07/06/2018

La Chine avance sur le projet de drone furtif d’attaque !

p1723302_main.jpg

La société  AVIC (Aviation Industry Corporation of China) a rendu public une photo de son drone de démonstration technologique de combat "An Jian" (Dark Sword).

La photo non datée montre à l'arrière-plan une grande cellule allongée de couleur bronze dotée de surfaces canard et entrée d’air ventrale qui adopte une conception de type supersonique sans dérivation. La dénomination AN Jian soit Dark Sword est inscrite sur la plate-forme le long du côté bâbord de l'admission d'air, bien que l'image ne capture pas le reste de la cellule au-delà de sa section médiane, sauf pour apercevoir une queue verticale.

Les détails des dimensions et capacités physiques du drone restent non divulgués, mais l'estimation visuelle utilisant le groupe de 19 personnes non identifiées au premier plan, vraisemblablement l'équipe d'ingénierie du « Dark Sword » comme marqueurs suggère que la plate-forme a au moins 12 m de long.

Le drone « Dark Sword » est considéré comme un effort par Shenyang Aircraft Design Institute d'AVIC (également connu sous le nom institut 601 Aircraft Design) pour développer un drone de supériorité supersonique hautement manoeuvrable capable de frappes en profondeur.

 

Unknown.png

Photos :Le Drone An Jian Dark Sword @ AVIC

05/06/2018

Leonardo prêt à commercialiser le M-345 !

body_Focus_M345_cansec18_2_720.jpg

Leonardo est maintenant prêt à commercialiser son petit jet école l'Aermacchi M-345. Selon l’avionneur italien, le M-345 est avion d'entraînement hautement performant conçu pour être simple, efficace et fiable, en plus d'offrir des coûts d'entretien et de support extrêmement bas.

Pour Leonardo, le petit jet d’école offre aux élèves-pilotes un environnement d'entraînement simulant le comportement de vol, la capacité de manœuvre et l'expérience physique des avions à réaction. Le M-345 assure un niveau élevé, soit la norme de qualité qui doit être atteinte à la fin des activités de formation des élèves-pilotes.

L'avion est équipé de systèmes de bord simples et basiques nécessitant un minimum d'entretien et capables de garantir une sécurité et une fiabilité maximales. Le résultat est un avion d'entraînement très efficace alimenté par un moteur à double flux, mais avec des coûts d'achat et de cycle de vie  un peu supérieur à ceux des entraîneurs à turbopropulseurs. 

La structure du M-345, dans laquelle une large utilisation a été faite de matériaux composites, est construite pour beaucoup voler, avec une durée de vie allant jusqu'à 15’000 heures. Le moteur Williams FJ44-4M-34 sans post-combustion garantit une poussée substantielle, ce qui réduit la consommation de carburant et offre un système de contrôle numérique moderne.

Les étudiants pilotes et les instructeurs sont assis sur des sièges éjectables Martin Baker Mk.IT16D de dernière génération dans un cockpit confortable, entièrement équipé d'instruments sophistiqués comprenant, entre autres, trois grands écrans multifonctions LCD - très similaires au type d'équipement que les futurs pilotes trouveront devant avion de combat.

La division Avions de Leonardo a créé un système d'entraînement intégré capable de déplacer facilement les pilotes des entraîneurs de base vers les chasseurs de dernière génération.

 La présence du système ETTS (Embedded Tactical Training Simulation) embarqué, basé sur celui offert par l'avion M-346 éprouvé, est fondamentale. Ce système est capable de simuler le scénario tactique le plus approprié en fonction des besoins d'entraînement, en faisant apparaître des forces alliées ou ennemies, simulant le fonctionnement des capteurs embarqués qui ne sont pas réellement présents ou des armes. Les pilotes sont immergés dans un environnement connu sous le nom de LVC, qui combine de manière transparente des avions volants (Live), des avions simulés (Virtual) avec d'autres forces virtuelles alliées ou ennemies (Constructive).

A noter que le Canada test actuellement le M-345. Le M-345 équipera prochainement la célèbre patrouille italienne des Frecce Triccolori.

 

M345.jpg

Photos : 1M-345 2 Aux couleurs des Frecce Triccolori @ Leonardo

03/06/2018

Amélioration du MIL Mi-171 "Commando" !

p1723288_main.jpg

L'usine d'aéronautique d'Ulan-Ude (U-UAZ), filiale de Russian Helicopters de Rostec, a finalisé le développement d'une version améliorée de l’hélicoptère Mil Mi-171S mis à jour qui répond à la dénomination Mi-171Sh-VN. La nouvelle version devrait être commercialisée activement à l'international en 2019.

Selon l’hélicoptériste russe, cette nouvelle version du Mi-171 comprend des améliorations qui sont dues aux commentaires des utilisateurs des forces d'opérations spéciales russes qui ont opéré le prototype en Syrie depuis son dévoilement public.

Le Mi-171Sh-VN est la toute dernière variante de l'hélicoptère utilitaire Mi-171Sh (Hip-H) configuré comme un hélicoptère de combat spécial, basé sur l'expérience opérationnelle en Syrie. L'hélicoptère comporte une nouvelle suite de navigation, y compris un pilote automatique numérique, ainsi qu'un poste de pilotage numérique avec des instruments analogiques de secours. Il est également équipé du système DIRCM (Direct-Infrared Countermeasures), qui détecte automatiquement le lancement d'un missile, bloque son dispositif de détection et lance des contre-mesures adaptées.

