliorations incluent un habitacle plus spacieux qui abritera l’un instructeur de vol, de nouveaux sièges pour l'équipage. Dans le même temps, le Mi-28UB peut effectuer toutes les tâches de la version «N».

Le MIL Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-28 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie. Durant la guerre froide, l’URSS  désirait un appareil plus léger et maniable capable de compléter son Mi-24. En 1976, le gouvernement de l'époque mit en compétition deux constructeurs : Kamov et MIL. Les spécifications étaient les suivantes : capacités de transport pour 3 hommes en plus des deux pilotes, meilleures performances et vitesse maximale. Plusieurs designs furent envisagés au départ, comme par exemple le projet de double rotor. Finalement en 1977 un design classique mono-rotor fut retenu.

En 1981, un design fut retenu et une maquette construite. Le premier vol du prototype (num. 012) eu lieu le 10 novembre 1982, suivi par un second prototype (num. 022) construit en 1983. Bien qu'ayant terminé la première phase des tests de sélection, en octobre 1984 l'URSS choisit le plus avancé Kamov KA-50. Cependant le développement fut continué en parallèle par MIL.

En décembre 1987, la production à Rostov-on-Don fut acceptée et en janvier 1988 le prototype du Mi-28A (num. 032) prit son envol. Cette version fut adaptée afin d'accueillir des moteurs plus puissants et un rotor de queue en ciseau ou "X" au lieu de la version standard 3 pales. Ce Mi-28A fut présenté en juin 1989 au salon de l'air de Paris. Un second prototype de la version Mi-28A (num. 042) fut construit en 1991.

Cependant, en 1993, le programme fut mis en sommeil en raison de son manque de compétitivité face au KA-50, principalement dû à son incapacité à opérer par tout temps.

En 1995 le programme est ranimé grâce au Mi-28N ou Havoc-B. Cette version "N", pour Night (Nuit en anglais), a pour principales améliorations techniques :

  • Nouveau système d'avionique intégrée (IKBO-28).
  • Installation d'un système électronique intégré de combat et d'un radar micro-ondes (N-025 Almaz-280) monté sur le rotor principal.
  • Installation d'un système de visualisation infrarouge (Forward-Looking InfraRed ou FLIR) et caméra sous le nez.
  • Nouvelle transmission permettant de délivrer plus de puissance au rotor principal.
  • Nouvelles pales pour une meilleure efficacité.
  • Nouveau système de contrôle d'injection du carburant.

 

3234.jpg

Photos : 1 Prototype du Mi-28UB @ Fyodor Borisov 2 le Mi-28N @ Kabuki

 

 

 

21/08/2017

Premiers PC-21 de la RJAF en route pour la Jordanie !

unnamed-2.jpg

Stans, ce matin, les deux premiers exemplaires des avions écoles de nouvelle génération Pilatus PC-21 de la Royal Jordanian Air Force (RJAF) n°sn 283, 1170, HB-HXA et sn 284, 1171, HB-HXB se sont envolé pour rejoindre leur futur base en Jordanie.

Rappel :

C’est en avril 2016 que la Force aérienne Royal Jordanian (RJAF) a opté pour l’achat de 8 Pilatus PC-21 écoles. Cette commande remplace celle d’août 2015, dans laquelle le pays avait porté son choix sur le PC-9M. Ce changement confirme que la RJAF prépare la modernisation de sa flotte d'avions de combat avec le choix d'un nouvel aéronef d'ici 2020.

La Force aérienne Royal de Jordanie a en effet revu son cahier des charges et demandé à l’avionneur suisse de modifier son choix en direction de la dernière génération d’avion école que représente le PC-21. La commande comprend également un simulateur, du matériel de formation et un ensemble complet de soutien logistique.

Soucieux de moderniser ses installations de formation de pilotes, la RJAF a opté pour le Pilatus le PC-21, sachant qu'il fournira des performances excellentes et un rapport coût-efficacité pour la formation de base et avancées de ces pilotes.

La génération PC-21:

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition directe, vers des chasseurs modernes, tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

unnamed-1.jpg

Photos : PC-21 de la RJAF au départ de Stans ce matin @ Stephan Widmer

 

19/08/2017

La Russie dévoile son premier drone MALE !

DFXc_MxVYAA_qkR.jpg

Le groupe privé Kronshtadt (KT) a dévoilé en partenariat avec Rosboronexport le premier drone russe de la catégorie MALE (Medium Altitude Long Endurance) l’Orion. Ce nouveau drone russe qui a déjà effectué ses premiers vols d’essais semble, selon le groupe prêt a être produit. Avec l’Orion, la Russie comble un important vide dans ses outils aériens.

Le KT Orion :

Le drone Orion est un drone de reconnaissance et de guerre électronique, sans armement. Il a un poids brut de 1’200 kg (2,600 livres. Le drone possède une charge utile de 200 kg (440 livres) et peut atteindre une Aatitude maximale de 7’500 mètres (24 750 pieds) avec un rayon d’action de 250 km (135 nm). L’endurance serait de 24 heures. L'UAV a une apparence similaire à celle du prédateur américain MQ-1 et de l’Hermes 900 israélien, avec une envergure d’environ 50 pieds. La construction est en fibre de carbone avec une structure porteur réalisée à l'aide de techniques modernes de liaison par diffusion. Les systèmes embarqués de l'Orion sont électriques uniquement, sans pneumatique ni hydraulique. KT n'a pas divulgué d'informations sur le groupe motopropulseur, mais il semble que celui-ci emporte un moteur diesel. L'Orion dispose d'un système de dégivrage à électro-impulsion, lui permettant d’évoluer dans n’importe quelle région climatique.

