22/02/2013

Dernière campagne de tir pour les Mirage F1 !

Frenchairforce_dassault_mirage_f1_arp.jpg


Du 18 au 28 février 2013, onze Mirage F1 (dont deux biplaces) et 17 pilotes de l’escadron de reconnaissance (ER) 2/33 «Savoie» de Mont-de-Marsan participent à leur dernière campagne de tir «air-air» sur la base aérienne 126 de Solenzara. 

 

L'enjeu de cette campagne pour les aviateurs de l’escadron montois, accompagnés de 80 mécaniciens, consiste à valider la qualification de tir "air-air", valable deux ans et indispensable pour assurer la mission de défense aérienne.

Équipés d’un canon de 30 mm les chasseurs visent des cibles remorquées par les Alphajet de l’escadron d’entraînement 2/2 «Côte d’Or». Appelées «Tac 100», ces cibles sont composées d’un panneau de textile dont la structure stabilisée est tirée par 600 mètres de câble. À l’avant, des capteurs acoustiques sont fixés pour compter les obus inerte et/ou traçants, «écoutés» par le personnel de l’escadron de ciblerie de la base qui indique, en temps réel, le résultat au pilote de chasse. Il peut ainsi adapter son tir ou valider sa passe s’il met deux obus, minimum, à l’intérieur d’une sphère de six mètres. À chaque passe, le pilote tire entre 10 et 20 obus et peut répéter l’opération jusqu’à neuf fois pendant un vol.

 

Cet entraînement spécifique est nécessaire pour mettre en œuvre la posture permanente de sûreté aérienne (PPS) et préserver ainsi l'intégrité de l'espace aérien national. Outre, les renforts ponctuellement apportés en métropole pour la PPS, les Mirage F1 seront déployés en Lituanie afin d’assurer la sûreté de l'espace aérien des pays baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie), sous mandat de l’Otan, de mai à septembre 2013. Une première pour ces pilotes de chasse puisque cette mission est traditionnellement assurée par les Mirage 2000 français. 


 

arton1230.jpg


Photos 1 Mirage F1 2 En opération @ SIRPA


18:57 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dassault mirage f1, armée de l'air |  Facebook | |

15/02/2013

EC725 « Caracal » au complet !

helicoptere-caracal.jpg

 

La direction générale de l’armement (DGA) a livré à l’armée de l’air le cinquième et dernier des cinq hélicoptères Eurocopter EC725 « Caracal » commandés en 2009, dans le cadre du plan de relance de l’économie.

Ces hélicoptères ont vocation à compléter la flotte de 14 Caracal en service dans l’armée française et régulièrement déployés lors d’opérations extérieures.

L'EC 725 est un hélicoptère destiné à accomplir des missions de recherche et de sauvetage en zone,de combat, de transport de troupes sur longue distance et des missions spéciales. Il intègre des équipements spécifiques pour ce type de missions, tel que le ravitaillement en vol, un système de contre-mesures, une caméra infrarouge ou des instruments de localisation d’un pilote éjecté.

Hélicoptère biturbine de la classe des 11 tonnes, l'EC 725 est le premier hélicoptère européen équipé d'un système d'autoprotection complet, de visualisation par écran LCD et d'un blindage.Il est aussi capable d’accomplir des missions de sauvetage en mer.

Ce contrat a représenté un plan de charge de l'ordre de 100 personnes par an pour Eurocopter et de 150 personnes par an pour ses 400 fournisseurs.

 

03-DSC_9867_galleryphoto_paysage_std.jpg

Photos : 1 Eurocopter EC725 «  Caracal » 2 Intérieur en opération @ DGA

11:29 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : armée de l'air, eurocopter, ec725 caracal |  Facebook | |

02/09/2012

A400M livraison retardée !

10_RMM_7605_jpg.jpg


 

L'avionneur européen Airbus, filiale du groupe d'aéronautique et de défense EADS (EAD.FR), a annoncé vendredi que la livraison de son premier avion de transport militaire A400M Atlas à l'armée de l'air française serait retardée de quelques mois, en raison de problèmes de moteurs sur les appareils.

L'appareil, qui devait être initialement livré fin 2012-début 2013, est attendu désormais au deuxième trimestre 2013, a précisé Airbus, qui a toutefois maintenu son objectif de livraison de quatre appareils de ce type - trois à la France et un à la Turquie - dans le courant de l'année prochaine. Le programme de livraisons pour 2014 reste inchangé.

Les moteurs des A400M Atlas sont fabriqués par le consortium Europrop International, qui comprend Rolls-Royce (RR.LN), l'allemand MTU Aero Engines, ITP et Snecma, filiale de Safran (SAF.FR).

