11/06/2013

Châteaudun : « Retour vers le passé »!


Le dimanche 2 juin 2013 s’est déroulée la journée de la Base Aérienne 279 « Lieutenant-BEAU » à Châteaudun, sous un soleil radieux. Châteaudun n’est pas une base aérienne comme les autres, elle est à la fois entrepôt de l’armée de l’air, plate-forme aéronautique, et mémoire de l’aéronautique militaire française avec le conservatoire d’aéronefs non opérationnels préservés et exposés (CANOPEE).

IMG_2361.jpg


 

Les milliers de visiteurs ont ainsi pu admirer sur le statique ou en hangar des avions de chasse et d’école retirés du service qui ont marqué l’histoire de l’armée de l’Air. Des avions avec de belles livrées étaient présentés notamment le Mirage 2000C spécialement décoré pour la dissolution du 1/12 de Cambrai, le Mirage 2000N du Dauphiné.


 

IMG_2301.jpg


 

Des avions uniques complétaient le panel, comme le Rafale C-01 tout noir et un Jaguar ayant participé à l’opération Daguet en 1991 en Irak et rentré miraculeusement après avoir été touché par un missile sol-air.


 

IMG_9684.jpg


 

Ils ont pu découvrir également au travers de différents stands, l’armée de l’air et ses métiers.

C’est le début d’après-midi, le meeting commence présidé par le Chef d’Etat-major de l’armée de l’Air, et commenté et animé par l’équipe du car podium de l’armée de l’air. C’est le petit hélicoptère école rouge et blanc EC-120 Colibri et baptisé «Calliope» qui assure l’ouverture du spectacle. Il effectue une démonstration de voltige présentant l’extrême manœuvrabilité de cet appareil.

A peine posé, que décollent les deux Mirage 2000N des Ramex Delta. Particularité, ils réaliseront deux présentations « tactiques » dans l’après-midi pour le plus grand plaisir des spectateurs. Place aux parachutistes de l’équipe de France qui viennent de sauter du C-160 Transall qui a décollé précédemment. Ils ont effectué une démonstration spectaculaire de voile contact à trois, fantastique !!!


 

IMG_2954.jpg


 

Tandis que s’éloigne le Caracal qui reviendra faire sa démonstration, un moment unique, voici que deux Mirage F1-CR décollent pour une série de vols tactiques. L’un d’eux est spécialement décoré pour les 100 ans de la Reco ; profitons-en car en 2014 ce sera la retraite pour ce fabuleux chasseur !

IMG_3077.jpg

Apres la Reco, place à la RESCO et l’EC-725 Caracal qui a effectué comme de coutume un simulacre de récupération d’un pilote tombé derrière les lignes ennemies.

 

 

 

Deux anciennes gloires de l’armée de l’air française décollent tour à tour, un MD-311 Flamant puis un magnifique Fouga Magister. Passons du romantisme des avions anciens à la voltige aérienne de haute volée avec la première prestation de l’Escadron de Voltige de l’Armée de l’Air (EVAA) et son Extra 330 qui a encore une fois exécuté un programme free-style de toute beauté.

Tandis que s’éloigne tranquillement l’Extra, voici que le capitaine Benoit Planche « TAO » décolle avec son Rafale équipé pour la première fois des fameux « smokes ». Que du bonheur quand le pilote de l’équipe Rafale Solo Display (RSD) se prend pour le célèbre Sea Fury aux couleurs de l’Australian Navy ! Le programme 2013 est sublimé par les smokes, félicitations à toute l’équipe pour ce magnifique programme.


 

IMG_4215.jpg


 

Le Rafale redécollera juste avant la Patrouille de France pour le plus grand bonheur de tous les visiteurs et participants.

Changement de registre, après le RSD, voici que décollent deux Mirage 2000-5 et un TBM-700 pour présenter une simulation de Mesure de Sureté Aérienne (MASA) et de police du ciel.