Le plancher de l'habitacle et du compartiment de troupe est entièrement couvert de revêtement blindé avec du Kevlar démontable pour améliorer la capacité de survie contre les armes légères et le feu lourd de mitrailleuses. Les sièges absorbant les chocs protègent l'équipage

L'armement comprend deux mitrailleuses lourdes Kord de 12,7 mm latérales, dont deux sont montées sur bouts d’ailes bout, des missiles guidés Ataka (AT-9 'Spiral-2'), des canons automatiques UPK-23-250 double GSh-23, des roquettes B-8V20A. Le ciblage et la surveillance sont soutenus par un système électro-optique / infrarouge (EO / IR) monté sous le nez.

mil mi171,rostec,hélicoptères de transport d'actique,hélicoptères  des forces spéciales,hélicoptères russes,blog défense,aviation et défense,les nouvelles de l'aviation

Photos :Le Mil MI-171Sh-VN @ Rostec

02/06/2018

L’USAF prolonge officiellement ses A-10 !

A-10-loadout.jpg

L'US Air Force a publié sa demande officielle de propositions visant à remplacer 112 ailes de sa flotte Fairchild Republic A-10 « Thunderbolt II ». Avec cette prolongation qui vise combler les retards et le manque opérationnel du F-35 pour l’appui rapproché, l’A-10 devrait pouvoir rester en service au moins jusqu’en 2025 voir même au-delà.

Le contrat de livraison aura une période de commande de base de cinq ans commençant à l'attribution du contrat, deux périodes de commande optionnelles d'un an par la suite, et une période de livraison de quatre ans suivant la fin des périodes de commande. L'USAF demande une réponse d'ici le 22 juin. La livraison de la production doit commencer au plus tard en avril 2019.

L'USAF a lancé le programme en vue de remplacer les ailes pour la flotte de A-10 en 2006 avec un contrat à Boeing. La compagnie a terminé les mises à niveau de six des neuf escadrons A-10 encore en opération en janvier 2018.

Historique :

Le 6 mars 1967, l’US Air Force proposa à 21 constructeurs de lancer une étude pour son programme Attack-Experimental ou AX d'avion d’attaque peu coûteux. Six compagnies répondirent à l'appel, dont Fairchild et Northrop, qui reçurent des contrats pour construire des prototypes. Le premier vol du prototype YA-10A de Fairchild a eu lieu le 10 mai 1972. Le 10 janvier 1973  le A-10 est déclaré vainqueur de la compétition face au Nothrop A9 Les premiers A-10A ont été livrés en octobre 1975 à la base de l’USAF de Davis-Monthain, dans l’Arizona. 714 appareils (dont un biplace) furent construits pour l’USAF entre 1975 et 1984. L’A-10 « Thunderbolt II » a cependant été assez mal accueilli dans les forces aériennes américaines, les autorités avaient plus confiance dans les F-16 et F-15.

A-10-return-to-Afghanistan-2018.jpg

Photos :A-10 « Thunderbolt II » @ USAF

29/05/2018

Des Su-30SM supplémentaires pour le Kazakstan !

3769680807.4.jpg

C'est fait, je vous l'annonçais en début d'année, le Kazakhstan a commandé un lot additionnel de chasseurs multirôles Sukhoi Su-30SM en provenance de Russie. Un contrat pour les avions supplémentaires a été signé par l'agence Kazspetsexport du ministère kazakh de la Défense et l'avionneur russe Irkut Corporation le 24 mai lors de l'exposition KADEX 2018 à Astana.

Le constructeur a déclaré dans un communiqué que le contrat devrait être achevé d'ici 2020, l'agence de presse TASS citant Yuri Slyusar, le président de la société mère d'Irkut Corporation, United Aircraft Corporation (UAC), disant que l'accord porte sur la livraison de huit avions Su-30SM.

Arman Ramazanov, le directeur général de Kazspetsexport, a déclaré que la coopération militaire et technique entre le Kazakhstan et la Russie «sert les intérêts des deux États et repose sur un cadre juridique solide établi dans le cadre de la sécurité collective». Organisation du Traité ".

Les nouveaux avions sont destinés à compléter la flotte de Su-30M déjà en service avec les Forces de défense aérienne du Kazakhstan (KADF). En février 2015, le commandant général de la KADF, Nurlan Ormanbetov, avait annoncé que son pays se procurerait des avions Su-30SM pour recapitaliser sa force de chasse de l'ère soviétique.

 Sukhoi Su-30SM:

Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31FP.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type BAR-R N-011M couplé à un IRTS OLS-30 et le système Optico-Laser-teplotelevizionnaya. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé S-108 NKVS-27. Par ailleurs l’avion dispose du système de mise en réseau KS-2 / R-098 (Tipovyi Kompleks Svyazi) de données de vol Intra-Flight chiffré (IFDL) qui permet la mise en réseau de jusqu'à 16 chasseurs Sukhoi. Le système de guerre électronique est basé sur le Khibiny-MV-10V, L-175B et L-175M. Le Khibiny russe est un système avancé de guerre électronique (EW) monté sur avion, il est capable de brouiller les systèmes d'armes radar à la pointe de la technologie.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol, mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

Photo :Su-30SM aux couleurs du Kazakstan