Rappel :

Conçu initialement pour répondre au besoin exprimé par les Forces aériennes européennes en faveur d’un nouvel avion-cargo militaire, l’A400M incorpore les tout derniers matériaux et technologies mis au point et continuellement optimisés au profit des flottes actuelles d’avions commerciaux. Les commandes de vol électriques, les structures composites en carbone et le système de pilotage automatisé sont autant de caractéristiques d’avant garde qui apporteront aux équipages militaires de nouveaux standards d’opérabilité et de sécurité.

 

Commandé à 180 exemplaires par sept clients de lancement européens en 2003, l’A400M représente le programme d’acquisition de défense le plus ambitieux jamais entrepris en Europe. Les sept pays partenaires initiaux, à savoir l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg, le Portugal, le Royaume-Uni et la Turquie, ont été par la suite rejoints par la Malaisie et l’Afrique du Sud, qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins, portant le nombre d’engagements cumulés à ce jour à 192 exemplaires.

 

La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. Cet appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700 nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés dans le cahier des charges européen ESR (European Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plate-forme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de chasse rapide que pour des hélicoptères.

 

L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

Photo : 1 A400M en vol @ Airbus Military

23/06/2012

Le Rafale prêt pour la dissuasion nucléaire !

 

asmpa-20120621.jpg


 

Cette semaine, un premier tir de missile ASMPA (Air Sol Moyenne Portée Amélioré) à tête nucléaire à été testé depuis un avion de combat Rafale avec succès. Cet essais démontre la parfaite intégration du missile sur le Rafale et prépare la succession des Mirage 2000N.

L’équipage de l’escadron de chasse 1/91 «Gascogne» a décollé de la base aérienne 113 de Saint-Dizier. Durant cinq heures, le raid a rassemblé toutes les phases importantes du vol soit : haute altitude, pénétration basse altitude, suivi de terrain, ravitaillement en vol. Un avion ravitailleur C135 du groupe de ravitaillement en vol 2/91 «Bretagne» à offert l’endurance indispensable à l’allonge stratégique. À l’issue des cinq heures de vol, l’équipage a tiré le missile ASMPA (sans charge nucléaire).

Le missiles ASMP-A a été déclaré opérationnel à Istres en octobre 2009. Conçu par MBDA France et propulsé par un statoréacteur, dispose d’une nouvelle charge thermonucléaire ainsi que d’une portée et une capacité de pénétration supérieures à celles de l’ASMP, la précédente version, qui était entrée en service en 1986.

Photo : Le Rafale doté de l’ASMPA @ R.Nicolas-Nelson/Armée de l’air

 

11:55 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : rafale, asmpa, armée de l'air |  Facebook | |

05/06/2012

Parachutistes militaires français & Suisses en Valais !

 

 

579.jpg

 

La Base aérienne de Sion sera le cadre cette semaine de deux événements particuliers. Durant toute la semaine, des parachutistes français et suisses participeront à un exercice commun en Valais.

 

Un détachement de l’Armée de l’Air française séjourne sur la Base aérienne de Sion du 4 au 8 juin 2012 dans le cadre de l’exercice «VALAIS 2012». Le détachement français se compose d’une vingtaine de militaires qui sont arrivés à Sion en avion de transport du type CASA CN 235. Comme en 2011, le but de cet exercice «VALAIS 2012» reste la consolidation à l’entraînement au parachutisme en environnement montagneux. Le personnel français effectue ses activités de saut conjointement avec des éclaireurs parachutistes suisses. Ils sont transportés par le CASA et récupérés sur les sites d’atterrissages par un Super Puma suisse.

 

Un accord international entre les Forces aériennes et l’Armée de l’Air française a été signé. Celui-ci règle les modalités de cette collaboration

 

Entraînement PC-21 :

1981530999.jpg

 

D’autre part, le PC-21, avion d’entraînement de dernière génération, effectue chaque année des démonstrations en vol. En vue de la préparation de la saison à venir, le pilote de démonstration effectuera un entraînement à Sion. L’école de pilotes sur PC-21 étant actuellement sur la Base aérienne valaisanne, le pilote va répéter sa présentation sur place.

L’entraînement est prévu vendredi 8 juin 2012 à 08h45 et dure une vingtaine de minutes. Les heures de vol peuvent varier en fonction de la situation météorologique ou de questions techniques.

(sources DDPS)

 

Photos : 1 CN235 Armée de l’air @ AirbusMilitary 2 PC-21 @ Pilatus Aircraft