Premier visiteur étranger du meeting, le SAAB J-105, qui a offert une petite démonstration en vol ponctuée par un passage lent avec train sorti… Première patrouille à prendre l’air, voici les Cartouche Doré avec leurs TB-30 Epsilon qui nous ont offert leur programme 2013. Après que les Ramex aient effectué leur deuxième passage, voici le second invité étranger, le magnifique F-16 tout d’orange vêtu, venu tout droit des Pays-Bas. L’équipe du Solo Display néerlandais a proposé aux milliers de spectateurs une fantastique démonstration de puissance. Il est à noter que c’est la seule apparition de cet avion en France et c’était à Chateaudun.

IMG_6257.jpg

Nous approchons de la fin, c’est au tour du capitaine Michaël Brocard et du Rafale Solo Display de kidnapper le ciel et de proposer pour la première fois au public, le programme qui sera proposé lors du prochain Salon du Bourget.

 

Les Alpha Jet tricolores roulent tandis que le Rafale termine sa démonstration. C’est le moment tant attendu par le public, la Patrouille de France va exécuter son « ruban 2013 » celui même qui célèbre ses 60 ans d’existence, et qui a été proposé le week-end précédent à Salon de Provence.

Le meeting de la Journée de la base aérienne de Châteaudun s’achève, sous un beau soleil, les spectateurs sont ravis du spectacle, et nous repartons avec de magnifiques souvenirs.


 

IMG_9059.jpg


Photos et textes de Laurent Casaert correspondant «avia news en» France

10/05/2013

Les Forces aériennes s'entraînent avec les Français et Suédois !

 

1367023803.jpg


 

Fidèles aux entrainements avec des Forces aériennes amies, nos pilotes ont débuté aujourd’hui deux deux exercices permettant d’échanger les expériences communes, l’un en France et l’autre avec des pilotes suédois en Suisse.  

 

 

 

Les Forces aériennes suisses s’entraînent en France :

 

Berne, 10.05.2013 - Environ 50 militaires des Forces aériennes suisses, avec six avions de combat F/A-18 et un appareil de réserve, prendront part à une campagne d'entraînement de défense aérienne du 15 au 31 mai 2013 sur la base aérienne militaire de Landivisiau (F).

 

Il est aussi prévu qu'au cours de cette campagne, la délégation suisse prenne part, entre le 21 et le 31 mai, à un exercice multinational de défense aérienne en compagnie de quatre autres participants militaires. Cette campagne d'entraînement, qui porte le nom d' « ALAVIA », représente un élément essentiel de l'entraînement des pilotes qui, en Suisse, par égard pour la population, ne peut pas se dérouler de manière optimale dans tous les domaines.

 

 

 

 

 

L’école de pilotes de l’armée de l’air suédoise à Sion :

 


 

forces aériennes suisses,fa,école de pilotes,armée d el'air,flygvapnet


 

 

 

Berne, 10.05.2013 - Du 13 au 17 mai 2013, une délégation de l’école de pilote suédoise effectuera une visite sur la Base aérienne de Sion avec quatre avions Saab-105. Au programme entraînements en commun et échanges d’expériences.

 

En septembre 2012, hommes et avions de l'école de pilotes des Forces aériennes suisses s'étaient rendu en Suède pour une semaine de perfectionnement. C'est maintenant au tour de l'école de pilote suédoise de rendre visite à leurs homologues suisses. Le détachement comprenant environ 20 participants se rendra à Sion du 13 au 17 mai 2013 avec quatre avions du type Saab-105 et un avion de transport.
L'école de pilotes suisse sur PC-21, actuellement en Valais, accompagnera la délégation durant son séjour. Il est notamment prévu de faire des vols en configuration d'équipage mixte, suisse et suédois, afin de présenter les moyens d'instruction respectifs. Un accord technique (MoU) relatif aux activités communes d'instruction entre la Suisse et la Suède constitue la base légale de cet échange.