Le groupe KT prévoit de développer à l’avenir une nouvelle version armée de l’Orion et de l’équiper d’une liaison Satcom à grande vitesse.

 

orion_uav.jpg

Photos : Drone russe Orion@ KT

 

 

18/08/2017

Un nouveau système d’alerte radar pour les futurs HH-60W !

hh-60w.jpg

Les missions de recherche et sauvetage sont particulièrement périlleuses, pour cela le nouvel hélicoptère de l’US Air Force, le Sikorsky HH-60W « Pave Hawk » doit être doté des outils les plus modernes pour se protéger.

Pour ce faire la division équipement de Lockheed-Martin teste en ce moment un nouveau récepteur d'alerte radar, l’ AN/APR-52 (RWR). Les premiers essais qui on eu lieu au Laboratoire intégré de démonstration et d'applications de la Force aérienne américaine à Wright Patterson Air Force Base à Dayton, dans l'Ohio sont une réussite. Cette étape clé confirme la maturité technique du système AN/ APR-52 RWR et ceci avant même le premier vol du futur HH-60W.

Le Lockheed Martin AN/APR-52 RWR est un récepteur d'alarme radar à quatre canaux tout numérique. Il est conçu pour traiter un grand nombre de signaux simultanément pour identifier plus rapidement et plus précisément les menaces contre l'équipage. Le RWR AN/APR-52 offre une forte probabilité de détection pour les menaces modernes et émergentes dans des environnements de signaux très denses.

Rappel :

L'USAF a annoncé le remplacement de ses hélicoptères vieillissants de type HH-60G par un nouveau Combat Rescue Helicopter (CRH) en 2010. Une demande de proposition (RFP) a été émise pour le programme CRH en octobre 2012. Un contrat de fabrication et de développement d'ingénierie (EMD) de 1,28 milliard de dollars a ét signé et couvre la livraison de quatre systèmes de formation HH-60W. Un second contrat a été suivi en janvier 2017 par l'US Air Force, qui a opté pour un contrat de 203 millions de dollars suppléemntaires avec Sikorsky pour fournir cinq aéronefs additionnels.

A term, il s’agit de remplacer l’ensemble des HH-60G en service par le HH-60W, qui dispose d'une capacité de carburant interne accrue pour des moteurs à grande échelle, des moteurs GE T700-701D, des pales de rotor principaux composites, une structure usinée résistant à la fatigue et à la corrosion et un kit de mission tactique avancé intégrant de multiples capteurs, liens de données et systèmes défensifs .

 

AIR_HH-60_Pave_Hawk_Afghanistan_lg.jpg

Photos : 1 le futur HH-60W @ Sikorsky 2 L’actuel HH-60G G USAF

 

 

16/08/2017

Australie, entrée en service du Pilatus PC-21 !

1.jpeg

Australie, la Royal Australian Air Force (RAAF) a célébré lors d’une cérémonie l’entrée en service du nouvel avion école Pilatus PC-21. L'occasion a été célébrée en présence du ministre australien de la Défense, le sénateur Marise Payne, à East Sale, en Australie. Le député Darren Chester, ministre de l'Infrastructure et des Transports, a souligné l'importance du programme pour le gouvernement australien.

Le système de pilotage AIR 5428 Pilot est une solution intégrée adaptée à tous les futurs pilotes de l'Aviation royale australienne, de la Royal Australian Navy et de l'armée australienne.

Dans le cadre du contrat AIR 5428, l’avionneur suisse Pilatus et Lockheed Martin fournissent une gestion de projet globale pour le système de formation pilote et fournit une famille de technologies de formation au sol intégrées et en vol. Pilatus Aircraft fournira un total de 49 avions de formation PC-21 et un support d'ingénierie et de navigabilité, tandis que Hawker Pacific fournit des services de maintenance de la flotte et exploite la chaîne d'approvisionnement établie en Australie.

4214738905.jpg

La génération PC-21:

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde  d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

Pays utilisateurs:

Force aérienne Saoudienne: 55 commandés en 2014.

Royal Australian Air Force: 49 commandés, premières livraisons en février 2017. 

Emirat Arabe Unis: 25 appareils.

Armée de l'air : 17 commandés en 2016 via Babcock Mission Critical Services .

Force aérienne Jordanienne: 8 commandés en avril 2016 + 2 commandés fin 2016. 

Force aérienne du Qatar:  24 en service , première livraison en 2014, dernière en février 2017. 

Empire Test Pilot'School (Ecole des pilotes d’essais de la RAF): 2 commandés fin 2016.

Force aérienne de Singapour: 19 en service.

Force aérienne Suisse: 8 (2 en options). 

20170809raaf8523703_031.jpg

Photos : PC-21 RAAF@ PIlatus