19/04/2011

Les ATR 42-500 & 72-500 certifiés à -45C !

 

 

 

ATR 72-500 Finncomm Airlines taxiing.jpg

 

 

ATR a obtenu de l'EASA (Agence Européenne de la Sécurité Aérienne) la certification pour opérer l'ATR 42-500 et l'ATR 72-500 à des températures au sol allant jusqu'à -45°C. Suite à cette homologation de l'EASA, l'IAC russe (Comité d'Aviation Interétatique) a par ailleurs apporté sa validation technique spécifique pour des opérations allant jusqu'à -45°C en Russie et dans les pays de la CEI (Communauté des Etats Indépendants) norme ETOPS à – 45C. Cette certification va permettre aux nouveaux clients russes de la gamme ATR de pouvoir exploiter les appareils acquis auprès du constructeur européen.

Des tests complets :

Cette certification arrive après des tests très complets et exigeants, autant au sol qu'en vol, réalisés l'an dernier par un ATR 72-500 dans des conditions de temps froid à Yakutsk, en Sibérie (nord-est de la Russie). La certification de l'EASA s'applique également à l'ATR 42-500 par le principe de «certification par similarité » les systèmes de l'ATR 42-500 étant les mêmes que ceux de l'ATR 72-500.

ATR avait réalisé l'an dernier des tests au sol et en vol pour vérifier les performances des moteurs, volets, portes, avionique, commandes de vol et systèmes hydrauliques, électriques et pneumatiques par des températures au sol de -40°C. Les tests incluaient aussi le stationnement de l'avion,la nuit à l'extérieur pendant 12 heures pour ensuite démarrer le réchauffage des systèmes, des équipements et de la cabine.

Certification allongée :

Les ATR 72-500, avions de 70 places, et les ATR 42-500, avec une capacité de 50 sièges, ainsi que toutes les séries précédentes d'ATR 72 étaient jusqu'à présent certifiées par l'EASA et par la FAA américaine (Agence Fédérale d'Aviation) pour des opérations par des températures au sol allant jusqu'à -35°C.

La certification pour opérer à des températures au sol allant jusqu'à -45°C sera donnée aux ATR ";-500' et aux versions précédentes d'ATR 72 ayant intégré une série de recommandations techniques spécifiques aux opérations et à la maintenance.

Après l'obtention de la certification de l'EASA, ATR s'apprête maintenant à demander à la FAA américaine, la certification pour des opérations au sol à -45°C. Cette certification permettra aux ATR 42-500 et ATR 72-500 d'opérer sur des environnements encore plus froids à travers le monde, comprenant la Sibérie, le nord de l'Europe et les Etats-Unis.

ATR a également lancé une demande auprès de l'IAC russe pour certifier les ATR pour des opérations sur des pistes non préparées sur le territoire de la Fédération Russe. Les ATR sont déjà certifiés par l'EASA pour ce type d'opération.

Deux compagnies russes clientes d’ATR :

La compagnie aérienne russe UTair a opté pour l'achat de 20 ATR 72- 500. Cet accord, évalué à 426 millions de Dollars.

Une autre compagnie russe, Taimyr Airlines (NordStar Airlines) vient qunat à elle de recevoir  son premier ATR 42-500 issu d'une commande de 4 appareils fermes et 3 supplémentaires en option, signée en 2010.L'ATR 42-500 sera basé à Krasnoyarsk, et ouvrira de nouvelles routes dans cette région ainsi que vers des destinations telles que Novosibirsk, Irkutsk et Ekaterinburg. L'ATR 42-500, configuré en 46 sièges, équipé de moteurs PW127M.

Ces appareils vont pouvoir disposer de les nouvelles certifications particulières et d'équipements favorisant les vols en Sibérie et dans l'Extrême Nord de la Russie (ETOPS 120 minutes, opérations jusqu'à -45°C, protection spéciale du fuselage.

Group formation ATR 42-500 and ATR 72-500.jpg

 

 

Photos :1 ATR 42-500 Finncom. 2 la gamme ATR 42-500 & 72-500@ ATR

 

10/04/2011

Les dernières commandes & livraisons de l’aviation commerciale !

 

 

 

ATR 72-500 series in the corporate livery.jpg

 

 

Petit résumé des commandes et des livraisons de la semaine :

ATR 72-500 pour UTair :

La compagnie russe UTair a signé, à Kiev, un contrat pour 20 ATR 72-500 avec le constructeur de turbopropulseurs. Le contrat est estimé à 426 millions de dollars au prix catalogue.

L’objectif de cette commande est d’augmenter le nombre de connexions régionales entre la Russie et l’Ukraine dont la demande est en constante augmentation.

UTair fait ainsi plus que doubler son nombre d’ATR : de 17 à 37 : elle aura à terme14 ATR 42-300 dont 2 dans la filiale UTair Ukraine et 23 ATR 72-500. La compagnie russe sera après cette commande le plus grand opérateur d’ATR en Europe.

 

 

K64938-03_med.jpg

 

 

B777 pour Qatar Airways :

Deux jours seulement après la livraison de son 25ème Boeing B777, Qatar Airways a passé une nouvelle commande à l’avionneur américain Boeing : trois B777 «Freighters» et deux B777-300ER. La facture totale, basée sur le prix catalogue, s’élève à 1,4 milliard de dollars.

L’annonce a été faite à New York à l’occasion du forum « Business & Investment in Qatar », qui a pour but de promouvoir l’émergence de l’émirat, ainsi que son rôle de pivot politique, économique et culturel au Moyen-Orient. 

Au total, Qatar Airways disposera donc de trente B777. La compagnie assurera à partir du 29 juin prochain, une nouvelle ligne entre Montréal-Trudeau et Doha, trois fois par semaine avec ce type d’appareils.

 

 

K65230_med.jpg

 

 

B737 pour Tassili & Air Algérie :

Boeing a franchi deux étapes dans sa collaboration avec les compagnies algériennes. L’avionneur a annoncé le 6 avril qu’il avait livré son premier appareil à Tassili Airlines. Mais il a également livré son 50e Boeing à Air Algérie.

Air Algérie a en effet reçu un B737-800, le quatrième de sa commande de 2009, qui portait sur sept exemplaires du monocouloir. Ce 50e Boeing a été remis à la compagnie porte-drapeau quarante ans après l’introduction du premier appareil de l’avionneur américain dans sa flotte en mars 1971. Air Algérie exploite aujourd’hui cinq B737-500, quatorze B737-800 et trois B767-300. 

Quant à Tassili Airlines, elle est devenue une nouvelle opératrice de Boeing en recevant son premier B737-800. Elle en avait commandé quatre en 2009. Cette filiale de la compagnie pétrolière Sonatrach a pour principale vocation le transport des employés de la société.

K65231_med.jpg

 

 

Challenger & Global Express :

Bombardier Aéronautique a annoncé  qu’elle avait reçu des commandes fermes de trois avions Challenger et de trois avions Global Express de la part d’un client qui souhaite rester anonyme. Au prix courant 2010 d’un biréacteur doté d’un équipement standard, la transaction est évaluée à quelque 255 millions $ US.

Global_Express_XRS_in_flight_4-LR-HR.jpg


 

Photos : 1 ATR 72-500 @ATR 2 B777 Qatar Airways @Boeing 3 B737-800 Tassili 4 B737-800 Air Algérie@ Boeing 5 Global Express @Bombardier