 

On notera le grand intérêt pour la Suède d'acquérir des Pilatus PC-21 pour remplacer les vieux Saab 105, ceci dans le cadre des compensations sur l'achat des Gripen E par notre 

 


Photos : F/A-18C Hornet en vol & Mirage 2000-5  @ Swiss Air Force 2 avion école SAAB 105 suédois @ Flygvapnet

25/10/2012

Le dernier Mirage F1CT à volé !

Mirage-F1-CT-jet-fighter.jpg


Le dernier Mirage F1CT no: 226 en service dans l’Armée de l’air à effectué un ultime vol avant de cesser définitivement (Malheureusement) sa carrière. 

Pour gagner sa dernière base d’attache, le Mirage F1 CT n°226 s’est envolé de la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan aux commandes du capitaine Mathieu Delattre, pilote totalisant plus de 5000 heures de vol. Au cours de ce vol, l’avion de chasse tactique était escorté par un Mirage F1CR de l’escadron de reconnaissance 2/33 «Savoie» et un Mirage F1B piloté par le lieutenant-colonel Vinot-Préfontaine, commandant l’escadron «Savoie».

Entré en service au sein de l’Armée de l’air en 1992, le Mirage F1CT est la version tactique du Mirage F1C, avion de chasse d’interception. Au total, une soixantaine d’avions de ce type furent produits.

Il ne reste plus désormais que des Mirage F1CR en service en France, au sein de l’escadron 2/33 «Savoie» de Mont-de-Marsan qui exploite une vingtaine de ces appareils spécialisés dans la reconnaissance aérienne.

Le Mirage F1CT :

 

Le  Mitage F1CT est un appareil monoplace d'assaut tactique destiné é l’époque à remplacer les Mirage IIIE et Mirage 5F. Il s'agit en fait de Mirage F1 C-200 rendus disponibles par l'arrivée du Mirage 2000 et auxquels on a ajouté un télémètre laser, un nouveau détecteur d'alerte radar et un nouveau siège éjectable. Le système électrique est entièrement remplacé et l'électronique de bord modernisée tandis que la suppression du canon gauche permis par la suite l'installation de deux petites caméras. En tout, cinquante-cinq Mirage F C-200 seront convertis en F1CT, les premiers entrant en service en 1992. 

 

Photo: Mirage F1CT à la belle époque @ SIRPA/AIR

22/03/2011

Libye :les moyens aériens de la coalition !

 

premiers-engagements-de-l-aviation-francaise.jpg

Le coup d’envoi samedi passé en fin de matinée de l’opération « Odyssey Dawn »
à d’ores est déjà réussi la mise en place de la zone d’exclusion « No-Fly-Zone (NFZ) » votée par l’ONU au-dessus du territoire libyen. La résistance de l’aviation libyenne a été totalement nulle, les rares chasseurs encore en états de voler n’ont jamais reçu l’ordre de décoller suite à la paralysie des moyens de détections et communications provoquées par les contres- mesures électronique de la coalition.

Pour l’instant la défense contre avion (DCA) offre une certaine résistance bien que la grande majorité des moyens lourds fussent déjà neutralisés (voir article en lien).


Samedi :
La France a donné le « coup d’envoi » des opérations avec des Rafale B/C ont ainsi mené, depuis la base de Saint-Dizier, des missions de reconnaissance à l'aide de la nacelle Reco-NG ainsi que des frappes sur des objectifs terrestres libyens, aux côtés de deux Mirage 2000D. Deux Mirage 2000-5F déployés depuis Dijon étaient assignés à des missions de supériorité aérienne au-dessus du territoire. Au total, six avions-ravitailleurs français ont soutenu le dispositif, ainsi qu'un E-3F Awacs et ceci durant 135 heures de vol dont 90 pour le dispositif de combat. Côté américain, l'engagement de forces a débuté par le lancement de 110 missiles Tomahawk depuis des bâtiments de surface de l'US Navy ; ceux-ci ont frappé plus d'une vingtaine de sites de défense sol-air SA-6 et SA-8

