19/05/2017

Embraer a livré son 1’100ème jet d’affaires !

1100_commemorative.jpg

L’avionneur brésilien Embraer a livré son 1’100ème jet privé. L'avion est un Phenom 300, le best-seller exécutif de l’avionneur. L’avion a été réceptionné par la société NetJets aux Etats-Unis, soit la plus grande compagnie d'aviation d'affaires dans le monde.

 « Embraer a atteint les quatre chiffres en matière de livraison de jets d'affaires l dans une période de temps remarquablement court. NetJets a joué un rôle important l’histoire de ce succès, pour nous aider à développer un produit d'excellence, capable de satisfaire le goût de leurs illustres propriétaires » a déclaré Michael Amalfitano, président-directeur général d'Embraer Executive Jets.

Avec 670 clients volant 1’100 avions dans plus de 70 pays, la division Executive d’Embraer Jets accumule un taux de croissance annuel de 19% depuis 2002, lorsque le premier modèle exécutif a été livré. En 2016, Embraer a représenté 18% des parts du marché mondial en ce qui concerne l'industrie de l'offre. La gamme des avions d’affaires d’Embraer comprend les avions suivants : le Phenom 100, Phenom 300, le Legacy 500 et Lineage 1000.

Le Phenom 300 :

Le Phenom 300 est l'un des avions les plus rapides dans la catégorie des biréacteurs légers, pour atteindre 521 mph (839 km / h, ou 453 noeuds - KTAS) et il peut voler à une altitude de 45000 pieds (13716 mètres). Pour un rayon d’action  de 1,971 miles nautiques (3.650 km), y compris les réserves NBAA IFR de carburant, l'appareil est capable de voler sans escale de New York à Dallas, Londres à Athènes, ou Delhi  à Dubaï.

Photo : le 1’100ème jet d’Embraer, un Phenom 300 @ Embraer

 

16/05/2017

Piper M600 à EBACE !

unnamed.jpg

Genève, Suisse, l’avionneur Piper Aircraft a annoncé sa présence à la Convention et Exposition européenne de l'aviation d'affaires de 2017 (EBACE) avec notamment son nouvel avion le Piper M600 haut de gamme. Les dirigeants de Piper Aircraft participeront à l'événement du 22 au 24 mai au Palexpo de Genève et à l'aéroport international de Genève.

"La convention EBACE de cette année est le lieu idéal pour que Piper présente notre nouveau M600 lors d'un événement de premier plan avec les leaders éminents dans la communauté européenne de l'aviation d'affaires", a déclaré Ron Gunnarson, vice-président des ventes, du marketing et du soutien à la clientèle de Piper.

Le Salon EBACE offre à Piper la possibilité de promouvoir le M600 en tant que partenaire idéal pour tout service de vol d'entreprise. Le M600 offre une charge utile et une gamme importantes tout en offrant l'avantage supplémentaire de faibles coûts d'exploitation et d'acquisition, ce qui rend l'avion le complément parfait à une flotte de jet d'entreprise et une option viable pour le propriétaire d'avion de classe affaires prospectif et existant.

Le Piper M600 :

Le Piper M600 dispose d'une nouvelle aile et d'une avionique contrôlée tactiles Garmin G3000. Le M600 dispose d’un moteur Prash & Whitney PT6A-42A de 600shp. L'avion a une vitesse de croisière maximale de 274 ktas / 507 km/h, une portée maximale de 1484 nm / 2 748 km, et une charge utile standard de 2,400 lbs. / 1.089 kg. La suite avionique G3000 offre le package le plus complet, intuitif et technologiquement avancé sur le marché actuel.

 

 Photo : Piper M600 @ Piper

 

06/05/2017

Premier vol pour le 3ème G600 !

Third_G600_Flies_1_47888f6f-8f1e-4631-a0c3-1e2f222f9c3a-prv.jpg

Savannah, Gulfstream Aerospace Corp. a annoncé ce vendredi que le troisième avion d'essai Gulfstream G600 a réussi son premier vol. Le G600 a décollé à 8h51 de l'aéroport international Savannah-Hilton Head pour vol d’une durée de 4 heures et 35 minutes.

L'avion sera soumis à de nombreux tests de système requis pour la certification attendue en 2018 par la Federal Aviation Administration. Les tests vont concerner les performance sur le terrain pour évaluer la manipulation dans plusieurs configurations de pistes. Les tests fournissent des statistiques essentielles pour générer des données de décollage et d'atterrissage pour les conditions et les configurations environnementales du manuel de vol.

3455.png

Le Gulfstream G600 :

Le G600 représentent l'aube d'une nouvelle ère dans la conception du poste de pilotage, l'intégration, la fonctionnalité, l'ergonomie et même l’esthétique. Gulfstream intègre un nouveau mini-manche de contrôle actif.  L’avionique est dotée du système Gufstream Symmetry Flight Deck dérivée du Primus Epic d’Honeywell.