somi11_m2000d_12.jpg



Dimanche :
Une quinzaine d'aéronefs, dont six Rafale et quatre Mirage 2000D ont été engagé trois bombardiers B-2A déployés depuis leur base américaine de Whiteman ont également frappé l'aérodrome de Ghardabiya. Des F-15E et F-16CJ déployés depuis l'Italie ont aussi frappé des véhicules blindés. De plus des Tornado GR4 britannique ont œuvré avec des tirs de missiles Storm Shadows. L Angleterre a déployé plusieurs Eurofighter et Tornado sur la base aérienne de Sigonella.

 

00984161-3c8e31915e79570f732e3d7c51496a64.jpg



Les moyens déployés :

France :
Au total, 20 appareils étaient en permanence opérationnelle au-dessus de la Libye samedi et 15 dimanche : Rafale, Mirage 2000D et -5, E-3F Sentry (AWACS) et ravitailleurs (C-135 FR) .
Le porte-avions Charles De Gaulle actuellment en route pour les eaux libyennes compte 26 aéronefs : 10 hélicoptères embarqués sur les frégates et le porte-avions dont deux Caracal et un Puma de l’armée de l’Air ; le groupe aérien embarqué (GAé) sur le porte-avions qui compte huit Rafale Marine de la flottille 12 F, 6 Super-Etendard modernisés de la 17 F et 2 E-2C Hawkeye de la 4F.

Les avions sont armés selon leur mission avec des GBU, GBL, Mica, AASM (Armement air sol modulable) et de pod Reco NG pour la désignation de cibles et la reconnaissance.

Les bases françaises de Saint-Dizier, Dijon, Solenzara, Nancy et Istres sont mobilisées.

somi11_tornado-gr4_06.jpg


Etats-Unis :
L’US Air Force et l’US Navy ont apporté des ravitailleurs, des F-15E, des F-16C/D, des AV-8B Harriers II, des F-18 C/D Hornet & E/F Super Hornet la guerre électronique est menée pour la première fois par des E/A-18G « Growler » et des anciens EA6-B « Prowler », des bombardiers furtifs B-2 , des AWACS, et au moins 4 P-3 Orion (pour la patrouille maritime).

Un drone Global Hawk est engagé depuis la base de Sigonella en Italie.

Les appareils américains sont basés en Italie sur les bases d’Aviano, Sigonella et Naples, en Espagne à Rota et en Grèce à Souda Bay..

Royaume-Uni :
La Grande-Bretagne a déployé un nombre non divulgué de Panavia Tornado GR4 pour l’attaque au sol, avec des ravitailleurs Vickers VC-10 et Tristar, des Eurofighter Typhoon et des AWACS E-3D Sentry.

 

800px-CF-188A_BANKING.jpg



Espagne :

4 F-18 A/B Hornet et 1 ravitailleur ont rejoint les forces de la coalition en Italie.

Danemark et Norvège :
Les deux pays ont déployé chacun 6 F-16, qui sont basés en Italie.

Canada :
Le Canada a envoyé 6 CF-18 C/D Hornet plus un en réserve. Ils sont déployés en Italie.

Qatar :
Le Qatar doit déployer 4 Mirage 2000-5 en coordination avec l’armée de l’air française.

Italie :
Le pays s’apprête à déployer 8 appareils dont.3 Tornado.

Belgique :
La Belgique a envoyé 6 F-16 C/D et 2 C-130 pour le transport et soutien des personnels.

Grèce :
4 F-16 C/D grecs sont mis à disposition de la coalition.

usf18-b3062f82f59017c9cd4d133ed72299cd.JPG

 

 

Lien :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/03/19/les-moyens...

Photos : 1 Rafale 2 Mirage 2000D @ Sirpa Air 3 Eurofighter anglais 4 Tornado GR4 @ RAF 5 CF-18 Hornet Canada @ RCAF 6 F/A-18 Hornet US Navy @ USN