En matière de cabine le G600 offrir un environnement de cabine pressurisée à l'altitude la plus basse sur le marché. Alors qu'ils volent à 51’000 pieds ( 15’545 mètres), les passagers se sentiront comme s'ils étaient debout sur la terre ferme  à peine 4’850 pieds (1478 mètres). Quant à l'air frais, les ingénieurs de Gulfstream ont mis au point, un moyen d'introduire 100% d’air frais dans la cabine. Ce système permettra de renouveler l’air toutes les deux minutes. L’avion est propulsé par une paire de turboréacteurs  PW815GA Pratt & Whitney Canada de 15,680 livres.

La cabine du G600, peut inclure quatre zones distinctes pouvant accueillir jusqu'à 19 passagers (avec un logement pour 9). Comme le G500, il dispose de 14 grandes fenêtres offrant beaucoup de lumière naturelle et des vues panoramiques.

1924562949.jpg

Photos : 1 Le 3ème G600 2 Cockpit 3 Intérieur @ Gulfstream

06/03/2017

Le second Global 7000 s’est envolé !

original.jpg

Bombardier Avions d’affaires a annoncé aujourd’hui que le deuxième véhicule d’essais en vol (FTV2) du programme d’avions Global 7000 et Global 8000 a effectué son premier vol. Ce jalon confirme une fois de plus que le développement du programme se déroule bien et que la mise en service du biréacteur d’affaires Global 7000 devrait avoir lieu comme prévu au second semestre de 2018.

Surnommé « le puissant », le deuxième véhicule d’essais en vol est conçu pour mettre à l’essai les systèmes de bord de l’avion, y compris ses systèmes de propulsion, électriques et mécaniques, qui étaient tous entièrement fonctionnels durant le vol de 4 heures et 28 minutes.

Le commandant de bord Jeff Karnes, assisté par J.R. Marcolesco, copilote, et par Ben Povall, ingénieur, Essais en vol, a décollé des installations de Bombardier à Toronto, samedi à 10:50 (HNE). Ce premier vol a également permis de vérifier la performance de l’avion à haute altitude, le deuxième véhicule d’essais en vol ayant atteint 13,106.4 m (43,000 pieds), comme prévu.

Le Global 7000 :

Le biréacteur d’affaires Global 7000 est conçu de façon unique à partir de l’intérieur pour livrer une expérience cabine incomparable. Seul biréacteur d’affaires de l’industrie avec quatre zones habitables distinctes et une aire de repos réservée aux membres d’équipage, l’avion Global 7000 procure un niveau sans pareil de confort et de souplesse du design intérieur qui deviendront la norme pour une nouvelle catégorie de biréacteurs d’affaires à large fuselage.

La conception évoluée de l’aile du biréacteur d’affaires Global 7000 optimise la vitesse, l’autonomie et la maîtrise de l’appareil pour offrir un vol exceptionnellement doux, une capacité d’approche à angle prononcé et des performances sur courte piste. Donnant accès à des aéroports comme London City, le biréacteur d’affaires Global 7000 vous rapproche plus efficacement de votre destination finale.

Le biréacteur d’affaires Global 7000 pourra relier Londres à Singapour, Doubaï à New York, ou Sydney à San Francisco sans escale et pourra atteindre une vitesse opérationnelle maximale de Mach 0,925. Les passagers voyageant à bord du biréacteur d’affaires Global 7000 vivront l’expérience d’une autonomie long-courrier de 7’400 NM (13 705 km) à M 0,85 avec 8 passagers.

 

Photo : le second Global 7000 @ Bombardier

 

08/01/2017

L’aviation d’affaires dans l’attente de la reprise !

005_falcon_family_2015usb49.jpg

Le marché de l'aviation d'affaires a été durement touché par la récente récession économique. La demande a considérablement diminué pour les jets d'affaires. Les avionneurs ont en profité pour investir dans le développement de nouveaux jets et la mise à niveau des modèles existants. Ces dernières années, les difficultés économiques ont obligés les fabricants de jet d'affaires a se montrer prudent dans le lancement de nouveaux avions pour répondre à la nouvelle demande.

L’avionneur français Dassault Aviation vient de publier ses chiffres pour 2016 et ceux-ci confirment la cette tendance. Au total 33 Falcon ont été commandés en 2016 et 12 Falcon 5X ont été annulés, contre 45 Falcon commandés et 20 Falcon annulés en 2015. La faiblesse des prises de commandes est le reflet d’un marché de l’aviation d’affaires difficile.

Préparer la relance :

Dans l’attente de jours meilleurs, les avionneurs proposent progressivement de nouveaux modèles de jet d'affaires. Ceux-ci offrent généralement une vitesse de croisière plus élevée que les anciens modèles, des cabines plus grandes et une compatibilité technologique améliorée avec un environnement de travail confortable et connecté afin qu'ils puissent maximiser la productivité en route vers leur destination. Une durée de trajet plus courte permet aux voyages de dernière minute et urgents d'être complétés à court préavis à un large éventail de destinations. Une autre fonctionnalité clé est la capacité d'exploitation de piste courte, permettant aux emplacements de départ de se rapprocher de la base d'accueil des futurs utilisateurs et du point final de destination, ce qui permet même des temps de trajet courts.

 

Photo : la gamme Falcon @ Dassault Aviation